Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 14 220 fois
  • 176 J'aime
  • 8 Commentaires

Le coloc s’incruste

Chapitre unique

Avec plusieurs hommes

Il y a environ un an, je sortais avec Sam, un étudiant de l’Université Laval. C’était un gars qui me plaisait beaucoup et on s’entendait bien ensemble. Ce que j’aimais aussi, c’était qu’il avait son appartement, alors que moi, j’habitais encore chez mes parents et je n’étais pas à l’aise de faire l’amour sous le même toit qu’eux. Chez lui, on pouvait se voir plus librement et dormir ensemble quand on voulait. Bon, pas si librement que ça parce qu’il partageait l’appartement avec son meilleur ami, Jeff.


Jeff était presque toujours dans l’appart. C’était un gars gentil et beau et pas dérangeant... à part le fait qu’il était toujours présent. Quand je faisais l’amour avec Sam, dans sa chambre, je devais retenir mes cris parce que je ne pouvais m’enlever de la tête que Jeff était là, de l’autre côté de la porte ou du mur de la chambre qui ne coupait pas mieux le son qu’un rideau. Et comme Jeff n’avait pas de copine, je l’imaginais se masturber en écoutant nos ébats et ça me mettait mal à l’aise.


Un soir, Sam m’a invitée à venir écouter un film avec lui et m’a dit que nous serions seuls. J’ai accepté, bien sûr, et j’ai compris le message sous-entendu. Je me suis préparée et mise belle et je suis allée le rejoindre. Jeff était parti à une soirée chez des amis où Sam était invité lui aussi, mais il avait préféré rester seul avec moi. Je l’ai trouvé adorable.


Collés l’un contre l’autre sur le divan, nous n’avons pas écouté le film bien longtemps avant qu’il glisse ses mains sous mon chandail pour me caresser. C’est ce que j’attendais. J’ai grimpé sur lui pour l’embrasser et nos vêtements se sont rapidement retrouvés par terre. Je me sentais enfin libre de me laisser aller avec Sam et nous avons commencé à faire l’amour, là, dans le salon, sur le divan. J’étais à quatre pattes avec Sam qui me pénétrait par-derrière et je gémissais bruyamment lorsque la porte de l’appart s’ouvrit.


Je lâchai un cri de surprise alors que Jeff entrait et nous surprenait dans cette position embarrassante. Je saisis un coussin pour m’en servir comme d’un bouclier et me cacher un peu, mais Sam me maintint dans ma position, bien enfoncé en moi. Je crus naïvement que c’était pour dissimuler mon derrière au regard de son coloc.


— Oh ! Désolé! lâcha Jeff avec un sourire en nous apercevant.

— Mais qu’est-ce que tu fais là? lui demanda Sam.

— Ils se sont disputés chez Laurie, alors je suis parti.

— Ah ? Euh, qui ça qui se disputait ?

— Ben, c’est surtout Vincent et Jérémie, mais Laurie s’en est mêlée avec Alex...


Je n’en revenais pas ! Ils discutaient alors que j’étais toute nue avec la queue de Sam enfoncée dans mon cul. Jeff ne semblait pas particulièrement désolé et me reluquait tout en parlant.


— ... Je ne voulais pas vous déranger, était-il en train de dire avec un petit sourire.


Je m’interposai dans leur conversation :


— Ben justement, tu nous déranges ! Sam, dit quelque chose !

— Euh... Jeff, si ça te dérange pas, est-ce que tu pourrais aller dans ta chambre le temps qu’on finisse ici ? lui demanda-t-il un peu trop gentiment à mon goût.

— Pas de problème, dit Jeff. Ce que j’ai vu est déjà assez excitant pour me donner des idées...

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Non, ça marchera pas comme ça. Ça va pas du tout !


Je ne pouvais pas continuer à faire l’amour dans le salon comme si de rien n’était.


— Tasse-toi, Sam. Moi, je fous le camp d’ici.

— Non, Lena. Ne sois pas fâchée à cause de ça, s’il te plaît, me supplia-t-il en recommençant à faire des mouvements à l’intérieur de moi.


Le salaud n’avait rien perdu de son érection et il savait l’effet que ça me faisait quand il me pénétrait. J’étais extrêmement gênée, mais comment réfléchir et prendre des décisions quand on est autant excitée ? Et Jeff qui restait sur place à nous regarder. De colère et d’humiliation, je me cachai la tête sous mon coussin, comme une autruche, prétendant ne pas être dans cette situation embarrassante.


Mais bientôt, avec les mouvements de Sam qui s’accéléraient, j’en oubliai l’intrusion de Jeff. Il devait maintenant être dans sa chambre et même s’il m’avait vu le cul relevé à me faire baiser comme une chienne, je n’en avais plus rien à foutre. Toutefois, ce détachement ne dura pas longtemps lorsque je sentis quelqu’un s’asseoir sur le divan juste à côté de moi.


