Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 39 574 fois
  • 78 J'aime
  • 4 Commentaires

ma chère petite cochonne de maman

Chapitre 1

Inceste

Bonjour,

Je m’appelle Mathieu, j’ai 22 ans.

J’ai toujours été très lié à ma famille, notamment à ma mère, une vraie cochonne. Pour vous expliquer de quoi il s’agit, je n’ai pas trouvé mieux que de vous faire lire une série de mails échangés avec elle quand je suis parti, l’année dernière, pour faire des études aux Etats Unis, ce qui m’a obligé de me séparer de ma chère famille...

Voilà donc les mails ...



Ma chère maman,


J’espère que tu vas bien.

Ca fait trois semaines que je suis arrivé ici aux Etats Unis, et pour tout t’avouer, tu me manques déjà trop...


Je ne m’ennuie pas ici, ma fac me plait, mais je ne sors pas beaucoup. Je ne trouve pas les américains très marrants. Ni les américaines, d’ailleurs. Il faut dire qu’avec toi, la barre est haute. A coté de toi les autres filles me paraissent insipides, pas très jolies.

Toi tu es tellement belle ! Tous les garçons ont déjà dit à leur mère qu’elle est la plus belle au monde. Mais dans mon cas, je le pense vraiment !


Merci d’ailleurs beaucoup pour les photos de toi que tu m’as envoyées ! Ca m’a fait vraiment plaisir de les recevoir. Je les regarde souvent, et plus je les regarde plus je te trouve belle et attirante. J’aime beaucoup les photos avec tes sous vêtements. Celles avec le petit ensemble rouge sont vraiment jolies. Celles avec ta culotte et ton soutien gorge noir en dentelle sont aussi très sexy.

Mais les photos que je préfère, c’est lorsque tu enlèves ta petite culotte pour te mettre toute nue. Tu le sais que c’est comme ça que je te préfère, sans rien sur toi, entièrement nue !

Ma photo favorite c’est celle prise de dos, où tu te penches en avant, en écartant tes cuisses. On voit bien tout, c’est magnifique.

Je reste un moment à admirer ton beau cul, mais aussi ta chatte. Je vois que tu t’es épilée, toute fraîche, comme j’aime. J’adore ! Tu as la chatte la plus magnifique que j’ai jamais vu, le petit abricot le plus juteux que j’ai pu admirer !

J’aimerais être là, écarter tes lèvres, mettre un doigt dedans, farfouiller à l’intérieur de ton petit pot à miel...mmmh ! ...


Oui, maman, c’est peut être pas très "normal" qu’un fils dise ça à sa mère, mais oui, je le dis : tu as la plus merveilleuse chatte que je n’ai jamais vu et tu m’excites trop ! Je rêve de te caresser partout, les seins, ta petite chatte, ton si beau cul. Et puis après, je te ferai l’amour pour de vrai à nouveau, te prendrai comme tu aimes, pour t’entendre gémir de plaisir quand je te pénètre !


Bon, je sais ce que tu vas me dire, ça fait que trois semaines que je suis parti, mais voilà, j’y ai pris goût à ta chatte ! Et trois semaines sans y mettre ma queue, c’est déjà trop long...

Ca te manque aussi, maman ?


Et puis ton cul !!! Il est admirable ! Je l’adore ! Il a tout ce que j’aime, gros et rond mais très ferme ! J’ai tellement envie de le voir, le toucher à nouveau, mettre ma queue dedans !


En même temps que je t’écris, je regarde encore tes photos. Je regarde ta chatte, et je pense à toutes queues qui sont rentrées à l’intérieur, toutes ces bites que tu as prises. Tu es une vraie salope quand même ! Ca me fait tout drôle de penser à ça, et en même temps ça m’excite vraiment que tu sois une grosse cochonne. Tu t’en es vraiment prise un tas, des queues, hein ?


Lorsque j’étais plus jeune je ne comprenais pas en voyant tous ces mecs qui passaient à la maison. Il y en avait presque tous les jours quand papa n’était pas là... Tu étais vraiment une grosse chaudasse à cette époque ! Aujourd’hui aussi, bien sûr, mais à l’époque c’était déjà pas mal je crois !


