Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 5 153 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma coloc

Chapitre 2

Orgie / Partouze
3
2

Voici la suite de mon histoire,


Mon goût c’est développer rapidement grâce à la vue que m’offrait ma coloc sur ses ébats avec ses multiples partenaires. Deux après, je me retrouvais dans un voyage d’une fin de semaine, à New York avec mon mari actuel. C’était dans le genre de voyages organisés que l’on peut facilement acheter dans les universités. Pour mon futur mari, Marc, c’était la 4e fois qu’il visitait New York, et il prenait son temps pour me faire bien voir certaines choses plus que d’autres, et qui échappe simples touristes. Dans notre d’hotel, située dans un 5e étage dans l’East Side, il y avait une grande fenêtre, d’où l’on avait pris plaisir à regarder les badeaux passés dans la rue juste en bas. On partageait cette chambre avec un couple d’amis, Stéfane et Nathalie. Lors de la premiere soirée, le vendredi, nous avons avec les autres été danser dans un club typique de New York jusqu’aux petites heures du matin. Le samedi fût une dure journée, car notre mal de tête dû à la veillée et le peu de sommeil que nous avions bénéficié, mais nous la passion avec joie a visiter les différents points d’attractions touristiques de la Big Apple. Le samedi soir, au retour du souper, Stéf et Nathalie partir prendre une douche ensemble, pendant que moi et mon copain décidions de descendre marcher dans la rue. À notre retour, ils étaient toujours dans la douche. Marc et moi, nous entendions les bruits sortant de la douche, et moi, vu que déjà je pouvais me considérée comme une voyeuse professionnelle, j’ai ressenti un plaisir monter en moi, et je me collais contre Marc. Lui il en fût troubler, il n’était surtout pas habitué à tout ça. Mais il prit quand même plaisir aux calins que je lui donnais, mettant assisse sur ses genoux et je l’embrassais partout tout en le caressant.


