Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 12 549 fois
  • 34 J'aime
  • 0 Commentaire

CATHY et moi PAUL

Chapitre 1

Inceste

Je suis âge de 50 ans cette histoire a eu lieu il y a a peu prés 35 ans et a durée 3 années, et a reprit il y a peu

Tous le jeudi et pendant les vacances scolaires, ma sœur Cathy, de deux ans mon aînée, et moi restions à la maison, Pendant que les parents travaillaient

Le jeudi matin régulièrement, ma sœur Cathy me réveillait puis elle se faisait couler un bain

De mon coté je me rendais à la cuisine prendre mon petit déjeuner, le chauffe eau se trouvait dans la cuisine (détail qui a son importance)

Plusieurs fois déjà j’avais tenté d’épier Cathy, prenant son bain, par le trou de la serrure, je m’agenouillais dans le noir à deux mètres de la porte sans grand succès, soit elle était déjà dans l’eau, soit elle s’était déjà mise une sortie de bain, j’y avais aperçu parfois soit un sein, soit un bout de fesse.

Et grâce au chauffe eau la solution m’est apparue, je m’explique: lorsque le chauffe eau s’arrêtait, je supposais que le bain était prêt; je montais à l’ étage, me penchais pour regarder par le trou de la serrure et je découvrais ma sœur nue, de dos, entrain d’ajuster la température de l’eau.

Je reculais silencieusement et me planquais derrière l’encadrement de la porte qui faisait face à la salle de bain, à genoux je sortais ma bite et me branlait en épiant ma sœur debout dans la baignoire se savonnant le corps, ses seins, sa chatte, son cul, ma bite était tendu: je me retenais d’éjaculer

Elle se rassit dans la baignoire pour se rincer, puis se releva et sortit de la baignoire, le spectacle était fini, je fonçais dans ma chambre, et là je me branlais, j’éjaculais tout de suite dans un essuie main.

Je redescendis silencieusement et innocemment je commençais la vaisselle du petit déjeuner.

Peu de temps âpres que Cathy me rejoigne ,portant une jupe et un tee shirt.

Je bandais de nouveau me mémorisant son corps nu.

Je montais à mon tour me laver, je me mis nu et je me branlais devant la baignoire, imaginant ma sœur allonger dedans, j’éjaculais de nouveau mon sperme giclait au fond de la baignoire.

Ce petit jeu à durer un moment, j’entrais dans la salle de bain et je voyais à chaque fois Cathy soit debout pénétrant dans l’eau, soit allongée dans l’eau ne prenant pas le soin de cacher sa nudité.

Innocemment, je ne pensais pas que ma sœur comprenne mon manège or celle-ci a très vite compris et s’en amusa

Je pouvais la voir debout dans la baignoire se savonnant le corps, parfois elle se tournait face à la porte, se faisant mousser les poils de la chatte, soit de dos la main se promenant dans la raie fessière.

Je regardais tout cela sans oser agir, me contentant de me branler dans la chambre ou la salle de bain

Et puis un jour, elle avait débarrassé les sels de bain, le bain moussant et tous les produits se trouvant en bout de baignoire sur un rebord d’une cinquantaine de centimètres.

Assise sur le rebord les pieds pose de chaque cote de la baignoire, elle tenait le pommeau de douche et dirigeait le jet sur sa chatte

Je la voyais se donner du plaisir, les yeux mi clos, les bouts de ses seins pointant, sa chair hérissée, les jambes tremblantes

Je comprenais qu’elle était sur le point de jouir, sans réfléchir je me dessapai dans le couloir et nu la queue en bain je pénétrais dans la salle de bain.

Elle poussa un râle je m’approchais je me branlais à ses cotes, je pris un sein dans la main, prestement elle la retira, elle murmura : jutes moi dessus je vais jouir.

Elle râla de plus belle, elle ondulait les hanches, le jet de la douche toujours dirige sur son petit bouton

Elle me cria: vas y, son corps était secoue de spasme, elle jouissait, je laissais mon sperme gicler en direction de son visage, de ses seins et nous avons jouis en même temps

Mon sperme dessinait une balafre sur la joue, une autre giclée a atterri dans sa chevelure, une autre que j’avais dirigé vers sa bouche coulait de ses lèvres et gouttait de son menton

Le reste avait atterri sur ses seins

Elle se laissa glisser dans la baignoire, sa main droite me caressa les couilles un moment, prit ma queue en main et me dit: il faudra que l’on remette ça.

Je lui répondis: bien sur depuis le temps que j’en rêve ……………………………

Diffuse en direct !
Regarder son live