Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 670 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Le Clair de lune

Chapitre 1

Divers

Voici ma petite histoire personnel. Depuis un certain temps je vois passer une personne d’une nature assez attirante? je sais pas qui c’est mais comme on dit entre hommes? une belle p’tit femme. Je vous la décris un peu? C’est une Femme entre les Femmes, celle qui se fait remarquer, belle, yeux amandes à faire passer des frissons, des mains d’une féminité exceptionnelle?, un sourire à faire rougir les hommes, petit nez coquin, des cheveux mi-long et d`un brun éclatant à la lumière. Je n`ai même pas parler du corps? le genre de body que les machos aime avoir à coté d’eux. J’ai même pu voir ses cuisses qui sont formés comme celles des Tops Modèles à la télé. Pas besoin de vous dire qu’elle m’attire beaucoup. Je suis de nature simple et sais apprécier les belles choses de la vie?mais cette femme en est une? Voilà ce qui m’est arrivé l’autre jour.


Je la croise en revenant du magasin du coin?et sans faire attention, je me suis buté sur elle?elle a échappé son sac par terre. Galamment je l`aide et je m`excuse. Sans vouloir, étant penché, j’ai pu remarqué son décolleté entrouvert. Sa jolie poitrine m`apparut comme une révélation? Je fus hypnotisé, me semble avoir resté là 10 min. à regarder. Mais elle se leva et me dit merci avec une voix rassurante?.Son regard sensuel savait ce que j`avais aperçu, son décolleté, mais elle se rajusta d’une main comme pour me faire sentir coupable, elle me sourit et entreprit la conversation. Qu’elle audace? toute femme serait parti en courant. Nous avons discuté quelques minutes, je me surpris à lui demander de venir prendre un café à la maison un bon jour. Je lui ai donc donné mon adresse, qui se trouvais qu’à quelques pas de chez elle. Le lendemain à ma grande surprise, elle cogna à ma porte, j` ouvris et fut stupéfait par sa beauté encore une fois? une femme de rêve interdit par les tabous des déesses de la beauté. Son audace, encore une fois me révèle qu’elle doit être très dominante dans un couple. Je lui offre un café cognac, question de nous ou de me rendre à l`aise. Assis devant elle, je pouvais admirer ses jambes, sa jupe montait au dessus des genoux, et elle décroisait pour les recroisés de l’autre coté. À ma nature un peu voyeur, je me permettais d` essayer de voir la couleur de la petite culotte, sans me faire remarquer bien sur. Mais sans succès, je ne voyais pas vraiment. Notre conversation se déroula avec un charme tel que Casanova sait si bien faire. Je cru même apercevoir qu’elle ralentissait le mouvement de jambes, à cause du cognac ou est-ce pour me laisser voir un peu plus?? Après plus d’une heure ainsi et quelques verres de boissons je sentais l’atmosphère se réchauffer. Elle commençait à me parler de sexe? encore une fois l` audace de cette femme me troublait? je la voulais mais elle prenait de l` avance sur moi? Tout en parlant de sa vie de couple qui était rendu à un stade sans piquant, sans nouveautés elle se rassit droitement me laissant voir complètement qu’elle était sans culotte féminine? La réaction ne fut longue à venir, je me sentais devenir dur comme un étalon en manque? j` était même gêné par la situation. Elle me dit carrément, ? Est ce que je te plaît ? ? Sans dire quoi que ce soit? je m`avança vers elle, elle me sauta pratiquement dessus, ce baiser passionnel me fît chavirer pour cette déesse? Mais quel audace? elle me domine, elle domine la situation, je me sens transporté dans son monde intérieur? son monde de charme, de plaisir, de sensualité? Que je la désirais? Un titan se serait mis à genou devant sa dominance? devant sa beauté, devant cette femme de désir. Je me mis à la caresser doucement, je sentais ses pointes durcies au travers de sa robe encore sur son corps? je chavirais, mon souffle était court, je la sentais aussi haletante. Son corps me parlait, m`attirait comme une aimant? je me sentais contrôlé, j`aimais cette situation. C’est alors qu’une idée m’est venu, je l`attira vers la chambre à coucher, d`où je la déshabilla avec une lenteur à la faire frissonner. Elle me disait, tu m`excites continue? Sentant sa préférence à prendre les devant, j`essayais de contrôler aussi la situation? Je la mis à nue devant moi, je pris quelques instant pour admirer ce corps d’une beauté quasi parfaite, elle m`attira vers elle et défît mon pantalon, le baissa un peu, jusqu’à découvrir mon érection complète. Elle m engouffra jusqu’au fond de sa gorge?Ma stupéfaction me fît gémir aux centuples? Elle me pompa quelques instants, n’étant qu`un homme, la réaction fut vive, je lui pris la tête pour l`enlever de là, par respect, car la jouissance montait rapidement, elle força le va et viens et me fît jouir dans sa bouche? je faillis tomber par terre?! Elle leva les yeux comme pour me dire ?je te voulais? je t`ai eu. Je repris mes esprits, je continua à me déshabiller, je lui demanda de fermer les yeux et de s`étendre, je me retourna vers mon bureau, sorti quatre cravates en soie, je pus contempler son corps encore une fois, j`entrepris de l`attacher au lit? elle me dominait trop?je ne pouvais rien faire par moi-même, un homme se faisant dominer, non pas moi.. malgré son charme irrésistible, je la voulais, la désirais. La soie était douce sur sa peau, elle était un peu réticente mais la surprise de la situation la figea sur place?elle me regarda avec méfiance et avec des yeux qui brûleraient le même titan sur place?


