Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 585 fois
  • 45 J'aime
  • 4 Commentaires

cadeau surprise

Chapitre 2

Avec plusieurs hommes

Elle s’agite et semble prise de panique. Elle sent le contact et l’odeur de deux sexes sur son visage sans pouvoir les voir. Sans compter les vibrations grandissantes au creux de son corps. Elle cherche à retirer le bandeau qui lui empêche de voir quoi que ce soit mais n’y parvient pas. Si je veux que les choses se passent bien, je dois intervenir. Je me penche vers son visage pour lui parler doucement à l’oreille.


Je suis là ma chérie, calme toi. Il semblerait que ton souhait puisse se réaliser plus tôt que prévu. Laisse toi aller.


Je vois à la crispation de son visage comme un semblant de colère. Elle se sent prise au piège, je la connais par cœur mais ses traits se changent et sans détourner la tête, elle sort sa langue, comme par défit, en poussant un petit gémissement plaintif. Les dés sont jetés. Romain a compris le message, si bien qu’à quelques centimètres de mes yeux, je vois son sexe coulisser dans la bouche de ma chérie. Romain lui baise la bouche et à chaque va et vient, j’entends Virginie gémir. Cette vision fait raidir ma bite de plus belle. Je me redresse et frappe la joue de ma chérie avec mon sexe, elle s’acharne sur la bite de Romain et semble m’ignorer. Plus j’essaie d’attirer son attention et plus elle aspire cette bite qui lui est parfaitement étrangère. Je sens un soupçon de jalousie m’envahir mais l’excitation est plus forte que tout. Finalement, je décide de changer de stratégie et m’applique à lui sucer les seins. Elle se contorsionne de plaisir. Je lui mordille les tétons, les aspire chacun leur tour. Ses gémissements se font plus présents. Ma main descend sur sa fente d’amour entièrement trempée sur laquelle je ressens les vibrations du petit gadget que Luc actionne avec délectation. D’ailleurs, que fait il ? En tournant la tête, je le vois debout au pied du lit, nu, masturbant son énorme sexe en contemplant le spectacle. Je le vois se pencher vers le minou de ma chérie qui n’a toujours pas conscience de sa présence. Au moment où les mains de Luc touchent les cuisses de Virginie, elle sursaute. Romain lui attrape fermement la tête et enfourne sa bite au plus profond, il lui viole la bouche. Luc se jette sur sa chatte et lui dévore. Il fait passer sa langue à tous les endroits qui lui sont accessibles. Ma chérie est prisonnière du plaisir. Luc lui soulève le bassin, je devine qu’il doit faire entrer sa langue dans le petit trou de ma femme. Virginie est prise de spasmes, elle a un orgasme. Je me redresse et je vois Romain se crisper et ressortir sa queue de sa bouche, il lui éjacule plusieurs jets de sperme au visage. Virginie est surprise mais ne se dégonfle pas, elle fait ressortir sa langue et les derniers jets lui arrivent au fond de la gorge. Elle avale tout avec un grognement de cochonne. Romain passe son doigt sur son visage pour récolter le sperme restant et lui fait lécher. Virginie a le visage maculé des restes gluants de la semence de mon collègue, elle fait passer sa langue sur ses lèvres