Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 3 154 fois
  • 12 J'aime
  • 0 Commentaire

Concours Xstory Premières fois

Chapitre 6

Gay

Je vais vous raconter comment Léo a assouvi son fantasme être le vide-couille d’un inconnu pour la 1ère fois.

Jeune il découvrait la sexualité dans des films et magazines X tous deux hétéro et sa curiosité s’arrêtait sur les scènes de pénétrations anales et fellations Il aimait les femmes avec qui il eut ses premiers rapports sexuels.de façon très traditionnelle.

Tout commença le jour qu’il se retrouva célibataire, ayant des envies il se masturbait quotidiennement et c’est pendant ces masturbations qu’il découvrit la sensibilité de son anus

Alors il franchit le pas en se sodomisant lui-même avec différents objets de formes phalliques, Comme c’était bon de le caresser, c’était devenu chez lui une grande zone érogène. Bien sûr au début c’était un stylo puis au fur et à mesure il augmentait le diamètre des objets. Evidement il s’aperçu vite que c’est un orifice qui n’est pas prévu pour être pénétré du à sa fonctionnalité première. Pour palier ce problème il commençait à se faire des lavements avec la pomme de douche et a bien se lubrifier avant chaque sodomie. Dès qu’il était seul il passait à l’acte en se masturbant en même temps, sous l’excitation il finissait avec de gros diamètres comme une bombe de deo qui sous la souffrance de la pénétration le faisait jouir rapidement. Il en déduit rapidement que la souffrance anale ainsi que l’humiliation de sucer un homme de goûter son sperme de devenir un vide couille le mettait en transe.

Cela lui faisait peur, son éducation lui interdisait ce genre de pratique. Ne pouvant le dire à personne par crainte du regard des autres, il refoula son fantasme et ne pouvait que l’assouvir lui même.

Un jour il entreprit de se lâcher complètement, il commençait à se sodomiser et sous l’excitation il se mit à l’envers tête en bas et avec une grande souplesse il put mettre son gland dans la bouche afin de récupérer son sperme dans sa bouche. Au contact de sa bouche il jouit très vite et éjacula beaucoup, avant que l’excitation ne retombe il avala sa semence.

Une fois revenu lui-même il avait honte et une grosse envie de vomir, l’odeur de son sexe avec le goût de son sperme avaient envahi sa bouche, qui même après s’être lavé les dents et la bouche demeuraient toujours.

Après cet acte ignoble il ne comprenait pas ses pulsions homo alors qu’il est irrésistiblement attiré par les femmes et non les hommes, qu’est ce qui ne va pas chez lui, suis-je un pervers se demandait-il. Puis il comprit que c’est seulement lorsqu’il est excité qu’il se transforme en vide couille pour homme et que l’on peut abuser de lui comme l’on veut. Enfin c’est surtout ce qu’il imaginait lorsqu’il se masturbait car il avait peur de passer à l’acte, peur des maladies, peur de se faire démasquer …….

Des années passèrent, son train-train normal, une femme des enfants un boulot mais ce fantasme enfoui ressurgissait à l’improviste de temps en temps alors discrètement lorsqu’ il était seul se laissait aller à sa lubricité homosexuelle. Le pire c’est qu’il mettait en scène des amis ou collègues de travail l’asservissant abusant de lui sans retenue

Puis par hasard il apprit que sur une aire d’autoroute de sa région, on pouvait faire des rencontres d’hommes qui viennent uniquement pour le sexe. Décidé de réaliser enfin son fantasme il passa à la vitesse supérieure. Il posa un jour de CP et le matin seul à la maison il commença sa préparation, tout d’abords le lavement, puis la dilatation, il bandait si fort qu’il en avait mal. Avant que l’excitation de retombe il prit un sac avec capote gel, enfila un survêtement sans slip et partit sur cette aire. Arrivé sur les lieux vers 10H30 et en période hors scolaire le parking est presque vide. Léo se gara près des toilettes, un homme attend dans sa voiture immatriculée de son département, Léo sortit et alla aux toilettes mimant une envie pressante. Il monta les marches et se rendit aux urinoirs collectifs, sortit son sexe en érection et commença à se masturber. L’excitation monta, il se branlait lentement pour ne pas jouir. En face des urinoirs se trouvaient des WC individuels avec une porte, la porte du WC pour handicapés s’entrouvrit sans faire de bruit. Un homme d’une quarantaine d’années regardait Léo se masturber, il sortit également son sexe et dit :

<Pssssssssittttttttt>

Léo se retourna affolé et bloqua sur le sexe de l’inconnu qui durcissait

<elle te plaît ma bite hein>

Léo affirma de la tête et ne pouvait plus décoller son regard de cette verge qui était pas mal membrée

<approche si tu veux la goûter>

Léo n’en revenait pas, depuis le temps qu’il attendait de pouvoir mettre en bouche ce gros membre.

Sous l’excitation il avançait la bouche entrouverte vers cette délicieuse tige. Sans un mot Léo s’agenouilla devant l’homme et commençait à le sucer sans vergogne

< lèche moi aussi les couilles > dit L’homme

Léo s’exécuta toujours sans un mot

< humm c’est bon t’es nouvelle ici toi ??>

Léo toujours en léchant les couilles hocha de la tête

< tu aimes bien que l’on te donne des ordres, ça t’excite ???>

Sortant enfin de son silence Léo dit < oui lorsque je suis excité comme maintenant je rêve d’être un vide couille qu’on humilie>

< ok ça me va j’aime bien dresser les petites putes comme toi, allez suce moi à fond>

Il se mit à le sucer à fond puis il sentit rapidement couler dans sa bouche, il venait de jouir sans rien dire, il se retira et dit :

< branle toi petit suceur de bite et avale toute ma semence >

Sous l’excitation Léo obéit et se mit à se branler la bouche pleine de sperme devant son maitre d’un jour et il avala entièrement la semence juste avant de jouir à son tour.

Reprenant ses esprits et l’excitation retombée, Léo prit de dégoût cracha et essaya de vomir et partit très vite à sa voiture tête baissée, il démarra et accéléra avec ce goût horrible dans la bouche, il crachait sans cesse dans un mouchoir en conduisant. Il n’en revenait toujours pas qu’il avait sucé un inconnu, avalé son sperme et cela l’avait beaucoup excité. Arrivé chez lui il se lava la bouche au moins dix fois pour atténuer ce goût et prit une douche, il se sentait sale puis en repensant à sa déchéance homosexuelle il recommençait à bander et se branla encore une fois en imaginant que cette fois il se ferait sodomiser dans ses toilettes sales et dégoûtantes mais ceci est une autre histoire que je vous raconterais peut être une prochaine fois

Diffuse en direct !
Regarder son live