Je commencais donc à lui lécher partout, partant des orteils en remontant vers ses cuisses taillés au couteau? je caressais doucement cette peau d’une féminité extrême, ses mollets, ses genoux bien dessinés, ses cuisses?ahhh quel délice à regarder, encore mieux à donner de petits baiser partout, je profitais de cette déesse encore une fois?je rêvais de faire l`amour à un ange du ciel, c’était ce qui se passait. Elle retomba dans son petit monde de plaisir, de fantasme. Alors je remontais vers son sexe pour la sentir seulement au passage, la chaleur de mon respire lui fît bouger du bassin comme pour se donner à moi, maintenant je contrôlais la situation, je continua à monter, son mont de Vénus me semblait comme un volcan prêt à une éruption, je lui mordis doucement, profitant pour sentir sa féminité, l’odeur me fait capoter, je caresse encore ses cuisses, ne pouvant me délasser de la forme de celles-ci. Je l`entends gémir de plaisir?.elle savoure elle aussi ce moment de tendresse et de lenteur, elle me supplie de la prendre tout de suite?mais non, j’aime faire languir, continua à remonter vers ses seins qui pointe vers le haut comme pour crier leurs manquent d`attention, je caresse du bout de la langue la pointe de l’un d’eux et pris à pleine main l’autre sein, caressant avec un plaisir fou ce corps plein de désir pour moi? quel étonnement. Elle à l’air de perdre la tête, elle délire de plaisir, ce semble être nouveau ce petit jeu de se faire attacher, elle se laisse faire, elle n’a pas le choix. Je remonte vers son visage, lui caresse les lèvres avec mes doigts, je lui chuchote à l`oreille de petits mots coquins, d`apréciation, d`amour. elle est en extase, elle me supplie de la prendre. Je prends le temps de lui faire sentir mon odeur d`homme virile, ma Cologne encore fraîche du matin, elle sait et me sourit de désir. Je la désir aussi, je la violerais d`impatience, mais mon petit jeu dois continuer, sa dominance s`atténue, elle se soumet maintenant, je le ressens. Je commença à lui mordre le cou et le lob d`oreille doucement, je sentais les frissons sur son corps car mes mains continuaient d`apprécier ce corps. J`aimais lui respirer à l`oreille et dire de petit mots secret. J`entrepris de descendre encore vers son sexe béant, ouvert, mouillé de désir. Je flattais doucement l’intérieur des cuisses pour remonter lentement vers ses lèvres vaginale, elle se crispait de plaisir, les baisers allait bientôt remplacer la main, je commença à lécher avec une lenteur pour pouvoir goûter chaque partie de son intimité. Je me délectais, je buvais un nectar comparable au viagra. Le titan se réveillais en moi. Je me sentais devenir comme un Koloss qui domine. Elle voulais se faire prendre, mais je continua ainsi jusqu’à l`orgasme clitoridien que j’aime tant faire éclater. Je monta a son visage pour lui faire goûter ce nectar, elle me mordit la lèvre, non moins tendrement, comme pour se venger de sa perte de dominance, j`apprécia ce geste de rudesse, de passion et de volupté sensuelle. Je lui retourna un baiser langoureux qui goûtait aussi un peu le sang. Quel sensation de partage complet entre deux corps que de se donner à fond. J’ai même eu l`audace de lui presenté mon pénis qui dégoulinait de désir, la peur de me faire mordre là aussi me tourmentais?je voulais savoir jusqu’où elle irait, alors frôlant ses lèvres elle me lapa le gland comme pour me dévorer encore une fois?étant rassuré, je m`enfonça profondément pour savourer la chaleur qu’elle pouvait me procurer.


