Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 406 fois
  • 86 J'aime
  • 2 Commentaires

Le confessionnal...

Chapitre 1

Divers

Depuis bien longtemps que je ne fréquente plus les églises,

Je ne sais pas pourquoi en cette chaude journée d’été dans ce petit village inconnu de Suisse,

Je suis entrée dans cette petite église...


La première chose qui me frappa fut l’obscurité des lieux,

Puis ensuite, la fraîcheur... hummm


Cette fraîcheur si bienvenue qui se glissa sur ma peau et provoqua d’agréables frissons jusqu’à tendre mes seins sous ma robe...

Je me suis tranquillement avancée entre les bancs,


Il n’y avait personne (du moins le croyais-je)


Je pris donc place sur un des bancs, remontant ma robe bien haute sur mes cuisses pour leur faire profiter de la fraîcheur...

Ne me sentant pas à l’aise avec ma petite culotte, je l’enlevai discrètement et la mis dans mon sac...


Étant habillée d’une jolie robe soleil, des petites bretelles à boucles soutenait mon buste...

je n’avais qu’une envie, défaire ses boucles et libérer ma poitrine pour que mes seins aussi profite du moment...

Au dernier instant, je me suis souvenue d’où j’étais...


Et si quelqu’un arrivait et me surprenais...


Mon excitation a montée d’un cran...

je ne sais d’ailleurs pas pourquoi me retrouver dans cette petite église me fait cet effet...


Puis j’entends cette voix lointaine qui me dit :" Venez à la Confesse mon enfant."


Je sursaute !


Il y a quelqu’un, et sûrement depuis mon entrée...


Hummm le Confessionnal...

Petit Antre noir où l’on confie tous ses pêchés et Dieu seul sait combien j’en ai !


J’hésite...

Des années que je n’y suis pas allée...

Peut-être ça soulagera mon âme...


Je me suis avancée tout au fond à droite, il était là...

1 moyenne et 1 petite portes...

Je pris la petite et m’agenouillai en y entrant...


Puis j’ai vue la petite ouverture entre les 2 cloisons...

Contrairement à ce que je pensais, ce n’était pas une grille mais un rideau qui me séparait du prêtre...

Elle arrivait parfaitement à la haute de mon visage...


Durant un instant, j’ai essayée de me l’imaginer...

Un certain âge pour ne pas dire un âge certain...

Un peu bedonnant, le cheveux manquants...

Certainement pas un adonis...


Puis il a parlé de nouveau...

Je ne sais pas si c’était le fait d’être aussi près de lui et de ne pas le voir mais sa voix m’a semblé terriblement sensuelle lorsqu’il a glissé : " Au nom du Père, et du fils et du Saint Esprit. Je vous écoute. Parlez-moi. Dites-moi tout."


Puis le silence...


Je ne sais pas ce qui m’est passée par la tête mais je me suis mise à tout lui raconter :

— La fois où j’avais fait l’amour avec un grand-père (histoire vraie à venir plus tard)

— La fois où j’ai couchée avec ma meilleure amie (histoire vraie à venir plus tard)

— La fois où je me suis soumise à 2 hommes (histoire vraie à venir plus tard)

Bref je lui racontais tous mes plans culs vécus...


Je sentais ma vulve qui palpitait sous ma robe, tout libre de s’humidifier à souhait...

Je ressentais un besoin urgent de me toucher...

D’éteindre le feu que j’avais moi-même allumé...


J’étais sur le point de le lever et de me sauver en courant...


Puis soudain, le rideau a bougé...


Une main est apparue et a tirée sur ma bouche droit de bretelles puis sur la gauche ayant comme effet de faire tomber le haut de ma robe, découvrant ainsi ma poitrine...

Un léger effleurement de la main sur ma pointe dressée et elle disparut...


Le rideau s’est refermé...


J’étais là, fébrile, me demandant si je ne rêvais pas...

Jetant un regard sur mon buste me confirma que non...


Le rideau s’ouvrit de nouveau...


Découvrant cette fois-ci, une magnifique queue...

Toute bandée, elle était chapeauté d’un gland rose et invitant...


Je tendis la main en hésitant...

Refermant ma paume sur la douce peau tendue, je poussai un soupir de plaisir...

Quelle bonheur...


Dans un mouvement de va et vient, je commençai à la masturber...

D’abord tendrement puis de plus en plus vite et dure...


Ma bouche ne pouvait résister à l’appel...

Et bientôt, je me mis à licher, gober, sucer...


Ma chatte inondait mes cuisses...

Elle hurlait d’insatisfaction...


Puis, elle disparut... ma queue n’était plus là...

Je restai un moment abasourdie devant ce manque dans ma bouche et mes mains...


Mon corps boudait de ne pas avoir eu de plaisir...


Un bruit de porte qu’on ouvre attira mon attention...

La cloison entre les 2 s’ouvrit et je vis un corridor, menant je ne sais où...


N’écoutant que mon désir ardent, je m’y suis engagée...


Au bout, une pièce blanche avec une table...

il était là, dos à moi...

Tunique noir et cheveux noir...

Il avait l’air jeune...


Il m’a dit, "Mettez ce bandeau que je ne vois pas votre visage."

Je le fis...


Puis il a commencé à toucher ma peau,

Les épaules, le dos, les cuisses...


Sa bouche a pris le relais, sur mes seins, sur ma peau...

Je fondais sous ses caresses, oubliant qui il était...


J’étais nue dans une église, bandeau sur les yeux, en train de me faire plotter par un prêtre...

C’était du délire mais je mouillais incroyablement...


Puis sa main est allée à la rencontre de ma chatte...

Elle était prête, n’attendait que ça...

Il savait comme faire jouir une femme...


Sa main fut bien vite remplacée par sa verge bien dure...

Il l’introduisit en moi, doucement, savourant chacun des millimètres qui entraient...


Le rythme se fit de plus en plus effréné..

J’entendais son souffle qui accélérait...

et ma chatte qui miaulait de plaisir...


Je brûlais en enfer dans la maison de Dieu...


Il tenait mes seins bien en main tandis qu’il me labourait en levrette...

Je n’allais plus résister longtemps...

La jouissance menaçait de m’engloutir...


Puis il me murmura : " Prête pour l’eau bénite"


Et ensemble nous explosâmes...

Je sentis ses jets puissants tapissant mon intimitée...


Plusieurs minutes passèrent...


Il enleva mon bandeau et me regarda dans les yeux...


De magnifiques yeux bleus perçants...


Je me levai, fait une toilette rapide avant de revêtir ma robe...


Je sortis de l’Église, tranquillement, satisfaite de cette conversation intime avec Dieu...


Qui sait, peut-être le reverrais-je un jour ?

Diffuse en direct !
Regarder son live