Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 187 fois
  • 64 J'aime
  • 4 Commentaires

Chaude soirée

Chapitre 1

Erotique

je me suis enfin décidé à écrire mes aventures avec la gente masculine soyez indulgent c’est ma première histoire... J’espère que mon histoire vous plaira :)



cette aventure m’est arrivé un vendredi soir alors que je venais de finir d’étudier. Toute la semaine j’ai poussé mes envies coquines dans un coin de mon esprit pour mieux me concentrer sur mes études comme une étudiante bien sage. Alors on est vendredi je suis dans un état léthargique du a la fatigue accumulé durant la semaine et je suis seule une coupe de vin à la main dans mon appartement. je sens une douce vibration contre mon sein qui me fait sursauter. je dirige ma main vers mon t-shirt et sort délicatement mon portable de son cocon douillet, mon soutif. un sourire coquin nait sur mon visage j’adore sa façon super virile et autoritaire de m’imposer un choix dans un simple SMS.


-Salut bb jai envie qu’on se voit ce soir je sais que tu le veux.


Mon sang devient chaud et mes joues rougisses une chaleur se fait sentir entre mes jambes.

Ouiii j’en meurt d’envie. c’est avec une lueur coquine dans les yeux que je lui répond par l’affirmative:


-chez moi ou chez toi?


je replace mon portable dans mon soutif et me dirige vers la sale de bain je me regarde dans le miroir et je vois une jeune femme de 21ans avec une corps sublime et de long cheveux. Je suis une brunette avec une chevelure longue et douce comme de la soie. je mesure 160 centimètre pour 50 killo toute mouillée. je possède une forte poitrine et un cul bombé et ferme, mais mon arme secrète réside dans mon regard. d’un bleu comme le ciel de printemps et d’une intensité irrésistible même le plus fort des hommes ne peut résister à s’y noyer et succomber a mes charmes. Consciente de cet atout, je n’hésite pas à m’en servir. J’adore mettre mon corps en valeur avec des mini-jupes qui moule bien mes fesses et des débardeurs qui fond loucher les hommes sur ma forte poitrine.


une vibration me sort de ma contemplation et c’est tout excité que je prend mon portable qui commence a être un peu chaud du à la monter d’excitation qui m’envahie peu a peu. Sa réponse fait faire un bon a mon sang et j’ai de plus en plus chaud. Je vais mettre un jeans bien serré et trouvant que porter des sous-vêtements est inutile je laisse ma culotte de côté. je ne porte pas souvent de culotte et je veux me faire belle car je dois me rendre chez lui, sa promet d’être une chaude soirée.


***


je suis devant sa porte je cogne quelques coups. derrière la parois j’entend des bruits de pas, les siens, qui ce dirige vers la porte. Il ouvres la porte et me fait un sourire lourd de sens avec une lueur coquine dans son regard. il ne porte pas de haut et la vue de ses abdominaux musclés augmente la chaleur entre mes cuisse. je sent une forte odeur de marijana et je remarque une rougeur dans ses yeux.



J’ai fait le plus vite que j’ai pu lui dis-je.


J’en suis sûr . tu semble super chaude ce soir me dit-il sur un ton rieur.


Ce mec est chaud comme la braise. Je l’ai connu dans une sale de muscu et depuis ce temps lorsque je suis célibataire et que j’ai envie de d’une bonne baise c’est toujours lui que j’appelle en premier. j’adore son corps et son attitude virile et autoritaire. Quand je suis avec lui je suis soumise à ses désirs et je me sens femme. il est le maitre incontesté de la baise et le sentiment de lui appartenir pour la nuit me rend chaude et coquine.



Il roule un joint et l’allume en me détaillant du regard. Je m’assois sur le canapé a côté de lui et prend le joint qu’il me tend. je tire un coup et je plonge mon regard dans ses yeux en soufflant la fumé. Il passe son bras musclé autour de mes épaules et m’attire à lui. La température monte d’un cran et le poids de mes vêtements est de plus un plus encombrant. sans un mot on se regard dans les yeux et en tirant un second coup sur le joint je souffle a son oreille : je me sens vilaine ce soir. Il rit et ses yeux louche entre mes seins. je me lève et retire mon haut qui tombe sur le sol. Ses yeux me détaille et j’avance vers lui. je plonge mon regard dans le sien et m’assoie à califourchon sur lui. ses mains agrippes mes fesses et je l’embrasse langoureusement. Je sens la marijana faire son effet et ses lèvres sur les miennes me procure un bien fou. J’en veux encore et je prend le joint tire un autre coups. Ses baisés descendent dans mon coup. Je gémis en arquant le dos pour lui présenter ma magnifique poitrine toujours emballée dans mon soutif. Mes tétons point sous le tissu. Toujours avec le joint dans ma main je passe l’autre dans ses cheveux. Il reprend le joint prend une taff et tout en m’embrassant souffle la fumé. je sent ses mains sur mon ventre qui remontrent dangereusement sur mes seins. Tout en gémissant j’ondule doucement du bassin. Je pousse un petit cris de surprise quand je sens mon soutif glisser le long de mon corps, il finit sur le sol avec mon haut. Je glisse mes mains sur ses épaules musclés et viril. Mes seins fermes rebondisse entre ses mains expertes et je rejete ma tête en arrière quand je sent ses lèvres qui agacent mes bouts dur. je sens une bosse naître sous mes fesses ce qui m’excite encore plus. il continu de manger mes mamelons tout en me passant le joint, sa bouche désormais trop occupée pour fumer. Je frotte mon jolie derrière contre son sexe emprisonné dans ses jeans. Je gémis de plaisir ma chatte dégouline de mon jus, j’enfonce mes ongles dans sa peau. Il mange mes seins en léchant mes mamelons qui pointes, il les mordilles tout en massant les globe de chaire. Je finis le joint en tirant un dernier coup. il lève les yeux en disant: tes mieux d’en allumer un autre plus tard cochonne. je ris et il reprend son travaille sur mes seins.