Ne voulant pas venir encore une fois je sortis, je m`agenouilla devant elle entre ses jambes ouvertes, offertes. Je pris mon pénis et frotta l’intérieur de ses lèvres vaginale. Elle soupira encore et haletais fortement, me disant d`arrêter de la faire languir, et de la pénétrer. Ce que je fis avec délice, centimètre par centimètre, jusqu’au fond. Un lent va et viens commençait, car j’étais très excité aussi. Je me sentais des plus sensuelle sur cette déesse. Je voulais performer, je la désirais. Je m`étendis sur elle pour sentir encore plus la pénétration complète. Elle me regardait dans les yeux, c`était fatidique, je me sentais intégré dans son corps. Je la sentis se crisper encore une fois, elle fût secoué violemment par un orgasme, se contractant le vagin comme pour m`aspirer le sexe au complet. Je capotais autant qu’elle, le savourais cette instant que je voulais dominer à mon tour, la regardant dans les yeux en lui disant, je te voulais, je t`ai eu. Femme fatale qu`aucun homme ne peut résister. Je la détacha, elle se sentait affaiblie, mais elle reprit de l`énergie assez rapidement. N`étant pas venu encore, elle me fit coucher sur le dos et me dit laisse toi faire. Elle s`assit sur mon sexe pour entreprendre un rapide va et viens qui butais le fond de son vagin. Ce fût très pénible de tenir cinq minutes à ce train d`enfer, comme si Lucifer s’était déchaîné. Je fût aussi secoué d`un violent orgasme, je me vidais en elle comme un torrent, elle me criait, mais d’une manière sensuelle, t`as voulu me faire souffrir de plaisir, tiens à ton tour mon Koloss. Elle s`abaissa sur moi pour me mordre le cou et l`oreille aussi. Je pouvais lui caresser les fesses à pleine main, lui caresser aussi le dos, ses épaules, sa figure, ses cheveux qui reflétais comme un Clair De Lune. Je la vira sur le coté, levant une jambe de ma main libre et reprit la pénétration avant de ramollir. Elle se masturbait le clitoris d’une main caressant au passage mon pénis qui entrait et ressortait de son sexe dégoulinant de notre plaisir commun. Me serrant les testicules parfois comme par vengeance. Je pouvais voir son visage qui appréciait ce moment intime. Je pus prendre mon rythme, contrôlant le va et viens, ce fût long à ravoir l`orgasme, mais l’on appréciaient ces longues minutes interminables. Nous avons fini cet après-midi là sous la douche à se laver avec un sensualisme extrême et d’une délicatesse pour découvrir la forme de nos corps. Nous reprîmes de long baiser langoureux comme si personne maintenant ne voulait dominer, seulement se respecter avec ce corps à corps voluptueux et chaleureux. Nous entrepris de baiser sous la douche, sentant l’eau couler sur nos corps, je me mis à la sucer avec délice, l’eau me remplissait la bouche, à la lumière, ce corps luisait, je ne suis pas long à rebander comme ce titan avec le feu et le pouvoir dans le corps.


Elle se laissa aller à ses désirs et ses fantasmes. Elle souleva la jambe contre le mur pour me permettre une pénétration par devant, je la pénétra avec souplesse, me laissant aussi aller à mes fantasmes moi-aussi. Ce fût un des meilleurs moment de ma vie d`homme encore une fois? Si vous n’avez jamais fait l`amour avec une déesse ou un ange, surveillez le soir, au CLAIR DE LUNE pour attendre cette Femme qui sait dominer et se faire dominer. J`attends encore de vivre la sensualité, la douceur et l`amour avec cette femme fatale. Le destin nous apportera des moments de douceur? Le prochain rendez-vous est dans un Motel pour une aventure encore plus spéciale que celle ci? malgré que celle-ci était des plus agréable? A mon CLAIR DE LUNE


Signé : Koloss

Diffuse en direct !
Regarder son live