Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 18 178 fois
  • 32 J'aime
  • 0 Commentaire

Cochonnerie avec la copine de mon meilleur ami

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Salut à tous,


Il y a quelques semaines de cela, je passais une soirée en compagnie de mon meilleur ami et de sa copine, Amélie. Âgée de 22 ans, elle est du genre timide. Physiquement, des yeux bleus, cheveux châtains ondulé, poitrine ni trop petite ni trop gros, forme très féminine. Pendant toute la soirée, j’essayais de cacher le fait que je brûlais d’envie de lui retirer sa petite jupe noire dentelée pour exercer mes fantasmes les plus inavouables.


Durant la soirée, en allant aux toilettes qui fait également salle de bain, j’ai remarqué un panier contenant du linge. J’en ai profité pour subtiliser un string et un soutien-gorge. Une fois que les tourteaux étaient endormi, je me suis relevé discrètement et j’ai emporté une de ses paires d’escarpins et de bottes avec moi. Je me suis filmé en train de lécher sa lingerie, de l’entourer autour ma bite. Je m’enivrais de l’odeur du cuir de ses bottes tout en pénétrant ses escarpins en essayant de ne pas trop les déformer. J’ai joué pendant 15 succulentes minutes en me filmant et pour le bouquet final, je me suis à peine effleuré le gland et j’ai éjaculé dans ses escarpins. Je suis allé remettre la lingerie dans le panier et les chaussures à leur place, puis suis allé me coucher.


Le lendemain, j’avais une érection monstrueuse. J’ai revisionné certain passage de ma vidéo et j’allais excité comme jamais, j’avais vraiment envie de lui dire l’effet qu’elle me fait, mais je n’osais pas. Une fois son copain parti, j’ai fait mine de rien, entamer des sujets de conversations plus bateaux les uns que les autres.


Au bout d’un moment, elle est partie dans sa chambre se changer. Je la regardais se déshabiller, je la voyais avec un tshirt et un string résillé. J’ai pris alors mon courage à deux main, ce qui ne fut pas trop dur avec l’excitation, et je suis rentrer dans sa chambre sans prévenir le sexe en érection.


J’ai vu sur son visage qu’elle était outrée et hurla "Mais qu’est ce que tu fais sans boxer ?? sort de là ça va pas la tête non ?"


Je continuais à m’approcher d’elle en lui disant que je voulais lui montrer quelqu’un chose, j’avais mon portable dans la main. Elle continua de m’ordonner de me rhabiller mais je ne l’écoutais pas j’avais ma bite dans ma main et j’essayais au maximum de la frotter contre ses cuisses. Elle la repoussait, mais je commençais à la sentir troublée et elle se laissait un peu faire. Je stoppais mon approche et lui dit "Tiens, regarde ce que j’ai fait hier. J’ai pas pu résister, tu es trop belle et tu m’excites trop". Elle regardais d’un air dubitatif la vidéo alors que je me masturbais et soudain me demanda "mais t’y gagnes quoi à faire ça ?". Ce à quoi je répondit "ben imaginer que je fais des choses avec toi".

"mais t’as quand même pas éjaculé dans mes vêtements ?" Je m’approcha alors d’elle le plus possible, collant bien ma verge à cuisse en l’écrasant le plus possible et je lui dis "’ben si, regarde" tout en allant au moment où je déversais ma semence dans mes escarpin. Elle me prit alors mon sexe et commença à me masturber machinalement tout en regardant la vidéo.


Soudain elle m’avoua que ce n’était pas l’envie qui lui manquait à l’heure actuel, mais la crainte que son copain l’apprenne. Après argumentaire je l’ai convaincu que l’on fasse une fois tout ce qui nous passe par la tête et que cela ne se reproduise jamais.


Elle me sortit "comme tu as pris de l’avance, à moi de commencer, je vais m’assoir sur ton visage et tu vas me faire un cunni jusqu’à ce que je vienne et je frotterais ma chatte sur ton visage, tu lècheras toute ma mouille".

"ok pas trop problème, je met juste un de tes collants sur ma bite".


Elle s’assied alors littéralement sur moi. Au début je le broutais normalement, après elle s’amusait à frotter son clitoris contre mon nez., écarter ses lèvre le plus possible pour que je la lèche le plus possible. Quelques temps après, elle m’a demandé que je le doigte, et elle jouit dans les secondes qui suivirent.


"A mon tour" lui dit-je. "Maintenant que j’ai bien bouffer ta chatte, je vais gouter à ton trou du cul". Elle se mis en levrette sur le canapé et je commençais à lui écarter joues tout en lui broutant le derrière. Mais prit par l’excitation j’en venais à lui dévorer littérairement son anus et je me branlais frénétiquement. Il ne sait pas écouter plus d’une minute avant qu’un énorme jet jaillisse presque à hauteur de où se trouvait sa tête. "Ça t’excite à se point de lèche un cul ?" dit-elle en se mettant assis. Je frotta alors ma bite sur la flaque de sperme afin de recouvrir mon gland de ma semence et s’approcha ma verge de son visage pour lui faire comprendre que je voulais qu’elle me suce. "Non, la pipe c’est uniquement pour mon gars". D’un geste brusque, je rassembla le sperme et lui étala sur son sein gauche. Elle sourit en me donnant un petite tape et dit "Enfoiré, va !". "Oui, ça m’excite à mort de lécher ton cul tellement j’en ai envie" lui répondit-je.


"Bon maintenant que t’as éjaculé on va peut être arrêté là". Je ne dis plus rien et je recommençais à me masturber. Je la complimentais sur son physique mais elle ne semblait plus avoir envie. Je lui ai demandé une dernière faveur, de mettre ma bite entre les lèvres de son vagin et de faire quelques vas-et-viens. Elle accepta, et au bout de quelques seconde, fini par empoigner ma bite et la mettre au fond de son vagin en me disant "vas-y baise moi". Je me suis donc exécuté mais au moment où je sentais qu’elle allait venir je suis sortis aussi net en lui disant "on termine par une sodomie ?". Je repris donc mon activité de bouffer de cul et lui mis 2 doigts, puis 3, puis mon gland. Elle émettait quelques couinements qui m’excitaient au plus au point. Au moment de venir, je suis allé juter au plus profond de son cul tout en l’embrassant, j’étais un homme comblé. Je l’ai ensuite beaucoup caressé en frottant ma bite sur tous les endroits de son corps.


Voilà c’était fini pour les ébats. 1H après, je lui ai quand même demandé de se tenir nue devant moi pendant que je me masturbais en la regardant. Visiblement, elle avait prit goût à se sentir désirée.


J’espère seulement que ce ne serait pas la seule et unique fois !

Diffuse en direct !
Regarder son live