Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 64 567 fois
  • 229 J'aime
  • 22 Commentaires

Un cocufiage peu commun

Chapitre 1

Zoophilie

Bonjour, je m’appelle Élodie. Pour vous parler un peu de moi, je suis une jeune fille blonde de 18 ans de taille moyenne ayant pour atouts une poitrine assez avantageuse pour son âge et sa taille ainsi qu’un fessier que son copain qualifie de "petit et ferme".

Mon histoire a commencé le jour où mon copain m’a demandé de garder son chien Bingo durant ses vacances.


Par une chaude matinée de juillet, alors que je me prélassais tranquillement devant la télé en regardant un épisode de "Friends", mon téléphone sonna. C’était Jean, mon copain, qui m’appelait.


« Allô, chéri?


— Salut, mon amour! Comment tu vas?


— Très bien et toi?


— Très bien aussi. Au fait, j’aurais un petit service à te demander.


— D’accord. Lequel?


— On a reçu les billets au dernier moment et, comme on ne peut pas emmener Bingo avec nous, je me demandais si tu pouvais le garder pendant deux semaines.


— Bien sûr, mon chéri! Pas de problème.


— Merci, Élodie. Tu me sauves. Je te l’amène cet après-midi.


— Ok.


— Euh... Bon, salut!


— Salut! Je t’aime.


— Moi aussi.»


Bingo était un grand chien noir plutôt costaud dont je ne connaissais pas le nom de la race car les chiens n’étaient pas ma spécialité. Cependant, nous nous entendions très bien grâce à nos promenades avec Jean.


Suite au coup de fil de mon copain, je décidai de mettre quelque chose de plus sexy pour l’accueillir. Après un moment d’hésitation, mon choix se porta sur un débardeur blanc et une mini jupe rouge, cet ensemble soulignant ma poitrine et laissant voir mes jambes.


Vers 14h, on sonna à la porte. J’allai ouvrir et eus le plaisir de voir mon copain accompagné de son chien. Sitôt que j’eus ouvert, Bingo me salua en me léchant les chevilles. Je ris de bon cœur et repoussai gentiment l’animal.


Mon copain sourit et me tendit un papier sur lequel étaient inscrits tous les aliments que je devais acheter pour Bingo. Il me recommanda également d’aller le promener deux fois par jour et de jouer avec lui le plus possible.


Après m’avoir transmis ses dernières recommandations, Jean me donna un baiser en guise d’adieu et s’en alla en me laissant seule avec Bingo.


Quelques minutes après le départ de Jean, je décidai d’aller promener Bingo et, au passage, d’aller lui acheter à manger. Je promenai le chien à travers un parc se trouvant non loin de chez moi. Le parc étant grand et désert en ce milieu d’après-midi, je décidai de faire jouer Bingo.


Je sortis donc une balle de tennis que j’avais prise au préalable et la lançai en criant "Va chercher!" à Bingo. Le chien courut après la balle à une vitesse stupéfiante et me la ramena tout aussi vite pour que je la lui relance. Nous répétâmes le jeu une dizaine puis, voyant qu’il se fatiguait, je décidai de l’attacher à un poteau pour qu’il puisse se reposer le temps que j’aille acheter la nourriture au magasin pour chiens qui faisait face au parc.


Je revins un quart d’heure plus tard avec les croquettes que mon copain m’avait recommandées pour Bingo et détachai ce dernier puis nous rentrâmes à la maison.


À notre arrivée, je pris une assiette dans laquelle je mis les croquettes et la posai sur le sol du salon, à côté de Bingo. La forte chaleur m’ayant fait beaucoup transpirer, je décidai d’aller prendre une douche.


Après avoir enfilé des vêtements propres, je descendis au salon et allumai le téléviseur. Je tombai par hasard sur un match de football que je regardai sans grand intérêt. D’un geste amical, j’invitai Bingo à venir s’installer sur mes genoux. Le chien accepta mon invitation et vint s’allonger sur mes genoux.


Bingo allongé sur moi, j’en profitai pour lui caresser doucement la tête en regardant le match. Le chien, semblant apprécier mes caresses, s’endormit. Je continuai ensuite à le caresser doucement afin qu’il s’endorme bien.


À la fin du match, j’éteignis le téléviseur et décidai de faire une sieste. Épuisée par la journée, je finis par sombrer dans un profond sommeil.


Alors que je me voyais en rêve avec mon copain, mon rêve fut brisé par un contact chaud et un reniflement. Bingo s’était réveillé. Je rouvris donc les yeux à contrecœur, préférant tenter de retrouver mon rêve.


Tout à coup, Bingo me donna un deuxième coup de langue sur la cuisse et se mit à renifler mon entrejambe. Troublée, je décidai de mettre cela sur le compte de l’envie de jouer.


« Tu veux jouer?» lui demandai-je gentiment en lui caressant le crâne.


