Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 18 572 fois
  • 89 J'aime
  • 2 Commentaires

chute libre

Chapitre 1

Zoophilie

Je me suis mariée à 25 ans et j’ai divorcée à 35. Parcours classique. Jolie blonde, fine, parisienne, j’ai connu le célibat et les aventures éphémères, les rencontres sur le net les soirs de déprimes et de manques. Puis un soir, ma vie bascula. A une soirée, il était là, me regardant. J’étais en recherche d’un amant et mon idée fut faite, ce serait lui. Je le draguais ouvertement et il m’invita chez lui tout aussi tranquillement.

il habitait à Montreuil, un atelier loft de bobo. Il me fit visiter sa maison et m’amena à la cave. Là, il ouvrit une porte et me fit entrer dans un lieu tapissé de simili cuir rouge, parsemé de grand miroir.

-Tu cherchais un amant? Accepterais-tu un maître?

La question aurait pu être inquiétante, mais il y avait dans le son de sa voix une douceur rassurante. Sa main vint se oser sur ma taille, l’autre courant sur ma nuque. J’avais déjà essayé du sm soft, quelques fessée. Mais là, je passais dans une autre dimension.

-Alors, veux-tu devenir une esclave? Une chienne?

-Oui

Il ôta ma robe, puis mon soutien gorge. Il posa un bandeau sur mes yeux et me mena au centre de la pièce. Un bruit de chaîne, des bracelets posés sur mes poignets et me voilà attachée, bras en l’air. Je sens alors ses mains faire glisser ma culotte à terre. Il entrave alors mes chevilles et les enchaînent. je suis en croix, nue, au milieu de la pièce.

-Epilée...mummm, Comment dois-je interpréter cette nudité?

-J’aime, c’est tout.

-Tu aimes quoi? ressembler à une actrice de porno? Faire passer un message à tes amants sur ton "expérience"

-Oui

-Tu aimes le côté putain?

-Oui

Il touche ma bouche avec un doigt, ouvre mes lèvres

-Tu aimes sucer?

-Oui

Il glisse un doigt entre mes fesses et caresse mon anus?

-T a déjà été prise dans le cul?

-Oui

Tu aimes?

Oui

je ne le vois pas à cause du bandeau. J’entends ses pas, il s’éloigne, décroche quelque chose au mur et reviens vers moi.

-Quel âge as-tu déjà?

-35 ans

-Bien. Je vais te fouetter pour mesurer ton endurance. Fouetter sur tout le corps, les seins, le dos, les cuisses, le sexe, le cul. Seule toi peut arrêter le supplice en criant 35.

je ne sais pas pourquoi je n’ai pas crié 35 au premier coup qui frappa mes seins. Le défi? L’idée que je me poussais dans mes ultimes retranchement? Il fouettait avec ardeur tout mon corps. Au cinquantième coup il cibla mon sexe. Les lanières du fouets vinrent heurter mes lèvres et mon clitoris. Régulièrement. Et dans la douleur, je sentis le plaisir monter puis exploser. Je jouissais comme je n’avais jamais jouis.

-Tu es une vraie chienne..

-Oui...

-Oui Maître

-Oui Maître

-Tu aimes faire la chienne?

-Oui Maître

Il détacha mes mains. je tombais à genoux. Il glissa sous mon ventre un tabouret recouvert de cuir qu’il fixa au sol. Puis il entrava ma taille avec une ceinture attachée au tabouret et enfin immobilisa mes mains à des anneaux fixés à la base. J’étais nue, cambrée à outrance, mon corps marqué par le fouet. Il fixa quatre pinces à mon sexe, deux par lèvres. Puis il les étira et fixa dessus des chaînes reliées par des anneaux à deux sangles. Il entoura mes cuisses avec ces sangles. J’étais maintenant ouverte et j’attendais avec hâte son sexe.

-Tu veux être prise?

-Oui Maître, prenez moi comme une chienne, une putain

-Comme une chienne?

-Oui Maître

-Je vais te donner satisfaction, petite chienne

Il me laissa là, nue, offerte, marquée au fouet. Je l’entendis revenir accompagné d’un bruit de pas. C’est alors que je sentis la truffe du chien contre mon sexe.

-Voilà ta chienne Wolf

Il enleva on bandeau. je me vis dans les miroirs, obscène. Un chien noir et feu, énorme sentant mon sexe. Il le retenait avec une chaîne. Il me posa la question

-35?

Que dire. 35 et j’étais libre. Je quittais ce lieu étrange où je venais de connaître un plaisir intense et nouveau. Pourquoi m’arrêter. Je voulais poursuivre ma chute

-Je suis une chienne Maître

Il lâcha le chien qui se jeta sur moi. Énorme, brutal. ses griffes se plantèrent sur mon dos, puis ses pattes glissèrent sur mes flancs, lacérant mes seins. Sa queue trouva facilement mon sexe ouvert par les pinces. Le chien me bourrai littéralement. Sa queue grossissait à chaque mouvement. Puis il entra totalement en moi et son sexe gonfla, énorme, me dilatant. Je me voyais dans les miroirs, à l’infini, putain marquée au fouet, prise par un chien, et jouissant comme une chienne. Le plaisir fut si fort que je me suis évanouie. Il me détacha, me porta dans la salle de bain. Le contact de l’eau chaude du bain me fit revenir à moi.

-Tu as aimée?

-Oui Maître

-Tu reviendras

-Oui Maitre

Lavée, rhabillée, je quittais mon lieu de débauche dans un taxi qu’il avait appelé...Oui je reviendrai

Diffuse en direct !
Regarder son live