Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 692 fois
  • 30 J'aime
  • 1 Commentaire

Comment j'en suis arrivé là

Chapitre 2

Divers

Seul sur le lit, j’essaye de faire le point sur ma situation. Je suis chez mon garagiste qui est accompagné d’une ravissante jeune fille dont c’est son anniversaire. Un couple m’a amené ici nu et épilé. Comment ont-ils fait pour que je ne me rappelle de rien ? De plus, il semble très bien savoir ce que je recherche sexuellement parler car ils m’ont espionné sur les sites de rencontres pour adultes. Je dois avouer que mon annonce est assez explicite.


« Homme 40 ans a envie de découvrir de nouvelles sensations :

— Être initié au plaisir entre hommes par un couple avec madame pour me conseiller.

— Envie de soumission envers femme/homme.

— Adore cunnilingus.

— Fantasme à l’idée de lécher un minou souillé.

Au plaisir de vous lire. »


Mais cela n’est toujours resté que des paroles et je n’ai jamais eu de touche au sujet de l’annonce même s’il y a eu quelques visites, mais sûrement pas de Pascal ou Nicole ou Gérard. J’entends que ça rigole dans le salon, les flûtes de champagne tintent entre elles, bref ils s’amusent. J’en profite pour me découvrir sans poil grâce à un miroir accroché au plafond. Je me trouve vraiment différent, je ne suis pas le plus musclé sans avoir de ventre tout de même, mais me voir sans poil me rend l’image d’un homme androgyne. Je sens que mon corps est plus sensible, c’est très agréable, j’aurais voulu me caresser, mais liens m’en empêchent. Mais je commence à trouver le temps long et l’excitation commence à retomber. Je manque m’assoupir quand Sophie fait irruption dans la chambre suivie de Nicole.


— Réveille-toi, c’est l’heure de faire ta toilette intime.


Nicole me défait de mes liens pendant que ma déesse me remet le collier et donne la laisse à la belle quinquagénaire.


— Allez suis-nous dans la salle de bain ! Ordonne Nicole.

— Pourquoi ? Demandais-je avec ignorance.

— Tu ne crois pas que nos hommes baisent des culs sales, répond sèchement ma jolie blonde.


Sans perdre de temps, les filles passent devant moi et m’amènent dans la salle de bain. Sophie embrasse sa copine et nous laisse tous les deux.


— À genoux dans la baignoire vite !


J’obtempère, Nicole démonte le pommeau de douche et le remplace par une canule en inox pas trop épaisse et d’une bonne vingtaine de centimètres. Je n’ai plus aucun doute sur ce qu’il va m’arriver. Elle prend la délicatesse d’enduire le tube d’un peu de vaseline. Si elle savait que ce n’est pas la première fois que je me fais des lavements et de l’effet que cela me produit.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— C’est l’heure du bain, dit-il en riant.


Et elle m’enfonce la canule avec délicatesse. D’habitude quand je me le fais, cela me provoque un début d’érection, mais là c’est une belle érection que j’ai.


— T’aimes ça cochon.


Le robinet s’ouvre, de l’eau tiède entre dans mes entrailles, et me remplit. Je sens mon ventre se gonfler et Nicole coupe le robinet puis retire le tube.


— On se retient.


Je serre les fesses tant bien que mal.


— Encore.

— Encore.

— Et on vide.


Je n’en pouvais plus et relâche la pression.


— Encore une fois et je pense que c’est bon.


Nicole recommence l’opération une nouvelle fois et me fait retenir un peu plus longtemps le liquide. J’en avais des crampes au ventre quand enfin j’ai le droit de me vider. Sans prévenir, elle m’enfonce un doigt et me trifouille mon boyau.


— C’est bien, tu as l’air propre maintenant et en plus l’eau tiède t’a bien assoupli, une vraie petite chatte.


Quelle sensation exquise de se faire toucher à cet endroit encore mieux que quand je me touche ! Mon excitation est revenue au max et j’ai de nouveau envie de sexe.


