Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 285 fois
  • 32 J'aime
  • 2 Commentaires

Contes sexuels

Chapitre 1

La punition

SM / Fétichisme

Je me réveille avec un énorme mal de crâne, je veux me toucher le visage mais je ne peux pas bouger les mains. Je suis attachée, sur une chaise, mains dans le dos et pieds contre ceux de la chaise. Je porte un ensemble de lingerie très affriolant et plus que suggestif ici, carrément cochon je dirais, justement mon ex me reprochait de ne jamais la charmer avec de la lingerie sexy.

Justement mon ex, elle se tient devant moi, une cravache noire en cuir à la main, ce sourire malicieux que je trouvais sexy au début, moqueur et méprisant à la fin, dans une tenue qui met en valeur sa taille fine et sa poitrine : elle me regarde à la fois d’un air haineux et amoureux. Beaucoup de gens vous diraient que c’est la même chose, je vais bientôt commencer à le penser. Elle regarde vers mon vagin, qui est presque exposé car je suis attachée les jambes très écartées et mon string est très échancré et transparent : elle tourne la tête et dit


— Tania, passe-moi le gode. Non, pas celui-là ! Le gros !


Je veux protester mais elle me gifle. Je suis surprise et vais commencer à m’énerver mais elle me met une main sur la bouche et dit


— Ne te fatigue pas bébé, je vais faire de toi ce que je veux pendant quelques heures puis on sera quittes


En faisant un clin d’œil à la fameuse Tania que je n’ai pas encore vue car elle se tient de manière à ce que je ne puisse. Pourtant la voilà, moulée dans un corset noir en cuir, perchée sur de hauts talons, elle est vraiment magnifique et je comprends que mon ex se la tape, mais la voir apporter un gros gode rose sur un plateau ne m’excite pas tant que ça, je commence plutôt à être inquiète.


— Qu’est-ce que vous allez me faire ?? J’essaie de baragouiner alors que mon ex a toujours sa main pressée contre ma bouche tout en me caressant les cheveux.

— Calme-toi bébé, tu vas adorer ce que nous t’avons préparé.


Elle prend le gode et l’enfonce dans mon vagin, je ne résiste même pas et je mouille apparemment déjà beaucoup, voilà qui n’est pas très crédible :


— Tu vois, dit-elle à Tania, elle aime la soumission et être ma petite salope, surtout avec toi à côté, elle a toujours aimé les blondes.


Tania rit et dit


— Quand ça sera à mon tour de m’en occuper je ferai en sorte qu’elle s’en souvienne, pour lui laisser un bon souvenir


Et elle sourit à son acolyte de cuir. Les deux maîtresses regardent leur élève entravée avec envie et gourmandise, mon ex continuant les va-et-vient du gode dans mon vagin, m’arrachant déjà quelques gémissements. Tania se met à me caresser les cheveux et se baisse pour me titiller le clitoris avec ses longs doigts : je pousse un cri, elle sait y faire et mes deux tortionnaires rient, arrêtant tout en échangeant un regard énigmatique.


— On va te changer de place, je ne conseille pas de t’enfuir car la punition sera encore plus longue et terrible que prévu.


On me détache les mains, je n’esquisse pas un geste, je commence à la fois à être résignée et à apprécier les orgasmes que je peux en tirer. Je veux tout de même comprendre la situation


— Mais pourquoi cette mise en scène Lola ? Dis-je à mon ex, d’un ton malheureusement implorant.

— Tu m’as laissée pour cet homme, on était tellement bien entre femmes... Pourquoi toi cette mise en scène de ta vie de lesbienne pour finalement retourner à la bite ?


J’étais estomaquée, elle avait dit qu’elle acceptait et voulait mon bonheur, maintenant elle faisait de moi sa chose par plaisir pervers. Mes mains ont été attachées dans mon dos mais avec des menottes en cuir cette fois, j’aime bien la sensation sur ma peau, Tania me met une sorte de laisse autour du cou et me tire doucement, Lola me suit en me tenant par la taille et me caressant les fesses, passant parfois un doigt près de mes lèvres - elle connaît mon corps par cœur cette garce.

