Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 171 888 fois
  • 221 J'aime
  • 1 Commentaire

La copine de ma fille

Chapitre 1

Hétéro

Une fois de plus , un mercredi après midi , c’étais mon tour d’ accompagner mon fils à son entraînement hebdomadaire . Je m’ apprêtais à passer quelques heures d’attente en compagnie d’ un bon roman policier dans la cafétaria du club quand , tout à coup , une main posa un café devant moi . ’ Sans sucre , c’est bien ça ?’ me demanda une voix connue , celle d’ Aline , une copine de ma fille , un peu plus âgée qu’elle .


’ Oui , sans sucre , tu connais bien mes habitudes ... , dis je avec un sourire , et merci ; mais assied toi donc pour me tenir compagnie , car c’est long , un après midi à attendre . Ton père n’est pas là ?’


’ Non , me répondit-elle , depuis que j’ai le permis , il me laisse volontiers conduire mon petit frère , il préfère bricoler à la maison que d’attendre ici ... Et Anne ( ma fille ) n’est-elle pas venue ? ’


’ Elle est allée à la ville voisine pour faire des courses avec sa mère ’


’ Ah ... , alors vous êtes seul ?


— Oui , comme toi , mais moi j’ai mes munitions ...lui dis je en montrant le livre .



Elle le prit , regarda la couverture . Une jeune femme y dévoilait ses charmes ...


— Mon père lit le même genre , dit-elle ... Un long silence s’installa .Pour me donner une contenance je remuais mon café ...


Aline rigola soudain : ’ mais vous ne prenez pas de sucre ! ’ puis , s’asseyant en face de moi , elle me regarda et me regardant dans les yeux , me dit : ’ vous savez , je ne suis plus vierge , mais ... mais j’aimerais faire l’amour avec vous , je suis sûr que vous avez plus d’expérience que mes copains de Fac ...et comme cet après mdi nous avons le temps ...’


J’ai avalé mon café de travers , surpris ; bien sûr j’avais un peu d’expérience ...


— ’ Mais , Aline , où penses tu qu’on peut aller ?


— Mais dans un hôtel , genre Formule1...


Je réfléchi un momment puis lui dis ’ D’accord ma chérie , tu pars et m’attend sur le parking de l’Hypermarché Z , je t’y rejoindrais ... ’


Aline sortit , je bus un deuxième café puis quittais à mon tour la cafétaria . Dans ma voiture je vérifiais si j’avais encore des préservatifs dans ma boîte à gant , il y en avait . Je rejoignis Aline sur le parking elle monta dans la voiture et je me dirigais vers l’hôtel voisin . Avec ma carte bancaire je pris une chambre . Une dernière fois je regardais Aline et lui demanda : ’ Veux tu vraiment? ’ Pour toute réponse elle me tendit ses lêvres . Nous rejoignimes la chambre , Aline était debout , ne sachant que faire . Je la débarassais de sa veste , enleva la mienne puis l’embrassa tendrement , longuement , la caressant sur le dos , les fesses ...Doucement , je l’assis sur le lit . Elle portait des brodequins à semelles compensées que je m’empressait de lui enlever , lui embrassant les orteils ; Aline frissonna et ota son pull . Son petit soutien-gorge blanc soutenait une paire de petits seins ...Je me relevais , me déshabillais rapidement , ne gardant que mon caleçon , sous lequel mon sexe faisait une bosse . Aline rit ’ Je n’ai jamais vu un homme en calecons’ dit-elle et elle tendit sa main vers ma braguette . ’ Doucement , lui dis je en me couchant à côté d’elle , tout en lui caressant sa poitrine ; peu à peu mes caresses allèrent vers son nombril , son ventre , elle ouvrit son pantalon , nous le fîmes coulisser , emmenant au passage sa petite culotte . Une toison frisottée ornait son mont de Vénus . J’y déposait un baiser rapide , puis mes mains remontèrent le long de son corps , l’agaçant , la caressant ... Je la redressais pour lui dégrapher son soutien gorge , ses nichons se dressèrent , ses aréoles roses et ses mamelons étaient tout durs ... Aline , à travers mon calecon , prit ma bite dans ses mains , puis la sorti par la braguette . Elle me regarda puis , d’un coup , posa un baiser sur mon gland . Une respiration forte , puis elle ouvrit sa bouche et englouti ma queue ... Je ne cessais de la caresser , lêchant ses mamelons , le creux de ses genoux , son corps maintenant couvert de chair de poule ...Elle s’appliquait dans sa fellation , mais ses dents me mordillaient au passage ... Je lui redressais la tête , la coucha sur le lit et continua , de plus belle , à la caresser , guettant le moindre de ses frissons . Mes mains s’approchaient de son sexe , traçant des cercles de plus en plus serrés autour de sa toison , elle gémissait , haletait ... D’un doigt léger , j’effleurais enfin son clitoris ; elle se cabra , s’ouvri des deux mains ; ’ Prends moi , prends moi , tu es un salop , tu me rends dingue ...’ Je continuait mes caresses , bandant comme un cerf . Je lui enfilait un doigt , puis deux , dans son vagin détrempé ... Aline n’était plus que houle ... Puis je me suis couché entre ses cuisses , pour un cunnilingus passionné ; j’avais deux doigts dans sa chatte et lui effleurais sa rosette , son petit trou palpitait ... J’y enfilai un doigt , elle sursauta et parti pour un orgasme qui semblait ne plus finir . Tout en continuant à la caresser avec la bouche , je fis , nous fîmes glisser mon caleçon .


