Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 4 570 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Confessions d'une mère

Chapitre 1

Hétéro

J’ai découvert votre site et la lecture des récits de certains de vos membres m’a rassurée..

Comme beaucoup d’entre vous, jusqu’à ce jour j’avais des remords et au vue de certaines histoires je ne suis pas la seule et cela me rassure sans enlever ce sentiment de culpabilité.

Je le confesse mais j’ai eu des rapports avec mon fils et cela ne m’a pas déplut, au contraire.

Mon fils est un enfant unique et depuis sa naissance , je l’ai porté aux nues, pardonnant ses caprices, soumise aux moindres de ses ordres.

Il a une forte personnalité et est aussi vicieux que son père.

Très jeune , je le surprenais à essayer de voir sous mes jupes ou sous celles de mes amies .

Je savais qu’il me regardait par le trou de la serrure lorsque j’allais à la salle de bain. Mon mari ayant fait des photos de moi assez osées, je les avais caché dans une commode et un jour je me suis aperçu que l’enveloppe changeait de place. Vivant seule avec mon fils, j’ai vite compris...

Tout a basculé, une fin d’après-midi, lorsque rentrant à l’improviste à la maison et me dirigeant vers la chambre de mon fils je l’ai entendu à travers la porte dire des mots obscènes à mon sujet.

-’Oui salope, tu aimes sucer les bites, tu vas sucer la mienne et après je vais te niquer. Ouiii, t’as vraiment une moule de salope, je vais te la fracasser......’

D’entendre mon fils proférer de tels mots me surpris et une grande excitation me gagna.

Ainsi il avait un penchant pour moi et devait souvent se masturber en regardant mes photos.

Ce qui m’étonnait, était sa pudeur car il fermait la porte chaque fois qu’il allait à la salle de bains, comme quoi.

Toujours derrière la porte ma main se dirigea vers mon sexe et je ne pus m’empêcher de me caresser, imaginant mon fils sa petite bitte bien raide se caressant lui aussi.

Ses cris, ponctués de soupirs, me guidait dans la progression de son plaisir et le mien se calquait sur le sien. Nous eûmes en même temps notre orgasme...

Pour voir jusqu’où son intérêt pour ma personne allait, je décidais de lui demander conseil sur mes tenues en organisant une séance d’habillage et déshabillage devant lui.

J’avais mis un ensemble soutien gorge, slip porte jarretelle rouge vif avec des bas noir et choisis quelques robes et tailleur assez BCBG.

Je le fis asseoir dans un des fauteuils de ma chambre et entrepris mes essais. La glace de l’armoire me permettait de voir ses réactions, lorsque je lui tournais le dos. La transparence de mes dessous lui laissait deviner ma toison pubienne et ma raie culière.

Chaque fois que j’ôtais une robe je prenais le temps en la passant au dessus de ma tète, lui présentant tour à tour mes fesses ou mon sexe. Bientôt sa main descendit vers sa braguette et il se toucha en toute discrétion. En enlevant une jupe très moulante, je fis exprès de faire glisser mon slip, découvrant ma toison et mon clitoris. Il rougit et sa main serra fortement son membre. A

chacun de mes essais il me complimentai sur mon choix.

Je décidais de corser la séance en lui demandant de m’aider à défaire une fermeture éclair soit disant récalcitrante. Il s’agenouilla près de moi, les yeux à hauteur de mon sexe et c’est en tremblant qui m’enleva ma jupe. Je sentais son souffle contre mon sexe qui se mit à mouiller et mon plaisir tachait ma culotte. Je mis fin à son supplice et il fila directement dans sa chambre....

M’approchant de sa chambre je l’entendis gémir. Il devait se masturber et quelques mots me parvinrent .

-’Ouii, elle est belle ta chatte, je veux la sucer et la branler, tu attends que ça, j’en suis sur’..

Je n’avais que mes dessous et ma main alla caresser mon clitoris après avoir écarté le bord de ma culotte. Je coulais comme une source, mes doigt allant de mon bouton à mon vagin vite béant. Je me masturbais au son de la voix de mon fils qui continuait à m’injurier..

Prise par mon plaisir, je n’ai pas entendu la porte de sa chambre s’ouvrir et il me vit , les doigts enfoncés dans mon vagin, un sein hors de mon soutien-gorge, le téton bandé.

-’Maman, c’est pas vrai, tu m’espionnes, et qu’est ce que fais?.’

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

-’La même chose que tu faisais’.

La situation est cocasse, je suis là devant mon fils à moitié dénudée, lui nu en face de moi sa petite queue raide et fière devant moi.

-Maman, s’il te plait, continue et laisse moi regarder’.

Il a pris son sexe dans sa main et commença lentement à se masturber.

Mes yeux ne quittaient pas sa main qui s’agitait sur sa queue. Il me demanda : ’Maman tu veux pas te caresser devant-moi, je sais que les femmes aiment çà et toi aussi, tu veux pas me faire voir comment tu fais?’

’D’accord mais tu regardes c’est tout’. Je n’allais quand même pas violer mon fils.

Je fis glisser ma culotte sur mes jambes et l’enleva puis j’écartai des mes deux mains ma chatte qui commençai à suinter et je me mis à me branler le clitoris. Avec mon autre main, j’enfonçai un doigt puis deux dans mon vagin et commença à me branler la chatte.

