Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Lue 39 868 fois
  • 61 J'aime
  • 3 Commentaires

Claudine soumise

Chapitre 2

SM / Fétichisme

Je me réveille ce lundi matin avec l’impression de ne pas mettre couchée du tout. Après avoir été prise de toutes les façons la veille au soir par cette bande de dépravés dans ce bar sordide de la banlieue parisienne je ressens un étrange sentiment de honte et de culpabilité. Comment ais je pu, moi, une femme si droite, me vautrer dans cette débauche ? Bien sur, j’y ai été contrainte...Au début du moins. Mais je dois bien me l’avouer, j’y ai prise du plaisir. Et cela me trouble et me rends perplexe. Je n’ai, bien entendu, absolument rien dit à mon mari qui de toutes façons est rentré tellement tard de sa partie de poker que je dormais déjà depuis longtemps. Je me lève et commence à me préparer pour me rendre au lycée professionnel où j’enseigne le français. Un peu angoissée...J’appréhende le moment où j’aurais cours avec la classe ou se trouvent Rachid et Bruce, les deux élèves qui ont été les témoins et les acteurs de mon ? agression ? d’hier soir. Je n’oublie pas non plus qu’ils ont pris des photos avec leur téléphone portable. J’hésite sur la manière de m’habiller...Hors de question de remettre le tailleur d’hier soir, qui de toutes façons est souillée par les nombreuses traces de sperme de mes tourmenteurs. Je décide de m’habiller ? sage ? pas de jupe courte. Je choisi un chemisier blanc, une jupe longue blanche, des collants couleur chair et des ballerines blanches. Très virginale comme tenue. Je sors de mon pavillon et monte dans ma voiture, direction le lycée.



Les cours du matin se passe lentement tellement j’angoisse à l’idée de me retrouver devant Rachid et Bruce. Je jette continuellement un oeil à ma montre et j’ai du mal à me concentrer. La dernière classe avant le déjeuner est justement celle de Rachid et Bruce. En arrivant dans le couloir, j’entends déjà des exclamations et des rires. Je rentre dans la classe mais le brouhaha continue jusqu’à ce que je me mette derrière mon bureau. Je réclame le silence d’une voix autoritaire. Tout le monde se tait mais j’aperçois immédiatement Rachid et Bruce qui me regarde d’un air goguenard et je me sens rougir. Je commence mon cours en leur donnant une dictée à faire. Je leur dicte le texte tout en me promenant dans les allées de la classe. Je sens plusieurs fois le regard de mes élèves posées sur moi notamment sur mes fesses, qui ne sont pourtant pas tellement visible puisque j’ai mis une jupe ample et longue.

Je termine la dictée juste quand résonne la sonnerie annonçant la fin des cours pour l’heure de midi. Je demande à mes élèves de me poser leurs copies sur mon bureau en sortant. Ce qu’ils font tous sauf Rachid et Bruce qui reste assis à leur table. Tout le monde est sorti et je me retrouve seule avec eux dans la salle de classe. Ils se lèvent et se dirigent vers mon bureau leurs copies à la main. Je lève les yeux les regardant et d’une voix que j’essaie de ne pas faire trembler, je leur demande de me donner leurs copies.

— On aura une bonne note ? me demande Rachid.

— Je ne sais pas Rachid, cela dépendra de votre travail.

Rachid et Bruce me regardent en souriant. Un sourire pas très rassurant...

— Non, Mme, vous n’avez pas compris. Ce n’était pas une question, on veut une bonne note. Sinon....

Je me sens blêmir....On y était ! Ce que je redoutais depuis le début de la matinée se produisait.

Rachid et Bruce sortent leurs téléphones portables...

— N’oubliez qu’on a des photos compromettantes, je ne suis pas sur que Mme la Directrice serait ravi de voir qu’un de ses professeurs s’est tapée deux de ses élèves hier soir.

Je ne réponds pas anéantie par ce que je viens d’entendre, ils me tiennent, ils peuvent me faire chanter et j’ai le sentiment qu’ils ne vont pas s’en priver.

Bruce s’approche de moi en demandant à Rachid.

— On devrait refaire des photos et les mettre sur Internet, créer un site avec des photos cochonnes. La prof perverse...Qu’en dis tu, ça marcherait du tonnerre !

Je les supplie de ne pas mettre les photos sur le Net.

Bruce me regarde avec un regard vraiment lubrique qui me fait froid dans le dos.

— Je n’aime pas comme t’es habillée aujourd’hui, je préférais hier soir...

— Bruce a raison, renchérit Rachid, dorénavant, tu ne mettra que des jupes courtes, c’est compris ? Et des chaussures à talons...

Bruce me regarde dans les yeux et me lance :

— Soulève ta jupe, que l’on voit si t’es sapée comme hier en dessous !

Je suis tétanisée. Je tente de les raisonner...

— Ecoutez, ce qui c’est passer hier est un accident, vous devez oublier, cela ne se reproduira plus.

Reprenant de l’assurance, je les menace.

— D’ailleurs, je pourrais porter plainte contre vous, je n’étais pas consentante hier soir !

Bruce éclate de rire et me montre le téléphone portable.

— Vous savez que ça fait caméra aussi ? Vous voulez que je vous passe l’extrait où vous prenez votre pied pendant qu’on vous défonçait ?

Bruce me saisie alors ma jupe et commence à la remonter dévoilant mes jambes. Il s’arrête quand elle est en haut et me demande de la tenir ; Ce que je fais, soumise...

Il siffle en me caressant les cuisses moulées dans mon collant puis il remonte me caressant le slip à travers le collant. Il me demande d’écarter les jambes et je m’exécute...

— Ont préféraient hier soir avec tes bas, lâche quand même Rachid en s’accroupissant devant moi. A partir de maintenant, tu ne mettras plus que ton attirail de putes sous ta jupe, plus de collant !

— Sauf si on te le demande, souligna Bruce.

Je ne répond pas, a quoi bon ? Bruce me retourne soudain et me plaque sur mon bureau. Il relève ma jupe et commence à me donner des claques sur mes fesses. Malgré la protection du collant, j’ai très vite mal et je le supplie d’arrêter. Rachid prend des photos avec son téléphone portable. Bruce continue de me donner la fessée pendant une bonne minute tout en m’insultant. Puis, il s’empare de mon collant et le déchire violemment ! Je proteste...

— Non, ne faites pas ça !

Il me baisse mon slip blanc et il m’enfonce un doigt dans mon vagin...Il s’empare de mon clitoris et commence à le titiller sans douceur...Il me masturbe ainsi pendant plusieurs minutes et je supplie les cheveux dans mon visage...

— Non, non, je vous en supplie, ne faites pas ça, je vais....

Impitoyable, Bruce continue sans relâche. Il me branle, il veut m’obliger à jouir, contre mon gré ! Ma respiration s’accélère et je pousse un gémissement. Ses attouchements et surtout cette humiliation a raison de mes scrupules, je me laisse soudain aller et je jouie en criant.

Bruce retire sa main pleine de mouille et me relève en me prenant par les cheveux. Il me force à lui nettoyer les doigts en les suçant. Ce que je fais avec un plaisir sale. Hors d’haleine, je suis prise en main par Rachid qui veut aussi m’humilier. Il m’ordonne de me mettre à genoux sur le sol. Je me retrouve donc à quatre pattes, jupe troussée, collant déchiré, slip baissé, le cul à l’air devant mes élèves qui ont l’âge d’être mes fils ! Je sens que Rachid pose son doigt sur mon anus et j’implore de nouveau...Je le sens qui fait pression et je tente de me relever mais Bruce vient lui prêter main forte et m’immobilise. Je pousse un cri quand Rachid parvient à ses fins et m’enfonce complètement son doigt dans mon anus. Malgré la douleur, je dois supporter une nouvelle humiliation puisque Bruce me prend en photos avec un doigt vissé dans le cul. Rachid fait un peu coulisser son doigt et le retire brutalement me faisant crier de nouveau. Il me relève, me demandant de rester à genoux devant eux. Ils sortent leurs sexes gonflés à bloc et j’avance la tête. Docile. J’empoigne des deux mains les verges et commencent à les secouer, les masturber. Rachid me prend la nuque et m’oblige à avaler son gland, je failli vomir tant il était imposant. Je commence à le pomper tout en alternant avec celle de Bruce qui est encore plus grosse. Je manque de m’étouffer à plusieurs reprises ! Bruce et Rachid souffle comme des boeufs en m’encourageant.

— Vas y salope, sale bourge, pompe bien, t’es une bonne suceuse ma chienne de prof....

Je m’active avec des bruits de succions écoeurant...Heureusement, ils furent rapide à jouir et lorsqu’ils éjaculèrent, je reçu des giclées de foutre sur mon visage qui coulèrent sur mes lèvres. Je me releva et me dirigea vers mon bureau pour y prendre un mouchoir afin de me nettoyer avant la reprise des cours. Chancelante, je dus m’appuyer à mon bureau. Ma dernière humiliation fut d’enlever les restes de mon collant déchiré et mon slip et de les donner comme trophées à Rachid et Bruce.

— Comme t’es une salope, tu n’as pas besoin de slip pour donner tes cours, lâcha Bruce en ricanant.

Ils me laissèrent seul dans la salle de classe non sans me donner rendez vous pour le lendemain....

Diffuse en direct !
Regarder son live