Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 489 fois
  • 12 J'aime
  • 1 Commentaire

Le château des désirs

Chapitre 1

Gay

Ce soir-là, je me promène dans la forêt, il fait nuit noire, je tourne en rond, je me suis perdu, j’ai froid, brrr !!!

Quand j’aperçois au loin un château, dans cette brume épaisse, je cours en suivant cette ombre qui se distingue de plus en plus. J’arrive à la porte, je frappe, elle s’ouvre toute seule en grinçant, j’entre, devant moi un jeune homme blond aux yeux bleus, torse nu habillé d’un pagne m’accueille :


— Bonjour étranger, que veux-tu ?

— Je me suis perdu, je cherche mon chemin...

— Entre, tu es ici chez toi, mets-toi à l’aise...


Je me mets tout nu et me dirige vers la cheminée pour me réchauffer, mon hôte prend mes affaires et m’emmène à manger des grosses grappes de raisin avec un jus de fruit d’une drôle de couleur mais agréable à boire.

Un moment après il vient me voir me fait signe de le suivre, il m’emmène dans une immense salle de bain ou une baignoire d’eau chaude m’attend. Le jeune blond s’en va et je plonge de plaisir dans cette eau pour me détendre et me laver...

Un jeune homme brun, grand aux yeux verts et la peau mate arrive, il est tout nu, je regarde son corps magnifique et je constate qu’il a quatre seins, il me regarde, me sourit et commence à me masser les épaules, je me laisse aller à ce désir agréable tout en fermant les yeux...

Il vient me rejoindre dans la baignoire et me donne sa bouche à embrasser, il rentre sa langue dans ma bouche et me dévore de plaisir, j’ai l’impression que sa langue vient au fond de moi...

Il prend le savon et m’en passe sur tout le corps sans en oublier une parcelle, je sens que mon corps est en pleine excitation, je lui touche les seins ce qu’il le fait gémir de plaisir tout en les mordillant avec ma bouche et je reçois un liquide sur ma figure que ses seins ont envoyé qui me rend de plus en plus sensible au désir...


Je sors de la baignoire et il vient m’essuyer le corps, il m’emmène dans le sauna et m’attache les poignets avec des bracelets en cuir, il me caresse le dos avec sa main, surtout la colonne vertébrale et descend tout doucement sur ma raie qu’il lèche tout en me léchant le trou et en rentrant avec sa langue, cette sensation me transporte littéralement au septième ciel, je hurlai de plaisir tandis que sa langue s’allongeait dans mon trou pour aller plus loin...

Il s’arrêta d’un coup pour laisser la place à un jeune asiatique habillé d’un pantalon en cuir moulant et un tee-shirt transparent blanc, il tenait dans ses mains un cockring, un gode extra large et un fouet. Il me met le cockring autour du sexe en me le serrant bien fort, ce qui me fait bander assez vite. Me donnant des petits coups de fouet sur les fesses, je sentais des picotements et petit à petit de plus en plus fort ce qui me fait hurler de douleur, il se calme, se baisse me lèche les endroits de mes fesses endolories et me met un doigt dans le cul, puis deux, puis trois puis quatre, puis cinq et la main entière. Je sens sa main sur ma prostate, mes entrailles et s’enfoncer dans mon ventre, une jouissance indescriptible me fait hurler de plaisir et je me mets à pisser de plaisir sans pouvoir me contrôler, l’Asiatique se mit à boire ma pisse comme s’il buvait une bière...

Il enlève sa main brusquement ce qui me fait jouir et m’enfonce un gode dans le cul qu’il rentre tout doucement jusqu’au bout en faisant des va-et-vient de plus en plus vite pour me faire hurler de plaisir...

