Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 592 fois
  • 144 J'aime
  • 8 Commentaires

Confinés en famille

Chapitre 6

Inceste

Trois jours ont passé depuis cet après-midi où j’ai pu goûter à l’intimité de Sophie, ma mère. Depuis, je ne pense qu’à elle, à son corps sensuel et surtout à la possibilité d’en jouir de nouveau.


Même si elle essaie de se convaincre du contraire, je sais qu’elle désire recommencer, qu’elle a aimé que je la domine et que je la possède.


Ce matin, la routine du confinement se poursuit. Papa s’enferme pour travailler dans son bureau, maman s’occupe de l’entretien de la maison (ménage, cuisine, etc.), pendant que Julia et moi partageons notre temps entre révisions et détente.


Après le repas, alors que j’aide maman à débarrasser la table et faire la vaisselle, celle-ci me glisse discrètement :


— Une fois que tout le monde aura repris ses activités, j’irais prendre une bonne douche !


Le sourire qui accompagne cette révélation ressemble-t-il à une invitation à la rejoindre ? C’est en tout cas ce qu’il me semble et je sens mon sexe se tendre dans mon short.

Je retrouve ensuite Julia dans sa chambre.


— Petite sœur, c’est le grand jour !

— Quoi ? Qu’est-ce que... Oh ! Pour maman ?

— Oui, dans la cuisine elle vient de me dire que tout à l’heure, quand papa se sera enfermé dans son bureau et que tu auras repris tes activités, elle ira prendre une douche...

— Donc tu penses que c’est le bon moment ?


J’explique à Julia mon idée, comment elle pourra nous surveiller et nous surprendre au moment le plus judicieux, quand maman sera le plus vulnérable...


* *



Quelques minutes plus tard, je croise maman dans le couloir. En passant, elle me fait un clin d’œil et rentre dans la salle de bain et laisse la porte entrouverte. Je reste là, à l’admirer, retirer ses vêtements doucement. Sa lourde poitrine se balance au rythme de ses mouvements. Je suis en érection et mon sexe ne demande qu’à sortir.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Sophie pénètre sous la douche. C’est le signal que j’attendais pour la rejoindre. Je retire rapidement mes vêtements. J’aperçois Julia qui sort de sa chambre au moment de pénétrer dans la salle de bain, le plan est en marche.


Sophie est sous la douche et seule la paroi en verre nous sépare encore.

J’ouvre la porte et entre dans la douche. Sophie m’accueille avec un large sourire et ses mains glissent sur mon corps. Mes doigts se posent sur ses fesses puis remontent sur ses seins, alors que je pose doucement mes lèvres sur les siennes. Nous échangeons un baiser sensuel.



L’eau ruisselle sur nos corps et je masse ses seins pendant que nos langues se mêlent. Maman laisse glisser une de ses mains entre ses cuisses pour se caresser pendant que l’autre se pose sur mon sexe. De mon côté, ma langue a délaissé sa bouche pour ses seins. Sa main gauche va-et-vient sur mon sexe pendant que mes doigts glissent maintenant entre ses cuisses, titillant bientôt son clitoris...


Je m’accroupis et je m’empresse de lécher ce sexe maternel. Un puis deux doigts pénètrent lentement Sophie qui gémit de plus en plus sous ma langue. Elle me relève et rapidement prend ma place à genoux.


En me regardant dans les yeux, Sophie enfonce mon sexe dans sa bouche et débute un va-et-vient sur ma queue, tout en massant mes testicules...

Après quelques minutes de ce traitement divin, maman se redresse, s’adosse au mur, relevant sa jambe gauche contre la paroi et m’attirant vers elle.


Sans attendre plus longtemps, je guide mon sexe à l’entrée de son sexe et je m’enfonce doucement. Sophie gémit plus fort encore et ma pénétration ne fait qu’accentuer son plaisir et ses gémissements.


J’imagine Julia dans le couloir, en train de nous espionner, et j’avoue que la situation m’excite au plus haut point ! J’accélère mes coups de boutoir et Sophie semble apprécier, les gémissements ont laissé place à des cris de plaisir, qu’elle tente d’étouffer le plus possible.


Je la retourne et la pénètre en levrette. Mon sexe s’enfonce pendant que je masse ses seins. Maman est aux anges :


— Oh oui mon chéri, c’est bon !! Encore, pénètre-moi, c’est si bon de sentir ton sexe en moi...

— C’est vrai ? Tu aimes ça... Tu n’as pas de regrets ?

— Oh non, plus maintenant ! Pas après ces sensations !


Après quelques mouvements plus rapides, je me retire et quitte la cabine de douche. Je prends Sophie par la main. Après avoir attrapé une grande serviette que j’ai pris soin de poser au sol, j’incite ma mère à s’allonger sur le dos pour la pénétrer en missionnaire.


J’ai une vue magnifique sur ma bite s’enfonçant dans le sexe de maman, de ses seins bougeant au rythme de ma pénétration et du visage de maman au bord de la jouissance.


Elle est totalement soumise à mes va-et-vient. C’est le moment idéal pour que Julia fasse son entrée...


— Maman ?! Théo ?! Mais qu’est-ce que vous faites ?!

— Julia ? Comment es-tu entrée ?

