Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 25 095 fois
  • 192 J'aime
  • 8 Commentaires

Confinés en famille

Chapitre 3

Inceste
192
5

Après quelques heures de sommeil, je me réveille avec les magnifiques images de la nuit passée dans le lit de ma sur à la faire jouir et à jouir en elle...

Je me lève et rejoins la cuisine où maman termine son petit-déjeuner. Quelques minutes plus tard, Julia nous rejoint, le sourire aux lèvres. Elle embrasse notre mère et vient poser un baiser sur ma joue quelques secondes après.

Maman s’éclipse pour aller prendre sa douche, inconsciemment, je la regarde s’éloigner dans une nuisette beige en satin, qui recouvre à peine ses fesses, quand ma sur me sort de ma rêverie...


Merci Théo pour cette nuit, c’était vraiment génial ! Tu m’as fait jouir comme jamais.

C’est à moi de te remercier ! Tu as réalisé un fantasme et tu es vraiment magnifique !! J’espère qu’on pourra renouveler l’expérience...

Oh oui ! J’y compte bien. On a encore des choses à tester !


Ces derniers mots s’accompagnent d’un regard coquin et d’un sourire qui en dit long. Il me tarde de reprendre possession de ma sur. Je termine mon petit-déjeuner avant de quitter la cuisine, je viens embrasser ma sur.


Je regagne ma chambre lorsque la porte entrouverte de la salle de bain attire mon regard... Je me rapproche et j’entends l’eau couler... Le miroir renvoie alors le reflet nu de maman, en train de se doucher.


Sophie, c’est son prénom, a 43 ans. Un peu plus grande que Julia, je dirais 1 m 65, elle a également plus de formes et surtout de gros seins (85 F) ! Je reste immobile, admirant cette femme mûre se laver les cheveux et caresser son corps avec le savon. Dans le miroir, je peux apercevoir un sexe recouvert d’une fine toison brune comme sa chevelure.


Lorsque l’eau s’arrête, je file dans ma chambre, soulager mon sexe excité par ces visions maternelles... Comme avec Julia la veille, il m’en faut plus, je veux découvrir l’intimité de maman. Cette fois, il me faudra être un peu plus patient.


* *


Quelques jours plus tard, je n’ai toujours pas enlevé de ma tête ces images de ma mère nue sous la douche et je la regarde différemment désormais, je la mate, je la désire...

Un soir, alors que la maison semble endormie, je descends dans la cuisine me servir un verre de soda avant de regagner ma chambre. Il fait sombre et tout est calme. Je fais attention à ne pas faire de bruit pour réveiller toute la famille quand je vois de la lumière jaillir de la chambre de mes parents. La porte est entrouverte. Comme quelques jours plus tôt, ma curiosité me pousse à me rapprocher. Je ne tarde pas à trouver de quoi me divertir, mes parents sont en train de s’envoyer en l’air !


Je fais attention à rester à distance, afin de ne pas être vu et d’où je suis, je ne manque rien du spectacle que m’offre Sophie et Fred (mon père : 46 ans, blond, assez grand et musclé, je dirais 1 m 85 pour 80 kilos...).


De ma position, je vois maman à quatre pattes, en train de sucer papa, il maintient sa tête et baise sa bouche de plus en plus vite. Puis elle vient se positionner en 69, reprenant rapidement le sexe de papa en bouche, pendant qu’il lui lèche la chatte.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Je vois parfaitement la queue de mon père s’enfoncer dans la bouche de maman, jusqu’à disparaître totalement. Mon sexe se redresse et pousse pour sortir de mon short. Je ne tarde pas à le baisser pour libérer mon sexe et me masturber devant ce spectacle splendide.


Les coups de langue de papa semblent également avoir de l’effet, si j’en juge par les gémissements de maman, étouffés par la fellation.


Après ces préliminaires, maman s’allonge à côté de mon père, qui la pénètre en cuillère. C’est ce moment que choisit Julia pour sortir de sa chambre en petite tenue. Le sexe à la main en train de me masturber, je lui fais signe de ne pas faire de bruit et de me rejoindre ! Elle s’exécute et vient voir ce qu’il se passe dans la chambre parentale. Elle regarde nos parents baiser, pendant que ma main libre vient se poser sur ses fesses et rapidement glisse entre ses cuisses. Elle est trempée, la situation l’excite et moi aussi.

Alors que papa se positionne pour prendre sa femme en levrette, je me rapproche de ma petite sur pour lui glisser à l’oreille :


Suce-moi !


Elle s’exécute sans attendre et se met à genoux. Elle prend mon sexe en main, pose quelques baisers sur le bout avant de le lécher et enfin commencer des va-et-vient pendant que son regard se fixe sur ce qui se déroule dans la chambre.


Papa possède maman, caresse son cul, entre et sort de son sexe pour mieux s’y enfoncer, faisant gémir notre si jolie mère. Elle se redresse un peu et papa saisit les seins de maman. Il les malaxe, pince les tétons en embrassant sa femme dans le cou.


Pendant ce temps, Julia s’active toujours sur ma queue, roulant sa langue autour de mon sexe, l’enfonçant de plus en plus dans sa bouche. Bientôt, je sens sa langue venir lécher mes couilles alors que mon sexe est bien au chaud dans sa bouche. La salope, elle me fait une gorge profonde et semble y prendre un malin plaisir si j’en juge le regard qu’elle me lance avant de reprendre l’espionnage de mes parents...