J’arrive au milieu d’une pièce laissée dans la pénombre, Tania me fait asseoir sur un canapé sombre entre elle et mon ex. Les deux femmes me caressent les cuisses et les seins, me tournant à tour de rôle la tête l’une vers l’autre pour m’embrasser, je mouille plus que jamais et gémis : Lola dit à Tania qu’elle va chercher les "accessoires pour passer aux choses sérieuses, excite la bien bébé". Celle-ci me pince un téton tout en enfonçant trois doigts dans mon vagin et disant :


— Elle va ruiner le canapé bébé

— Je ne t’avais pas dit qu’elle mouillait beaucoup ma petite salope ?

— Haha bébé arrête un peu


. Tania sortit ses doigts collants de ma mouille qu’elle me fit sucer goulument, en souriant d’un air pervers et satisfait.


— Je vais mieux te baiser que Lola, c’est pour ça qu’elle est avec moi, je suis une déesse avec ma langue


Me susurra-t-elle. Lola pose des godes divers et d’autres accessoires inconnus sur la table face à nous, mon ventre se serre un peu car je ne veux pas que dans sa vengeance elle me blesse physiquement.


— Bébé, tu vas juste crier de plaisir, ne t’inquiète pas


Dit-elle, lisant dans mes pensées. Une Poissons ascendant Scorpion qui se venge, voilà ce que ça donne me dis-je.


— Bébé, écarte-lui les cuisses


Dit-elle cette fois à Tania, qui m’attrape violemment par derrière et me tient fermement les cuisses écartées. Ma mouille a déjà souillé le canapé, ce que remarque Lola avec plaisir


— Les boules de geisha vont rentrer facilement, c’est ça que j’aimais avec toi, Tania mouille difficilement

— C’est vrai, on a besoin de beaucoup de lubrifiant... Dit cette dernière à regret.

— Au moins avec toi ça rentre tout seul !


Je serais presque flattée si je n’étais pas en position si dominée, mais le plaisir commence à m’envahir quand mon ex m’enfonce des boules dans le vagin, celles qu’on adorait utiliser quand je découvrais les joies du sexe lesbien avec elle - avant j’étais plutôt portée sur le sexe vaginal et surtout anal, mon plaisir coupable.


— C’est moi qui l’ai initiée et elle m’a trahie


Dit-elle à son nouvel amour, alors qu’elle a les mains sur mes lèvres, j’ai toujours eu du mal à la comprendre.

Tania ne dit rien, elle me caresse sous les cuisses et commence à s’aventurer vers ma rosette.


— N... Non... Je gémis sans pouvoir me retenir.

— Oh bébé, tu crois vraiment avoir ton mot à dire ? Je veux juste te faire plaisir tu sais, tu m’avais avoué adorer le sexe anal... Dit Lola avec son sourire carnassier. Je suis à sa merci et bizarrement ça me fait mouiller, dégouliner presque : j’entends Tania mettre du lubrifiant sur son doigt et autre chose qui a l’air nettement plus gros vu le temps de l’en recouvrir, elle me pénètre tout doucement, en faisant tourner son doigt dans mon fondement et j’aime ça, je me détends de plus en plus en gémissant. Les boules s’entrechoquent dans mon vagin et le doigt de Tania les titillent un peu plus, j’ai l’impression de fondre de l’intérieur et un cri monte de mes entrailles : Lola choisit ce moment pour tirer les boules en regardant Tania qui comprend le message et remplace son doigt par une bite artificielle de bon diamètre, qui m’arrache mon premier vrai cri.