Il s’arrête me laissant le gode au fond du cul, me détache, sort son sexe d’une grosseur anormale et me force à le sucer tout en me mettant un collier de chien autour du cou, il m’enfonce son sexe au fond de ma gorge, je pouvais que respirer par le nez tellement il m’étouffe avec son gros calibre, quand je sens son sperme sur ma gueule enfin, quand il se déshabille entièrement, il a un corps superbe, je me jette sur ses pectoraux et ses seins mais un coup de fouet sur mes reins calme mes ardeurs, il me dit sèchement :


— Assieds-toi comme un chien !


Mon gode est toujours enfoncé dans le cul, dans cette position j’ai l’intérieur du corps en ébullition, il pose la laisse et s’en va, me laissant sans rien dire enfermé...

Au bout d’un temps infini, c’est le blondinet qui m’accueillit qui ouvre, il est nu, chose bizarre il a deux sexes hors normes :

« Bon à nous deux petite salope, mes deux calibres de 30 centimètres vont te perforer le cul, t’en garderas un souvenir inoubliable, mais avant je vais tester ta résistance physique, il s’en va dans une autre salle et apporte un lit sans matelas, me couche sur le ventre m’attache les poignets et les mollets, m’enlève le gode tout doucement que mon trou avait bien aspiré, j’en râle de douleur...

J’entends un briquet s’allumer et là ma sentence commence : il fait couler de la cire chaude sur mon dos, mes reins, c’est chaud je crie, mais plus je crie plus la cire coule, sur les fesses, entre les jambes, j’ai le dos plein de cire... Après avoir fini, il m’enfonce une tige dans l’anus, j’ai droit à un lavement maison à grands jets, c’est super jouissif, j’ai l’impression de me vider entièrement, je gueule de plaisir...

Il arrête et me détache, me rattache les bras sur une chaise en fer et appuie sur un bouton, un méga-gode en plastique me rentre dans l’anus, on dirait qu’il éclate mes sphincters... J’ai mal mais je résiste à la douleur qui devient un plaisir car ça bouge à l’intérieur de moi, mon sexe est en érection et mon sperme sort d’un coup sans que je me touche...


Le blondinet me regarde souffrir de plaisir avec un sourire en coin, il prend ses deux sexes dans les mains et me pisse dessus en m’en mettant partout, y en a des litres, j’en reçois sur la gueule, dans la bouche, les cheveux, le corps, partout...

Ensuite je lui suce ses deux sexes qu’il enfonce dans ma bouche qui n’est pas assez grande, alors je lèche les glands ce qui le fait gémir et cracher l’une de ses bites sur ma gueule, une grosse dose de sperme...

Il arrête le gode qui me chauffe l’anus, pendant ce temps je me branle mais je prends une claque dans la gueule pour me faire comprendre que j’ai pas le droit de me toucher, pour me punir il sort des pinces à seins et des menottes en cuir pour m’attacher les mains et me tire par les seins, la douleur et insupportable, mais je résiste, il me fout à quatre pattes, me tire les cheveux et me pénètre d’un coup avec ses deux mastards, je gueule tellement ça fait mal, mais il remue quand même au fond de moi tout doucement pour que je m’habitue au plaisir de ce beau mâle auquel je me soumets... Il m’envoie une grosse dose de foutre dans les entrailles, tout en me tirant les seins, ce qui me fait jouir de douleur et de plaisir...

Une fois sorti de mon trou endolori, une porte s’ouvre au niveau du sol et là apparaît une piscine de sperme, mon mâle m’ordonne de plonger, j’hésite et plonge, lui me rejoint après et me prenant dans ses bras, m’embrasse avec ses deux langues, il m’aspire tellement fort que je sens mes amygdales remonter... Tout d’un coup il s’en va et me laisse dans la piscine de sperme, je m’évanouis et me réveille à poil à côté de la piscine de mon amant...

Je le regarde et lui dis :


— J’ai encore fait un rêve érotique...


Il me regarde et me sourit en me sautant dessus pour m’embrasser et me dit dans l’oreille :


— Tu t’es endormi, mais ton rêve a dû être un plaisir, car je t’ai entendu hurler de désir, tu me raconteras que je t’en donne autant...

Diffuse en direct !
Regarder son live