Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 045 fois
  • 19 J'aime
  • 7 Commentaires

Clochette et son cousin Popeye

Chapitre 1

Inceste

J’ai fait l’actrice un an que j’ai fait beaucoup de films. Même que j’avais tourné en Amérique avec plein de noirs des films de gant blanc qu’on avait bien rigolé. Surtout eux pasque moi j’avais souvent la bouche pleine. Mais je parle pas anglais et je comprenais jamais rien à ce qu’ils disaient. Alors je suis revenue en France qu’au moins je comprends presque tout.


Mon frère Joe il m’attendait à Orly, et ça tombait bien que l’avion il est arrivé justement à Orly. Alors du coup j’ai pu le voir même s’il est pas grand et on est partis, même qu’il a fallu revenir que j’avais oublié ma valise. Des fois je suis étourdie. Joe il dit que quand qu’il pleuvait de l’intelligence j’avais un parapluie de golf ; mais c’est pas vrai, j’ai jamais joué au golf.


Dans le parking, mon frère était chaud bouillant et comme je l’aime bien je lui ai taillé un pipe (j’ai eu le Hot d’argent de la pipe quand même, moi !) puis il m’a sautée contre le capot, d’abord ma foufoune puis mon cul.


— Putain, Clochette, tes trous on doit pouvoir y mettre la main tellement t’es large maintenant.

— Ben oui, ils le faisaient souvent dans mes films et c’était drôle, y a les doigts qui chatouillent dedans.

— Ah, t’es vraiment une chaudasse, sœurette !


Et puis on est allés chez onc Picsou ; c’est le frère aîné de papa, et on l’appelle Picsou pasqu’il est très riche ; c’est lui qu’il garde Pédro mon chéri d’âne. Il vit avec son fils Popeye dans une ferme à la campagne où qu’il est paysan ou agriculteur, je sais plus. Onc Picsou c’est un gros homme qui se lave pas beaucoup, alors comme il se lave pas il est sale et il pue. Mais il a une sacrée grosse quéquette de quarante et un centimètres pour un diamètre de neuf comme Obélisque, je vous dis pas ! Quand il vous la met vous risquez pas de l’oublier.


Je l’ai embrassé en arrivant et il m’a regardé avec ses yeux, j’ai bien vu que mon 90 F lui plaisait bien. Alors j’y ai fait toucher même qu’après Onc Picsou il était tout rouge. Alors comme je l’aime bien je lui ai taillé une bonne pipe et après j’ai tout bien avalé que j’avais un peu soif du voyage.


Et pis j’ai entendu la brouette, c’était Popeye mon cousin. On l’appelle Popeye pasqu’il mange des épinards sans arrêt depuis tout petit. Il est grand et pas gros pasqu’il est très maigre mais il est malade. Il a des couilles plus grosses que des ballons de basket, et il se les trimbale dans une brouette verte (il aime le vert). Je l’aime bien qu’il est très drôle. Il m’a dit :


— Quoi de neuf , docteur ?


J’ai bien rigolé quoi, je vous avais dit qu’il était vachement drôle ! Je l’ai embrassé et j’y ai tâté ses couilles géantes, elles étaient bien pleines qu’il doit pas les vidanger souvent. Pasque sa quéquette elle est géante aussi, elle fait presque cinquante centimètres et dix de diamètre. Je m’ai dit, heureusement que ta cousine Clochette est arrivée, mon Popeye !


— Tu m’emmènes voir Pédro, et pis je te ferai voir ça que j’ai appris à Hollivoud !

— Monte donc sur la brouet’ et accroch’-toi à ma bite, cousine !

— Tu veux que je m’assoie dessus ? Comme ça je risque pas de tomber.

— Acrée Clochette, vingdju ! T’es bin la premièr’ fille à la prendre dans l’cul ! Ya que la Marguerite qu’est d’accord pour ça !


