Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 12 579 fois
  • 134 J'aime
  • 5 Commentaires

Cocufiage dangereux

Chapitre 1

Hétéro

Avant tout, je m’appelle Ben , étudiant en 3ème année de médecine et âgé de 22 ans . Mon histoire est inspiré de ma propre expérience, les noms et quelques indications relèvent de l’imaginaire en vue de préserver l’anonymat.

Après d’innombrables problèmes avec mon propriétaire, je me suis lancé a la recherche d’un nouvelle appartement sur Paris . Profitant des vacances l’emménagement se déroula non sans mal, a peine sorti des cartons qu’il fallait retourner a la fac et suivre le cursus drastique de médecine .

Première journée épuisante, je m’empressais de rejoindre mon nouveau domicile lorsqu’une voix familière m’interpella .

— Ben ?!

En me retournant je découvris Fred, un ancien collègue avec qui j’avais bosser l’été dans un camping (28 ans)! On avait passer notre temps a renseigner de ravissantes hollandaises.. un vrai tchatcheur celui-là ..

— Hey Fred , comment vas tu ? toujours représentant de commerce ?

— j’ai changer vieux, ça fait un moment déjà ! viens prendre un verre a la maison, on va faire une petite mise a jour ! ça me fait plaisir de te voir en tout cas , je me suis récemment remémorer nos souvenirs en plus ..

j’étais crevé et pressé de rentrer mais son enthousiasme eu raison de moi, j’esquissai un sourire et le précéda ! Nous fîmes a peine quelques pas, nous étions voisin !

je lui fit pars de notre proximité, agréablement surpris il me vanta le calme du quartier, la sympathie des commerces environnants et par dessus tout le fait que la majorité des résidences de cette rue étaient étudiantes . je ne pu m’empêcher ..

-Je vois que le chasseur a trouver son terrain

-Nan, c’est terminé ce temps là, malgré la sympathique nostalgie que tu m’évoques j’ai trouvé ma moitié !

-Félicitation mon con ! j’ai du mal a y croire mais je suis content pour toi !

-Et oui le chasseur chassé !

La discussion dériva sur son nouveau travail au sein d’une firme pharmaceutique, des connaissances en commun aillant disparu de la circulation en passant par la réforme sur le mariage pour tous et les nouvelles boîtes que son chat raffolent !

En plein débat sur les causes probables de la crise économique , la porte d’entrée s’ouvrit et dévoila une femme d’une trentaine d’année ... mais quelle femme ... je compris pourquoi le coureur de jupon avait mis un terme a son tableau de chasse, on ne se retire qu’au sommet !

Environ 1m70 , une robe noir seyante laissant le loisir d’idéaliser ses formes délicieuses , de beaux yeux vert mystérieux, une bouche pulpeuse... enfin vous m’avez compris, elle m’a scotché, j’ai eu du mal a finir la conversation tant j’étais déconcerté .

Enfin elle s’avance vers nous .

— Ben ! voici ma perle des tropiques, Helena . Helena, voici Ben notre nouveau voisin et accessoirement mon pote !

-Enchantée Ben, ravie de te connaître !

-De même

Et elle disparu dans la cuisine emportant son sourire scintillant avec elle !

l’heure avait tourné, il était temps d’aller préparer a manger seul, réviser seul et dormir seul ! A cette idée,mon moral s’assombrissait ! le temps de dire au-revoir à mon hôte "qu’accessoirement" j’enviai, je rentra en un temps record .

Le repas terminé , affalé sur un cours de physiologie je repensai a cette beauté ... aucun doutes elle possédait un charme ravageur qui m’avait véritablement ébranlé !