Je sortis la tête de ma cachette et je n’en crus pas mes yeux. Non seulement Jeff n’était pas allé dans sa chambre, mais il s’était rapproché, on ne peut plus proche, pour mieux voir. Mais ce n’était pas tout. Il tenait sa queue dans sa main et se masturbait à quelques centimètres de mon visage.


Et Sam qui me disait doucement tout en continuant à me pénétrer :


— Ça ne fait rien, Lena. Ne t’occupe pas de lui. Profite du moment présent, c’est tout.


J’étais choquée, mais extrêmement excitée en même temps et je ne pouvais détacher mon regard de ce membre gonflé dont le bout luisait de liquide pré-séminal. Jeff profita de mon silence pour ajouter :


— Mais si tu veux me sucer, tu es la bienvenue.


Je ne répondais toujours pas, j’étais trop excitée pour réfléchir. Je suis une cochonne, ça, je le sais, mais j’ai des principes. Toutefois, à ce moment, avec ce gros pénis devant mes yeux, je ne pouvais pas m’empêcher de saliver en imaginant l’avoir dans ma bouche comme l’avait suggéré Jeff. Celui-ci dut voir à mon regard vaporeux et au passage rapide de ma langue sur mes lèvres humides que j’étais tentée. Il se redressa et avança son pénis vers mon visage et comme une soumise, j’ouvris la bouche pour le sucer.


Alors que je l’avais bien profond dans ma bouche et que je le suçais férocement, j’entendis les deux gars pousser un « YES » et se taper dans les mains. Je me suis demandé un instant ce que cela pouvait bien vouloir dire, mais j’ai décidé d’y réfléchir plus tard, je n’avais vraiment pas la tête à ça à ce moment.


Jeff me caressait les cheveux en glissant ses doigts jusqu’à ma nuque, puis il me prit la tête et commença à faire lui-même les mouvements. Voilà qu’il me pénétrait la bouche ! Le gars ne manquait pas de culot. Quelques minutes plus tôt, je ne voulais rien savoir de lui et maintenant, je le laissais me contrôler. Et Sam qui continuait ses mouvements derrière moi, c’était très excitant de me faire pénétrer par les deux extrémités. Mais Sam ralentit et s’arrêta complètement. Il devait être aussi excité que moi depuis le temps qu’il me pénétrait. Il ne voulait pas que ça se termine trop vite alors que la situation devenait encore plus excitante.


Il se retira d’entre mes fesses et dit tout bonnement à Jeff :


— Peux-tu me remplacer ? Il faut que je me calme un peu et je veux que ma belle Lena continue à avoir du plaisir.


Jeff sortit de ma bouche et alla derrière moi. Encore une fois, mon silence voulait tout dire. Je venais de sucer le coloc de mon chum et j’allais le laisser me prendre par-derrière. Et tout cela avec la complicité dudit chum. J’étais trop excitée et je n’avais pas le temps de réfléchir. Il me caressa les fesses et je sentis, avec plaisir, sa queue s’enfoncer en moi. Je n’en revenais pas. Un deuxième gars me pénétrait dans la même soirée. Même si j’avais déjà imaginé ce genre de choses, je ne croyais pas que je laisserais ce fantasme se réaliser un jour.


Sam vint s’asseoir à côté de moi pour m’embrasser pendant que son ami me défonçait. J’étais tellement excitée ! J’aime que mon amoureux m’embrasse pendant qu’il me baise. J’aime sentir sa langue et sa queue en même temps en moi. Sauf que là, ce n’était pas sa queue à lui qui me pénétrait. Je crois que cette idée était encore plus excitante.


Sam se redressa et je pus le prendre dans ma bouche. J’avais de nouveau deux hommes en même temps en moi. Un pénis à chaque extrémité. À partir de ce moment, les gars se relayèrent pour changer de place et me faire changer de position en même temps. Le jeu a dû se poursuivre pendant une heure, en une jouissance presque continue pour moi, avec ce mélange de corps en sueur qui se frottent les uns contre les autres. Je ne savais plus qui faisait quoi, qui je suçais, qui me pénétrait, qui m’embrassait, qui me mordillait un sein ou me bouffait le sexe. C’est justement alors que l’un d’eux me suçait pendant que j’étais assise de dos sur l’autre avec sa queue enfoncée profondément dans mon cul que ma jouissance atteignit son paroxysme et que j’éjaculai en hurlant de plaisir.


Les gars comprirent que c’était le signal pour mettre fin à nos ébats. Celui qui m’enculait à ce moment ne mit pas longtemps avant de venir dans mon cul. Je l’entendis râler de bonheur alors qu’il déchargeait son sperme en moi. L’autre, c’était Sam, se masturbait férocement près de mon visage et il plaça le bout de sa queue sur mes lèvres au moment d’éjaculer. J’ouvris la bouche pour recueillir sa semence et l’avaler alors que j’avais encore les spasmes de ma jouissance.


C’est seulement quelques minutes plus tard, après avoir retrouvé mes esprits, que je compris leur mise en scène pour ce trio apparemment imprévu.

Diffuse en direct !
Regarder son live