Le site de l'histoire érotique

Le changement

Chapitre 2

8
4

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 3 833 fois

8

2

Pour mon plus grand étonnement Charles me répondit par la négative...

Il retira rapidement sa main des cuisses de Pauline comme surpris.



Ma chérie le supplia de rester manger avec nous.

Au fond de moi j’espérai qu’il refuse car j’ai trouvé toute cette situation vraiment malsaine.

Néanmoins il accepta, ce que je peux comprendre vu qu’il avait sa main sur la chatte de ma femme.


Pauline me demanda de préparer à manger vu que c’était moi qui l’avais invité à rester.

Je me suis exécuté une fois dans la cuisine j’ai appelé Pauline pour faire le point.

— Que fais-tu avec Charles ?

— Comment ça, je ne comprends pas ?

— Il avait sa main sous ta jupe je l’ai vu et toi sur son jean proche de son sexe qui était en érection.

— Laisse-moi pour une fois que quelqu’un me trouve jolie, ne t’inquiète pas on flirte rien de plus c’est juste pour me prouver que je peux encore plaire.

— Mais moi tu me plais tous les jours alors arrête ça avec lui.

— Non, je ne te plais pas, vu qu’il a fallu que je m’habille comme ça pour te satisfaire, ta jalousie m’agace va te coucher tu me gâches la soirée.


Sans plus un mot je lui obéis. Bonne soirée Charles je suis fatigué je vais au lit.

Charles fut étonné mais me salua en me disant de bien me reposer.


Ma chérie m’embrassa et me dit merci dans le creux de l’oreille.


Cela faisait trois heures que je tournais dans le lit.

Je pris la décision de descendre pour aller boire et voir ce que faisait Pauline.

En bas de l’escalier mes jambes sont devenues toutes molles comme vide par la vision que j’ai eue.

Elle était cambrée sur le canapé, lui avec sa main sous sa jupe avec des mouvements de va-et-vient. La bouche grande ouverte les yeux dans le vide elle gémissait sous les doigts de Charles.


Je n’ai rien dit rien fait simplement regardé. Pourquoi ? Je ne sais pas, elle était belle à prendre du plaisir.

Après de longues minutes, il la prit par les cheveux de façon plutôt brutale comparé à la douceur qu’il avait pour la pénétrer avec ses doigts.


Sans un mot il guida ma femme en direction de son membre qu’il venait de faire sortir, il était gros très épais.

Elle s’exécuta et s’est mise à faire une fellation en ouvrant grand sa bouche. Avec beaucoup de difficulté elle le suça j’étais plutôt loin mais je pus voir beaucoup de bave sur la queue de son amant.

Pendant la fellation j’ai entendu Charles l’insulter de pute du genre : voilà c’est bien suce comme ça petite pute.

Mais je connaissais bien ma femme, elle n’aimait pas qu’on l’insulte.

Elle stoppa la fellation et lui dit: Ne m’insulte pas je ne suis pas une pute.


De nulle part il lui mit une gifle monumentale, Pauline tomba sur ses fesses elle tenait sa joue gauche.

— Tu comprends mieux maintenant ? Tu es une pute tu es MA pute.

— D’accord..... (d’une voix grelottante).


Il la prit par les cheveux et la rapprocha de son visage. De peur, elle ferma ses yeux.

— D’accord quoi ???

— D’accord je suis une pute.

— Voilà tu apprends vite maintenant met toi à genoux sur le canapé je vais te prendre.


Sans un mot elle se mit à genoux et remonta sa jupe sur ses grosses fesses.


Je pouvais bien voir ses hanches larges, je vous avoue que malgré tout cela je ne bandais pas mais j’aimais la voir être humiliée.

Charles commença à rapprocher son sexe de celui de Pauline il était vraiment touffu mais cela ne gêna pas Charles.

— Attends, mets un préservatif car je ne prends pas la pilule.

— Je n’aime pas ça mais bon OK.


Charles prit une capote de son pantalon et la mit sur son sexe.

La tête de Pau était dans le coussin du canapé ses grosses fesses en arrière à attendre.

D’un coup il pénétra ma femme, elle cria je ne sais de douleur ou de plaisir mais sa main gauche tenta de pousser Charles.

Lui continua d’enfoncer son sexe en faisant des va-et-vient plus violents que romantiques.

Après cinq minutes de ce traitement Pauline jouissait, ça ne faisait aucun doute.


Au bout d’une dizaine de minutes je vis Charles se stopper, sortir un peu son sexe en le regardant puis d’un coup l’enfoncer une nouvelle fois dans le vagin de ma femme.

Environ dix minutes plus tard je le vis dans un râle de plaisir s’enfoncer au plus profond du ventre de ma femme. Elle couinait de douleur en tentant de le repousser toujours avec sa main gauche car son autre main tenait le canapé pour ne pas tomber. Son amant était pris de spasmes violents, il s’écroula sur le dos de Pauline, rapidement il toucha son ventre et fit un bisou dans le cou de ma femme.

Il se retira de l’utérus de ma chérie, enleva la capote de son sexe et la posa sur la table.


Charles s’habilla rapidement et prit la direction de la porte. Rapidement pour ne pas être vu je remontai dans notre chambre.

Je m’endormis rapidement la tête pleine d’images sensuelles de ma femme soumise.



Mon réveil sonna il était 7h.


Pauline était dans le lit mais comme elle ne travaillait pas, elle ne bougea pas.

J’ai pu voir la led de son téléphone qui était clignotante comme pour dire qu’un message était en attente.


Mais pressé par le temps je suis allé me laver et suis allé manger.

En voulant jeter mes épluchures de fruit dans la poubelle, je fis tomber mon bol par terre en voyant ce qu’il y avait dedans......


La capote qui a servi à prendre ma femme était là...... Mais complètement éclatée il n’y avait plus que le contour avec un peu de plastique......