Les jours , les mois passèrent ! le fait d’être voisin nous a fortement rapproché avec Fred ! On avait pour habitude de prendre un café le matin avant d’aller bosser et de boire l’apéro lorsque les disponibilités le permettaient ! Quant a moi, j’avais trouver une copine sur le campus, ce qui cependant ne m’empêchait pas de dévorer des yeux la femme de mon voisin , Bien sur modérément et avec discrétion !

le jour se leva, 9 h debout , mes cours débutaient a 10h ! le temps de prendre une douche et de boire un café .. lorsque mon portable vibra !

C’était Fred .

-Bien ma poule

— la forme et toi ? tu veux prendre un café ?

-Nan , en faite, je t’appelle pour une toute autre raison, j’ai un service a te demander !

-je t’écoute

-Voilà, ma voiture est en panne, je prend celle d’Helena pour aller au travail, est ce que tu veux bien l’aider avec l’assurance et la dépanneuse, j’ai déjà prévenu le garage !?

Profitant de cette magnifique occasion pour sécher les cours et reluquer une divine créature je m’empressai impulsivement d’accepter ! En sortant de chez moi, j’aperçus une dépanneuse , me dirigeant vers celle ci je reconnu de dos la silhouette de la femme accaparant mes pensées . Vêtu d’une manière moulante mettant en valeur ses courbes digne d’une top modèle, je ralenti la cadence de mes pas afin d’admirer le plus longtemps possible sans être vue ! Arrivé a sa hauteur ..

— Besoin d’aide ?

-Ha ben ! je suis contente de te voir, comme tu peux le voir je me suis débrouillé avec l’assurance mais je dois allez au garage également pour signer des papiers et remettre la carte grise . ça ne te dérange de nous suivre et de me remmener ?

— J’y vois une objection, fais l’aller avec moi, le dépanneur m’a l’air bien trop heureux de faire son travail

ha ce sourire, quelle récompense ..

— Allons y dans ce cas !

le voyage se passa simplement, nous apprîmes doucement a se connaître , rare était nos discussion lorsque Fred était là ! Même avec nos 10 années d’écart, Elle était sensible a mon humour, chose qui me délia la langue et me fit prendre de l’assurance . je l’observais du coin de l’œil, Elle était magnifique ! Arrivé au garage, elle signa les formalités d’usage ! Le mécanicien avait l’air ravis et ne manqua pas de la détailler du regard une fois les talons tournées !

Au retour, le sujet de discussion fut la relation couple, j’appris qu’elle avait un besoin d’affection sans précédant et que Fred réduisait ses petites intentions qui auparavant l’avait conquise . J’en profitai pour lui parler de ma relation platonique avec ma copine, les problèmes qui en découlait sur la stabilité, elle sembla amusé d’être prise pour confidente et me posa d’innombrables questions .

Notre dialogue fut stopper, on était de retour ! le voyage était passé en un éclair ! Elle avait l’air déçus de ne pas avoir étanché sa soif de commérage. Par conséquent ,elle m’invita a boire un café chez eux !

On a continuer a se confier jusqu’à faire naître une certaine sympathie, une sorte de complicité naissante ! Elle m’avoua ses attentes, son objectif relationnel , ce qu’elle aimerait changer dans sa relation . Autant dire que j’étais devenu une mine d’information la concernant . Voilà une heure qu’on a pas arrêté , ça m’a fait du bien de parler mais Fred dois être sur le chemin du retour . je rassemble mes affaires , comprenant mon intention, elle s’avança..

— Bon et bien je te remercie beaucoup de m’avoir dépanné !

-joli jeux de mots, c’est avec grand plaisir Helena ! Vous pouvez comptez sur moi , tu peux compter sur moi !

— un vrai gentleman,dis moi j’ai une chose complexe a te demander , j’ai l’impression que Fred n’est pas réglo avec moi, j’aimerai que tu me préviennes si tu sais quoi que ce soit .

-Il a l’air amoureux, en tout cas il ne m’a rien dit ..

— prend mon numéro et si un jour tu sais quelque chose, confies toi !

M’offrant ainsi son dernier sourire .

Voyant se profilé une occasion de continuer a avoir un sujet de conversation j’avais accepté de jouer a l’espion .

