Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 51 893 fois
  • 284 J'aime
  • 17 Commentaires

Cocu en vacances

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Salut je me présente, je m’appelle Laurent, 28 ans, 1m80 plutôt beau gosse, brun aux yeux verts. Je suis en couple avec Sophie depuis 8 ans déjà. Elle est brune elle aussi, mate de peau, une poitrine pas très grosse mais mignonne, mais surtout un petit cul rebondit qui me fait toujours autant d’effet.

Elle n’a connu que moi niveau sexe et heureusement car si je suis mignon, j’ai aussi un sexe d’une taille très moyenne 13 de long pour 4 de large en érection.


Je crois qu’elle n’a jamais vu une autre bite que la mienne, du coup elle n’a jamais était tenté d’aller voir ailleurs. Je sais que tous mes copains aimeraient bien la baiser, vu les regards qu’ils posent sur elle dès qu’ils la voient. Voilà pour la présentation, passons maintenant à l’action.



Nous devons partir en vacances dans deux semaines. Je suis à la maison quand mon portable sonne. C’est un de mes meilleur pote, Fred, il me dit que sa copine l’a largué et me demande s’il pourrait venir en vacances avec nous, histoire de se changer les idées. Je lui dis que j’en parle ce soir à Sophie et que je le rappelle. Sophie aimant bien Fred, elle me dit que ça ne lui pose aucun problème qu’il vienne avec nous. C’est donc à trois que nous partons pour les Canaries deux semaines plus tard.


Après une première journée de plage, nous décidons d’aller manger au restaurant et de faire ensuite la tournée des bars. Mais d’abord, chacun à son hôtel pour aller prendre une bonne douche et se changer. Sophie part en premier à la douche et me demande de choisir comment elle va s’habiller ce soir. Je fouille un peu dans la valise qui n’est pas encore défaite et je me décide pour une petite robe d’été blanche plutôt courte ainsi qu’un petit tanga blanc, pas besoin de soutif. Sophie sort de la douche, à mon tour. Quand je ressort de la salle de bain je suis tout excité, Sophie est magnifique, le blanc ressort à merveille sur sa peau mate, je suis fier d’être en couple avec elle.

Voyant mon érection naissante, Sophie me sourit et vient se mettre à genoux devant moi. Elle prend mon sexe en main et commence des mouvements de va-et-vient. Ma bite ne met pas bien longtemps à atteindre sa taille maximale. Sophie commence alors à mettre des petits coups de langue sur mon gland, je suis aux anges. C’est une vraie pro de la fellation et je crois qu’elle prend vraiment beaucoup de plaisir à le faire. La voilà qui enfourne tout au fond de sa bouche et même de sa gorge. Je ne tarde pas à la prévenir que je vais cracher car elle ne veut pas avaler, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir insisté. J’éjacule sur son visage, elle va se nettoyer et se refaire une beauté pendant que je m’habille. Il est huit heures, Fred doit nous attendre en bas de l’hôtel.


Il est maintenant deux heures du matin, nous avons bien mangé et nous avons surtout beaucoup bu. Fred est complètement bourré et Sophie qui n’a pas l’habitude de boire est bien touchée aussi. Moi ça va, je suis juste un peu chaud. Nous marchons au bord de la plage pour rentrer dans nos hôtels respectifs quand Fred propose :


— Un bain de minuit, ça vous dit ?

— Mais on n’a pas nos maillots de bain répondit Sophie.

— C’est pas grave, un bain de minuit, ça se prend à poil !!


Je n’ai pas le temps de donner mon avis que, l’alcool aidant, Fred est déjà en caleçon. Pour information, Fred n’est pas très beau, il a un peu de ventre, un visage plus que banal et un cul un peu trop large. Mais qu’elle surprise quand il baissa son caleçon, il cachait une bite impressionnante, plus grosse au repos que la mienne en érection. Mon regard se porte directement vers Sophie qui, la bouche grande ouverte, n’arrive pas à détourner son regard de cette énorme verge. Fred court vers la mer et plonge dans la première vague qu’il croise. Sophie me regarde et sans même me parler, enlève sa robe et court rejoindre Fred dans l’eau. Ça y est, elle a vu un autre sexe que le mien et apparemment ça lui a fait quelque chose mais je suis content, elle n’a pas osé enlever son tanga. D’une nature un peu jaloux, sûrement dû à mon petit sexe, j’essaye de me rassurer comme je peux et rejoins les deux autres dans l’eau, tout en gardant mon caleçon. Sophie étant toujours bourrée, elle est déchaînée, elle essaye de couler Fred qui en profite un peu pour la peloter. Ils rigolent tous les deux, plonge dans les vagues. Heureusement, je ne vois pas ce qui se passe sous l’eau mais mon imagination travaille. J’appelle Sophie pour qu’elle vienne me voir.


— T’as pas l’impression d’abuser un peu?

— Fred est venu ici pour se changer les idées, alors désolé si on s’amuse. Viens !


Et la voilà répartit. Je préfère repartir sur le sable pour les attendre, de toute façon, quand elle est bourrée, ce n’est pas possible de lui faire entendre raison. Après un bon quart d’heure, les voilà de retour. Sophie est la première à sortir de l’eau, suivi de près par Fred. Le tanga de Sophie étant blanc, on lui voit toute la chatte et je me doute que Fred a une vue superbe sur la raie de ses fesses, vue le début d’érection qu’il a. Sophie vient vers moi, se met à quatre pattes et me roule une grosse pelle. J’imagine le spectacle qu’elle offre à Fred ainsi positionnée. Elle se relève et tout en remettant sa robe, elle ne peut s’empêcher de jeter de petits coups d’œil vers la bite de Fred qui a pris une taille impressionnante malgré qu’il ne bande vraiment pas à fond. Je suis un peu comme un con car je ne peux pas reprocher à Fred d’assumer son corps, et puis c’est la tradition, un bain de minuit, c’est à poil. Et je ne peux pas en vouloir à Sophie non plus car elle m’a respecté, elle a gardé son tanga. Sophie me dit alors que sa culotte mouillée n’est vraiment pas agréable et qu’elle préfère l’enlever. Ni une, ni deux, elle glisse ses mains sous sa robe, attrape l’élastique des deux côtés et fait tomber son tanga au niveau des chevilles. Fred n’a pas perdu une miette du spectacle donné. Le tanga plein de sable dans le sac, nous voilà reparti pour regagner nos hôtels.


Quand Sophie propose :


— Et si on finissait les trois dans notre chambre, on a amené une bouteille de rhum avec Laurent ? Qu’est ce que vous en pensez?

— Avec plaisir, on pourrait jouer aux cartes toute la nuit ?

— C’est une super idée, go, c’est parti !!!


Encore une fois, mon avis ne compte pas. Je ne veux pas faire le rabat joie et me plis donc à l’avis général. Sophie sautille en marchant, ce qui fait relever sa robe, pour la première fois, Fred a une vue directe sur la chatte rasée de Sophie, mais surtout sur son cul qui m’a toujours était interdit. La sodomie la dégoûte ce qui me rend triste depuis huit ans. Nous voilà dans la chambre, Sophie va chercher la bouteille, le jeux de cartes, et nous voilà installés sur le lit king-size.


Sophie n’a même pas prit la peine d’enfiler une autre culotte, je suis très inquiet pour le reste de la nuit...

Diffuse en direct !
Regarder son live