Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 45 593 fois
  • 345 J'aime
  • 19 Commentaires

Confinés en famille

Chapitre 1

Inceste
345
5

Déjà plusieurs semaines que nous sommes confinés en famille, dans notre maison de La Rochelle... Il y a mes parents, Fred et Sophie, ma petite sur Julia et moi Théo.


Je poursuis mes études d’ingénieur à Poitiers depuis quelques années déjà, et ma sur est à Bordeaux depuis le début de l’année pour une licence de droit. Lorsque le confinement a été annoncé, nous étions chez nos parents pour le week-end. Pas question de repartir nous enfermer dans nos petits studios réciproques pour plusieurs semaines, alors qu’on pouvait profiter d’une belle maison et surtout d’un grand jardin.


Je me présente et me décris en quelques mots... Je m’appelle Théo, j’ai vingt-et-un ans depuis quelques mois déjà. Châtain aux yeux bleus, je mesure 1 m 79 pour 72 kilos, j’ai un physique plutôt athlétique que j’entretiens régulièrement à la salle de sport ou en pratiquant le handball !


Les journées sont de plus en plus longues dans la maison familiale. On a beau s’occuper le plus possible, on finit par tourner en rond avec ma sur. Il faut dire que mes parents sont occupés. Télétravail pour mon père, qui s’enferme dans son bureau une bonne partie de la journée et ma mère, au chômage pendant cette période, ne se ménage pas pour que la maison soit toujours propre, pour nous préparer de bons petits plats et améliorer notre quotidien.


De mon côté, je profite du beau temps printanier pour m’installer dans le jardin, sur une chaise longue avec un bon bouquin, que je n’ai pas eu le temps de finir ces dernières semaines, trop concentré sur mes études.


Lunettes de soleil sur le nez, un verre de soda pour me désaltérer à proximité, je suis bien installé, quand ma petite sur se décide à se joindre à moi. À la vue de la tenue de Julia, son programme n’est pas de lire, mais plutôt une séance de bronzage. Elle apparaît dans un petit maillot de bain deux pièces bleu marine, qui ma foi, met remarquablement son corps en valeur...


Je n’ai jamais prêté une attention particulière au corps de ma sur, mais là je ne peux m’empêcher de la dévisager. Julia n’est pas très grande, je dirais 1 m 63, mais elle est menue, avec de jolies hanches, des fesses à tomber et à ma grande surprise, une poitrine généreuse (je dirais un 90 C...), mise en valeur par son soutien-gorge !


Julia s’installe sur le transat à ma droite et nous échangeons quelques banalités avant que je ne me replonge dans mon roman. J’ai bien du mal à me concentrer, mes pensées sont saturées par les images de ma sur... MAIS OUI, c’est ma sur, je ne peux pas y penser !


De temps en temps, mon regard se tourne vers ma voisine. Elle est installée sur le ventre, me donnant une vue magnifique. Elle porte un slip brésilien qui met ses fesses à l’honneur, je reste bloqué sur cette vue splendide, mais Julia me ramène à la réalité en se redressant et en s’installant sur le bord du transat.


Elle attrape alors la crème solaire et commence à se masser le corps avec, pour se protéger. Ses mains courent sur son corps et j’ai bien du mal à garder mon sang-froid. Mon sexe réagit immédiatement et se retrouve rapidement à l’étroit dans mon short. Heureusement, Julia ne peut pas voir l’effet qu’elle me fait... Elle poursuit ses frictions, passant la crème sur ses seins, ses mains glissent sous son soutien-gorge puis ressortent, avant de glisser sur son ventre. Bras, poitrine, ventre, jambes, tout y passe jusqu’à ce qu’elle se tourne vers moi :


Théo, tu pourrais me passer de la crème dans le dos, s’il te plaît, je n’y arrive pas...


J’espérais qu’elle me pose la question, et en même temps, je suis pétrifié... Mais je ne peux rien refuser à ma petite sur. Depuis que nous sommes petits, nous sommes inséparables, on s’est toujours bien entendus et on a aucun secret l’un pour l’autre. Cependant, la jeune fille que j’ai laissée à la fin de l’été dernier a bien changé depuis qu’elle fréquente l’université ! C’est devenu une jeune femme, plus sûre d’elle, plus séduisante, plus séductrice.


