Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 385 fois
  • 216 J'aime
  • 7 Commentaires

Chauffeur de limousine

Chapitre 1

Je rencontre Eva Delage, partie 1

Erotique
Ce texte a été publié car, au moment de sa publication, son auteur était certifié. Cependant il ne respecte pas les exigences d'XStory. Ceci implique que l'auteur a, depuis, perdu sa certification et les avantages qu'elle procure.

Je me nomme Jack et j’ai un boulot occasionnel en tant que chauffeur de limousine. La compagnie possède divers véhicules selon les besoins des clients. Nous avons une flotte de limousines pour douze personnes, huit, six, une Bentley et plusieurs mini-bus pouvant transporter quinze personnes. Nous sommes basés à Honolulu.


Outre les hommes d’affaires, les mariages, les graduations, nous faisons aussi des transferts d’aéroport pour des VIP et gens fortunés. Il y a aussi des anniversaires, et autres fêtes comme on peut l’imaginer.


Parmi les VIP se trouvent parfois des vedettes actuelles et anciennes. Tous nos véhicules sont dotés d’un petit bar avec diverses boissons et pour les fêtes, la compagnie offre une excellente bouteille de Champagne. Les véhicules sont aussi dotés de plusieurs caméras cachées pouvant capter l’arrière dans tous les angles. Ces caméras ont évidemment pour but de tout filmer en cas de bris mais on a des vidéos où sont enregistrés des actes sexuels. C’est assez fréquent.


Aujourd’hui on m’a attribué un transfert à l’aéroport et la location couvrait toute la journée et la soirée. J’attendais l’arrivée d’un vol de San Francisco et j’avais un carton dans la voiture avec le nom Delage écrit dessus. Je n’avais pas idée si c’était un homme ou une femme je savais uniquement qu’une seule personne était attendue.


Une femme élégante avec un large chapeau et des lunettes fumées s’approcha et me salua. J’ai eu du mal à la reconnaître du premier coup d’œil mais c’était bien elle: Eva Delage. Elle avait trois grosses valises.


— Madame Delage, je suis un grand fan ! lui dis-je.

— Comme c’est gentil jeune homme, je suis flattée mais voyez comme je suis vieille maintenant !


Je lui sourit pensant à toutes les scènes hard que j’ai vu au cours des dernières années et je n’en dit pas plus.


— Suivez moi je vous amène à la voiture.


Je prit le cart de ses bagages et elle me suivit vers la sortie. La Bentley était garée devant la sortie et je lui ouvrit la portière lui demandant de me préciser la destination.


— Elle me dit de l’amener à l’hôtel Beach Marriot.


Elle prit place à l’arrière pendant que je plaçais délicatement ses valises dans le coffre. En tant que professionnel, j’ai remonté la fenêtre qui sépare l’avant de l’arrière. Sitôt que je mis la voiture en marche, elle descendit cette fenêtre me disant que nous pouvions avoir une discussion durant le trajet.


J’en croyais pas mes yeux ni mes oreilles. J’ai conduits des tas de vedettes et des gens connus mais jamais une star du porno et de plus une de mes préférées. C’est elle qui engagea la conversation.


— Alors vous m’avez déjà vu dans des vidéos pornos ?

— Je crois les avoir tous vus ou presque, enfin ceux qui sont en ligne avec votre nom.

— Vous souvenez vous de scènes en particulier ?

— C’est assez gênant à vous révéler cela mais en fait vous êtes parmi mes favorites surtout grâce à vos expressions et vos paroles. Vous parlez, vous vous exprimez dans vos vidéos pas comme les bimbos qui ne savent pas dire deux lignes de texte. Pour répondre à votre question, les scènes qui me viennent en tête sont des doubles pénétrations, aussi des fistings et...

— Et quoi ?

— J’avoue que les scènes où on vous pisse dans la bouche m’allument sexuellement !

— Vous savez, j’ai pas tourné de manière professionnelle depuis des années. J’ai plus de soixante ans maintenant.

— Vous êtes toujours très attirante madame.


Je la voyais me sourire dans le rétroviseur. La conversation portait sur l’île et les alentours. Elle se renseignait sur les environs, les choses à voir, les plus belles plages et autres attractions locales. Elle me fit savoir qu’elle venait rencontrer un vieux monsieur qui désirait sa compagnie et qu’elle serait là pour deux semaines.


