Le site de l'histoire érotique

Ma copine et sa mère sont très ouvertes

Chapitre 1

138
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 31 694 fois

138

3

Je m’appelle Lucas et je suis au lycée. J’ai suis depuis maintenant près d’un an en couple avec une fille, Lisa. Tout va pour le mieux entre nous, nous sommes heureux et avons une vie sexuelle épanouie, il faut dire que cette fille est très sexy ; avec son visage craquant, ses longs cheveux châtains tombant sur des seins de taille moyenne mais parfaitement ronds et fermes, et de jolies fesses musclées.

Depuis quelques mois, nous dormons régulièrement l’un chez l’autre. J’ai donc fait la connaissance de ses parents et de son petit frère et je les ai tout de suite appréciés. Son père, Eric, est très drôle, il travaille pour un journal local. Son frère, Adrien, est sympa aussi il n’a que peu de différence d’âge avec nous. Quant à sa mère, Sandrine, elle tient un salon de massage, à part cela, c’est une belle femme, avec de belles formes avantageuses et plutôt élégante.

Très récemment, lorsque je dirais chez ma copine, nous parlions avec ses du fait que notre relation durerait bientôt depuis un an. Sa mère me demanda alors:


— Vous avez prévu quelque chose pour fêter ça ?

— Nous allons sûrement aller au restaurant, répondis-je.

— J’ai pensé pouvoir vous offrir quelque chose, annonça Sandrine. Je vous offre un massage à tous les deux dans mon salon.

— Oh Maman c’est cool ! intervint Lisa visiblement très enjouée.

— C’est très gentil à vous, dis-je. Quand est-ce que ça vous arrange que nous venions ?

— Quand vous voudrez il faudra juste me prévenir quand vous aurez décidé.


Nous nous mîmes d’accord rapidement avec Lisa et la date dite fixée. Peu après, nous montons nous coucher. Lisa, toujours très heureuse du cadeau que nous allions avoir, était assez excitée et j’ai pu apprécier une fin de soirée torride.

Une semaine passa et le week-end arriva, c’était aujourd’hui que nous allions profiter de ce massage en amoureux. Nous sommes arrivés au salon de massage de sa mère et l’avons trouvé à l’accueil. Après nous avoir dit bonjour, elle nous guida vers la pièce dans laquelle nous allions être massés. Il y avait deux tables de massages disposées parallèlement et espacées d’environ 50cm.

Sandrine expliqua:


— Voilà la douche, et vous avez des serviettes ici, je vais sortir pour vous laisser vous doucher et vous allonger sur les tables, je reviens juste après.


Elle sortit et, après nous être déshabillés, Lisa et moi allions à la douche. La douche n’était pas très grande et Lisa en profita pour venir se frotter à moi, ce qui peut pour effet immédiat de me provoquer une belle érection.


— C’est pas cool, ta mère arrive dans une minute, dis-je en sortant de la douche.

— Oh ça va on commence par le massage du dos de toute façon répondit-elle avec un air moqueur.


Après ça, j’allais m’allonger sur la table de massage et plaçai une serviette sur mes fesses. Lisa s’allongea quant à elle entièrement nue et découverte sur la table, ce qui n’était pas vraiment étonnant étant donné que c’était sa mère qui allait nous masser.

Sandrine revint alors, vêtue d’un peignoir blanc et tenant un bol d’huile essentielle. Elle se plaça entre nous et commença le massage après avoir enduit ses mains d’huile. Ce fut d’abord le dos, le cou, les bras. C’était très agréable, et elle était d’autant plus douée qu’elle nous massait tous les deux avec une main chacun. Après cela, elle s’occupa de nos jambes en remontant. Elle arriva au niveau des fesses et passa légèrement sous la serviette et se fit insistante à l’intérieur des cuisses. Je jetai un œil vers Lisa qui, n’ayant pas de serviette, profitait d’un massage assez intense, assez proche de son entrecuisse. Le contact de la main chaude de Sandrine et la vue de ma copine nue se faisant masser les fesses commencèrent à faire renaître mon érection. A ce moment-là, Sandrine nous fit signe de nous retourner. Je m’exécutai tout en prenant soin de cacher avec la serviette mon début d’érection encore dissimulable. Le massage du buste commença et je tournai la tête vers Lisa, qui se faisait masser et caresser les seins et j’aperçus ses tétons pointer vers le haut, ce qui acheva de faire augmenter mon érection.


Il y avait maintenant une grosse bosse sur la serviette, impossible de ne pas la remarquer. J’étais très gêné mais Sandrine fit mine de rien et continua son massage en descendant le long du torse. Arrivée au niveau de la serviette et passa très légèrement au-dessous mais sans aller loin. En tournant la tête vers Lisa, ce que je vis me figea : alors que sa mère descendait sa main vers l’entrejambe de Lisa, celle-ci écarta largement les cuisses et la main de sa mère plongea caresser sa vulve, ce qui provoqua chez Lisa un petit gémissement de plaisir. De mon côté l’excitation était grimpée en flèche, et Sandrine l’avait remarqué. Elle tira tout à coup sur ma serviette pour dévoiler mon sexe tendu. J’étais toujours plus figé par la situation et Sandrine me lança:


— Allez, laisse-toi aller, accompagné d’un clin d’œil très coquin.


wocepucc

Elle fit alors tomber son peignoir blanc et je découvris son corps nu, sa poitrine généreuse et sa vulve pas entièrement rasée mais entretenue. Elle saisit alors mon sexe et commença de longs va-et-vient tout en intensifiant la masturbation de sa fille avec l’autre main. Après quelque minute de ce traitement, elle s’arrêta et vint se placer au-dessus de mon bas ventre tout en invitant Lisa à venir se placer au-dessus de ma tête. La situation était de plus en plus surréaliste, je m’apprêtais à pénétrer la mère de ma copine tout en donnant un cunnilingus à ma copine. Sandrine fit alors pénétrer mon pénis dans son utérus humide alors que Lisa approchait sa vulve encore plus humide de ma bouche. Je les entendais alors toutes deux crier leur plaisir pendant encore quelques minutes en faisant mon possible pour ne pas jouir immédiatement. Sandrine finit par se lever et alla s’assoir sur l’autre table, les jambes très écartées. Sa fille la suivit de suite et se mit à quatre pattes sur cette même table pour le prodiguer un cunnilingus.


Devant ce spectacle, je suivis Lisa immédiatement pour me placer en levrette derrière elle. Elle jouissait sous mes mouvements de bassin tandis que sa mère gémissait fort sous ses coups de langue auxquels Lisa avait rajouté ses doigts. Sandrine finit par avoir un puissant orgasme, faisant jaillir de la cyprine sur le visage de sa fille. La vue de cet orgasme provoqua quasi instantanément chez Lisa et moi un orgasme simultané et très fort. Je me vidai en elle tout en regardant son corps trembler sous le plaisir.