Elle tire mes entrailles avec un engin de plastique, qui me procure malgré tout un immense plaisir, pendant que Lola me pince violemment les tétons, me murmurant


— Oui tu aimes te faire remplir le cul par la nouvelle meuf de ton ex, ma petite salope


Pendant que Tania accrochait le gode à une ceinture qu’elle mit, lui permettant de mieux me baiser. Elle m’agrippa les hanches, Lola commença à se caresser devant moi, abaissant ma tête pour que je la lèche mais j’avais du mal à respirer avec le traitement que recevait mon cul et mes mains dans mon dos. Tania proposa à Lola de la remplacer, ce qu’elle accepta : mon ex m’encula pendant quinze bonnes minutes, me claquant les fesses et me tirant les cheveux, pendant que sa copine nous filmait


— Si tu décidais d’en parler, on pourrait toujours montrer ça à ton mec... Il voudrait peut-être participer d’ailleurs, je n’y avais même pas pensé. Tania, appelle-le !


Je criais


— NON !!


En entendant cette idée absurde, mais mon ex me tira violemment les cheveux et me dit d’un ton autoritaire de fermer ma petite gueule. Elle mit sa main sur ma bouche en se penchant sur moi, m’écrasant et empêchant tout mouvement de ma part, son gode me transperçait presque et je sentais qu’elle aimait ça car elle essayait de se baisser toujours plus pendant que Tania appelait mon futur ex - qui après tout cela resterait avec moi ?


— Il arrive


Dit Tania en souriant à Lola, qui se releva et me fit m’asseoir, toujours nichée en moi. Celle-ci me caressa la joue en disant


— On va bien s’amuser... Et sortit enfin de mon cul meurtri.

— Bébé, va la laver, moi je me prépare à baiser un hétéro


Et Tania m’empoigna avant que j’aie eu le temps de protester.


— Comment mon mec a dit oui à cette énorme connerie ?! Demandais-je, j’avais moins peur d’elle que de mon ex.

— Je lui ai dit que c’était une surprise, un plan à quatre, aucun les ne refuserait ça.


Elle avait raison apparemment, car mon mec arrivait pour me voir me faire baiser par deux dominatrices : ça allait très certainement l’exciter mais le repousser, est-ce qu’il voudrait toujours faire sa vie avec moi ?

La nouvelle meuf me lave consciencieusement, même l’anus et les lèvres, mais sans aucune arrière-pensée, je crois qu’elle veut faire plaisir à mon ex, qui sait convaincre les gens et les rallier à sa cause - même si elle dit qu’elle m’a convaincue d’être lesbienne, c’est ridicule.

Elles me font asseoir nue dans le même salon, qui a une apparence assez différente car les rideaux sont tirés et c’est très lumineux. Je frissonne un peu, mais Tania roule un joint


— Pour te détendre, car on va te demander plein de choses j’imagine


Dit-elle en l’allumant. Elle me fait fumer, je commence à partir vite car je n’ai plus fumé depuis la fac, je refusais toujours avec Lola. On sonne, c’est mon mec. Lola le fait entrer pendant que Tania me met un bâillon-boule avant de me pincer les tétons pour que j’aie l’air plus désirable et excitée dit-elle.


— Voilà ta copine, tu vois elle est ici de son plein gré et voulait te faire une surprise, tu peux nous demander tout ce que tu veux car nous sommes toutes les trois là pour exaucer tes désirs : dis-nous ce que tu désires le plus.


Dit Lola avec une voix suave, dans la minuscule robe blanche moulante qu’elle a mise pour l’occasion. Mon mec a la tête de quelqu’un dont le rêve a été exaucé, ça se voit qu’il ne sait pas où donner de la tête. Lola prend encore la parole :


— Si tu veux on commence à caresser ta copine avec Tania, pendant qu’une de nous te suce, enfin par exemple hein.

— O... Oui oui, c’est super ça !

— Le pauvre, je le plains presque, il n’est pas de taille à affronter Lola. Mes deux maîtresses viennent de chaque côté, commencent à me caresser le vagin, les cuisses, les seins, mon mec se place devant nous et m’enlève mon bâillon : j’attrape sa bite avec ma bouche et ses couilles avec mes mains, Lola a déjà deux doigts dans mon vagin et me stimule le clitoris avec l’aide de sa copine, je gémis beaucoup.


