Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 840 fois
  • 176 J'aime
  • 2 Commentaires

Charlotte, une nouvelle vie

Chapitre 1

Nouvelle ville, nouvelle vie

Hétéro

Je m’appelle Charlotte, au début de ce récit, j’avais tout juste 18 ans, je venais d’obtenir mon baccalauréat et avais décidé de poursuivre mes études en psychologie à l’université de Lyon. Un choix qui me tenait à cœur, bien que cela impliquait que je quitte le domicile familial, mes amis et mon petit copain de l’époque. C’est avec Charlie que j’avais connu le sexe, ma première fellation, mon premier cunnilingus, ma première fois. Je l’aimais mais pas autant que lui, je pense, je le compris quand je décidai de mon départ, en constatant que cela ne me rendait pas si triste. Au contraire, j’étais ravie de découvrir de nouveaux horizons, quitter ma campagne natale pour découvrir enfin la vie d’une grande ville.


En ce mois de septembre, les préparatifs du déménagement achevés, j’arrivai enfin dans mon nouvel appartement, un deux-pièces que mes parents me louaient. La première fois que je devenais indépendante cela me donnait des ailes. Après le départ de mes parents, je sortis aussitôt découvrir ma nouvelle ville, la rentrée était pour le lendemain. J’étais fascinée par tout ce monde dans les rues cette vie qui grouillait à chaque coin de rue cela me changeait de mon village de deux cents habitants ou tout le monde se connaissait. Je me sentis aussitôt totalement revivre comme si mon destin était de venir ici, tous les champs des possibles s’ouvraient à moi comme une libération.


Je passai la matinée à marcher dans les rues, puis je décidai de m’asseoir à la terrasse d’un bar pour me désaltérer. Après avoir commandé, je sortis un livre et commençai à lire sous le soleil qui commençait à chauffer ma peau. Je sentis des regards sur moi, c’était un homme d’une quarantaine d’années attablé à quelques mètres de moi avec ce qui semblait être sa femme. A chaque fois que je relevais la tête je croisais son regard qu’il détournait presque aussitôt. Je crois qu’il semblait fasciné par ma poitrine. Il est vrai que par ce beau temps je n’avais mis qu’un simple débardeur blanc, étant assez ronde et par la position de ma lecture penchée sur la table je lui offrais malgré moi une vue plongeante dans mon décolleté. Cet échange de regards dura un moment, j’observais sa femme qui semblait obnubilée par son téléphone et ne prêtait pas d’attention à ce qui se passait autour d’elle. Le jeu, la situation me plaisaient, je tirai légèrement sur mon haut vers le bas pour en faire ressortir encore plus mes seins. Cette fois-ci quand je relevai la tête son regard plein d’envie ne se détourna pas, il me fixait tantôt droit dans les yeux tantôt au niveau de ma poitrine, c’est moi qui finis par lâcher le regard comme quelqu’un qui a voulu jouer et qui a perdu. C’est alors qu’il se leva, je ne l’imaginais pas aussi grand, il imposait par sa taille et son charisme, je me demandais quel métier il faisait, habillé ainsi dans un costume noir très bien taillé. Il passa près de ma table en me disant : "Aux toilettes dans deux minutes". Un frisson m’envahit, il venait ouvertement de me proposer de coucher avec lui à la barbe de sa femme toujours présente. Habituellement, je serais sorti du bar mais là après tout je ne connaissais personne qui le saurait ? Cet élan de nouvelle vie me fit ranger mes affaires dans mon sac, je jetais un dernier regard à sa femme qui n’avait pas quitté son regard de son téléphone et me dirigeais vers les toilettes à moitié tremblante.



En arrivant je supposais qu’il était du côté des hommes, je poussais la porte, il m’attendait devant les lavabos. Je m’approchai de lui, il me saisit alors par la taille et m’embrassa à pleine bouche. Tout en m’embrassant il me conduit dans l’un des toilettes et referma la porte. Je me laissais faire, il baissa mon débardeur et mon soutien-gorge avec force pour en faire sortir mes seins qu’il s’empressa de lécher comme le fruit défendu que l’on vient de découvrir. Une de ses mains était partie sous ma jupe et, ayant écarté ma culotte, il me touchait maintenant le sexe. Il s’arrêta ensuite, ouvrit sa ceinture, son pantalon et baissa le tout pour sortir son sexe qu’il me demanda de sucer. Je me mis alors à genoux et fus surprise par son sexe, il n’était pas très long mais plus large que celui de mon copain, avec des veines apparentes et un gland très gros. Surprise parce qu’après tout, c’était la deuxième fois que je voyais un sexe d’homme et à vrai dire je ne m’étais jamais dit qu’il pouvait être différent. Je le pris dans ma bouche et commençai à le sucer comme je l’avais toujours fait, c’est alors qu’il prit ma tête dans ses mains et qu’il fit des allers-retours dans ma bouche, je ne contrôlais plus rien et étais bien forcé de me laisser faire. Il me releva alors et me retourna sur les toilettes, je sentis son gland frotter mes lèvres pour mieux l’humidifier et il s’enfonça en moi d’un coup. Il s’agrippa à mes hanches et me pilonna avec force, c’était une nouvelle sensation pour moi, mon copain était plutôt du genre doux, une nouvelle sensation qui me fit jouir très vite ! Voyant cela, il se montra encore plus rude et lorsqu’il explosa en moi, un deuxième orgasme m’envahit. Les jambes tremblantes de cet assaut, son sperme coulant sur mes cuisses, je me retournai il finissait de refermer son pantalon et sortit sans dire un mot me laissant la. En me nettoyant je m’étonnais de ce que je venais de faire mais vu le plaisir que cela m’avait procuré je n’en avais aucun regret surtout de savoir que cela ne se saurait pas, c’était comme une révélation, un nouveau monde qui s’offrait à moi.



Je sortis alors des toilettes et sortis du bar. En passant par la terrasse, je vis l’homme qui avait rejoint sa femme comme si de rien n’était, il me lâcha un petit sourire. Je repartis alors vers mon appartement et passai le reste de la journée à ranger mes affaires pour bien m’installer.


Diffuse en direct !
Regarder son live