J’imaginais le genre de compagnie qu’un homme riche pouvait désirer.


Nous arrivons à l’hôtel Marriot et je gare la Bentley devant l’entrée. Un employé viens à notre rencontre pendant que j’ouvre la portière pour madame Eva. J’ouvre le coffre et l’employé s’empresse de prendre les valises, voyant qu’il y en a trois il fait signe à un autre employé qui se tient dans l’entrée du bâtiment qui arrive rapidement avec un porte-bagages.


Madame Eva intervient et me demande de l’accompagner et de m’occuper personnellement de ses bagages jusqu’à sa chambre. Elle me fait un clin d’œil coquin. Elle tourne les talons et va vers la réception pour s’enregistrer. Ce fut rapide et elle me montra la direction de l’ascenseur.


À peine passé la porte de la chambre elle jette ses vêtements, son chapeau et en vitesse me fait un baiser endiablé on se mélange nos salives, puis Eva se détache essoufflée et me montre ses seins en relevant sa chemise, son soutien-gorge est totalement transparent.


— Je me dois de faire plaisir à un fan ! Et j’ai envie d’une bite, là maintenant !


C’est magnifique et je sent des vibrations dans mon bas-ventre, Elle me détaille et remarque la bosse apparente dans mon pantalon. Elle se baisse, défait ma braguette et s’empare de ma bite et l’enfourne dans sa bouche, elle me suce comme une reine elle me bouffe le gland, joue avec mes couilles me met son pouce dans mon cul, suis tellement excité que je lui bloque la tête contre mon bas-ventre. Elle m’aspire de diverses manières, sa tête qui bouge rapidement s’active sur ma queue. J’ai l’impression de rêver. Je me fait sucer par Eva Delage que j’ai vu tant de fois se faire baiser dans des vidéos, je connais déjà son corps parfaitement, ses piercings. Le seul détail différent est que ses ongles ne sont pas longs.


— Elle est bonne votre queue jeune homme ! Viens vite la mettre dans ma chatte.


Elle se relève et se dirige vers le lit et se place en levrette en relevant sa jupe et poussa son string sur le côté. Je vois ses piercings sur sa chatte et elle commence à se doigter pendant que je me débarrasse de mon pantalons et retire tous mes vêtements.


Ma queue me précédant, je pose un genou sur le lit et ma queue s’enfonce dans sa chatte la faisant gémir immédiatement.


— Vas-y, défonce moi ! Fais toi plaisir !


Ma bite rentre dans sa chatte et je la besogne à cadence rapide, je rentre comme dans du beurre elle est trempée ma bite va-et-vient lui arrachant à nouveau des couinements, des mots doux et crus.


— Mon chérie prends moi bien, rentre ta bite dans ma vieille moule, oh oui vas y, déchaîne toi !


Durant plusieurs minutes, c’est torride, elle s’exprime et me fait bien savoir qu’elle aime ça se faire démonter. Je sent ma jouissance venir et lui fait savoir. Elle se retourne et enfourne ma queue dans sa bouche.


— Vas-y, donne moi tout mon salaud !


Je décharge mon foutre dans sa bouche qu’elle avale directement, elle me lèche pour bien nettoyer, et elle me dit :


— C’est bon, j’aime ton goût. Tu as aimé?


Elle continue à me lécher la bite, qu’elle cochonne ! J’en revient pas ! Et elle est là pour un moment.


— Ho oui madame, j’ose espérer pouvoir en profiter davantage, les prochains jours et semaines à venir.

— Hum, moi aussi, j’espère bien !


Elle me dit devoir se préparer pour son rendez-vous. Elle va prendre une douche et je lui dit que je vais l’attendre en bas dans la voiture.


Une heure passe et elle arrive me tendant une adresse sur Kailua. C’est à quinze kilomètres par le centre mais elle me demande de rouler sur la route qui contourne l’île pour voir le paysage et la mer. La route est magnifique et le trajet fait une trentaine de kilomètres peut-être un peu plus.


Durant ce trajet elle me demande si je connais un endroit tranquille avec une belle vue ajoutant qu’elle a encore envie de me faire une gâterie. Elle me sourit d’un air coquin que j’aperçoit dans le rétroviseur. Je connais un endroit où s’arrêter et j’ai hâte d’y être. Ma bite est déjà dressée.

Diffuse en direct !
Regarder son live