— Maman tente de se défaire de mon emprise, mais je la maintiens et continue mes va-et-vient...

— J’ai entendu du bruit, alors je suis venue voir ce qu’il se passe, lâche Julia... Je ne suis pas déçue du spectacle !

— Tu veux te joindre à nous petite sœur ?


Ma demande surprend Sophie.


— Théo, qu’est-ce que tu fais ? Relâche-moi et arrête tes bêtises. Julia, sors de la salle de bain !

— Je crois que la proposition de Théo me plaît davantage, maman ! Rétorque Julia, en s’agenouillant à côté de notre mère.


D’un geste, elle retire sa robe et se retrouve nue comme un ver. Elle vient ensuite poser sa main sur le sein gauche de Sophie et titiller ses tétons avec deux doigts. Puis elle vient poser un baiser sur les lèvres de Sophie, qui reste tétanisée par la situation.


De mon côté, je continue de pénétrer ce sexe si chaud, avant de me retirer quelques secondes, le temps d’inciter Sophie à se retourner pour que je puisse la prendre en levrette. D’abord hésitante, elle capitule et me laisse la retourner. À peine en position, ma queue retrouve son antre brûlant et je la pénètre avec vigueur !


Maman a la tête cachée dans ses mains, ses gémissements étouffés, trahissent son excitation, à chacun de mes coups de reins. Julia ne manque pas une seconde de la scène et vient s’asseoir, les jambes écartées, juste sous le nez de notre mère.


Elle commence à se masturber juste devant Sophie qui garde la tête dans ses mains, mais Julia ne veut pas juste se doigter, elle veut plus !

Sa main vient se poser doucement sur le visage de Sophie, l’incitant à relever la tête. Maman s’exécute et découvre le sexe imberbe de sa fille, juste sous son nez, luisant déjà de cyprine.


— Lèche-moi maman, s’il te plaît ! Supplie Julia.

— Mais je suis ta mère, je ne peux pas.

— C’est bien ton fils, mon frère, qui est en train de te prendre en levrette... C’est pareil, non ?


La remarque de Julia est imparable. Maman reste muette et finalement se laisse aller et lèche une première fois le sexe de sa fille. Puis elle repasse une nouvelle fois avant de s’attarder sur son clitoris. Bientôt, maman glisse un doigt dans la chatte de Julia qui n’en demandait pas tant pour gémir.


Totalement libérée, Sophie lèche maintenant ma petite sœur avec envie et la doigte au rythme de mes va-et-vient dans son vagin. Julia de son côté se caresse les seins et me lance des regards satisfaits dès qu’elle le peut. Elle se mord la lèvre pour ne pas hurler de plaisir et alerter papa.


De mon point de vue, la situation est de plus en plus excitante. Je baise ma mère qui lèche la chatte de ma sœur... Et j’ai une vue magnifique sur le cul de maman. Il est sublime, arrondi comme il faut, et son petit trou est luisant de sa mouille... Excité par la situation, je pose mon pouce sur cet orifice interdit pour le caresser.


J’effectue quelques cercles sur son petit trou, et sans réaction négative de Sophie, j’exerce une légère pression. Mon doigt s’enfonce alors dans cet antre étroit.


— Oh Théo... Lâche-t-elle dans un râle de plaisir en continuant de lécher Julia.

— Tu aimes ça que je te doigte le cul, Sophie ?

— Oui !! C’est... Surprenant, mais j’adore ça !

— Arrête de parler maman et lèche-moi, sermonne Julia.

— Oui ma chérie !!


Je sens que je vais bientôt jouir, mais comment terminer ce moment familial comme il se doit ? J’abandonne le sexe et le cul de Sophie, puis je me relève pour venir présenter ma queue à Julia, qui s’empresse de lécher la mouille de maman sur mon sexe et de l’enfoncer dans sa bouche.


Quelques succions de Julia suffisent à me faire jouir. Mon sperme gicle pendant que je baise sa bouche. Je me retire et le liquide coule dans son cou et sur sa poitrine.


Je m’écarte et maman ne tarde pas à venir lécher ma semence sur les seins de sa fille. Elle n’en perd pas une goutte, remontant progressivement vers le visage de Julia.


Sophie embrasse alors Julia et mes deux amantes s’échangent mon sperme dans un baiser des plus fougueux ! Je suis un homme comblé...

Julia est la première à briser le silence :


— Je t’aime maman, j’espère que tu ne regrettes pas ce qu’on vient de faire ?

— Au contraire ma chérie, j’ai adoré ! C’était ma première fois avec une femme et je suis heureuse que ce soit avec toi, confesse Sophie.

— Maman, tu penses qu’on pourra continuer de “s’amuser” ensemble, tous les deux, ou tous les trois avec Julia ?

— Pourquoi pas, mais il faudra rester discret. Votre père ne doit jamais savoir ce qu’il se passe entre nous, c’est bien clair ?

— Très clair, maman ! Cette dernière phrase, nous l’avons prononcée en même temps avec Julia.


Peu importe le temps que dure le confinement. Je sais que je ne vais pas m’ennuyer avec Julia et Sophie sous mon toit ! Nous avons encore tant de choses à expérimenter tous les trois...

Diffuse en direct !
Regarder son live