comme pour en réclamer davantage. Je ne tiens plus, je m’assoies à ses cotés et aussitôt, elle se jette sur moi cherchant avec sa bouche l’objet de son désir. Ses yeux bandés et ses menottes la rendent maladroite et excitante. Elle finit par trouver mes bourses qu’elle s’empresse de lécher avidement passant sa langue sur toute cette poche pleine du précieux liquide dont elle raffole tant. Sa bouche remonte doucement le long de ma tige. Je sens son souffle saccadé sur mon sexe, elle passe sa langue sur toute sa longueur puis le gobe au plus profond. Pendant ce temps, Romain s’est éloigné et se déshabille, son sexe est toujours dressé comme un pic. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il est nu. Luc fait basculer Virginie sur le ventre, cette position ne lui permet plus de s’occuper de moi donc je détache ses menottes et m’installe confortablement pour qu’elle reprenne cette pipe aveugle. Curieusement, Virginie ne cherche plus à retirer son bandeau, elle se met à quatre pattes comme une chienne attendant de se faire prendre. Luc me tend la télécommande et se positionne derrière elle, il appuie son gros pieu sur son œillet qui ne tarde pas à s’ouvrir. Il la pénètre doucement en la tenant fermement par les hanches. La bouche de Virginie se resserre sur mon membre au fur et à mesure que Luc progresse dans son petit trou. Romain se tient tout près de nous, il se masturbe, je le soupçonne d’être voyeur et j’ai très envie de pousser le jeu un peu plus loin. Je prends le téléphone portable de Virginie sur le chevet, le mets en mode appareil photo et le tends à Romain qui commence à nous mitrailler de clichés. Ma chérie aimant beaucoup s’exhiber devient encore plus déchainée en entendant les sons émis à chacune des photos. Le ventre de Luc claque contre les fesses de ma chérie, sa longue queue est complètement plantée dans le cul de ma femme et cela m’excite. Virginie devient folle, partagée entre douleur et plaisir, elle n’a pas l’habitude d’être perforée par une si grosse bite. Ses mains ont rejoint sa bouche sur mon sexe au bord de l’explosion, je vais jouir. Mes quinze jours d’absence et d’abstinence ne me permettent pas de retenir ce moment plus longtemps. J’attrape Virginie par les cheveux et tourne sa tête face à Romain, je me masturbe au bord de sa bouche grande ouverte et compte bien la lui remplir sous les yeux attentifs de notre photographe improvisé. D’où il est placé, Romain doit avoir une vue d’ensemble dans l’objectif de l’appareil et les photos s’enchainent presque à la même cadence que les coups de bite de Luc dans l’anus de Virginie qui crie de plaisir. Je ne tiens plus, je joui abondamment sur le visage de ma douce cochonne, sa langue sort pour ne rien perdre de ce moment. Je ne pense pas avoir autant éjaculé de toute ma vie, cette situation a décupler mon orgasme, le visage et les cheveux de ma chérie sont recouverts d’une épaisse crème qu’elle s’empresse de ramener à sa bouche pour tout engloutir. Elle suce ses doigts plein de foutre et glisse une main vers sa petite chatte épilée afin de se débarrasser du petit objet qui semble ne plus lui suffire.


