Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 562 fois
  • 184 J'aime
  • 4 Commentaires

Chloé, ma belle-soeur salope

Chapitre 1

le repas d'anniversaire

Avec plusieurs femmes

Je suis Maxime, 26 ans, marié depuis 3 ans maintenant à Louise. Louise a une sur, Chloé, elle a 23 ans et a toujours voulu m’avoir pour elle. Il faut dire qu’entre les deux surs, la compétitivité a toujours été présente, notamment en ce qui concerne les garçons. Louise a toujours présenté sa sur comme une traînée à la recherche de coups d’un soir, mais lorsque je l’ai vue la première fois, ce n’est pas du tout l’impression qu’elle m’a laissée. Des cheveux blonds vénitiens, des yeux marron vert, la taille fine, mais surtout, une poitrine dont je n’ai pas pu me détacher durant le repas. Louise elle, n’a pas les seins de sa sur, mais je sais qu’au lit, elle sait se montrer très avenante avec moi.

Nous étions dimanche, c’était le jour de l’anniversaire de Louise, de deux ans l’aînée de Chloé. Nous allons donc fêter cela chez ses parents : Sébastien et Anne. Nous arrivons sous le coup de midi, Chloé est déjà là et nous accueille comme à son habitude.


Alors les mariés, en retard, vous étiez occupés à vous faire des câlins ! inutile de vous dire que Louise a immédiatement répliqué.

A la différence de toi, moi je ne change pas de mecs chaque soir !

Tu me prends pour une traînée, tu te trouves mieux avec ta jupe écarlate ! C’est vrai que sa jupe faisait assez provocatrice, mais je l’adorai. Louise snoba sa sur et entra. Je m’arrête au niveau de Chloé pour la saluer, je la sens se coller à moi, elle me fait la bise et se retourne, je sens ses fesses faire pression sur mon pantalon avant de la voir repartir. Je commence à avoir une érection... Nous saluons mes beaux-parents, nous prenons l’apéro au salon. Je ne peux m’empêcher de regarder Chloé qui semble tout faire pour attirer l’attention. Elle aussi en jupe, elle commence à croiser et décroiser ses jambes, laissant apercevoir la naissance de sa culotte. Elle se penche en avant pour prendre des gâteaux, une fois, deux fois, lorsque je m’aperçois que je vois quasiment toute sa poitrine, elle ne porte pas de soutien-gorge ! Je commence à bander, je décide alors de m’éclipser dans la cuisine. Arrivé dans la cuisine, je suis dos à la porte, soudain, je sens une main se poser sur mes fesses, pris de peur, je me retourne ! C’est Louise, ouf ! Enfin, il s’agit de Louise avec du champagne dans le sang, elle me susurre a l’oreille :

- ma sur est une salope de première, elle joue à la fille modèle, mais si elle pouvait, elle ferait en sorte de baiser tous les mecs de la terre, y compris toi mon beau. Elle finit sa phrase en posant la main sur mon paquet et se mit à le caresser.

Mais ta queue, elle n’est quà moi mon mignon je le sais chéri, mais on devrait retourner au salon, ils vont avoir des doutes.

Pff rabat-joie, tant pis, je m’amuserai seul à table. Sur ce, elle partit au salon.

Je restais au salon jusqu’à ce que Sébastien m’appelle pour manger, installé à table, j’étais à côté de Julien, le frère de Chloé et Louise. Elles, étaient en face de moi, j’avais quatre seins à dispositions. Je mangeais mon repas, lorsque je sentis un pied remonter le long de ma jambe, il me caressait, et j’adorai. Moi qui n’avais pris les annonces de ma femme pour de la provocation, elle me caressait sous la table, le bonheur. Au même instant, Chloé se pencha pour envoyer un SMS, j’avais une vue plongeante sur ses seins et ses tétons, ils étaient durs et bien roses, si bien que lorsqu’elle releva le buste, on les voyait pointer à travers son t-shirt. Les caresses sur ma queue maintenant en érection s’intensifiaient, je ne voulais qu’une chose, c’était sentir ma femme me prendre en bouche.

- Je vais aller aux toilettes. Lâcha ma femme, je pris cela comme une invitation à la rejoindre dans quelques instants. Elle se leva et partit. C’est là que je compris que le pied qui me branlait sous la table était celui de Chloé ! Elle me regarda, son regard plein de désir et de malice. Ma femme avait raison, quelle salope ! Mais que c’était bon. Je commençais à défaillir, lorsque je reçus un SMS de ma femme :

Rejoins-moi.

accompagné d’une photo où elle se caresse avec un concombre provenant sans doute de la cuisine. Je prétextai un appel professionnel pour sortir de table. Arrivé devant la porte des toilettes, un second texto, cette fois-ci de Chloé :

Je vous ai entendu parler tout à l’heure, tu me prends pour une salope alors. Et bien, je vais te montrer que j’en suis une grosse.

Ce message était envoyé avec une vidéo, Chloé s’enfonçait un objet à travers sa culotte, un concombre !! Se pourrait-il que ? Je reçus un second texto de Chloé. Je suis allée chercher du vin à la cuisine, mais je n’ai pas vu mon concombre préféré, saurais-tu où il est ?

Je restais figé, trop excité, je devais me vider dans Louise, qui était à quelques mètres à se pénétrer du concombre que sa sur avait utilisé... Je ne pensais qu’à une chose, baiser les deux surs et justement ma femme était juste derrière cette porte. Je poussai la porte, mais je ne vis que Louise habillés et qui s’apprêtait à sortir « - Je t’avais dit que je m’amuserais seul, dommage pour toi mon vilain. Encore une fois, elle me branla par-dessus mon pantalon. Tache de ne pas trop bander, tu risques d’avoir mal.

. Elle repartit vers le salon, ma queue bandait tellement, je tournai la tête vers les toilettes et vis le concombre posé sur le panier à linge. Je n’ai pu m’empêcher de le prendre, de le humer pour sentir l’intimité de ma femme, de le lécher pour goûter sa cyprine tout en me branlant. J’imaginais ma femme s’empaler dessus, se pincer les tétons comme une chienne en chaleur... Je décidai de jouir sur le concombre puis de le remettre dans la cuisine. Une fois revenu à table, j’adressai un SMS groupé à Louise et Chloé. Chacune d’elle reçut le même message : « le concombre est de retour à la cuisine avec un supplément dessus.


. Je me demandais qui se lèverait la première. Ce fut Chloé, ma femme me lâcha un regard apeuré, mais je lui fis signe de ne pas s’en faire. Quelques minutes plus tard, je reçus un SMS, une vidéo de Chloé en train de sucer le concombre. Quel bonheur, je me remis à bander comme un âne. Je ne comptai pas m’arrêter là avec ces deux chiennes en manque de ma queue.

A suivre.....

Diffuse en direct !
Regarder son live