Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 618 fois
  • 72 J'aime
  • 0 Commentaire

Chloé me fait du pied

Chapitre 2

le sexe est un plat qui se mange chaud

Hétéro

Quelques semaines plus tard, je me retrouve seul à la maison pour le week-end. Je n’ai pas envie de sortir du coup je reste cloîtré chez moi pour la soirée, j’en profite pour le tweeter en espérant que Chloé le remarque. Quelques minutes plus tard, je reçois d’elle un message qui me demande si je veux aller manger avec elle dehors vu qu’elle non plus n’a rien à faire. Je lui dis que j’ai déjà préparé à manger, mais qu’elle peut venir si elle le souhaite, ce qu’elle accepte immédiatement. Elle m’envoie par la suite une photo d’elle bien habillée comme pour sortir dehors et marquée dessus "J’arrive". J’ai à peine fini de me préparer qu’elle sonne déjà à la porte avec un grand sourire, on se dit bonjour et je la fais rentrer. Elle porte des talons noirs avec un vernis de la même couleur, un pantalon de costume rayé, un body noir et une veste en cuir, le tout orné d’un rouge à lèvres pourpre et les cheveux bouclés.


Je la complimente, lui disant qu’elle est très belle, elle me sourit en me regardant tendrement. On prend l’apéro, discute, rigole ensemble, etc. puis on passe à table : je l’installe, je la sers et on commence à manger. Par pure curiosité, je lui demande si elle s’habille tout le temps comme ça ou il y a une occasion spéciale ce soir. Elle me répond qu’après, elle voudrait aller à une fête et elle souhaite que je l’accompagne. Je lui dis en rigolant qu’elle m’a tendu un piège et on en rigolait, bien sûr j’accepte son invitation.


Une fois le repas terminé, elle veut qu’on parte tout de suite pour profiter un maximum de la soirée, je la suis à la porte d’entrée et c’est là qu’elle se retourne brusquement, s’approche de mon oreille et me chuchote "je t’ai laissé un cadeau dans ton téléphone" alors sans plus attendre, je le sors de ma poche, je vais voir dans ma galerie et je vois une photo d’elle en tenue légère, cette coquine m’a piqué mon téléphone pendant le repas et est allée aux toilettes pour prendre cette photo. Je deviens rouge avant qu’elle me prenne par le bras pour m’emmener à la voiture, ayant trop bu, je ne conduis pas.



Une fois arrivés sur les lieux, nous allons directement danser sur la piste. Etant donné qu’il y avait beaucoup de monde, on est presque collé l’un à l’autre, ce qui ne nous dérange pas, bien au contraire. On se touche, on se frotte l’un à l’autre, la température commence à monter entre nous deux. Mais je commence à fatiguer, je lui fais signe de venir se poser avec moi. Elle est collée à moi, me tient le bras, pose une main sur mon torse et la glisse sur ma cuisse, frotte sa jambe contre la mienne, rapproche ses lèvres des miennes, me regarde langoureusement, on est à deux doigts de s’embrasser. Puis, vers 1h du matin, elle retourne sur la piste toute seule et me fait signe de la rejoindre. On danse, on se rapproche, on s’enlace puis on finit par s’embrasser.


Mes mains qui sont sur ses hanches finissent sur ses fesses, elle me caresse le visage, les cheveux, le torse jusqu’à ce que la musique change pour quelque chose de plus dansant, Chloé se met dos à moi et commence à remuer ses fesses contre moi en se tenant à ma nuque, elle ondule son corps contre le mien, elle twerk contre mon entrejambe à la vue de tout le monde. Je lui glisse dans l’oreille en l’attrapant par la gorge que j’ai envie d’elle tout de suite. On arrête alors de danser et on se dirige droit vers la sortie. On monte dans la voiture où je commence à la toucher, la caresser, mais elle me dit tout en riant d’attendre d’être rentrer.



Nous sommes arrivés et à peine de sortie de la voiture, je plaque Chloé contre la portière et l’embrasse de partout. Il fait nuit noire, tout lampadaire est éteint. Je l’embrasse dans le cou tout en glissant mes mains dans son pantalon pour attraper ses fesses et jouer avec son body. Elle fait semblant de me repousser et essaye de me diriger vers la maison. Une fois passée la porte d’entrer, que Chloé a du mal à ouvrir à cause de moi, elle se retourne et commence à me déshabiller tout en m’embrassant, je finis à moitié nu sur le lit quand nous arrivons dans la chambre. Je m’écroule et contemple cette déesse en train de me faire un strip-tease, se déshabiller des pieds à la tête : elle commence par enlever sa veste en cuir et à détacher son body, un bouton, deux boutons, trois boutons.


Elle pose son pied sur le lit entre mes jambes pour défaire son talon, d’abord le droit, puis ensuite la gauche, qu’elle pose ensuite sur ma bouche et le fait glisser doucement le long de mon torse, puis sur mon sexe. Elle pose ensuite son pied à terre et se tourne alors pour se mettre dos à moi, défait son pantalon tout en tendant les fesses. Nous voilà tous les deux à moitié nus face à face, prêts à mêler nos corps.



