Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 904 fois
  • 52 J'aime
  • 5 Commentaires

Collés sur un lit d'hopital

Chapitre 1

Hétéro

Bonjour

C’est ma première histoire , j’espères de l’indulgence de la part des lecteurs.

Mais je donne ma parole que tout ce que je raconte m’est arrivé.

Je suis un homme de 64 ans et je pèse 84Kg pour 1.78m, charmant me dit ton et toujours a l’affût d’une aventure .

Ce que j’aime par dessous tout chez une femme , ce sont ses fesses. Je les aimes rondes ,évasées ,souples et accueillantes. Je peux passer des heures a lécher ces belles rondeurs.

Il y a une vingtaine d’années , suite à un accident de travail , je fut opéré d’une hernie discale et envoyé pour la rééducation dans un centre connu dans le 8em arrondissement de Marseille.

les seules positions que je pouvais supporter c’était la position allongée ou debout avec des béquilles.

J’avais tout de suite remarqué une jeune femme qui avait la quarantaine ,blonde avec des hanches de rêves et un cul d’africaine. rond ,voluptueux, caché sous son peignoir d’hôpital.

Nous fîmes facilement connaissance et avons passé les premières soirées a jouer aux cartes.

J’appris qu’elle était mariée et que sont époux ne venait pas la voir tout les jours.

Un soir je l’accompagnait jusqu’à sa chambre , elle me proposa de fumer la dernière cigarette dans sa chambre.

C’était encore permis en ce temps là

Elle s’assit sur le bord de son lit pendant que je restais debout et Tout en fumant nous discutions de choses et d’autres et j’ai tout de suite pris la conversation en main , en la complimentant sur sa beauté et sur son postérieur royal.

Je lui dit que si j’avais une épouse avec un cul aussi sublime , je viendrais la voir tous les jours pour lui rendre hommage .

Elle rit et me dit que ce n’était rien qu’un derrière comme tout les derrières. J’insistais avec mes compliments et m’approchais tant bien que mal de son lit pour qu’elle voit la bosse que formait mon sexe et le désir qu’elle avait éveillé en moi.


Je lui dit que j’aimerait bien voir si il était aussi souple et s’il était réel et tendis ma main vers se hanches .

Elle ne me repoussa pas ; je l’embrassait a pleine bouche et elle rebondi a mon baiser avec fougue comme si nous étions de vieux amants.

Ma situation inconfortable ne me permettait pas de rester debout sans béquilles , aussi je lui demandais de se retourner pour que je puisse la caresser et rendre hommage a son cul que je convoitais.

Elle descendit de sont lit , se retourna doucement car elle aussi était opérée et en rééducation.

Me presenta l’objet de ma convoitise , je relevait son peignoir rapidement et découvrit avec émotion son fessier royal , deux globes de chair blanche , souples ronds dont le profond sillon était partagé par une culotte en dentelle noire.

Je descendis et me mis a genoux pour mettre ma tête entre se fesses voluptueuses .

Elle s’écarta un peu et je fis pénétrer ma langue loin dans son sillon.

J’écartais délicatement ces globes pour me délecter de son anus et de sa chatte ruisselante .

Je la mordillais je la léchais , je la baisais avec ma langue en lui tirant des gémissement.

Puis je me remis debout , la queue bandée a son paroxysme , dure a me faire mal.

Je frottais mon gland contres ses fesses , dans son sillon, et me rapprochais de sa rosette.

Je pensais essuyer un refus mais elle m’encouragea en me disant ’ fais doucement il y longtemps que je n ’ai pas pratiqué par la.

Je me doute qu’un cul aussi sublime n’a pas pu échapper a un ou d’autres pervers comme moi.

Je salivais et humectait sa rosette , mouillais mon gland et doucement entrepris de prendre d’assaut ce cul merveilleux.

Je sortais et entrais un peu plus loin a chaque fois jusqu’à ce que je sois enfoncé jusqu’à la garde dans cet étroit et chaud orifice.

Je pris mon temps avec de longs aller et retour lui arrachant chaque fois un gémissement .


Elle m’encourageait et m’avoua que son mari ne l’enculait pas aussi souvent qu’elle le voulait .

Je la limais ainsi un bon quart d’heure jusqu’a la libération d’une jouissance sublime au plus profond de ces intestins..

Si mon histoire vous a plus , ,je suis respectueux discret disponible dans un rayon de 150 km autour de Mraseille

pour une femme seule ou couple tout en rondeurs

Diffuse en direct !
Regarder son live