Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 094 fois
  • 28 J'aime
  • 4 Commentaires

Carla

Chapitre 1

Erotique

Carla était un professeur de philosophie comme les autres. Elle travaillait beaucoup et n’avais pas beaucoup de temps à s’accorder. Elle était encore jeune et célibataire, elle venait de terminer ses études et commençait tout juste son métier. Elle avait de longs cheveux bruns qui tombaient sur ses épaules, ses yeux étaient bleus ce qui lui donnait un visage magnifique. Sa sœur avait toujours été jalouse d’elle car c’était la plus belle de sa famille. En plus de cella, le temps lui avait offert un corps somptueux: elle était svelte, ses seins étaient aussi ferment que ce que tout homme pouvait rêver. Ses fesses étaient d’une splendeur à en exciter un vieillard et ses jambes, ah ses jambes ! Qu’en dire ?

Cette année là, elle devait s’occuper des terminales L, une classe qu’elle appréhendait car elle n’avait pas beaucoup d’expérience, mais le proviseur lui dit qu’elle s’en sortirait très bien. Elle commença donc l’année ainsi, et le proviseur avait raison, elle s’en sortait à merveille. Elle s’impliquait beaucoup dans son travail et dans le travail de ses élèves.

Sa classe était majoritairement féminine avec sept filles pour deux garçons. John était très réservé et avait de bonnes notes, il ne prêtait pas d’attention à sa professeur. Charlie en revanche regardait souvent Carla qui elle détournait son regard. Bien sur elle ne put s’empêcher de remarquer que Charlie était très beau, même pour son âge. Il était grand, sportif car il était un passionné de volley, il avait des cheveux châtains, court sur le côté et plus long au dessus.

Un jour de décembre, Carla reçu un appelle des parents de Charlie qui lui demandait de prendre leur fils en élève particulier car Charlie n’avait pas de bonne note. Carla se sentait obligé d’accepter, et au fond d’elle, elle espérerait quelque chose de cette situation.

Tous les mercredis, Carla venait chez son élève.

Pendant le troisième cours, ils étaient assis sur le canapé, les parents de Charlie n’étaient pas là. Sans le vouloir, Carla s’était assis colée à Charlie. Sa robe noire laissait voir ses cuisses. Charlie pensait pouvoir faire quelque chose. Il posa sa main sur la cuisse de Carla. Elle était douce et chaude. Carla fut prise par surprise et se sentait mal. Elle lui dit qu’elle était son professeur et que cela ne pouvait pas marcher. Elle partit sans rien dire de plus.

Charlie se sentait très mal, honteux, il demanda a ses parents d’arrêter ses cours particulier mais ils dire que ses notes commençait à remonter et qu’il ne fallait pas arrêter. Il ne savait plus quoi faire.

Carla de son côté se disait qu’elle n’aurait pas du réagir comme elle l’a fait. Elle ne pouvait arrêter de penser à ce jeune homme aussi beau. Le soir même dans son lit avant se s’endormir, elle pensait à ce qu’ils auraient pu faire ensemble. Elle commença à se caresser les seins sous sa nuisette, son corps frissonnait quand sa main chaude frôlait ses tétons. Elle descendait pour venir exciter son clitoris. Sa mouille lui donnait envi de faire l’amour avec Charlie, elle prit son god et caressa ses lèvres avant de se pénétrer doucement. Avec son autre main, elle prenait fermement ses seins et les secoua. Son geste de la main droite s’intensifiait, elle prenait de plus en plus de plaisir. Elle s’imaginait le sexe de son élève la pénétrer profondément. Sa mouille lui servait de lubrifiant. Elle criait sous sa couette froide. Son corps frémissait et des pulsations lui traversaient sa peau chaude. Le faux sexe s’engouffrait dans son vagin avant de la faire jouir. Une grosse coulée de mouille se posa sur sa main. Ses pieds froids caressait ses draps et lui faisait du bien. Elle s’endormit avec une idée en tête: le lendemain, elle allait voir Charlie.

Le lendemain, un jour férié, il faisait beau. Les parents de Charlie partaient pour voir le père de sa mère. Carla le savait. A 15 heures, elle alla sonner à sa porte. Quand il ouvrit la porte, Charlie fut prit de surprise, il ne comprenait pas pourquoi Carla venait ici après ce qu’il s’était passé le jour d’avant.

"- Je viens pour nous expliquer sur ce qu’il s’est passé hier. Je n’aurais pas du réagir comme je l’ai fais.

-Oui je comprends, rentre, assis toi.

Carla portait un débardeur blanc, un short assez court et des collants blancs qui moulaient ses jambes. Elle ne s’habillait jamais comme ça pour travailler.

-Ecoute Charlie, ce n’est pas que je ne suis pas attiré par toi…

-Je le sais, je n’aurais pas du faire ce que j’ai fais. "

Carla vint s’asseoir à côté de Charlie, elle avait enlevé ses chaussures, ses pieds dans ses collant se caressaient. Elle se tendit vers son oreille et dit:

"-Non, justement…" Elle passa sa jambe gauche entre les jambes de Charlie. Elle frotta doucement son entre jambe sur sa cuisse en embrassant langoureusement Charlie. Il enleva son débardeur et le jeta sur le côté et fit pareil avec son propre tee-shirt, dévoilant son corps musclé. Carla portait un soutient gorge en dentelle bleu. Elle cola son ventre sur celui de son élève, et l’embrassa de plus en plus sensuellement. Charlie enleva son pantalon et resta en caleçon. Carla portait toujours ses collant et enleva son short, elle ne portait pas de culotte. Et frotta son sexe sur le caleçon de Charlie qui devenait de plus en plus gros. Elle commençait à mouiller et voulut aller dans la chambre. Ils allèrent dans la chambre pour continuer plus confortablement. Elle se mit sur le dos et écarta ses jambes. Le jeune homme enleva son bas et s’allongea sur Carla. Elle prit son sexe dur et lui montra le chemin à suivre. Charlie ne la pénétra pas immédiatement, il caressait son clitoris du bout de son gland. Carla, n’en pouvant plus, encercla le dos du bel homme avec ces jambes et projeta son corps vers celui de Charlie. Celui-ci fessa la même chose. Les corps chauds se collèrent enfin. Son sexe rentra dans le vagin de Carla tout glissant. Elle caressait le dos de son partenaire avec ses collant ce qui l’excitait beaucoup. Charlie la pénétra fort durant plus de 20 minutes. Carla se sentait forte, elle eu plusieurs orgasme, ses seins se frottaient contre le torse de Charlie. Quand les deux en eurent enfin fini, ils s’endormirent comme des bébés.

Diffuse en direct !
Regarder son live