De sa main libre il se mit à me pincer le bout d’un sein, sautant de l’un à l’autre, mes tétons étaient bandés au maximum, puis d’une main je lui caressa les testicules .

Elle glissa le long de sa queue que je tenais entre le pouce et l’index. L’anneau de mes doigts montait et descendais le long de sa bite. Je serrai la main autour du membre incroyablement dur de mon fils qui ferma les yeux pour pouvoir profiter au mieux de la caresse. Je me jetai goulûment sur elle. Je l’avalai d’un seul coup jusqu’au fond de ma gorge. Je pompai cinq ou six fois sa bite offerte. Puis tout en la caressant de la main, je la léchait sur toute sa longueur, m’arrêtant à la naissance du gland. Je mordis le bord , puis engloutis sa bite dans ma bouche en aspirant fortement. Accélérant le mouvement, c’est à ce moment que son foutre chaud jaillit dans ma bouche. Il retira sa bite de mes lèvres et son sperme coula sur mon cou et mes seins.

Il me souriait et ne sut me dire que :

-’Merci maman, je t’aime très fort tu sais’.

Nous nous sommes embrassés tendrement et je l’ai quitté le laissant avec ses pensées.

Que devait- t’il se dire: Ma mère est une vrai salope. J’ai rêvé....

Quelques temps plus tard, je me suis réveillé surprenant mon fils à genoux sur mon lit. Il avait allumé la lampe de chevet, avait enlevé la couverture et le drap qui me couvrait et remonté ma nuisette jusqu’à ma taille. A genoux il se masturbait tout en fixant ma chatte.

Faisant semblant de dormir, j’ai entrouvert les cuisses afin qu’il profite mieux de la vue de mon sexe. Les yeux à demi-clos, je l’observais et il s’approcha de moi, ma position lui facilitant la tâche. Son sexe bien tendue était à quelques centimètres de mon vagin et croyant toujours en mon sommeil, il posa sa main sur ma toison. Ce contact me fit frissonner et mon clitoris se tendit tel un petit diable hors de sa boite. Le voyant ainsi dressé, il posa un doigt dessus et entrepris de jouer avec, le caressant avec douceur ou le prenant entre ses doigt en le pinçant . Ce petit vicieux allait me faire jouir lorsque se collant à moi il le frotta avec son gland. Il ne put se retenir plus longtemps et son sperme jaillit et inonda mon ventre.

Je continuais à simuler le sommeil pour voir ce qu’il allait faire. Il quitta la lit et revint avec une serviette. Il m’essuya doucement pour effacer son débordement, ses doigts écartèrent le lèvres de mon vagin et il me fouilla avec la serviette. J’appréciais ses attouchements mais il me laissa en plan et une fois seule, j’ai du me masturber pour éteindre le feu qu’il avait attisé en moi......

Le lendemain matin, juste vêtue de ma nuisette, je suis allée réveiller mon fils. A peine entrée dans sa chambre , je le vis, sa main s’agitant sous ses draps. Il me sourit et me dit :

-’Tu as bien dormi, ma chérie’.

Le petit salaud, quel hypocrite!.

-Oui, mais j’ai fait un rêve bizarre, assez agréable, j’ai presque cru à sa réalité...’

-Ah bon’- et d’un ton autoritaire il me dit:

-’Tu ne veux pas me caresser comme l’autre jour?’ et pour ponctuer sa demande, il m’a pris la main et la glissa sous le drap. J’ai saisis son pénis et le masturba doucement. Il mis une main entre mes cuisses et sans retenue, il enfouie ses doigts dans mon vagin, me ramonant sans douceur. Je subissais cette fouille qui me faisait mouiller. Ses doigts clapotaient dans ma chatte et sa petite main fut vite absorbée jusqu’au poignet tant je mouillais. Il ne fut pas long à jouir, inondant ma main de son jus collant et chaud. Enlevant le drap, je me suis mise à sucer les dernières gouttes, léchant tour à tour, sa hampe, ses testicules, pendant qu’il continuait à me défoncer. Son pilonnage me fit jouir plusieurs fois et de le lécher, il retrouva vite une érection dont il était fier.

-’Maman j’ai envie de toi, j’ai jamais fait l’amour, tu veux pas être la première?’.

Ses yeux étaient tellement suppliants, que je lui ai souri et lui ai dit :

-’Tu en as vraiment envie, tu veux me faire l’amour, mais je suis ta mère et cela n’est pas bien’.

-’Maman, je garderais le secret, s’il te plait, je t’aime tant’.

Devant une telle déclaration, j’ai cédé et en enlevant ma nuisette, je me suis allongée sur son lit, écartant bien mes cuisses offrant mon intimité à son regard et à son sexe que je tenais d’une main tremblante.

J’ai frotté son gland contre mon clitoris qui durcissait à ce doux contact et l’ai guidé en moi.

Je mouillais tellement qu’il m’a pénétré d’un seul coup. J’ai posé mes mains sur ses hanches pour rythmer sa pénétration et lorsqu’il a jouit en moi j’étais aux anges, sentant ses jets de spermes chauds dans mon ventre.......

Si voulez recevoir la suite de mes perversions, qui ne peuvent être publiées, je ne les envois qu’aux personnes ayant eu le même genre d’aventure (homme et surtout femme avec leur enfants) prouvée (photos, histoires) J’attends vos messages : jemvoir@hotmail.com

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder