Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue {{{NB_VUES}}} fois
  • 177 J'aime
  • 9 Commentaires

Le cocufieur...cocufié!

Chapitre 5

Surpris par ma femme

Avec plusieurs femmes
Je regarde ma "proie" attentivement. Elle est vraiment très séduisante. Son tailleur très chic souligne bien ses formes. Du tabouret sur lequel je suis juché, et comme sa jupe est assez courte, je peux même deviner une lingerie de qualité.Comme elle a terminé son Martini, je me dis que c’est le moment de passer à l’attaque. Je m’approche de sa table et lui dis:-Bonjour, je peux vous offrir un autre verre?Elle me regarde, un peu surprise avant de répondre:-Pourquoi pas? Un autre Martini en ce cas...-Garçon! Deux Martinis s’il vous plaît!-Bien Monsieur!Je m’assieds. Le garçon amène les consommations. J’engage la conversation:-Vous venez souvent ici?-Non c’est la première fois, une amie m’a conseillé cet endroit.-Elle a bien fait...Vous êtes mariée?-Divorcée...Compris, elle cherche une aventure...Bon point pour moi! Elle demande à son tour:-Et vous?-Célibataire...J’opte pour ce pieux mensonge pour augmenter mes chances. Nous buvons une gorgée. J’ose une attaque assez hardie:-Dites, si j’ai bien vu, vous portez un porte-jarretelles je me trompe?-Eh ben vous alors!Elle ne semble pas offusquée, elle est surprise simplement. Je réponds:-J’aurais pu dire un truc du style: "On se connaît non?" mais ça me semblait un peu convenu.Elle rit. Je repars à la charge:-Alors je me suis trompé?-Non c’est bien vu...Puis c’est à son tour de me souffler:-Vous avez l’œil. Vous avez peut-être vu aussi que je ne portais pas de culotte?
Eh ben! C’est bien engagé on dirait. Mais je ne brusque rien. Je réponds tranquillement:-Mon angle de vision ne m’a pas permis de le remarquer...mais c’est bon à savoir!Nous buvons une nouvelle gorgée. Elle reprend:-Comment vous envisagez la suite de la soirée?-Eh bien je peux vous inviter au restau à moins qu’on aille chez moi. J’ai du champagne au frais et je peux préparer quelques toasts...-La deuxième solution nous permettrait d’avoir plus d’intimité...Bon c’est gagné! Je règle les consommations puis nous nous dirigeons vers le parking. On décide de prendre ma voiture, je la ramènerai après. Pendant le trajet, nous faisons plus amplement connaissance. Elle s’appelle Muriel, elle a 34 ans, elle est pharmacienne. On décide de se tutoyer puis on échange des banalités.Une fois dans notre appartement, je lui dis:-Mets toi à l’aise...Elle ôte sa veste de tailleur. De nouveau, je suis épaté: elle porte un chemisier blanc très chic lui aussi. La couleur blanche fait bien ressortir sa peau foncée et...le fait qu’elle ne porte pas de soutien-gorge. On voit assez nettement deux gros melons surmontés d’aréoles brunes très larges. C’est quasiment comme si elle était seins nus. Je ne peux m’empêcher de regarder cette belle poitrine. Elle sourit.-On dirait que mon chemisier te plaît?-Hum! Oui...beaucoup. Bon je vais préparer le champagne et les toasts...-D’accord mais...fais vite!Elle est sacrément chaude on dirait! Je me hâte de tout préparer et revient avec le plateau chargé de la bouteille, des verres et des toasts. Ma "fiancée du soir" a retroussé sa jupe. Maintenant, je vois bien qu’elle n’a pas de culotte! Je la regarde en débouchant le champagne. Je verse le liquide dans les coupes. Quand je lui tends la sienne, je remarque qu’elle regarde en direction de la porte. Je suis son regard et là, c’est comme si le toit me tombait sur la tête: Dans l’encadrement de la porte, il y a...Caroline!Elle sourit, elle semble très calme mais je me dis que ce calme précède la tempête. En effet, la situation est sans équivoque avec cette femme qui est dans une tenue plus qu’impudique, cette bouteille de champagne, tout indique l’adultère. J’imagine sans peine la suite: ma femme qui vire sa rivale avec fracas puis qui me dit mes quatre vérités avant de me virer à mon tour...Muriel est sidérée, elle aussi. Elle parvient finalement à demander:-Mais qui... qui êtes vous?-Sa femme! répond simplement Caroline.Alors Muriel me lance un regard noir.-Ah oui célibataire hein?Curieusement, Caroline vient à mon secours:-Il faut le comprendre: C’est plus facile de draguer quand on est pas marié...La métisse se lève, furieuse. Elle remet sa veste de tailleur et se dirige vers la sortie.-Bon ben je vais vous laisser régler vos problèmes de couple!Caroline la retient par le bras.-Non restez! Je vais vous expliquer, vous allez voir comme c’est cocasse!-Cocasse? c’est la meilleure celle là!-Ecoutez moi...Elle s’adresse d’abord à moi:-Depuis plusieurs jeudis, tu crois que je vais voir ma mère mais, en réalité, je rejoins mon amant...Poum! Quelle révélation! Je suis cocu! En même temps, je suis mal placer pour faire une scène...Elle poursuit:-Mais il est chirurgien. Il y a eu cet après-midi un grand carambolage avec beaucoup de blessés. Il a donc été appelé d’urgence forcément. Du coup me voilà sur le carreau. Du coup, je me dis que je vais assouvir mon envie de sexe avec mon homme (J’allais te raconter un mensonge à propos de ma mère). Je rentre donc et voilà...Un silence s’instaure. Muriel finit par dire:-Ben du coup, je vous laisse dans l’intimité...-Oh mais non! Vous êtes venue pour baiser mon mari, il n’y pas de raison de changer cela. Simplement, au lieu d’être deux on pourrait être trois. Je suis aussi sensible au charme féminin et vous en possédez beaucoup...J’ai déjà fait l’amour avec une femme vous savez...Eh ben, ça fait beaucoup de nouvelles en même temps: je suis cocu, ma femme est bi et elle propose un plan à trois...Mais je ne suis pas au bout de mes surprises. Muriel répond:-Moi aussi je suis bi et je vous trouve aussi très attirante mais l’amour à trois j’ai jamais fait...-Moi non plus ma chère mais on improvisera...Elle s’approche de sa "rivale" et regardant ostensiblement la poitrine de celle-ci, elle murmure:-Voilà un chemisier de qualité et...qui laisse voir de bien jolis appâts...Elle effleure les seins à travers le tissu. Sa bouche se rapproche de celle de Muriel. Celle-ci répond:-Je suis contente que ça vous plaise.Sur ce, les deux bouches se joignent pour un baiser torride. Je reste comme deux ronds de flanc!
Diffuse en direct !
Regarder son live