Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 11 409 fois
  • 10 J'aime
  • 0 Commentaire

Claudine, jolie rousse domptée

Chapitre 2

Lesbienne

Le lendemain, je fus reveillee par ma mere:

coup de fil pour toi

-Allo?

-Claudine Leroy, Aziz a l’appareil, j’ai besoin de vous ce soir au casino central: 7h

-Mais...

-Ne soyez pas en retard, ca m’ennuierai de devoir envoyer la k7 de hier a tout Cairo...


Il raccrocha, je m’effondrai en larmes. Je restai enfermee dans ma chambre toute la journee sans pouvoir manger. A 6h, j’appelai un taxi et m’habillai d’une robe de soiree qui ne pouvait laisser personne indiffernte...


La gorge nouee, je ne pouvais emettre un son jusqu’au moment ou descendant du taxi, je rentrai dans le casino et reconnu Aziz. Je me dirigeai vers lui...


Il sourit:

— mademoiselle leroy, vous etes superbes, je ne sais si je vous prefere nue ou habillee...

— que voulez vous?

— ...vous...ce soir j’ouvre mon casino. J’ai besoin de qqch de classe...ce soir ces hommes et dames ne se disputeront pas pour de l’argent mais pour une belle blanche soumise a tous leurs caprices

— vous me rendrez la k7?

— bien sur....

— alors d’accord.

Nous avons trinque, j’avais besoin d’alcool, puis je l’ai suivi sur une estrade. Toute la jet set de cairo me regardait. Aziz me passa le micro.

Maladroite je recitai mon texte.

— Mesdames, Messieurs, ce soir exceptionnellement, ce casino a le plaisir de m’offir pour votre plaisir. Ce soir l’un ou l’une d’entre vous me possedera...je m’en remets a votre clemence...


Une salve d’applaudissement m’interrompit et je disparu me melant a la foule ou les gens me souhaitaient bonnr chance. L’idee de posseder une jeune fille blanche avaient fait remonter les enjeux.


Au bout de qqs heures Aziz vint me chercher:

— la banque chauffe a la roulette prepare toi...

Je le suivis, un homme flanque de 2 superbes filles engloutissait des millions sur la table. Le croupier lanca la roulette, je retins mon souffle: le 18...la foule hurla: GAGNE!!


Je m’approchai chancelante et lui tendit mon passeport en m’agenouillant: je suis vous faites de moi ce que vous voulez

Diffuse en direct !
Regarder son live