On avait oublié nos partenaires de chambres dans nos embrassades. Ceux-ci ressortirent de la douche, Nathalie ne portait qu’une petite serviette qui cachait que très peu son anatomie (elle était très petite, peu grande et surtout avec de petits seins mignons). Tandis que moi, je suis plûtot très féminine, avec des seins et hanches et tout ce qu’il faut (1m60 pour 55kilos). Marc était avec des boxers et semblait être fatigué des ébats précédents. Marc sursauta en les voyants, mais nos amis nous dirent de continuer, qu’ils se feraient petits, et nous offrait du même pas à aller essayer la douche à notre tour. Moi, j’avais le goût de changer de rôle pour une fois, et de devenir l’exhibitionniste. Je pris le chandail de Marc et le lui enleva, lui il ne se fit pas prier pour enlever le miens. Les caresses reprirent de plus belle. Je défit le pantalon à Marc, me pencha et prit son pénis bien bandé dans ma bouche, le licha sur la pointe et descendit. Du coin de l’oeil je pouvais voir Nathalie qui imitait le même geste sur son copain. Mon instinct de voyeuse commençait à se régaler encore une fois. Marc semblait bien apprécier, poussait des grognements, tenait ma tête entre ses mains pour pas que je le lâche. Avec mes ongles, je jouais avec ses testicules, les soupesaient, les caressaient, les griffaient légèrement... Je me sentais devenir très mouillée, alors je me levis et Marc m’ôta mon jeans et ma petite culotte. Depuis longtemps, la serviette de Nathalie avait tombé à terre et on voyait Stéf qui lui caressait le dos, les cheveux.. je me remise à genoux pour sucer Marc, mais il en descida autrement, en me forçant à me mettre à 4 pattes, et il se plaça derrière moi, et me pris d’un seul coup, et bien profond dans ma chatte. Je ne pu retenir un soupir de plaisir. Au début, il prena son temps, me labourant la chatte comme il savait si bien faire, en glissant subtilement sur le rebords par petits coups. Je vis Nathalie s’approcher et venir embrasser mon copain, je ressenti de la jalousie, mais je n’eu pas le temps de vraiment vivre cette jalousie, car Stéf était venu se positionner en dessous de moi, et commença à me sucer les tétons. C’était trop bon et j’eu un premier orgasme. Marc continua à me pilonner, mais cette fois-ci il y alla de bon train, au plus profond de moi, me fesant un peu mal, car je dois dire qu’il est très bien membré. En même temps, Stéf m’embrassait à pleine bouche. Nathalie devait se sentir de trop, car elle vient me retrouver et m’embrassa elle aussi, de force au début, car je n’étais pas attirée par les femmes, mais je m’habitua rapidement à cette douceur. J’y pris même goût. Je lui demande de se mettre devant moi pour que je lui lèche la chatte, je prenais de l’ouverture à participer ainsi à cette partouze improvisée. Au même moment, Marc vient en moi, en déchargeant son foutre. J’étais un peu fustrée car je désirais un autre orgasme, et j’invitais Stéf à prendre la place de Marc pendant que je sucerais sa blonde. Je penchais la tête vers la chatte de Nathalie, goûta du bout des lèvres ses poils en premier, ça me semblait potable, je donnais un coup de langue, le goût était intéressant. Je pris son clitoris entre mes lèvres, et commença vraiment à la sucer. L’atmosphère était vraiment délicieux dans la chambre, que des bruits de sucions, plaisirs, jouissances. Stéfane me pillonnait très rapidement, surement très excité de mettre une fille pendant que sa copine se fesait manger par celle-ci. Marc avait repris de la vigueur et vient se positionner pour que Nathalie puisse le licher et sucer pendant que je fesais de même avec elle. Pour moi c’était trop de plaisir, et je jouis encore une fois et très intensément cette fois-ci, j’en perdis même conscience du temps et du lieu. Stéfane se retira de moi, et vient montrer sa queue à Nathalie pour qu’elle le suce en même temps que Marc. Les deux gars masturbaient Nathalie en même temps, lui caressait le corps. Pendant, que je reprenais de mes forces. Je vis Marc se positionner devant la vulve de Nathalie et la pénétré. Marc était plus gros que Stéfane. Faut dire, que bien bandé, il fait facilement 8 pouces de longs et 4 de large. Tandis que Stéfane doit faire 6 pouces maximum et 3 de large. Nathalie semblait apprécier cette nouveauté de se sentir prise par un gros membre. Elle continuait de sucer Stéfane pendant que Marc la pillonnait très fortement et rapidement, on aurait dit un chien qui monte une chienne. Elle eu un premier orgasme. Moi, j’avais déjà repris des forces et je me masturbais violemment à cette vu si proche. Marc la prit dans ses bras et la retourna de bords, et continua à lui labourer la chatte. Stéfane s’approcha de moi, et vient s’empaler de nouveau en moi. Il me prit dans ses bras et vient me positionner juste à côté de l’autre couple, sur le dos. Nathalie bougea un peu et commença à m’embrasser et me caresser mes seins qui semblaient beaucoup l’attirés. Stéfane pris me pilonnait et je pouvais sentir ma cyprine couler le long de mon vagin jusqu’a ma rosette. Voyant cela, Marc positionna son index sur ma rosette et m’encula avec son doigt, avec tout cela, moi j’étais aux anges. Stéfane fit de même avec le trou à Nathalie. Un doigt puis deux vient dans mon trou. Stéfane proposa alors à Marc de nous enculer en même temps. Nathalie n’avait jamais été enculée, et même si elle avait apprécié le doigt, elle n’entrevoyait pas avec plaisir celui de sentir la queue de mon chum dans son cul. Je l’a rassurais comme quoi que c’était plûtot très plaisant et spécial comme sensation. De moi-même je pris la queue à Stéfane et la positiona devant mon cul, il comprit et poussa et entra le bout de son gland. Marc avait fait de même avec Nathalie, qui se tortillait dans tous les sens et criait que ça lui fesait un mal de chien. Marc ne bougea plus pour laisser Nathalie s’habituer à cette douleur spéciale. Stéfane avait quand à lui réussit à m’enculer à fond. Et commença les mouvements profonds et de plus en plus vite. Je chialais de plaisir et voyant cela, Nathalie se détendit et laissa Marc l’enculer plus à fond. En peu de temps, le plaisir vient pour elle, même qu’elle utilisait de gros mots pour encourager Marc à la pilloner le plus rapidement possible. Je sentais l’orgasme me venir alors je le dis à Stéfane qui éjacula dès que mes contractions d’orgasme se fit ressentir sur sa queue. Marc voyant cela éjacula lui aussi et Nathalie se laissa aller à l’orgasme elle aussi. On était vraiment tous fatigués et bon pour une douche! Ce que l’on fit tous ensemble, et je peux vous garantir que le reste de la nuit, il arriva encore bien des choses, mais ça c’est une autre histoire....


Patricia

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder