Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 780 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Camping sauvage !

Chapitre 1

Divers

J’étais avec une amie en camping sauvage au bord de mer et cette après midi là , nous avions repéré sur la plage un homme plutôt pas mal,accompagné de sa femme! celui ci nous mater intensément et cela ne me laissaitpas indifférente.

J’ai profité de le voir aller se baigner pour lui adresserla parole discrètement dans l’eau. Et ça a marché. Nous avons échangé deux outrois mots, sans plus, car je voyais bien que sa femme était morte de jalousie.A moi ça me plaisait bien.

Lorsqu’il est retourné auprès de sa femme, j’ai entendu etvu qu’ils s’engueulaient.. C’était sûrement à cause de nous ! Puis l’aprèsmidi suivit son court tranquillement au soleil! vers 18 heures 30 alors quenous étions à la caravane porte ouverte entrain de préparer notre repas du soiret à l’apéro.. nous avons vu revenir notre dont juan tout souriant et nousfaisait signe de venir à lui! Non, je n’étais pas d’accord alors nous lui avonsdit de venir nous rejoindre dans la caravane. Chose qui fit dans la foulée etlà , moi, déjà , je me disais tu es pris au piège! Cet homme nous plaisait bienet j’avais bien dans l’idée de m’en servir pour des fins personnels.. Eh oui,je suis un peu comme ça.

Alors de là j’ai joué avec lui. De mots de gestes en faisantdes photos très érotiques avec mon amie. En lui proposant de jouer lesmannequins face à l’appareil ! et il accepta! de fil en aiguille nousavions pu le mettre nue ou presque mais on sentait son sexe tout dure monter deplus en plus en pression ! c’était fort excitant.

Nous l’avons sucé à deux! c’était très bon et très érotique.Lui il avait l’air d’être au ciel, heureux et il devait se dire, deux femmesrien que pour moi.

Il était agréable à toucher, à embrasser à sucerprofondément. C’était un plaisir que de l’entendre gémir. Avec mon amie on s’embrassait pour l’émoustiller un peu plus. On se caressait le sexe avecfinesse et sensualité afin qu’il fonde. Et ça marchait !

Puis je décida de me mettre sur lui afin de faire un cliché un peu plus hard et là , je n’ai pas pu me retenir! des que son sexe a frôlé machatte, j’ai déversé quelques goûte de pipi sur sa bite tellement j’étaisexcité. Puis farouchement je me suis empalée sur lui comme une bonne chienne enchaleur et je me suis défoncée la cheminée tel une pute qui en voulait! mon amie nous matait dingue car elle ne s’attendait pas à ce que je fasse ça.. Remarquezmoi non plus je ne pensais pas que j’aurais pas pu tenir le coup face à cecorps..

je voulais juste jouer un peu avec lui pour l’allumer et rien de plus et je suis tombée dans mon proprepiège.

Je fus donc à mon tour aux anges. Cette bonne bite en moi qui me faisait jouir et mon pipi qui coulait au fur et à mesure sur sescouilles me foutait le feu dingue.. Il m’embrassait avec une tel force, un vraibrasier !

Et puis je jouis une fois, puis deux fois en lui et en mecaressant avec sa queue! je coulais de plus en plus et mes entres cuissesétaient trempée de mouille! et je continuais à jouir! alors qu’il m’enfournaita nouveau sa bite dans ma bouche si chaude et gourmande!

Et là d’un seul coup, il m’envoya la sauce sur les lèvres..je dégustais ça avec passion. J’en avais de partout tellement son sperme étaitépais. Mon amie n’en revenait pas et elle avait que maté maissincèrement elle a eu une pointe de regret Celle de ne pas avoir prisl’initiative de venir nous rejoindre ! Tant pis pour elle. Moi je venaisde tirer mon coup. Je venais de me faire prendre comme j’aime que ça m’arrivede temps à autre.. Un bel inconnu que l’on choppe et avec qui nous passons uneheure et ce, rien que pour le plaisir.

Je n’ai jamais revu mon chevalier servant !!!! Et il m’arrive de repenser à lui. C’était un beau jour d’été 1999.

Diffuse en direct !
Regarder son live