Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 22 788 fois
  • 145 J'aime
  • 7 Commentaires

Ma copine, mon meilleur ami et moi

Chapitre 2

Deuxième round

Avec plusieurs hommes

Le jour j, je passe récupérer Lydia chez elle et nous démarrons ensemble pour rejoindre Mathieu chez lui aux alentours de 18h30. Nous arrivons à l’heure convenue et il nous accueil chaleureusement en nous proposant quelque chose à boire. Voulant être pleinement conscient de tout ce qui pourrait arriver ce soir, nous prenons un thé bien chaud nous laissant l’occasion de discuter de tout et de rien le temps de prendre nos aises. Une fois le thé terminé, je propose à mes partenaires si cela leur plairait de partager un bain tous les trois. Mathieu dispose d’une grande baignoire et je trouve que cela permettra de faire monter la température doucement mais sûrement. Ils sont tous les deux partants alors nous montons dans sa salle de bain pour faire couler le bain. Pendant ce temps, Mathieu va chercher trois essuies tandis que Lydia commence déjà à se dénuder. Décidément elle n’est pas la pour jouer aux cartes et moi non plus donc je l’imite et ôte mes vêtements. Lorsque Mathieu revient, il semble surpris de nous trouver tous les deux déjà complètement nus et semble trainer à faire de même. Lydia, très taquine lui fait remarquer que ce n’est pas très agréable de prendre un bain tout habillé et qu’il vaudrait mieux pour lui d’enlever ses vêtements. Je sais que Mathieu est plutôt pudique et l’absence d’alcool dans son sang ne l’aide pas à se mettre nu si facilement devant nous. Lydia semble perdre patience surtout que le bain est presque prêt et que Mathieu est toujours vêtu de son short et son t-shirt, alors elle décide de prendre les choses en main. Elle s’approche de Mathieu, l’embrasse à pleine bouche et en profite pour retirer son t-shirt, très rapidement suivi de son short et son slip. À genoux devant Mathieu, elle glisse un bisou sur sa queue molle, se redresse en reculant d’un pas et dit fièrement ‘’voilà qui est mieux, on peut prendre notre bain maintenant ?’’. Je ne suis qu’à moitié surpris de ce qu’elle vient de faire, je la connais assez pour savoir qu’elle en était capable. Bref, nous plongeons dans la grande baignoire remplie d’eau chaude qui déborde presque une fois installés. Il y a pas mal de mousse donc on ne voit rien de ce qu’il se passe sous l’eau, nos jambes se chevauchent et nous tentons tant bien que mal de trouver la meilleure position. Je suis assis face à Mathieu et Lydia est sur le coté, de ce fait, mes jambes et celles de Mathieu se frottent et nos pieds respectifs arrivent au niveau de nos bassins. Étrange sensation de sentir les jambes poilues d’un autre homme contre les miennes mais il n’y a pas d’autre solution et cela ne me dérange pas plus que ça, ni à Mathieu apparement. De nous trois, Lydia est la mieux placée car ses pieds reposent sur le bord de la baignoire surélevant ainsi ses grandes jambes lisses. L’eau chaude détend nos muscles et relaxe nos esprits. Mathieu à lancé une playlist détente sur son enceinte et je ferme les yeux pour profiter de ce moment. Après quelques longues minutes, je sens un peu de mouvement dans l’eau avant que tout redevienne calme, j’ouvre légèrement les yeux et tous le monde à les yeux fermés. Les minutes passent et l’eau commence à tiédir, c’est le moment de se savonner et sortir de l’eau. Bien-sur, pour cette occasion, Lydia se charge de savonner Mathieu en insistant bien sur sa