Mon copain regarde Lola d’un air carnassier depuis qu’il est arrivé, il sort les menottes en cuir qui m’attachaient toute à l’heure - personne ne sait où il les a prises d’ailleurs - et lui met rapidement, tout en la tenant par la nuque puisqu’elle résiste. Il la pénètre finalement en levrette, appuyant le visage de Lola contre le canapé, sa minuscule robe relevée à la taille : Tania se masturbe en les regardant, puis elle se rappelle enfin de moi et prend un gode rangé pas loin, se met sur mes genoux et me l’enfonce dans le vagin. Elle me baise comme ça pendant cinq minutes, puis mon mec arrive derrière elle et lui tire les cheveux pour qu’elle se cambre, il baisse son short et son string et la pénètre elle aussi en levrette. Elle s’appuie sur le canapé pendant que Lola essaie de se relever, je prends le gode avec lequel Tania m’a besogné et commence à la baiser


— Tania, crie-t-elle, pourquoi elle n’est plus attachée ?!


Sa copine se libère de mon mec et commence à m’attacher les mains derrière le dos pendant que mon copain, à mon grand étonnement, l’aide


— Mais enfin bébé, tu dois m’aider moi !! Lola c’est mon ex, elle veut se venger !

— Si c’est une vengeance sexuelle, je marche, désolée bébé t’es trop excitante comme ça... Dit-il en me caressant les seins, descendant ses mains sur mes hanches, vers mon vagin : il me retourne et me pénètre d’un coup, tout en me doigtant le cul, ce qu’il n’avait jamais fait avant.


Il passe à mon anus avec une facilité déconcertante et Tania lèche bien Lola pendant ce temps si j’en crois les cris de plaisir que j’entends. Mon mec regarde mes deux ravisseuses et leur dit


— Baisez-la par le cul et la chatte devant moi mesdames, attachez-la pour être sûre qu’elle n’échappe à rien


Ce qui allume un feu de désir malsain dans les yeux de mon ex.

Elles vérifient les cordes de mes poignets, toujours solides, et en rajoutent sur mon cou et mes seins, j’ai également une laisse en cuir car je suis


— Une grosse chienne


: Mon mec est assis sur un fauteuil au centre d’une pièce que je n’avais pas encore visitée, il a déjà enlevé son caleçon et bande ferme, quand j’entre il sourit et Tania allume la caméra située face à moi. Mes maîtresses ont disposé une longue banquette de cuir pour me


— Baiser par tous les trous


C’est vrai que c’est plus pratique que le canapé de toute à l’heure. On me fait mettre à genoux sur le cuir, je glisse un peu mais Tania me claque violemment les fesses pour me recadrer. Lola prend mon menton fermement et m’embrasse, en m’enfonçant ce qui ressemble à un œuf en plastique dans le vagin. Elle l’actionne et je reconnais un œuf vibrant, qu’elle monte au maximum : je gémis, Lola dit


— Tania, n’oublie pas le lubrifiant, on ne veut pas la blesser inutilement


Et instinctivement mon anus se serre. Lola se dirige déjà vers lui, riant doucement


— Enfin bébé, tu devrais avoir compris que tu ne décides pas


En enfonçant son majeur.


Comme Tania, elle le tourne doucement presque amoureusement. Quand elle le retire elle me dit de me tourner, ce que je fais non sans appréhension, et je l’entends mettre une ceinture, je vois mon mec commencer à se masturber et sens une nouvelle bite artificielle perforer mon cul. Mon ex me tire les cheveux, je me cambre et reçoit encore plus ce substitut de virilité, que me donne mon ex pour me punir et je ressens un plaisir du fond de mes reins, je hurle mon orgasme pendant que Tania filme en se masturbant, mon copain également.

Lola se retire, me claque les fesses - je gémis comme un animal blessé - et va vers mon mec pour le chevaucher. En quelques coups de reins, elle le fait jouir. Je vois dans ses yeux qu’il a passé la meilleure nuit de sa vie, et ce n’est sûrement pas encore fini...

Diffuse en direct !
Regarder son live