Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 464 fois
  • 25 J'aime
  • 4 Commentaires

comment je suis devenu voyeur et exhibitionniste

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

j’avais 16 ans alors. Nous étions arrivés en Espagne pour 15 jours de vacances avec la famille. Nous avions roulé toute la nuit et j’étais allé me coucher de bonne heure. J’avais une chambre au deuxième étage donnant sur une villa jumelée. Je dormais la fenêtre ouverte quand vers minuit je fus réveillé par des voix venant d’en face. Réveillé, je vis un couple rentrant de soirée un peu allumé. Elle, une superbe blonde de 1m75, dans les 35 ans, habillée d’une robe fourreau rouge, lui aussi, la bonne trentaine, un pantalon noir et une chemise à fleurs ouverte sur un torse poilu. Il l’embrassait langoureusement lui relevant les bras en l’air contre le mur. Il se frottait à elle, et elle gémissait. Ils ne devaient pas se rendre compte que de nouveaux locataires occupaient les lieux depuis peu. Ses mains voyageaient sur ce corps qui s’abandonnait, il la caressait vertement, lui empoignait les seins au travers du tissu léger qui laissait transparaître le manque de soutien gorge. Une autre main lui palpait son entre-jambes. elle aimait la chose aux petits sons perçus. Ce petit jeu dura une dizaine de minutes. Dormant nu et étant aux premières loges, n’ayant jamais vu de femme en pleine maturité nue, ma verge se tendit d’un coup sous le drap. Je me fis le plus discret pour assister au spectacle à moins de trois mètres. Il lui souleva la robe et je vis apparaître son postérieur magnifique quasi peu caché par un string lisse en soie blanche bien enveloppant , un cul bien rond, apparemment ferme qui appelait au viol. Il la débarrassa de sa robe, et elle apparut les seins nus, arrogants, pointant fièrement vers l’avant seulement vêtue de son mini, mini string. Je bandais ferme, j’étais dans le film par procuration. Il la retourna, elle était face à moi, les bras en arrière qui mettait encore plus en valeur son torse de rêve, ses petits seins tendus. Il avait introduit une main dans son string et on devinait qu’elle palpait des zones sensibles vu les mouvements de bassin que madame faisait. Je bandais, j’étais au bord de l’éjaculation. Chauffée à fond, elle prit en mains les opérations. Elle allongea son mec sur le lit qui faisait face à ma fenêtre et elle déboutonna le pantalon bouton par bouton. Avec les ongles elle passait et repassait, elle grattait au dessus du boxer sur la protubérance qui se manifestait de plus en plus. Elle lui lécha la verge au dessus du tissu, puis elle la libéra pour la prendre en bouche. J’avais un spectacle devant les yeux impensable. Elle à genoux sur le lit, le postérieur dans ma direction, les seins ballottant dans toutes les directions, suçant avidement la verge offerte. Je sentais que je n’allais pas résister longtemps, l’explosion était imminente. Lui ne voulant pas éjaculer dans cette bouche sensuelle, l’attira pour l’embrasser, il fit descendre son string à mis cuisses, spectacle des plus érotiques, et d’un coup il introduisit sa verge dans l’antre accueillant. Je voyais pour la première fois une verge pénétrer un vagin et pistonner une femme . Elle gémissait de plus belle, j’avais l’impression de la baiser moi même réellement et ce qui devait arriver, arriva, j’éjaculai dans les draps sans m’être masturbé. C’était sublime comme sensation. De leur côté, ils ne restaient pas inactifs, Il la besognait toujours et puis ils changèrent de position, elle se mit en levrette au bord du lit, ce qui me redonna aussi vigueur et il vint la prendre par derrière en lui prenant les seins bien en mains. Elle fit passer une main et se caressa le clitoris ce qui déclencha un orgasme bruyant qui faillit me faire éjaculer à nouveau. Lui, toujours à la recherche de son plaisir la baisa de façon plus énergique et explosa en elle aussi en hurlant son plaisir. Je me terminai en me masturbant avec en tête, les pensées les plus folles.

J’étais devenu voyeur et le pire c’est que les jours qui suivirent, je recherchais toutes les occasions d’assister à une nouvelle séance. Malheureusement, ils partirent et la maison fut occupée par une nouvelle famille ce qui me permit de nouvelles aventures pleines de plaisirs d’un autre genre. En effet, la chambre en vis à vis fut occupée par la fille aînée de la famille qui devait avoir aussi dans les 16, 17 ans.

Etant bien foutu de ma personne, 1m90, 75 kgs et d’allure sportive, l’idée me vint de lui procurer aussi un spectacle inoubliable?

Guettant son arrivée dans sa chambre, ayant laissé dans la mienne, le plein éclairage, je fis en sorte qu’entrant dans sa chambre avant qu’elle n’éclaire, je fasse comme si je sortais nu de ma douche. Je constatai qu’elle avait laissé les lumières éteintes pour aussi se repaître du spectacle que je lui donnais. Je déambulais nu dans la chambre en faisant en sorte de toujours être dans l’angle de vision. Je commençais à bander ce qui donnait encore plus d’attrait au spectacle. J’étais en plein champ de vue pour elle et je faisais semblant dans le miroir d’examiner la peau de mon visage. Puis, je m’étendis sur le lit, la verge bien dressée et je commençais à me caresser doucement la verge devant la voisine. J’étais fou d’excitation et j’allai jusqu’à l’éjaculation qui fut aussi d’une puissance peu commune, je balançais du sperme dans toutes les directions. J’étais devenu exhibitionniste.

Je fermai la lumière comme si je m’endormais. Quelle fut ma surprise alors de voir ma voisine peut être pour me remercier de faire semblant de rentrer à nouveau dans sa chambre, d’ouvrir aussi la lumière et de commencer à m’exposer tous ses charmes.

Elle était aussi magnifique mais jeune. Elle ôta son short et déambula en slip puis elle ôta son chemisier sous lequel un soutien- gorge était inutile et la voilà maintenant nue en slip. Pour faire durer le plaisir, elle se recoiffe avec insistance puis elle commence à essayer toute sa garde robe. Elle met sur le lit quelques maillots qu’elle essaye à son aise dans mon angle de vue en lissant partout pour bien adapter le maillot à son corps de jeune fille de rêve. Je rebande comme un âne. Puis elle se couche nue sur le lit, les jambes ouvertes ostensiblement dans ma direction et là, elle commence une masturbation des plus érotiques qui m’a fait éjaculer à nouveau sans que je me masturbe. C’était super. Je vous raconterai la suite des vacances dans un nouvel épisode qui ne sera pas triste non plus.

Diffuse en direct !
Regarder son live