— Maintenant tu enfiles ça, tu te douches vite fait et tu me retrouves dans la chambre.


Elle me tend une cage de chasteté. Je m’empresse de la mettre. Ce n’est vraiment pas confortable, j’espère que je m’y habituerai. Je prends une douche sommaire et vais rejoindre Nicole avec une serviette autour de la taille.


— Haha t’es nigaud toi, enlève-moi cette serviette, comme si tu avais besoin de cacher ta nudité ici.


La quinqua me tend une culotte en dentelle, je la regarde avec étonnement.


— Ne fais pas cette tête, c’est une version pour homme avec un peu plus de tissus devant pour cacher ton petit paquet, dit-elle hilare.


J’enfile sans attendre la culotte. La sensation de la dentelle est agréable, cela me galbe bien, on dirait un tanga pour homme. Je me trouve sexy bizarrement, et je sens mon pénis réagir positivement à cette nouvelle expérience, mais ma chasteté empêche ma virilité de s’exprimer pleinement. C’est à ce moment que ma blondinette entre la salle de bain sautillante. Ha la jeunesse. Sa poitrine est marbrée de sperme, qu’elle est belle.


— Bien joué Nicole, mon petit larbin est parfait.

— Mais de rien ma chérie, je pense que c’est un bon candidat, il est sensible de la chatte anale.

— Trop cool.

— Maintenant nettoie ma poitrine. Des amis sont passés me faire une surprise !!


Je me jette sur ses seins, du bout de la langue, je récupère les traces de sperme. Pendant ce temps, elle me caresse la tête. J’arrive au niveau de son téton que je n’hésite pas à suçoter, il se met à durcir et j’entends son propriétaire gémir. Je passe au second et continue de me délecter de cette jouissance de mâle.


— C’est bien mon chéri, maintenant, allons retrouver tout le monde dans le salon.


Sophie m’embrasse goulûment puis me prend par la main et me tire vers la pièce principale de l’appartement. Il y a beaucoup plus de monde qu’à mon arrivée et tous sont nus.


— Je te présente Marc et Thomas deux amis gay/bi et Michelle une amie d’enfance.


Marc et Thomas sont dans le canapé en train de se caresser l’un et l’autre tandis que Michelle me jette un bref regard du coin de l’œil pendant qu’elle continue de s’occuper de sucer les bites de Pascal et Gérard.


— Elle est mignonne ta copine, dit Marc.

— Regarde comment elle me fait bander, surenchérit Thomas.

— Mes amis, très chers amis, je vous présente mon cadeau, merci à tous de m’avoir gâtée. Pour vous montrer ma gratitude, mon cadeau et le vôtre, et vous pouvez en jouir comme bon vous semble.


Après l’annonce de Sophie, Thomas se lève, se dirige vers moi et m’embrasse. J’ai un moment d’hésitation, mais une main ferme me retient la nuque m’empêchant de me dérober. Sa langue me force la bouche. J’embrasse un homme pour la première fois, mais je ne trouve pas ça à mon goût, c’est trop viril. Thomas s’arrête et d’une main sur l’épaule me fait comprendre que je dois me mettre à genoux. J’en mourrai d’envie, son sexe est puissant, viril. Je n’ai jamais sucé un homme, mais j’en ai terriblement envie. Je commence par faire des bisous sur le bout du gland, puis un rapide coup de langue. La première impression n’est pas désagréable. J’attrape d’une main sa verge, quelle chaleur et douceur, après un lent mouvement de va-et-vient, me voilà approchant ma bouche grande ouverte de son gland pour le gober. C’est délicieux. Je continue ma première fellation, en m’appliquant, essayant de reproduire ce que j’aime que l’on me fasse.


— T’es une bonne débutante. Tu devrais venir me rejoindre Thomas, cela va te plaire.


Quelques secondes plus tard, me voilà avec un deuxième sexe en main et j’alterne ma fellation entre les deux bites. Plus rien n’existe autour de moi.

Diffuse en direct !
Regarder son live