Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 352 fois
  • 32 J'aime
  • 1 Commentaire

La chienne

Chapitre 1

Zoophilie

Nous partons donc! Nous sommes sur la route, dans la voiture. En route pour Bruxelles et son quartier rouge. J’ai loué pour la soirée, une vitrine ou tu pourras t’exhiber et exciter les clients. Je compte bien rentabiliser mon investissement. Pour cela, il faut que tu sois désirable afin que les hommes se pressent devant ta vitrine. Tu es ma putain, c’est le moment de le prouver.

Ma main est posée sur tes cuisses et les écarte doucement. Nous sommes sur l’autoroute et une musique douce sort des hauts parleurs. Je te demande de te déshabiller entièrement, de ne garder que tes bas et chaussures. Tu m’obéis et te retrouve entièrement nue. Heureusement le chauffage est agréable à l’intérieur. Ma main reprend sa place d’origine et remonte jusqu’à ta chatte. Une petite goutte de mouille commence à perler. Je la récupère du bout de mon doigt et effleure ton clitoris avec.

Dans quelques heures, tu seras une pute parmi d’autres et tu travailleras pour moi. En attendant, je te branle et écarte tes jambes pour que tes sensations soient décuplées. Des camions que nous doublons font des appels de phares. Ils se sont aperçus de la situation et aimeraient que j’arrête la voiture à la prochaine aire de repos. Mais pas question, tu dois rester en forme pour ce soir.

Ce sont maintenant tes doigts qui branlent ta chatte. Ton jouet est prêt à se frayer un chemin dans ton sexe. Le fait que des routiers dans leurs cabines puissent te voir ainsi t’excite au plus haut point. Tu ne te prive pas de les regarder dans les yeux au moment ou je les double. Avec ton gode bien implanté dans ta chatte, le spectacle est particulièrement bandant pour eux. Tes gémissements font place à des cris de plus en plus forts. Tu te mets jouir en hurlant et ton corps se raidit dans un spasme. Quand tu as repris tes esprits, je t’embrasse et te demande de te reposer.


    Deux heures après, nous sommes arrivés. Il faut te préparer pour la soirée. Douche, maquillage appuyé, perruque avec un carré mi long. Je l’ai choisi brune. Ta chatte est rasée en Y. Le choix des vêtements est également crucial. Pour ce soir, ce sera des longues cuissardes noires, une mini jupe de cuir noire également, un top en dentelle noire, et des bas gris anthracite qui compléteront ta tenue.


Minuit, c’est l’heure d’ouvrir les rideaux de la vitrine et de te mettre en scène. Tu prends une pose aguicheuse comme si tu avais toujours fait ça. Les premiers à s’intéresser à toi sont un groupe de cinq jeunes un peu éméchés. Il demande si tu peux les prendre en même temps. Pas de problème, du moment qu’ils payent. Le prix est ferme, ce sera 150 € par tête et ils peuvent te faire ce qu’ils veulent pendant 1/2h.

Tu te mets à genoux pendant qu’ils sortent leurs sexes et te les présentent devant ta bouche. Tu t’appliques à tous les prendre à tour de rôle et à bien les faire bander. La situation commence à t’exciter. Tu les trouves plutôt mignons et ton ventre commence à chauffer. L’un deux se glisse derrière toi et te prend en levrette. Tu en suces un autre et branles deux autres bites. Ils te caressent les seins, les fesses, la chatte et le cul. Leurs queues sont bien raides. Ils se relaient maintenant derrière toi. Ta bouche, ton con passent de bites en bites. Au début tu maîtrisais la situation, mais maintenant tu t’abandonnes complètement. Tu les incites à te faire tout ce qu’ils souhaitent et ils ne s’en privent pas. Les mots orduriers qu’ils te lancent te rendent folle. Leur « salope» et « grosse pute » te font accélérer les mouvements de ton bassin. Celui qui te prend à cet instant ne peut pas tenir la cadence et crie qu’il va tout lâcher. Sa queue a à peine le temps de sortir de ton vagin qu’il t’inonde littéralement les fesses et le dos de son jus blanc comme du lait. C’est le déclencheur. Tous ses copains se branlent frénétiquement au dessus de ton visage et de ton cul. Deux hommes éjaculent leurs semences brûlantes sur tes lèvres. Tu en avale une bonne partie. En connaisseuse, tu apprécie les différents arômes du foutre de ces jeunes garçons. Tu te mets à jouir quand le dernier qui n’avait pas juté, le fait sur ton ventre en glissant sa langue dans ta bouche pleine de sperme.


Une fois, tes premiers clients partis, je te présente un homme qui désire réaliser son phantasme. Il me l’a exprimé. Je lui ai dis que ce genre de phantasme coûtait cher. Nous sommes tombés sur le prix de 2500€. Mon investissement est nettement rentabilisé.

Tu es encore allongé sur le canapé, la chatte gluante de foutre. Le chien est un labrador noir. Il te renifle l’entrejambe et se met à te lécher. Sa langue est puissante et te pénètre profondément. La sensation te rend folle et tu caresses la tête du chien afin qu’il s’applique. Tu te mets encore à jouir. Tu sais que des hommes te regardent en train de te faire lécher par ce chien. Maintenant tu as envie de satisfaire ton amant canin. Tu te mets à quatre pattes et essaies de te conduire comme une chienne. Tu tortilles ton cul dans tous les sens devant lui. Enfin, il se décide et te monte. Ses pattes avant enserrent ta taille et ses mouvements de va et vient font frotter sa pine sur ton cul. Il réussit finalement à te prendre et sa bite te donne de puissants coups qui te font hurler de plaisir. Tu atteins le summum de la volupté lorsque l’éjaculation puissante vient heurter les parois de ton vagin. Tu t’effondres ivre de plaisir et de fatigue. Ta chatte dégouline de sperme et tes doigts en récupère pour masturber ton intime petit bouton.

Peu après, tous se retirent et nous laissent. Je t’emmène à la douche. Tu dois encore me satisfaire avant de te reposer…

Diffuse en direct !
Regarder son live