Marguerite, c’est la vache qu’elle a des pis plus gros que les miens. Moi en attendant j’avais glissé sans le faire exprès et je m’étais plantée sur son truc géant que j’étais assise sur ses couilles géantes. Je l’ai sentie passer, je peux vous le dire. Et j’osais pas ouvrir la bouche des fois que le bout il ressorte. Popeye il a pas tenu longtemps avec la brouette qui roulait sur des bosses je sautais en l’air et retombais et il s’est vidé que ça faisait comme une lance à incendie dans mon ventre. Même qu’il a pas du tout débandé et le temps qu’on arrive à Pédro, il m’avait remplie le ventre quatre fois ! Que mon ventre il était tout rond comme que si j’étais enceinte d’un moutard (Picsou il habite à côté de Dijon).


Pédro il m’a reconnue tout de suite. Il est pas jaloux et je lui ai taillé une bonne pipe rapport qu’il était content de me voir. Et je vous prie de croire qu’après j’avais plus soif du tout. Que lui quand il envoie la purée y en a pour tout le monde.


En tout cas le soir je leur ai montré comment on fait un gant blanc. Y avait mon frère Joe, mon cousin Popeye, onc Picsou, Pédro et Méqueur aussi, c’est un gros bouc tout noir qui sent pas très bon tellement il pue avec des mauvaises odeurs. Moi, l’odeur du bouc Méqueur !


Du coup, le gant blanc on l’a fait dehors en famille et on s’est bien amusés. Moi à la fin j’étais fatiguée. C’est fatiguant, le gant blanc, surtout pour la fille.


Quand Joe il est reparti il était triste. J’y ai dit de revenir avec papa. Moi je fais de la brouette tous les jours avec Popeye. Il veut pas que je conduise pasque j’ai pas le permis brouette. Mon cousin il a peur des Gendarmes.


Ils sont venus à la ferme que je bronzais toute nue dans la cour. Ce sont deux messieurs dans une grosse voiture bleue avec une jolie lampe dessus. Le chef il avait des moustaches et un accent qui m’a fait rigoler quand il m’a demandé qui j’étais. Mais il a cru que je me moquait de lui qu’il est devenu tout rouge.


— Ma petite, je vois bien que tu n’est pas méchante ! Juste que tu es bien jeune et que tu es bien mignonne, con.


Mais il disait ça en roulant les R alors j’ai rigolé encore plus fort, mais là il s’est fâché. Je n’en menais pas large tellement j’avais peur qu’il me mette en prison ou même qu’il me fusille.


— Petite, tu vas trrès mal finirr.

— Chef, chef ! Je la reconnais, c’est Sucker Belle, la célèbre actrice qui a pas froid aux yeux, ni ailleurs, chef ! Elle a travaillé avec les plus grosses pointures du cinéma, genre Rocco et ses frères.

— Je ne connais pas, elle a joué dans quels films, cette petite ?

— Que des grands films, chef ! Sodomie en raie majeure, par exemple, et plein d’autres !


Le chef, il me regardait sans rien dire, mais l’autre il était tout excité, je vous dis pas. Alors j’ai joué à la vamp comme j’avais appris en Amérique. Tout en délicatesse bien sûr, c’est le secret : un doigt dans la bouche que j’ai sucé bien fort en battant des cils, et deux doigts de l’autre main enfoncés dans la chatte. Après tu fais la moue et tu ressembles à une top modèle tellement ça fait classe.


Alors ils ont rigolé et ils m’ont pas mise en prison. Et puis onc Picsou il est arrivé, ils ont tous bu l’apéro pendant que je leur taillais des pipes.


Voilà. J’hésite à épouser mon cousin Popeye, je sais pas si on a le droit parce que c’est un peu de l’insecte quand même. Mais je vis avec lui maintenant, j’aime bien voyager sur la brouette et il me fait rire sans arrêt. Quand j’y ai parlé de mariage il a dit, vachement sérieux :


— Tu sais quoi, je suis heureux.


Qu’est-ce qu’il est drôle, mon cousin !


Alors je suis encore plus désolée si qu’il reste des fautes, pasque Monsieur Lioubov il a corrigé mon texte mais comme j’y ai taillé une pipe en même temps (pour y montrer que mon Hot d’argent, je l’ai pas volé !), je sais pas s’il a bien fait comme y faut !


Mais je peux vous dire qu’il en a une vachement grosse, Monsieur Lioubov. Mais elle est très vieille et elle a des fuites. Je crois que c’est une Jaguar.

Diffuse en direct !
Regarder son live