Je veux une bite dans ma chatte !!!! S’écrie t-elle.


À ces mots, Luc empoigne la taille de ma femme et la soulève du lit. Il est debout derrière elle et la soutient par les cuisses, elle s’agrippe à son cou. Dans cette position, elle se trouve complètement empalée sur la bite de Luc. Romain me jette le téléphone et s’empresse de les rejoindre. Très vite sa bite caresse la fente humide de Virginie puis force le passage pour s’y engouffrer. Ma chérie est perforée devant comme derrière par deux grosses bites qui lui étaient encore inconnues il y a peu. Je me retrouve dans la positon du voyeur et je dois bien avouer y prendre un goût certain. Comme dirait la chanson : je suis cocu mais content. Je mitraille cette scène de nombreuses photos dont certaines en penchant le téléphone sous les fesses de ma chérie. Les clichés sont dignes d’un film porno. Luc et Romain cherchent une position plus confortable et revienne sur le lit. Il faut dire que mes deux compères n’en sont pas à leurs débuts en matière de trio, je les ai souvent entendus parler de différentes conquêtes qu’ils ont partagé, c’est d’ailleurs en les écoutant vanter leurs exploits que l’idée m’est venu de motiver Virginie. Romain se retire pour que Luc puisse s’allonger laissant Virginie, seule maitresse de la cadence à mener. Elle a toujours son gros pieu planté dans le cul et s’allonge, de dos, sur Luc en se caressant tout le corps. Tout près, Romain reviens à la charge et présente sa queue à l’entrée du vagin. Le passage se fait beaucoup plus facilement et les va et vient s’accélèrent. Virginie est en feu, elle crie, elle hurle de tout son souffle. C’est sa première double pénétration réelle et elle semble vraiment y prendre beaucoup de plaisir. De mon côté, mon sexe n’a pas perdu de sa vigueur et l’envie de me joindre à ce trio me tente énormément. J’attrape la main de Virginie et la pose sur ma bite qu’elle branle aussitôt. Je vois Romain qui cherche à taquiner le plaisir de ma belle en sortant sa queue du vagin pour la replanter d’un coup sec au plus profond. Luc va bon train dans l’anus de ma femme, il lui donne des claques sur les fesses ce qui a pour effet de la faire se contracter et lui faire ressentir encore plus la taille du pénis qui la sodomise. Je me suis approché suffisamment pour que la bouche de Virginie rejoigne sa main qui me branle depuis quelques minutes, ses trois orifices gourmands sont remplies. Les hurlements ont laissé place à des grognements étouffés. Ils s’amusent, maintenant à bouger en elle chacun leur tour en lui donnant de grands coups profonds, je sens son plaisir monter en flèche quand elle n’arrive plus à se concentrer sur ma bite. Je me retire et m’éloigne pour jouer le mari voyeur. En fait, il la sodomise chacun leur tour mais d’où j’étais, je ne pouvais pas le voir. La vue est saisissante, l’anus de Virginie reste ouvert en permanence, elle a le souffle coupé et n’arrive même plus à gémir son plaisir. À un moment, les deux sexes viennent à frapper ensemble le trou dilaté de ma chérie et semble vouloir en forcer le passage ensemble. Virginie suffoque, elle s’agrippe à ses fesses pour les écarter, elle semble deviner ce qui se prépare. J’ai, devant moi, deux grosses bites forçant l’anus de ma chérie et la lente pénétration fait se tordre de douleur le visage de ma cochonne d’épouse. Lentement, les deux grosses tiges s’enfoncent dans le cul de Virginie qui se caresse le clitoris, cherchant, sans doute, un frisson de plaisir dans ce moment qui doit lui être douloureux. Les deux sexes commence à coulisser en elle en alternance et la douleur semble s’estomper petit à petit. Je ne peux m’empêcher de reprendre mon rôle de photographe et d’immortaliser la première double pénétration anale de ma femme déchainée. Le rythme s’accélère et tous trois semblent partir vers une destination lointaine quand Luc se retire et pousse Virginie vers Romain qui comprend que son collègue est prêt à jouir. Il se dégage d’en dessous du corps de ma femme et vient se placer à côté d’elle pour se branler au dessus de son visage. C’est à ce moment que Virginie est terrassée par un violent orgasme. Elle jouit de tout son corps avec la bite de Romain qui continue de la pilonner tandis que Luc finit par lui envoyer de longs jets de sperme chaud sur son joli visage d’ange. Elle est épuisée par cet exploit sexuel, son corps ne réagit plus, Romain jouit de nouveau mais dans son cul cette fois-ci. Il se retire, ma chérie est inerte, seule sa forte respiration nous indique qu’elle est encore vivante car tout le reste de son corps ne bouge plus. Ses forces l’ont complètement abandonnée. Elle est là, étendue sur le lit, les jambes ouvertes, l’anus dilaté avec un filet de sperme qui en sort. Il est cinq heures trente du matin, ma chérie semble s’être endormie ou évanouie. Avec mes collègues, nous échangeons des regards complices plein de remerciements pour ce délicieux imprévu. Ils se rhabillent puis je les accompagne à la porte.


Merci Jean, c’était génial. Me dit Luc.

Oui, j’ai adoré moi aussi. Lui dis je.

Penses à nous envoyer quelques photos, ce serait cool. Me demande Romain.

Sans problèmes, à lundi, soyez prudents sur la route.

Diffuse en direct !
Regarder son live