toujours super excitée je gémis, j’adore quand il me touche j’ai le sentiment de lui appartenir et que pour une soirée je suis sienne. Je frotte mes fesses sur son sexe et je sens mon jus qui coule de ma chatte. je plonge mon regard dans le sien il lâche mes seins pour venir me rouler une pelle. sa langue fouille ma bouche et je ferme les yeux pour me concentrer sur ses mains qui caressent mes seins. je le supplies de mettre sa main dans mon jeans, j’en ai tellement envie. Mes jambes sont tremblantes.



-retourne toi viens t’assoir dos a moi me dit-il.



je m’exécute et change de position pendant que je suis debout il défait le bouton de mon jeans qui glisse le long de mes jambes. Je le retire et je suis maintenant nus devant lui. je m’assois sur ses cuisse dos à lui et mes fesse sont désormais en contacte directe avec son membre toujours dans sa prison de tissu. Ses mains se posent sur mes seins qu’il masse avec empressement. je gémis j’ai chaud et ma chatte mouille dangereusement réclamant sa part de plaisir. sa mains droite quitte mon sein et glisse le sur mon ventre je la sens toucher ma toison entretenu. Ses doigts agacent mes lèvres mouillées et un frisson parcoure mon corps quand ils se posent sur mon bouton de plaisir. Il rentre un doig dans mon trou et le ressort juste après. Je gémis et j’ouvre mes jambes pour lui laisser le champs libre. Ses doigts glissent sur mon bouton et tout mon corps tremble je m’agrippe à ses cuisses et profite de la sensation de mon dos contre son torse musclé. j’allume un autre joint qui trainait tous près et aspire son contenu.


c’est trop bon ses doigts qui glisse entre mes lèvre et qui agace mon bouton je gémis et je lui tend le joint qu’il réclame. Il tire quelques coups. il me retend le joint tout en m’embrassant dans le coup. ses doigts fouille ma chatte et je ne répond plus de rien mes yeux se ferme mon corps est pris de tremblements et un cris s’échappe de ma bouche. mon jus inonde ses doigts et je me laisse submerger par cet orgasme.



ma respiration ce calme, je refais surface. il met ses doigts gluant de mon jus devant ma bouche et je les lèche en savourant leur gout de femme. une bosse immense sous mes fesses me fait penser que j’ai envie de le sucer.


-Laisse moi m’occuper de toi babe lui dis-je sur un ton suppliant.


je me met debout sur mes jambes encore tremblantes et me retourne face a lui. je plonge mon regard dans le sien et l’invite a venir me rejoindre. Il se lèvre et m’entour de ses bras je l’embrasse et fait glisser mes mais sur son torse. je l’embrasse dans le coup. Mes mains descendent jusqu’au bouton de son jean et avec un clin d’oeil je le détache en faisait glisser sa fermeture. je fais en sorte que son boxeur tombe avec son jeans et sa queue dur comme jamais rebondi en se libérant du tissu. Il m’embrasse et je me laisse glisser sur mes genoux. devant un pieux de belle taille 20 cm de long et 5 de large. Il passe sa main dans mes cheveux. j’entreprend de lécher son membre de toute sa longueur. J’embrasse son gland et gourmande, j’enfonce sa queue dans ma bouche. Je joue avec ma langue sur son membre ton en faisait un mouvement de va et vient. Je l’entend gémir. Sa main dans mes cheveux se fait plus présente et il impose désormais son rythme. Soumise, je ne peut que serrer mes lèvre sur son membre et utiliser ma langue pour augment son plaisir. Il pousse jusqu’au fond de ma gorge et mon nez tape contre son bas ventre. J’ai un peu mal mais je le laisse faire, j’adore sucer et je sais qu’il ne me fera pas mal. Il tasse mes cheveux sur le côté pour bien voir sa queue entrer et sortir de ma bouche. Il lâche de léger grognement et donne des coups de bassin. Avec ma main je m’occuper de ses bourses, il gémit. Ma salive coule sur mes seins. d’une main je le branle et de l’autre je lui masse ses bourses. Concentré sur ma fellation j’entend une voix au dessus de moi qui dit : un 69 sa te dit cochonne?



avez vous aimez? une suite peut être?

Diffuse en direct !
Regarder son live