Elle se rallonge sur le ventre, bascule ses beaux et longs cheveux blonds au-dessus de son épaule pour ne pas me gêner et me tend la crème solaire.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


J’enduis mes mains et doucement, je pose mes mains sur le corps de ma sur. J’étale soigneusement la crème, faisant attention de n’oublier aucune partie de peau, n’hésitant pas à rajouter de la protection. Le massage se poursuit sur ses mollets et ses cuisses musclées (elle aussi fréquente une salle de sport). Bientôt, le massage se fait plus sensuel, mes mains glissent sur ses cuisses et remontent sur ses fesses.


Je rêve, je suis en train de caresser les fesses de ma sur ! Mes mains se fraient un chemin sous le fin morceau de tissus qui recouvre ce joli petit cul... En massant ses cuisses, mes doigts viennent effleurer le tissu bleu, dernière barrière entre moi et son sexe. Ce dernier me semble humide ! Est-ce que la situation excite Julia ?


J’aimerais aller plus loin, mais nos parents pourraient nous surprendre ! Je retire alors mes mains de ce corps qui me trouble. Julia redresse la tête pour me remercier de ce massage très agréable, avec un léger sourire qui m’émoustille un peu plus. C’est décidé, il faut que j’en voie plus !!


Je reprends ma place et me replonge dans mon bouquin. Enfin, j’essaie, car mon esprit cherche une solution pour aller plus loin avec ma sur...


-


Ce soir, c’est le week-end, même en confinement, on en profite pour se détendre et on profite du beau temps pour faire le premier barbecue de la saison. Mon père est à la manuvre devant le feu, ma mère prépare les salades et moi, je m’occupe des boissons... Je pioche deux bonnes bouteilles dans la cave et je les ramène à table. Le repas se passe et nous profitons de la douce soirée pour discuter et rigoler. Vers 22 heures, nos parents se lèvent de table et vont se coucher.


Avec Julia, on décide de rester encore un peu pour discuter. On prend la deuxième bouteille de vin, à peine entamée et on s’installe sur le salon de jardin. Les verres se succèdent et la discussion dévie rapidement sur nos expériences sexuelles...


Elle me confie avoir eu une expérience depuis son départ à Bordeaux, un étudiant avec qui elle est sortie plusieurs semaines... Il y a eu des préliminaires, des fellations et des cunnilingus et un peu de sexe entre eux, mais ça n’a pas été plus loin. Le jeune homme n’assurait pas vraiment au lit !


Petit à petit, au fil de la conversation, ma sur se rapproche imperceptiblement de moi, jusqu’à finalement s’allonger sur la banquette et poser sa tête sur ma cuisse. Elle a bu un peu plus que moi et semble se désinhiber.


C’est alors qu’elle me surprend en changeant de sujet...


Tu sais, tout à l’heure, j’ai beaucoup aimé la façon dont tu m’as passé la crème solaire, me dit-elle.

J’ai essayé de m’appliquer, je n’ai rien fait de particulier...

Disons que j’ai vraiment aimé ton application sur mes fesses et mes cuisses !


Cette petite phrase s’accompagne d’un clin d’il et d’un petit sourire qui me fait tourner la tête... On y est ! Ma sur a aimé mes attouchements et l’alcool aidant, peut-être serait-elle favorable à plus.


Ma position me donne une vue plongeante sur son décolleté et me laisse deviner qu’elle ne porte rien en dessous... Sans un mot, ma main se pose sur son sein gauche. J’attends quelques secondes pour voir si Julia réagit, puis j’accentue la pression sur sa poitrine... Rapidement, je glisse mes doigts sous la robe estivale que Julia porte ce soir... Mon regard plonge dans le sien, je caresse maintenant son sein nu et mes doigts frôlent son mamelon. Un gémissement qui s’échappe de sa bouche m’incite à continuer. Plus je joue avec son téton, plus sa respiration s’accélère.


Enhardi par la situation, ma main glisse ensuite sur le ventre de Julia et tire délicatement sur la robe pour dévoiler son entrejambe... Ses jambes sont posées sur l’accoudoir, légèrement écartées comme pour m’inviter à m’y glisser. Lorsque je pose ma main sur sa culotte, celle-ci est trempée. Julia est excitée et moi aussi ! Mon sexe est à l’étroit dans mon pantalon, à quelques centimètres à peine du visage de ma sur...


Je sens la main de Julia venir se poser sur mon sexe en érection... J’en profite pour passer sous ce tissu humide. Mes doigts glissent doucement sur son sexe imberbe. Je sens Julia tressaillir de plaisir ! En quelques mouvements, mes doigts sont trempés. Ma sur est excitée et je ne vais pas laisser passer ma chance...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder