Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 7 779 fois
  • 118 J'aime
  • 0 Commentaire

Le chien de ma voisine

Chapitre 2

Hétéro

Donc elle part chez elle à moitié nue. Je me demande si elle va revenir: j’ai encore envie d’elle. J’attends une bonne dizaine de minutes. J’ai même eu le temps de commence à ma branler. Enfin elle revient très fraîche. Elle n’est pas plus vêtue qu’à son départ. Elle porte avec elle un petit paquet: c’est pour moi. Elle n’en dit pas plus. A! "si elle dit qu’elle a rentré le chien".

Je l’accueille par un baiser: sa langue rentre dans ma bouche la première. Nous retournons dans la chambre. Elle se couche sans que je le lui demande, écarte les jambes et dit

-Suce moi, j’en ai envie.

— D’accord, faisons un 69, je préfère, tout à l’heure tu m’a bien fait jouir avec ta bouche.

Nous nous mettons en 69. Je prends son clito entre mes lèvres pendant qu’elle me décalotte et me prend presque en entier dans la bouche. Je la sens jouir plusieurs fois. Je sais que je ne vais pas jouir, je l’ai trop fait depuis ce matin, je me retire et la remet sur le dos. Alors elle se coule sous moi, passe ses jambes écartées pour me donner tout son con. J’entre dans sa moule: elle accorde sa cadence à la mienne. Elle jouit encore deux fois, me demande de me mettre sur le dos, elle vient sur moi, prend ma pine, la place dans son con, sort du paquet un magnifique gode et me demande de l’enculer avec lui. J’ai déjà, avec un ami baisé ainsi une fille en double pénétration: j’en avait bien jouis. Elle est contre mi: je sens seins durs contre moi. Je lui mouille beaucoup le cul avec ma salive et je pose le bout du gode sur son anus. Je sais que ça ne va pas la contenter: elle se relève un peu pour que le gode commence à la pénétrer. Je le lui mets à fond. Je le fait coulisser lentement: elle commence à nouveau ses cri de: oui, oui, plus profond, plus vite encore…..Elle ne se rend pas compte que moi aussi je prend un plaisir extraordinaire avec le gode que je croise par delà ses parois intimes. Brusquement, avant que je jouisse elle cri encore une fois : je jouiiiiiiiiiiiiiiis.

Elle reste empalée sur ma queue et garde le gode dans le cul, pour recommencer encore. Nous restons ainsi unis par ma bite pendant sans doute une bonne demi heure. Enfin dans un grand éclat, à mon tour je gicle dans son con. Nous nous séparons. Nous nous levons pou rejoindre la cuisine où elle veut préparer un encas. Elle meurt de faim. Nous voilà nus tous les deux, elle farfouille dans le cuisine pour finalement prendre un truc quelconque micro ondé. Pendant qu’elle vadrouille dans le cuisine, je la suis, en lui caressant ce que j’ai à portée de main: une fesses, le bas ventre, un sein. Elle se laisse caresser partout où je veux. Enfin, je la prend, la fait asseoir sur la table, les jambes ouvertes, face à moi assis sur une chaise. En me tenant mal, j’arrive à lui lécher tout le con et lui mettre le gode dans le cul. Elle est légèrement penchée en arrière et recommence la litanie habituelle. Son con à le goût de sa cyprine bien sur, en plus il a le goût de mon sperme. Le mélange des deux est aphrodisiaque: je bande encore plus. Je me demande où je vais chercher l’énergie pour bander. Elle n’a pas ce soucis: pour elle baiser est toujours facile et en cas de panne elle a toujours le gode pour se le mettre là où elle veut.

Nous mangeons ou plus tôt, nous prenons dans la bouche de l’autre la nourriture. C’est délicieusement dégueulasse. Sa tenue est des plus provocante quand elle retourne dans la chambre. Elle sait que je ne peux pas encore bander: elle se couche confortablement, l’oreiller sous les fesses pour bien voir et se baise seule: le gode va et vient dans son sexe. De temps en temps, elle le sort pour le lécher et goûter ainsi sa cyprine. Elle me le donne aussi. Je veux l’aider à jouir: je pose trois doigts sur son cul et sans précautions je les lui rentre. Pour elle c’est presque une double pénétration; elle jouit encore une dernière fois.

Elle de "rhabille" c’est à dire presque nue: dans la nuit tombée personne ne la verra. Elle revient demain

Diffuse en direct !
Regarder son live