De retour chez moi , j’étais en plein questionnement, cette journée l’avait placé au statue de fantasme , la femme du voisin, classique ! Mais je ne pouvais me résoudre a tenter quoi que ce soit , l’amitié a pour moi autant de valeur que l’amour , elle m’a demandé de trahir .. Sans compter que mes avances ont de fortes chances d’ être refoulées, mes incertitudes m’incombent de désirer en silence .

Au cours d’ une discussion avec Fred j’en ai profiter pour lui glisser deux ou trois questions indiscrètes . Après m’avoir fait juré de ne rien révéler, il partagea avec moi sa récente conquête , une certaine Anna, une bombe sexuelle d’après ses dires cependant rétrogradé au statue de plan cul ! j’avais l’arme mais pas le courage pour porter le coup . j’ai donc décider de ne rien révéler a Helena en lui assurant sa fidélité !

Les jours passent , mon envie reste vivace ! Chaque fois que l’on se croise par hasard dans la rue, ou bien lorsque je rend visite a Fred ,elle embellit ces instants volés !

Elle m’écrit de temps en temps, on discute de tout et de rien jusqu’au jour ou elle m’appelle un soir tard . Je décroche surpris, ce n’est pas dans ses habitudes ... elle est en larme, un mélange de sanglots et d’explications parsemé d’injures , pas de doute , elle avait tout découvert ..

-...relevé téléphonique... 50 messages par jours...Anna...sale pute

-calme toi , qu’est ce qu’il se passe ?

en exagérant mon incompréhension

-je suis cocu , depuis des mois maintenant , il a même une sex tape de 3 min sur son disque dur externe ...

-je suis désolé de l’apprendre Helena ... je n’en savais rien

j’avais honte de mentir, mais est ce que toute vérité est bonne a dire ?

Elle se remis a sangloter

-je suis désemparé .. tu veux pas m’accueillir chez toi , j’ai besoin de me changer les idées

-d’accord mais planque ta voiture

-oui ne t’inquiètes pas

j’étais en trans, mon excitation montait au fur et a mesure que je prenais conscience que mes chances de conclure augmentaient . Que faire ? dois je résister ? est ce que j’y parviendrai si elle même me fait des avances ??

ma sonnette m’arracha de mon raisonnement ! Elle était là, devant la porte, le maquillage coulant sur ses joues, habillé sobrement avec un regard contrarié.

-Bonsoir , excuses moi , mais ..je..

-ne t’en fait pas je t’ai dit que je serai la quand ça n’irai pas , je ne parjurerai pas !

-tu es un ange

me gratifiant d’un sourire plus complice que d’origine

-Fred n’est pas au courant que j’ai toutes ses preuves, ne lui dit rien surtout !

-promis

Elle avait emmener son pc , l’alluma et me montra la vidéo pornographique qu’elle avait copié sur une clé ! on s’installa l’un a côté de l’autre sur le canapé .

-Non mais regarde cette traîner

Effectivement, la scène devant nos yeux présentaient une fellation sauvage, une vrai nympho . Mon excitation atteignait son paroxysme en voyant défiler ses images , mes sens étaient en alerte , chaque effleurements captaient mon intention . Je sentis qu’elle se rapprochait , écrasant ses magnifiques seins sur le côté droit de mon dos . J’étais en ébullition , la vidéo était terminée laissant plané un silence étrange . J’ai pris sa main en signe de consolation , nos yeux se sont croisés et elle a ajouté

-Il m’a fait cocu? et bien retour a l’envoyeur !

Elle m’embrassa nerveusement , j’étais incapable de la repousser, elle m’avait pris au piège , je n’étais que l’instrument de la vengeance , je le savais mais toute fierté m’avait été retirée avec ce seul baiser !