Pour toute réponse, Bingo quitta mes genoux et se coucha sur le dos. Je quittai donc mon fauteuil et m’agenouillai à côté de Bingo. Pour jouer, je lui chatouillai doucement le ventre en riant. Le chien de mon copain se roula par terre en aboyant joyeusement. Bingo semblant aimer, je continuai à le chatouiller.


Soudain, alors que je chatouillais Bingo, ma main buta sur quelque chose de dur. Surprise, je voulus voir sur quoi j’avais buté. Bien que j’eusse ma petite idée...


Impressionnée par ce que je voyais, je ne savais plus comment réagir avec Bingo. Le chien de mon copain bandait dur et le contact de ma main sur son ventre n’arrangeait pas son état. Perplexe, je retirai ma main de son ventre et fixai sa bite, pensive.


Bingo haleta. Son sexe toujours dur semblait réclamer mes "soins" et son halètement m’inviter à lui donner ce qu’il voulait. En voyant le chien de mon copain dans cet état, j’éprouvai un sentiment de gêne et d’appréhension mêlé à un brin d’excitation. J’avais déjà sucé mon copain alors avec un chien... Cela ne devait pas être très différent en dehors du fait que mon partenaire serait cette fois un animal. Dans le pire des cas, cela aurait juste été une mauvaise expérience à vivre. Et puis, de toute manière, personne n’en saurait jamais rien. Alors...


Mon excitation prenant gentiment le pas sur ma gêne et mon appréhension, je pris le sexe de Bingo dans ma main et commençai à le masturber en entamant de doux va et vient sur cette verge canine que je découvrais pour la première fois.


Après quelques va et vient, Bingo se roula par terre, manifestant son plaisir. Je lui posai une main sur le ventre pour qu’il arrête de bouger et pris son sexe en bouche.


Loin de me révulser, ce contact ne fit que décupler mon excitation. Je poursuivis donc mes va et vient sur la verge de Bingo, le faisant haleter de plaisir.


Après quelques va et vient sur le sexe de mon partenaire canin, voulant aller plus loin, je retirai mon débardeur, dévoilant ma poitrine à Bingo. Le chien de mon copain haleta de désir tandis que je me saisis de son sexe et le plaçai entre mes seins afin d’entamer une branlette espagnole.


Après quelques va et vient sur la verge de Bingo, je laissai tomber sa bite palpitante de plaisir sur son ventre et retirai ma jupe et ma petite culotte. Me retrouvant ainsi nue devant le chien de mon copain, je pris le sexe de mon partenaire canin dans ma main et, après m’être accroupie au-dessus de lui, je le guidai vers mon orifice vaginal.


Après que j’eus fait doucement pénétrer la bite canine dans ma chatte, je commençai à faire des mouvements de va et vient à vitesse progressive. Bingo s’était mis à haleter de plus en plus fort, sa respiration devenant irrégulière sous l’effet du plaisir.


Après quelques va et vient, je sentis la verge canine de Bingo palpiter dans mon sexe, signe indéniable de sa jouissance imminente. Je le fis donc se retirer de ma chatte et m’agenouillai en face de lui. J’approchai ensuite mon visage et ma poitrine de sa bite et commençai à le masturber afin de le faire jouir plus rapidement.


Quelques va et vient suffirent à faire jouir le chien de mon copain sur mon visage et mes seins dans un gémissement de plaisir. Curieuse, je pris un peu du sperme de Bingo qui avait fini sur mon visage et le portai à ma bouche pour en tester le goût. Il ne me sembla pas très différent du sperme de mon copain. Plutôt bon, même.


Apaisée par la jouissance de Bingo et la mienne, j’entrepris de m’essuyer la poitrine et le visage mais, avant que je ne puisse me lever, Bingo fourra sa tête entre mes cuisses et se mit à me lécher la chatte à grands coups de langue, goûtant ainsi à ma jouissance.


Bingo semblant épuisé par notre baise, je le guidai jusqu’au tapis du salon et le laissai s’allonger. Je lui souhaitai ensuite une bonne nuit en lui caressant doucement la tête avant d’y déposer un baiser.


Lorsque Bingo fut endormi, je retournai dans la salle de bain prendre une serviette pour essuyer mon visage et ma poitrine du sperme de Bingo puis j’allai me coucher en songeant à mon expérience avec mon partenaire à quatre pattes, à la fois heureuse d’avoir découvert quelque chose de nouveau et honteuse d’avoir trompé mon copain ainsi.


Ces deux semaines promettaient d’être belles...



Note de l’auteur: ceci est mon premier récit dans cette catégorie. Vos remarques, conseils, commentaires et suggestions seront les bienvenus et m’aideront à m’améliorer dans la catégorie ainsi que pour la rédaction d’une éventuelle suite de cette histoire. Merci de m’avoir lu.

Diffuse en direct !
Regarder son live