Chloé grimpe à quatre pattes sur le lit, enlève mon caleçon et empoigne mon sexe à deux mains et le fait glisser le long de sa bouche. Elle me fixe droit dans les yeux avant de gober mon gland, puis insère le tout au fond de sa gorge. Elle lèche ma verge, elle l’embrasse, une main sur la base et l’autre en train de me griffer le torse. Je me tords de plaisirs face à la dextérité de sa langue et aux caresses de ses mains, au point d’en arracher les draps du lit. Chloé me suce sans s’arrêter, je suis à deux doigts de jouir au fond de sa gorge, mais je ne veux pas en finir là. Je l’attrape par le cou et la retourne de sorte qu’elle se mette sur le dos, je monte sur elle, je l’embrasse tout en retirant son body. Une fois nue, je commence à descendre avec ma langue le long de son cou, puis sur ses seins, jusqu’à arriver sur sa vulve, elle mouille à en noyer les draps. Je lui lèche le clito en essayant de jouer avec son téton, ce qui la rend folle.


Elle me tient par les cheveux en gémissant "Continue... T’arrête pas !" et appuie sur ma tête pour que j’aille plus vite. Je redescends ma main de son sein pour venir lui glisser un doigt, puis deux, avant de me rendre compte que son anus est lui aussi bien humide. Je retire mes deux doigts pour venir titiller son anus, tout en continuant de la lécher. Je commence à rentrer une phalange, puis rentre le doigt complet, je fais quelque va-et-vient, avant qu’elle me prenne la main et lève deux de mes doigts. Ayant tout de suite compris, je m’empresse de lui glisser deux doigts dans l’anus et de commencer les va-et-vient. Quelque aller-retour pour qu’elle jouisse de tout son être et se retrouver au septième ciel. Je remonte le long de son corps, doucement, le temps qu’elle revienne de son voyage.



Je me place au-dessus d’elle, lui mords la lèvre avant de lui insérer mon sexe dans le vagin, ce qui la fait immédiatement redescendre sur terre. Mes coups de reins sont lents, mais puissants. Puis, j’accélère : "Encore... Vas-y... OUIII !" jusqu’au moment où la Chloé que je connais reprend le dessus. La lionne me griffe le dos et me mord au cou, la sensation est tellement dantesque, que je me retire d’un coup et m’affale sur le lit. Quand je relève les yeux vers elle, je la vois à quatre pattes, bien cambrée, se donnant une fessée. Je lui saute dessus et entame une levrette sauvage : tirage de cheveux, grosses claques sur les fesses, griffures... tout y passe. Jusqu’au moment où d’une voix essoufflée elle me dit "Prends-moi par le cul". Je me retire lentement, je dépose ma salive dans son trou et glisse mon gland à l’intérieur. Je ne sens pas de difficulté à la pénétrer, donc j’avance, petit à petit, doucement, jusqu’à y insérer l’ensemble de mon sexe.


Je sors lentement, et rentre plus rapidement, encore et encore jusqu’à atteindre la vitesse parfaite. Ses gémissements et son cul qui vient rebondir sur mes hanches m’excitent au plus haut point, quasi jusqu’à l’orgasme. Juste avant de jouir, je me retire afin de lâcher mon sperme sur ses magnifiques fesses. Sauf que La lionne en veut encore. Elle interrompt ma finition en se mettant genoux devant moi et en posant sa main sur la mienne, elle m’embrasse en attendant que ça redescende. Une fois calmée, Chloé me lèche du cou jusqu’à la verge pour l’engloutir totalement. Elle me suce doucement en caressant mon torse pour ensuite me pousser sur le dos et venir me chevaucher. C’est bien la Chloé que je connais, une dominatrice qui aime garder le contrôle. Avec les mains, elle plaque les miennes contre le lit, je ne peux pas bouger ni agripper ses belles fesses qui rebondissent sur mon sexe.


Elle monte en puissance et s’allonge sur moi en plaçant ses mains derrière ma tête, ce qui me laisse libre d’agripper ses hanches et accompagne ses mouvements de bassin, en claquant ses belles fesses de temps à autre. Chloé s’est fait jouir sur ma queue en hurlant de plaisirs et moi j’attends toujours mon tour. Elle descend de ma verge, se place à quatre pattes devant moi et me dit "c’est bon tu peux finir" tout en rigolant. Je rentre en elle d’un coup, quelque va-et-vient avant de gicler ma semence sur les fesses ma Chloé, j’en ai profité pour en mettre aussi sur la plante de ses pieds.



Après ce moment très chaud, on décide de prendre une douche pour nous rafraîchir et de filer direct au lit, nu, car nous voulons tous les deux un lendemain matin endiablé...

Diffuse en direct !
Regarder son live