Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 272 fois
  • 26 J'aime
  • 2 Commentaires

Cadeau de noce

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Notre copine doit se marier. Nous décidons de lui offrir un cadeau original : un mec pour son enterrement de vie de fille. Nous sommes donc trois amies. Nous allons dans un immeuble dans un quartier huppé où nous somme reçues royalement avec un groume dès la porte franchie. C’est une femme qui dirige cette affaire. Elle comprend ce que nous recherchons.

Nous sommes dans un salon, assises, Claire la jupe relevée à mi cuisses, Delphine et moi encore correctement vêtues. La présentation commence par un homme grand, bien monté, le gland fort agréable à voir. Il est totalement rasé. Nous lui prenons l’une et l’autre la bite dans nos mains : nous n’arrivons pas à le faire bander. Dommage, il avait l’air bien baisable.

Il est aussi grand que le premier. J’avoue que je passerais un bon moment avec lui. Sa queue est mi bandée. Il porte fièrement ses poils : c’est plus sexy. Je prends ses couilles dans la main : elles sont dures, pleines de santé. Claire passe une main entre les cuisses. Elles touchent au passage les couilles, ne s’y attarde par, elle cherche la suite plus loin.

Il sourit quand le doigt de Claire lui touche l’anus. Elle insiste en sensuelle qu’elle est. Clair répond à son instinct : tripoter les intimités masculines. Il est visible qu’elle ausculte le cul de cet homme qui n’en demandait pas tant. Nous voyons bien sa queue qui grossit. Il bande vite et fort. Là, Claire ne résiste pas, une queue est toujours bonne à vérifier avec la bouche. Et lui, pas contrariant s’avance vers la bouche. Claire aime bien et le goût et la sensation dans sa bouche d’y avoir la virilité d’un homme. Elle ne lui demande qu’une chose : qu’il jouisse sur sa langue. Delphine ne se retient plus, elle passa sa main sous la jupe. Elle la lève, sa main est sur sa chatte : elle se branle devant nous sans ce cacher : après tout c’est excitant de voir un mec se faire sucer par une copine. C’est qu’en plus il résiste bien : Claire lèche bien pourtant : il aurait déjà du cracher. Enfin il se tend, il a la bite plus qu’à moitié prisonnière dans la bouche d’une fille. Il ferme les yeux justes au moment où nous voyons un peu de sperme couler des lèvres de notre copine qui le garde bien précieusement pour elle.

Nous demandons le suivant : un grand suédois blond, bien monté aussi. Lui cache sa bite derrière se mains, comme un boy scout.

Ouah, il doit être bon à baiser. Il me plaît bien. Enfin il écarte ses mains pour que nous voyions ses attributs. Il est monté comme un cheval. Ses 30 centimètres sur 10 de diamètre ne pourraient jamais entrer dans le sexe de notre amie, quoiqu’elle soit élargie par toutes les bites qu’elle a déjà eues dans sa courte vie. Mais non, il faut être raisonnable. Claire se le taperait bien, là immédiatement. La connaissant je pense même quelle le voudrait par derrière. J’arrive à prendre cette énormité dans ma main. Je le branle finalement facilement. J’approche sa queue de ma bouche, pas pour le sucer, mais le lécher un peu. Un goût de mâle fort agréable. Dommage qu’il soit si gros. Son prépuce obéit bien à ma main. Il sait qu’il ne fait pas l’affaite, alors il se laisse branler. Je pourrais le faire juter bien vite, mais nous aimons le voir prendre ce plaisir de la branlette. Ma main ne se fatigue pas en allant et venant : je le sens légèrement grossir. J’avertis mes amies : il va juter. C’est une cascade blanche qui dégouline vers moi ? Je me dégage à temps sinon j’aurais été tachée de haut en bas.

Cette fois c’est un noir, un type pas très grand mais muni d’un engin à contenter une géante. Comme il n’est pas en train de bander nous gardons faire Delphine qui curieuse l’a pris en main. Elle caresse la pine soigneusement dans l’intention évidente de le faire jouir. Elle descend le prépuce, le descend à faire mal, presque aux couilles. Elle remonte la peau à toute allure pour recommencer. Elle le fait vite bander. Nous regardons étonnées la queue se dresser lentement, se dresser encore, les couilles se rapprocher de la queue. Vue de profil sa bite part de la moitié de son périnée pour arriver au bas ventre, les couilles servant simplement d’accompagnement. Il dépasse largement le deuxième en dimension. Je ne sais pourquoi je lui demande de se branler devant nous. Je ne pouvais pas lui faire plus plaisir. Il prend sa colonne à pleine main. Il se masturbe sans crainte devant nous. Il nous donne envie de nous branler aussi. En tout cas c’est ce que je fais tant pis si les autres m’en veuillent. Je prends mon plaisir quand j’en ai l’occasion. Et devant nous ce type continu de se branler. Il se fait durer je ne sais combien de temps. Son premier jet est énorme, il va à plus d’un mètre cinquante de là entre deux chaises. Il pose sa main pour récupérer son jus. Quand il a fini de jouir, il se lèche la main.

Enfin le dernier choix : un mexicain parait-il (il lui manque le sombrero). Il parait normal : belle bite courbée vers le sol. Ses couilles sont cachées pas une forêt de poils.

C’est Claire qui accueille le monsieur. Pour une fois elle ne se sert pas de sa bouche : un progrès, elle le fait bander de façon rationnelle en le caressant. Sa queue est splendidement dressée avec un galbe bien assorti au reste. Il faut qu’il se tourne, qu’il se penche en avant pour nous montrer son petit trou. Nous n’allons pas le toucher malgré nos envies.

Delphine veut l’essayer. Elle se met nue, devant lui, prend la pine dans la main. Elle la fait passer sur sa chatte. Visiblement il supporte bien la caresse. Nous le voyons se baisser un peu pour être à la hauteur.

Il la baise fort bien trop bien à entendre les gémissements et surtout le cri final. Et lui bande toujours. Nous lui demandons de continuer avec la même amante. Il la tourne presque amoureusement. Il la fait se pencher un peu. Nous voyons clairement sa bite entrer dans le cul de notre amie qui continue ses gémissements, à croire qu’il lui fait mal. Elle nous dit jouir quand nous le voyons se crisper se tendre encore plus dans le cul de notre amie. Il sort une queue pleine de sperme.

C’est lui que nous retenons pour l’enterrement de la vie de jeune fille de notre copine : elle jouira bien au moins.

Diffuse en direct !
Regarder son live