Tu te rappelles lorsque je vous ai surpris, toi et oncle Philippe dans la cuisine ? Oncle Philippe ! ton propre frère, quand même ! Lorsque je suis rentré de l’école, vous étiez tous les deux à poil, il était derrière toi en train de bien te la mettre, sa grosse queue. Il envoyait des coups de reins vraiment forts. Toi tu gémissais de plaisir.

Sur le coup, ça m’a fait tout drôle.

Après ça, tu te rappelles ? Tu as eu peur que je t’en veuille, tu as voulu me consoler, et pour éviter que je sois jaloux, le soir tu es venue dans ma chambre, tu as ouvert ton peignoir de bain et en me montrant ta chatte, tu m’as demandé si elle me plaisait. J’ai dis que oui, bien sûr ! Alors tu m’as demandé de baisser mon caleçon. Tu as été très surprise de constater que je n’étais plus un petit garçon. J’étais devenu un homme...

Tu as dit quelque chose du genre "quelle belle queue ! et c’est moi qui ai fait ça !", et ça t’as fait rigoler. Tu étais fière de moi.

Je crois que c’est la première fois où tu as pris ma queue dans ta main. Tu m’as masturbé longtemps, doucement en me regardant. Ma queue était droite, dure dans ta main. J’étais moi même surpris de bander autant, la voir aussi grosse. J’aurais aimé que ça dure des heures, c’était tellement bon ! Ta main était si douce, si habile ! C’était fantastique...


Après, tu as grimpé sur le lit, et sans me demander mon avis, tu es venue te mettre à califourchon sur moi. Je t’ai vu attraper mon sexe dans ta main et l’orienter vers ta chatte. Puis, avant que j’ai pu comprendre quoi que ce soit, tu t’étais assise sur moi, laissant ma queue pénétrer tout au fond de toi. Puis tu t’es mise à bouger lentement au dessus de moi, puis plus vite. C’était délicieux. Je sentais mon sexe au fond de toi, c’était incroyable, je croyais rêver.

Repenser à tout ça m’excite trop...

Ce jour là je n’ai pas du mettre longtemps à jouir. C’était la première fois que je jouissais dans une femme, et c’était toi !


J’ai hâte, maman de revenir à la maison pour te baiser, comme une salope, comme tu aimes.

Envoie moi encore des photos, de toi, ta chatte, ton cul ... J’en veux toujours plus !


Je t’embrasse fort. Embrasse aussi Papa et Amandine. Ma petite soeur me manque aussi. Elle va bien ?


Bisous partout.



***************************************************************

Mon chéri,


Bien sûr que tu me manques aussi !

Surtout depuis que je sais de quelle prouesses tu es capable !

Je ne dis pas ça parce que tu es mon fils, mais j’ai rarement vu un jeune homme de ton age aussi doué avec sa queue. Je m’en doutais depuis longtemps, mais je l’ai constaté avec certitude lorsque j’ai eu le plaisir de t’initier à ce genre de plaisir.

Alors oui j’en ai envie, encore et encore, de prendre ton gros sexe dans ma chatte en feu, que tu me défonces encore et encore !


Pour l’instant, je sais que c’est difficile, mais il faut quand même que tu te concentres sur tes études. Je te promets que dès que tu rentres aux prochaines vacances, je te laisse me baiser comme une vraie chienne !


En attendant, pour te consoler, je t’envoie d’autres photos de moi. J’ai demandé justement à ton oncle Philippe de me prendre avec les belles bottes en cuir noir à talon haut que j’ai acheté le mois dernier. Je les ai mises avec ma petite lingerie noire, puis toute nue. Tu aimes ? Ca fait pas trop moche, avec mes grosses fesses ? Comme tu vois, je me suis un peu laissé pousser les poils de la chatte, et comme je suis bien brune, ça donne bien avec les bottes noires.

Après, on a fait quelques photos un peu SM... Tu vas voir, il m’a attachée dans différentes pièces de la maison... Ca donne pas mal aussi.

