Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Lue 7 994 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

Cher cousin

Chapitre 1

Inceste

Mon cher cousin


A mes 24 ans, diplôme en poche et de retour d’un mois de vacances aux Antilles avec une amie je revenais à Paris parfaitement bronzée et comme preuve de démarcation sur mon corps svelte de 1.69m pour 48kg aux courbes plus que sensuelles, un string brésilien très échancré avec au bout de mes gros seins deux étoiles que j’avais collé sur mes tétons et je n’avais qu’une idée en tête avant de chercher du boulot dans une pharmacie me taper mon jeune cousin de 20 ans Grégory.

Il avait une réputation de salopard, il ne restait jamais avec la même fille plus d’un mois, j’hallucinais de ses conquêtes, il était un véritable Don juan, cette rumeur que je ne croyais pas m’étais parvenue à la faculté car il avait sauté trois des mes amies les plus jolies en l’espace d’un mois et demie. J’étais scotchée d’apprendre cela car il avait l’air si tranquille.

Puis quelques jours après ces rumeurs que je chassais de mon esprit, j’entendais encore des ragots sur un type qui faisait l’amour aux filles comme dieu et lorsque j’apprenais qui était ce type, je restais doublement scotchée car c’était encore Grégory et depuis ce moment, je m’étais faite une promesse personnelle de mettre mon cousin dans mon pieu, au diable l’interdit.

Et justement, à la rentrée scolaire, nos parents s’étaient mis d’accord sur le fait que mon cousin prenne la suite de la location du studio où j’étais actuellement, c’était une petite chambre de bonne, aménagée, située au dernier étage avec les poutres apparentes en forme de tente, très coquet et chaleureux en plein Paris, le chauffage était une fausse cheminée électrique, rares sont les types que j’ai laissé entrer dedans.

Le parquet grinçait alors j’avais installé entre le canapé et la cheminée un grand tapis marron très épais en laine.

Grégory devait passer en début d’après midi je ne l’avais plus vue depuis les deux mois de vacances et j’étais prête à l’accueillir sauf que je guettais sa sortie de l’ascenseur à l’étage inférieur pour voir sa réaction en espèrent qu’il me découvre d’un nouveau regard.

Certes j’étais stressée et encore plus lorsque j’entendais ma sonnette retentir, je rappelais donc l’ascenseur et grimpais rapidement dedans et lorsque j’arrivais à mon étage,mon cousin était face à ma porte puis il se retournait lorsque j’ouvrais la grille bruyante de l’ascenseur, sur ce plancher il y avait trois chambres de bonne servant de studio et à mon grand étonnement il ne me reconnaissait absolument pas et me regardait de la tête aux pieds d’un désir clairvoyant.

« Bonjour mademoiselle, sauriez-vous où demeure Emma D.. ? » Me disait-il d’un ton très masculin tel un gentleman séduisant une inconnue chaussée de bottes marron à talons enfilées par-dessus un jean délavé très moulant limite taille basse sectionnant franchement ma petite chatte et mes merveilleuses fesses fermes laissant apparaître sur mes hanches les marques de mon bronzage car j’avais un court boléro noir très plongeant à manche longue parsemé de dentelle rouge sans démarcation de soutien gorge hormis mes tétons décalqués. J’avais raidi mes cheveux blonds créant un rideau d’or sur les cotés de mon visage avec une frange impeccable cachant mon front puis je portais une énorme paire de lunette « Dior » qui cachait la moitié de mon fin visage. Seul mon petit nez , mon court menton et mes lèvres maquillées de rose couverte de gloss était voyante.

« Oh mais je pense que vous êtes devant la bonne porte cher cousin! » Lui disais je remontant mes lunettes sur ma tête et cherchant rapidement mes clés dans mon sac avec une montée d’adrénaline encore inconnue car il me regardait de gros yeux avec la bouche entrouverte.

« Whaou !!! Emma !!!»


Bientôt la suite...

Diffuse en direct !
Regarder son live