Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 14 624 fois
  • 109 J'aime
  • 7 Commentaires

Chira, la pute du lycée

Chapitre 1

Divers

Assise sur les marches menant vers sa maison, Chira réfléchissait à son avenir. Après cette journée de rentrée scolaire, elle était fatiguée. Le regard perdu dans le vide, elle fut tirée de ses pensées par l’aboiement de Duffy, son chien, qui revenait vers elle, tenant dans son museau le morceau de plastique que sa maîtresse venait de lancer au loin.


— Aujourd’hui, je ne suis pas d’humeur à jouer Duffy, dit-elle en fixant l’animal. Comme s’il pouvait comprendre ce qu’elle disait.


Duffy était son seul ami, le seul à qui elle pouvait confier ses peurs. Celui à qui elle racontait, le soir, après la journée fatigante au lycée, les potins et les mecs sur qui elle avait flashé. Si Duffy pouvait parler, il raconterait à tout le monde que malgré son apparence enfantine et sa timidité, Chira Sanders aimait faire la fête. Si Duffy pouvait parler, il irait raconter à la mère de Chira que sa séparation avec son père lui avait fait du mal, et que depuis, elle n’était plus la même personne. En effet, les parents de Chira ont divorcé quand elle avait douze ans. Depuis, son père était parti à Chicago, elle ne le voyait qu’une fois par an. Lorsqu’il rentrait passer Noël à Spring Valley. Lors de ces rares passages dans la région, Jake Sanders n’avait guère le temps de voir sa fille. Il était souvent occupé avec son travail et ses occupations envers sa nouvelle épouse.


Cette situation avait grandement contribué au fait que Chira se soit renfermée. Elle évitait de s’attacher aux gens, car ils finissaient tous par partir. Sa solitude avait fini par la rendre froide, antisociale, dépressive. Elle espérait en vain qu’elle allait changer, mais chaque année, elle se renfermait un peu plus, évitant de sortir comme les jeunes de son âge.


— Waouf ! Waouf !


L’aboiement de Duffy la tira une fois de plus de ses rêveries. Il se tenait devant elle, la fixant comme s’il pouvait comprendre sa douleur, son chagrin. Il commençait à se faire tard et elle avait sommeil. Elle lança une dernière fois le jouet de Duffy au loin et rentra dans la maison. Elle s’endormit rapidement, sans prendre le soin d’ôter ses vêtements. Elle ne remarqua même pas le bruit furtif des pas de sa mère qui rentrait de son rencard, complètement saoule. Elle alla vérifier que Chira était bien endormie et éteignit la lumière. Depuis sa séparation avec Jake, Maria n’avait jamais pu trouver une relation stable. Elle enchaînait les rencards et aventures sans lendemain. Sa quête du grand amour l’avait éloignée de sa fille. Elles vivaient sous le même toit sans vraiment se connaître. Leur vie monotone était rythmée par des disputes au quotidien où Chira lui reprochait son alcoolisme et son manque d’affection.


C’est dans cette ambiance néfaste que grandit Chira, mais maintenant, elle avait dix-huit ans. Étant en terminale, elle avait hâte que l’année se termine pour qu’elle puisse aller étudier le plus loin possible de Spring Valley et de sa mère.


*****

Les premiers rayons de soleil du matin se faufilèrent à travers les persiennes pour venir caresser le visage de Chira. La douce chaleur de l’astre du jour la réveilla. Elle se leva de son lit pour aller se préparer pour le lycée. Une fois prête, direction la salle à manger pour prendre le déjeuner. Sauf que sa mère dormait toujours et n’avait rien préparé.


Chira s’empressa de faire des œufs au bacon et mangea avec avidité. Elle était déjà en retard, si ça se trouve, elle allait rater le bus. Elle regarda sa montre.


— 7 heures 25 ! Oh non ! dit-elle en dévalant les escaliers.


Elle prit les clés de sa mère et décida qu’aujourd’hui, elle irait à l’école en voiture. Elle lui écrirait un message pour lui dire de ne pas s’inquiéter. Même si elle savait que Maria allait péter un câble. C’est donc au volant de la vieille Toyota grise de sa mère que Chira arriva dans la cour du lycée de Spring Valley. Elle se gara et sortit du véhicule, fière et excitée à l’idée d’être en terminale. Sa joie fut de courte durée, elle sentit une forte douleur au dos. Quelqu’un venait de lui lancer quelque chose de chaud sur son pull.

Elle se retourna.


— Justin !


Le dénommé Justin lui faisait face, tenant fièrement un mug de chocolat dans sa main. Si l’on faisait abstraction de sa turbulence, il était de loin le plus beau garçon du lycée. Et ça, Chira en avait bien conscience. Mais elle le détestait plus que tout au monde. Mais cela, Justin s’en foutait, il passa une main dans ses cheveux roux et lui fit un doigt d’honneur.


— Je te souhaite une bonne année scolaire Chichi, dit-il en s’éloignant d’une Chira rouge de colère. Elle détestait ce prénom ridicule qu’il lui avait assigné depuis près de dix ans. Maintenant, son pull blanc était tout trempé et sali par le chocolat que lui avait lancé le garçon. Une journée de plus dans cet enfer dont le diable principal s’appelait Justin. Son sourire charmeur était à l’opposé de son tempérament merdique.


Ce dernier était l’un des garçons populaires du lycée, son passe-temps favori était d’ennuyer celles qui n’avaient pas le courage de se défendre, or Chira était en tête de cette liste. Justin ne manquait jamais une occasion de nuire au bonheur de la fille de Jake Sanders. Elle se dirigea vers l’entrée principale du lycée, fâchée. Non pas à cause du chocolat, mais plutôt parce que malgré ses mauvaises notes, Justin n’avait pas été exclu du lycée. Il n’était pas venu le premier jour, soulagée, elle avait fini par croire qu’il avait été chassé de l’établissement. Mais il était là, une année de plus. C’est une Chira en colère qui fit irruption dans la salle où se déroulait le cours d’histoire. Elle se fit réprimander pour son retard et alla s’asseoir au fond de la classe. Elle poussa un soupir. Décidément, cette année promettait d’être très longue.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live