Comme tu aimes bien ma chatte, on a fait aussi quelques gros plans pour que tu la voies bien. J’ai acheté un nouveau gode aussi, et on a pris des photos où je me l’introduis comme il faut, tout au fond...


Bon au lieu du gode, j’aurais préféré ta queue, mon chéri, mais ne t’en fais pas, dès qu’on se retrouve je te promets plein de gâteries ! Tu te régaleras, je te le promets !


Bien sûr, fais attention avec les photos, ne les montre à personne. Ce que nous faisons entre nous, en famille, ne regarde que nous...


Sinon, oui tout le monde va bien à la maison.


Ha oui, au fait ! il faut que je t’annonce une nouvelle : pour la première fois la semaine dernière, ton père et ta soeur ont... baisé ensemble ! Oui tu lis bien. Ils ont fait l’amour tous les deux ! C’est incroyable, n’est ce pas ?

Surtout ne répète pas que je te l’ai dit. Ton père croit que personne n’est au courant. Mais tu sais que ta soeur me raconte tout. Comme elle au courant pour nous deux, elle aussi a eu envie d’essayer avec ton père. Que veux tu, les chiens ne font pas des chats, et elle est aussi salope que moi !


Ton père a été un peu dur à convaincre. Tu sais que sa famille est pratiquante, ils vont à l’église régulièrement. Bon lui n’est pas croyant, mais il a des principes ! Mais ta soeur a été persuasive. Depuis qu’elle est petite, tu le sais, elle finit toujours par avoir ce qu’elle veut... Ca faisait un moment qu’elle le provoquait. Tu te souviens qu’elle avait commencé à se promener à poil dans la maison, avant que tu partes ? C’était pour lui !

Ton père l’a grondée, mais elle lui disait quelque chose comme : "ho on est en famille, ca va !"...Enfin... Même s’il l’a grondée, ça lui déplaisait pas quand même de la voir à poil, ta soeur. Vous les hommes êtes trop facile à avoir ! Un petit cul, des gros tétés et hop vous foncez dans le panneau.

C’est la semaine dernière qu’elle a prétexté avoir des mots de ventre et elle l’a appelée dans sa chambre pour que ton père l’ausculte. C’était trop facile, d’après ce qu’elle m’a raconté : Elle était toute nue. Elle lui a fait le coup du : "c’est plus bas que j’ai mal, papa ! ". En moins de 5 mn ton père avait un doigt dans sa chatte. Elle est maligne, ta soeur !


Bon ça m’étonne un peu de ton père, lui si droit, honnête... Mais bon... En attendant ça ne lui a pas causé de remords de la baiser. Il a recommencé deux jours après même ! Ceci dit, je le comprend. Elle est de plus en plus jolie, ta soeur. Son petit cul est si ravissant ! Et puis ton père, même s’il est un peu coincé, il aime bien baiser quand même ! D’ailleurs à ce sujet, je n’ai jamais eu à me plaindre... De ce point de vue, tu tiens bien de lui !


A nouveau, ne raconte rien de ce que je t’ai dit. Si ton père apprenait tout ça, s’il savait qu’on est au courant pour lui et ta soeur, il aurait tellement honte que je sais pas de quoi il serait capable !


Bon, mon chéri, je t’embrasse fort, je te suce !

Ta maman qui t’aime...


***********************************************

Ma maman chérie,


Ha tu es bien une grosse salope ! Tes photos sont superbes. Je me branle dessus depuis 2 jours ...J’ai tellement hâte de te lécher la chatte, goûter à nouveau ta cyprine que j’adore, puis te mettre ma queue par tous les trous !!!


Pour Amandine, je m’en doutais qu’elle allait le faire avec papa. Ca fait longtemps qu’elle en parle. Je suis même un peu jaloux. Elle a jamais voulu avec moi.

Comme on dort dans la même chambre depuis qu’on est petits, tu imagines bien qu’on a fait des choses. C’est un peu ensemble qu’on a découvert notre corps, quand même ! Elle m’a sucé, je l’ai léchée plein de fois (je suppose que t’es au courant si elle te dit tout). Mais faire l’amour, elle a jamais voulu... Une fois elle m’a dit qu’elle voulait garder sa virginité pour papa. Je croyais que c’était une blague, mais c’était vrai ...