Papa se retire et maman s’allonge près de lui. Elle prend son sexe en bouche et le suce. Quelques secondes suffisent à notre père pour éjaculer sur le visage de maman, qui se retrouve maculé de sperme.


Il ne m’en faut pas plus pour jouir à mon tour. Je suis au diapason de papa, mon sperme gicle dans la gorge de Julia qui n’a pas d’autre choix que d’avaler mon jus... Après avoir nettoyé mon sexe, Julia se redresse et me susurre :


À mon tour maintenant, rejoins-moi dans ma chambre !


Je reste encore quelques secondes pour admirer le corps de maman couvert de sperme, me faisant la promesse, que la prochaine fois, ce sera le mien...

* *

Mais avant maman, il y a Julia qui m’attend ! Je me dirige alors vers la chambre de ma petite sur, dont la porte est ouverte. Lorsque je pénètre dans la pièce, Julia m’attend, nue et allongée sur son lit. Lorsqu’elle me voit, elle se redresse et avec un léger sourire, me fait signe de la rejoindre.


Alors comme ça, on espionne les parents ? me dit-elle.

Je remontais dans ma chambre quand j’ai vu de la lumière... et la porte était ouverte. Je dois dire que la vue de maman nue en train de sucer papa m’a excité !

Je ne savais pas que tu fantasmais aussi sur maman, me lâcha-t-elle.

Oui c’est vrai, ça fait quelques jours, depuis que je l’ai aperçue sous la douche...

Et tu te dis que puisque tu as réussi à me baiser, tu tenterais bien ta chance avec maman ?!

Tu ne serais pas un peu jalouse ? lançais-je, amusé.


Sans attendre sa réponse, ma main vient écarter ses cuisses pour glisser sur son sexe. Ma sur semble déjà bien excitée et mes doigts s’enfoncent rapidement entre ses chairs. Bientôt, je me positionne face à ce sexe si désirable et ma langue vient jouer avec son clitoris, lécher ses lèvres... Julia commence à gémir et à se tordre de plaisir. Mais je ne veux pas qu’elle jouisse ainsi !


J’abandonne alors mon activité pour positionner mon sexe à l’entrée de cet antre torride. Sans attendre, je pénètre ma sur et entame de puissants va-et-vient qui font trembler ses seins et trembler son corps. Julia agrippe mes fesses puis remonte doucement ses mains jusqu’à mon visage, elle me tire vers elle et m’embrasse fougueusement pendant que je ralentis le mouvement de mon sexe...


Je me retire et retourne ma surette pour la prendre en levrette, comme papa et maman un peu plus tôt. À peine installé, ma queue retrouve sa place bien au chaud dans ma sur. Celle-ci a la tête dans un oreiller pour ne pas crier trop fort et éviter d’alerter nos parents. Dans cette position, j’ai une vue merveilleuse sur son fessier bombé et sur ce petit trou inviolé qui semble me faire de l’il...


J’humidifie un peu mon pouce et viens caresser cette rondelle striée pendant que mon sexe poursuit ses allers-retours dans le vagin de ma sur. Mes caresses ne semblent pas déplaire à Julia et j’intensifie la pression sur l’orifice, qui semble progressivement se détendre sous mon massage.


Encore quelques secondes, et une première phalange s’engouffre dans le cul de Julia. Je ne m’arrête pas là et pousse un peu plus mon doigt dans son anus, avant d’entamer des va-et-vient qui suivent le rythme de mon sexe dans celui de Julia.


Soudain, je sens les deux trous de Julia se contracter, signe que la jouissance de ma sur est proche. J’accélère les mouvements et les râles de ma partenaire se font plus graves, son corps se crispe, ses muscles se raidissent, son vagin se resserre, emprisonnant mon sexe que je ne retiens pas pour remplir le sexe sororal de foutre.

Lorsque l’orgasme de Julia retombe, je retire mon sexe et je ne peux m’empêcher de regarder avec délectation, mon sperme couler le long de ses cuisses et ce corps nu et désirable que je prends plaisir à découvrir depuis quelques jours...

Quelques instants plus tard, elle brise le silence :


Théo, tu es un magicien ! Je ne savais pas qu’on pouvait jouir ainsi, avec un doigt dans le cul.

C’est un plaisir de te faire plaisir ma petite sur adorée !


À ces mots, Julia vient m’embrasser et se coller affectueusement à moi... Sa tête posée sur mon torse, elle me demande...


Dis-moi, tu comptes t’y prendre comment avec maman ? Tu crois vraiment qu’elle sera aussi ouverte que moi à l’idée de briser ce tabou incestueux ?

Je ne sais pas encore... Je réfléchis aux possibilités, mais je sais que ça va être compliqué. Il va falloir être patient !

Je pourrais t’aider à parvenir à tes fins si tu veux ?

C’est vrai, tu ferais ça ?

Bien sûr, je ferais tout pour que mon grand frère chéri soit heureux ! Et je comprends que maman te fasse de l’effet, elle est magnifique.


Nous passons encore un moment à parler de maman, à chercher comment j’allais pouvoir arriver à mes fins... Mais j’y arriverai, avec l’aide de Julia !

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder