Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 9 782 fois
  • 114 J'aime
  • 2 Commentaires

Un client coquin

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Depuis quelques années, ma femme travaille comme assistante ménagère chez des personnes en difficulté physique et des personnes du troisième âge.

Parmi ceux-ci, quelques hommes seuls et souvent coquins dans leurs propos.

Ils n’hésitent pas à lui faire des compliments sur sa gentillesse, mais aussi sur sa plastique.

Il faut reconnaître que ma femme est plutôt belle, trente et un an, 1 m 74, 62 kilos et 90b de poitrine.

Régulièrement elle me raconte ce que certains lui disent:

— " votre mari a de la chance d’avoir une belle femme comme vous"

— " beaucoup de jeunes femmes n’ont pas un aussi beau corps que vous"

Etc etc...

En juin 2012, le début de l’été était déjà très chaud et, sans arrière-pensées, elle s’est rendue chez un client dans une tenue

qui, il est vrai, ne convenait pas vraiment pour les tâches qu’elle devait effectuer.

Une petite jupe qui tombait seulement une dizaine de centimètres plus bas que ses fesses et une fine blouse échancrée.

Mais il faisait torride et ce n’est qu’une fois chez le client qu’elle se rendit compte de son erreur.

Ce jour-là, elle devait laver les armoires de cuisine, intérieur et extérieur, ainsi que repasser le linge et changer les draps du lit.

Le client habitait un petit appartement avec une salle de bain, une chambre et une grande pièce faisant office de living et cuisine.

Elle commença par le repassage, tandis que le petit vieux faisait une sieste dans son canapé.

Lorsqu’elle eut terminé, elle s’attaqua aux meubles de cuisine et sortit ce qu’ils contenaient afin de nettoyer les planches et les portes.

Le bruit avait réveillé le papy qui, à présent, regardait la télévision.

Occupée à sa besogne, elle ne se rendait pas compte du spectacle qu’elle offrait aux yeux du coquin.

Juchée sur la quatrième marche de l’escabeau, légèrement penchée pour atteindre le fond de l’armoire, sa petite jupe ne cachait plus rien de ses cuisses et laissait entrevoir une partie de ses fesses.

Le client lui dit alors:

-"Je vous remercie pour ce que vous m’offrez".

Ne sachant ce dont il parlait, c’est en continuant son travail qu’elle lui demanda:

-"Ce que je vous offre ?"

Il était maintenant debout derrière elle et dit:

-"Votre tenue me permet de découvrir ce que j’ai de moins en moins l’occasion de voir".

Elle compris alors de quoi il parlait et se redressa.

( J’ai oublié de vous dire que nous sommes un couple libertin, autant que vous le sachiez pour la suite )

-" Vous êtes un sacré coquin" lui dit-elle en souriant, " je viens faire votre ménage, pas satisfaire votre libido".

Et elle reprit son travail.

L’homme resta là à contempler le spectacle qu’elle lui offrait généreusement.

Elle sentait son regard mais ce dit que le pauvre vieux (il avait 68 ans) ne devait certainement pas avoir beaucoup de tels moments et le laissa prendre son plaisir visuel.

Mais elle ne s’attendait pas à ce qui allait se passer, jamais elle ne l’aurait cru !

Moins de trente secondes plus tard, elle sentit une main se poser sur sa jambe, presque à la hauteur de sa fesse.

-" Monsieur X, dit-elle en se redressant, là vous exagérez un peu ". "Je veux bien que vous vous amusiez à regarder, mais toucher est autre chose".

Le papy retira sa main et s’excusa:

-" Désolé, mais vous êtes tellement attirante et il y a si longtemps que je n’ai plus touché de femme que je n’ai pu m’en empêcher".

Elle termina le nettoyage puis se dirigea vers la chambre où elle commença à changer les draps du lit.

Elle était en plein labeur lorsqu’il arriva et lui dit:

-" Vous savez, j’ai vraiment apprécié de pouvoir vous regarder tout à l’heure. Et le contact sur votre peau m’a emmené au paradis".

Elle s’arrêta de travailler et le regarda quelques instants. Le vieux lui était vraiment sympathique et avait toujours été gentil avec elle.

-" Bon, dit-elle, je veux bien vous montrer mon corps et vous laisser le caresser un peu, mais rien de plus".

-" Oh oui, oh oui, vous êtes vraiment gentille !".

Elle le fit asseoir sur le lit et se plaça devant lui tout en commençant à se déshabiller.

Lentement elle retira sa blouse puis son soutien-gorge, le vieux devint rouge écarlate.

Elle continua par sa jupe et se retrouva quasi nue devant lui.

Il approcha ses mains et entreprit des caresses avec une douceur extrême.

Le ventre, les seins, les cuisses, les jambes, ...

Il lui demanda alors si elle pouvait retirer sa petite culotte et elle le fit.

Il s’extasia devant son sexe épilé et se mit à le caresser du bout des doigts.

Excité, il s’est enhardi et a pénétré sa chatte avec son majeur puis l’a masturbée.

Ma femme adore ça et elle ferma les yeux pour profiter pleinement.

En même temps et sans qu’elle le remarque, il avait sorti son sexe et se branlait.

Quand elle s’en aperçut, elle se dit que le coquin était un gros cochon, qu’il ne se contentait pas de sa demande première.

Elle s’est alors agenouillée devant lui et, sans qu’il le demande, lui a descendu son pantalon et son slip puis lui a pratiqué une fellation.

Elle m’a avoué qu’il bandait mi mou, une certaine rigidité mais pas totale.

Néanmoins il l’a gratifiée d’une forte éjaculation et elle a pris plaisir à la déguster.

Par la suite, régulièrement ils ont continué leurs petits jeux, allant même jusqu’à baiser ensemble.

J’aurai d’autres anecdotes à vous raconter, avec des clients et autres.

Diffuse en direct !
Regarder son live