Et voilà, c’est fait !

Bon j’espère que quand je vais rentrer, elle voudra. Mon fantasme est de faire l’amour avec vous deux en même temps. Tu crois que ça sera possible, ma maman chérie ?


Bon, ceci dit, j’ai eu de bonnes notes à la fac. je suis content. Mais je serai encore plus content de fêter ça avec toi et ma petite salope de frangine.


Je t’embrasse partout, te lèche le clito, la chatte et ton petit trou du cul. Dis à Amandine que je fais pareil avec elle.


Vous avez pas essayé, toutes les deux ? Je veux dire vous faire des mamours... Amandine m’a déjà avoué que son fantasme était de le faire avec une fille... Je serais bien étonné si elle avait pas essayé avec toi aussi. Tu me diras ?


Plein de bisous, ma maman d’amour...


Ton fils qui t’aime...


************************************************

Mon Chéri,


Je rigole encore. Tu es malin, toi aussi ! En effet, je peux rien te cacher. Je peux te le dire si ça t’excite : Oui, ta soeur et moi on a l’habitude de temps en temps, pour tout t’avouer, à se donner du plaisir toutes les deux.

Bon, on a jamais vu le mal, c’est un peu normal, entre mère et fille, non ?


Un week end où vous étiez partis, toi et ton père, pour une compétition de foot, on est restée toutes les deux. Là le soir, elle s’est mise à me caresser. Comme elle était douée, je l’ai laissée faire. Puis elle s’est mise à me lécher. Elle a la plus adorable, la plus habile petite langue que je connaisse ! Elle lèche comme une déesse ! J’ai joui en moins de 5 mn...

Puis on a terminé en 69... Elle a vraiment une petite chatte très mignonne ! Moi aussi je me suis régalée de la lécher. C’était vraiment bon !


Voilà, tu sais tout.. Je voulais pas qu’elle te le dise. Visiblement elle a tenu parole. Mais là, vous êtes grands, maintenant... Et puis voilà, autant que tu sache tout...Je lui ai parlé de ta proposition de faire ça à trois avec elle, que tu avais envie d’elle aussi. Elle est d’accord.

Tu vois, tout s’arrange ! Elle t’aime, ta soeur mais elle n’a pas menti : elle voulait que ton père soit le premier. Elle l’adore, tu sais ! Mais maintenant qu’elle n’est plus vierge, elle veux bien le faire avec toi. Et puis je lui ai dit comme tu étais doué ! Ca l’a chauffé à bloc. J’ai du la lécher pendant 20 bonnes minutes pour la calmer...

On t’aime toutes les deux ! On aime aussi ta bite !


Reste à voir pour ton père... Il faudra être discrets. Il est tellement coincé !

Hier encore, j’ai fait semblant de sortir, l’après midi, et lui et ta soeur ont baisé encore une fois ensemble. (moi ça m’amuse, tu sais, de savoir qu’il craque pour elle...). C’est ta soeur à nouveau qui est allée le chercher. Lui est trop peureux. Bon, il suffit qu’elle sorte ses seins, qu’elle le suce un peu, et c’est parti, il oublie ses principes...Après il lui fait le coup du regret, qu’il ne faut plus le faire, etc... Quelle chique molle, ton père quand même !

Tout ça pour te dire qu’il est pas prêt à ce qu’on fasse ça à 4 ... Dommage ...


Bon allez, pour t’amuser je te mets une photo de nous deux avec ta soeur, assises dans le canapé du salon, à poil, les jambes grandes écartées...Je dis "à poil", mais c’est au sens figuré : comme tu vois, on s’est toutes les deux bien épilé la chatte pour l’occasion. Tu aimes ? Comme ça tu as deux chattes pour le prix d’une...Tu nous diras laquelle tu préfères ! (non je rigole, tu les aimes toutes les deux, n’est ce pas ? )


Au fait, bravo pour tes examens, mon fils ! Je te sucerai deux fois plus pour te féliciter !


Je t’embrasse fort.


Ta mère qui t’aime...

Diffuse en direct !
Regarder son live