J’attrapais un préservatif , le déroula et lui demandais de me l’enfiler ... Elle le fit tout en me caressant les couilles .


Je me couchais sur le dos , l’invitant à me chevaucher . Elle s’enfila lentement , puis commença à se soulever , à redescendre ... Sa mouille coulait sur mes cuisses , elle avait les yeux fermés , haletait , disait des moyts sans queue ni tête ’ C’est bon , tu es dur , salop , tu me fais jouir , je viens , je viens !!! ’ Elle s’abatti , fauchée par un orgasme ...


je n’avais pas encore jouit . Reprenant ses esprits elle me dit ’ Et vous , vous n’avez pas éjaculé ? ’ L’embrassant à pleine bouche , je la couchait sous moi et , la repénétrant , j’entrepris de me mener , à mon tour , au plaisir , tout en la faisant jouir , elle aussi . Au bout d’un momment je sentis mon sperme qui menacer de jaillir , je serrais les dents , et donna de violents coups de boutoir à Aline qui , tout à coup , se cabra ... un râle sortaitde sa bouche et je lâchait enfin mon sperme ’ Je sens ta queue tressauter en moi , tu jouis , je suis heureuse , je jouis , je jouis , arrête !!! ’hurla-t-elle en retombant , inerte , sur l’oreiller . Je sortis de son vagin , enlevais mon préservatif et m’allonga à côté d’elle . Je nous recouvris du drap puis la carressait doucement , pour lui laisser le temps de se remettre , de retrouver ses esprits ... Au bout d’un momment Aline commencat à rejouer avec mon sexe . ’ Tu en veux encore ? ’


’ Oh oui , tu es si doux , si attentionné ...’ ’ As tu déjà été sodomisée ?’ lui demandais je .’ Non , mais ça doit faire mal ; - Tout à l’heure j’avais deux doigts dans ton petit trou , ça te faisait mal ? - Non , pas vraiment , essaie alors ...’


Je la couchais sur le ventre , la caressant , la soulant de mots tendres , je lui assouplissait la rondelle puis entrepris de lui faire une feuille de rose ... Aline jouit une fois de plus . Enfilant une nouvelle capote , je présentais mon sexe à l’entée de son petit trou . ’ Pousse comme si tu faisais caca ’, lui dis je ; ma queue la pénétra sans problèmes ... ’


’ C’est drôle , ça ne fait pas mal , juste quelque chose de gros dans mon cul ’ ... Je la pistonnais ,lui carressais le clitoris , la sentant vibrer sous moi , longuement ... Au momment où je ne pouvais plus me retenir , regrettant de n’ avoir pû la mener à l’orgasme , celui ci se déclencha , violent .


Elle se fit chatte , nous nous reposames , prirent une douche ensemble , puis nous repartimes chercherles petits ...


J’ai revu et rebaisé Aline de temps en temps , mais je crois qu’ elle a vendu la mêche à des copines car , l’autre soir ,


Stéphanie m’ a dit ’ Il paraît que vous faites bien l’ amour ... je suis libre mercredi prochain ... ’


J’attend mercredi .

Diffuse en direct !
Regarder son live