-"fellation contre fellation" m’annonça tel d’un air mystérieux

Sa main se déposa délicatement sur mon entre jambe , massant de bas en haut la bosse que dessinait ma verge a travers mon jean , elle était appliquée et massait consciencieusement , j’étais aux anges . Elle déboutonna mon pantalon sorti ma queue de son fourreau de tissu , approcha sa bouche si attrayante et la goba entièrement , restant un long moment en gorge profonde , ma bite avait doublé de volume sans qu’elle n’est aucun mouvement a prodigué ! j’étais au fond de la bouche de la femme de mon voisin ! Sans avertissement, elle commença a faire un vas et vient frénétique, me rappelant la fameuse vidéo, elle voulait la concurrencer je le sentais et ce n’était pas pour me déplaire ! A chaque aller, j’étais au bord de la jouissance ! amassant la salive , je sentais une chaleur indescriptible sur mon chibre qui se raidissait, pris de spasme je pris sa tête a deux mains en me redressant et lui enfonçant encore plus profond , elle était décontenancé mais elle l’avait cherché , je lui baisais maintenant la bouche avec force et violence . un dernier aller retour et ma jouissance approchait , je lui ai maintenu la tête tout en me vidant au fond de sa gorge par saccade de sperme ! Pensant que je l’avais froissé d’avoir agis aussi bestialement je tenta de me retirer, mais elle continua me sucer, si bien que ma queue reprenait de la vigueur ! une fois la taille devenu acceptable, elle se retira .

-je la veux Ben ! je n’ai jamais autant pris mon pied a faire une fellation ! met la moi

Je ne me suis pas fais prié, le temps de lui retirer son jean, la retourner , placer son string sur le côté tout en lui glissant ma queue au fond de ses entrailles sous les couinement d’une femme qui paraissait saturée émotionnellement (il n’avait qu’a être plus discret me répétais-je pour évanouir toute résistance) . Elle était trempée, subissant mes assauts plus perforants les uns que les autres, mon seul but était de l’empaler le plus profondément possible , je variais la cadence , les angles de poussés . Elle jouissait bruyamment .je me retira, me plaçant face a elle, m’abaissa en direction de sa poitrine. Je léchais a travers son haut ses deux gros seins , elle le retira d’elle même, dégrafa son soutiens gorge dévoilant une chose que je n’aurai jamais du voir ! j’étais dans un état second, je dévora littéralement ses deux globes en insistant sur les mamelons , les suçant, jouant avec ma langue, les gobant . Elle semblait apprécier le traitement, ses yeux était mis clos !

— Ben ?

— oui ?

-tu es un amant sans pareil ...

-je te retourne le compliment

tous en continuant mes soins, elle gesticulait me prenant la tête dans ses mains , l’écrasant sur ses seins . Elle semblait en vouloir toujours plus ..

— j’ai un péché mignon ! j’aimerai que ..

-que ..?? dis moi..

-j’ai envie que tu me sodomises

décidément, elle devait sortir tout droit d’un de mes rêves érotiques..

En position, affalée sur l’accoudoir, la croupe tendue , je plaça l’entrée de ma verge tendu vers sa rosette . Elle se jeta en arrière , l’enfonçant jusqu’à la garde ! c’était serré et incroyablement bon . elle criait au rythme de mes coups de boutoir .

— HAANN.. Encoooooreee.. plus vite ..défonces moi le cul , vas y !!!!! ouiiiiiiiiiiiii

La cadence que je lui imposais était soutenue et virile, sa tête vacillante en d’avant en arrière, ses fesses cherchant a toujours anticipé le contact de la pénétration, elle était entrain de jouir, je le sentais..

je n’avais encore jamais connu de femme ayant un orgasme de ce côté là, c’était maintenant chose faite, j’en profita pour me libérer et déverser une second salve un peu moins puissante dans son postérieur de mannequin .

Sans un mots, elle se rhabilla, se dirigea vers la porte d’entrée, se retourna en me regardant d’un air satisfait !

— On est quitte !

Diffuse en direct !
Regarder son live