bite qui ne met pas longtemps à prendre un peu de volume. Je la vois glisser ses doigts sous son prépuce avant de le faire rouler pour libérer son gland et le nettoyer avec un savon doux à la fleur d’oranger. Ensuite ils échangent les rôles et c’est à Mathieu de laver Lydia, sans gant de toilette, comme elle l’a fait pour lui. Il insiste sur ses seins et ses fesses en prenant bien le temps de les malaxer à pleine mains. Lydia n’est pas indifférente à ses caresses car elle laisse échapper quelques soupirs de satisfaction. Nous ne nous éternisons pas et rejoignons rapidement la chambre de mon ami préventivement chauffée pour ne pas nous refroidir. Autant vous dire que tout ça ne m’a pas laissé de marbre, ni Mathieu d’ailleurs car nous arborons fièrement deux érections que nous présentons à Lydia qui ne perd pas une seconde et s’agenouille devant nous pour nous prodiguer une magnifique fellation. Elle commence par celle de Mathieu, avant de switcher sur la mienne tout en branlant celle qu’elle vient de laisser. Elle coordonne tout cela à merveille et nous devons la stopper avant d’atteindre le point de non retour. Je sens ma copine chaude comme jamais et elle n’a plus envie de perdre de temps avec des préliminaires, sa chatte est prête à accueillir une bite et c’est tout naturellement vers Mathieu qu’elle se tourne pour lui demander de la prendre. Elle va enfin pouvoir sentir la grosse bite de mon meilleur ami lui ouvrir la chatte et tout ça sans capote pour le plus grand plaisir de ces deux cochons. Moi je reste un peu à l’écart, je veux les voir prendre du plaisir, les laisser se découvrir et profiter de leur moment, je ne suis pas jaloux, mais excité, j’aime ces deux personnes et je veux leur bien. Lydia s’installe sur le dos au bord du lit, les jambes relevées et écartées offrant sa chatte toute mouillée à Mathieu qui vient pointer le bout de son gland à l’entrée de celle-ci. De mon côte je me suis installé près de Lydia de façon à avoir la meilleure vue sur la pénétration qui va suivre, je veux voir cette bite rentrer jusqu’à la garde dans l’intimité de ma copine. Je n’ai plus besoin d’imaginer la scène car je vois Mathieu s’enfoncer progressivement dans la chatte de Lydia qui l’avale entièrement sans broncher, c’est à peine si cette première intrusion suffit à provoquer un orgasme à Lydia que je vois se crisper et soupirer intensément. Ils restent soudés quelques secondes le temps qu’elle s’habitue au gabarit de Mathieu et celui-ci peut alors commencer des vas et viens en prenant bien le temps de sortir presque entièrement avant de re rentrer de toute sa longueur. Chaque mouvement procure un plaisir immense à Lydia qui laisse échapper des gémissements à chaque coup de rein, mais elle en veut plus et impose à Mathieu d’accélérer ses mouvements et de la prendre plus fort. Mathieu s’exécute et entame alors des coups de bassin beaucoup plus rapides et secs, Lydia sous son assaut crie de plaisir, j’en profite pour lui enfoncer ma queue dans la bouche histoire de ne pas affoler le voisinage et glisse mes doigts sur son clito pour jouer avec. C’en est trop pour elle, et dans un énième coup de bite, elle est prise de spasmes violent, lâche ma queue, expulse celle de Mathieu et un gros jet de mouille sort de sa chatte. Avec Mathieu, on se regarde avec étonnement et satisfaction en même temps alors que Lydia tente de se remettre de ses émotions. Cela lui prend quelques minutes, mais une fois prête elle se tourne vers moi et me dit : 

— A ton tour mon coeur, mais dans mon cul. Mathieu, vient me donner ta queue j’ai trop envie de la sucer 

C’est comme ça que Lydia s’est mise à quatre pattes, le cul bien tendu vers moi tandis que Mathieu vient s’installer en face d’elle la bite toujours au garde à vous. Je récole la mouille qui coule de sa chatte pour lubrifier ma queue et son trou et tout doucement, je pénètre celui-ci, centimètre par centimètre jusqu’à ce que mes couilles touchent son clito tout gonflé. Pendant ce temps, je vois la tête de Lydia faire un mouvement de bas en haut sur la bite de Mathieu qui, à en voir l’expression sur son visage, savoure ce moment. Je ne perds pas plus de temps, n’ayant pas envie que Lydia s’impatiente et perdre mon tour, alors j’entame une pénétration d’abords lente pour que son anus puisse se détendre et rapidement, j’ai son feu vert pour augmenter la cadence. Je l’encule pendant cinq bonnes minutes qui lui ont permise d’atteindre un orgasme assez intense l’ayant obligé à lâcher le bâton de chair qu’elle avait en bouche jusqu’à présent. Une fois ses esprits revenus à leur place, elle s’avance pour embrasser Mathieu et guider sa bite dans sa chatte, la coquine veut se faire prendre par les deux trous, une première pour nous tous. Une fois Mathieu bien au chaud, je reprends ma place et enfonce ma bite dans son cul jusqu’à la garde arrachant à Lydia un gémissement qui ne ressemble à aucun autre, mais ça y est, elle a une bite dans chaque trou et je peux sentir, à travers la paroi la colonne de chair de Mathieu occuper une place importante dans le vagin de ma copine. Le temps de trouver la position la plus agréable pour chacun, Mathieu et moi tentons de nous accorder sur nos pénétrations respectives pour éviter une sortie de route. La cadence est donnée et dans une harmonie presque parfaite, Lydia se fait ouvrir ses orifices avec une volonté certaine de notre part, une telle volonté que c’en est rapidement trop pour elle car elle s’effondre lors d’un dernier orgasme encore plus puissant et intense que tous ceux qu’elle a pu avoir à ce jour et pour moi c’est le point de non retour, de sentir la grosse queue de mon meilleur ami plus le cul serré de ma copine me fait jouir intensément et ce sont six grosses giclées qui atterrissent sur le dos de Lydia. Elle implore un temps mort car ni son esprit, ni son corps ne peut supporter davantage d’émotions alors elle s’allonge, presque inconsciente sur le lit de Mathieu pour reprendre quelques forces. Je prends le temps de nettoyer son dos avant de m’asseoir sur sa chaise de bureau, les couilles vides, la queue bientôt molle laissant Mathieu lui aussi allongé probablement en train de réaliser la scène incroyable qui vient de se dérouler. Je me laisse envahir par la sensation de bien-être qui suit un orgasme d’une telle intensité et ferme les yeux un instant. Une dizaine de minute plus tard, je reprends conscience lorsque j’entends Mathieu se lever pour aller au toilette et constate Lydia qui elle aussi commence à émerger de son mini coma, son regard croise le mien et on s’échange un sourire complice. Lorsque Mathieu revient dans la chambre, j’en profite pour l’imiter et me dirige vers les toilettes de la salle de bain vider ma vessie et me rincer un peu car cette séance de sport m’a fait suer et ma température corporelle à atteint des sommets. Une bonne douche froide pour me réveiller et une vessie vidée plus tard, je retourne dans la chambre retrouver mes partenaires de baise et quelle n’est pas ma surprise de voir Lydia allongée sur le dos, les cuisses grandes ouvertes avec la tête de Mathieu entre celles-ci. Je rentre comme si de rien n’était et reprends ma place sur le siège de bureau qui m’offre une vue de premier choix sur le spectacle qui s’offre à moi. Lydia s’adresse alors à moi pour m’expliquer le petit marché qu’elle a proposé à Mathieu durant mon absence. Celui-ci était simple, s’il arrivait à la faire jouir uniquement avec sa langue, il pourrait l’enculer et éjaculer en elle. Mathieu toujours près à relever les défis s’est directement affairé à la tâche et semble bien déterminé à gagner ce petit pari. Il faut aussi savoir deux choses, number one Mathieu n’a jamais eu la chance de pratiquer l’anal c’est donc l’opportunité pour lui de découvrir ça et number two, Lydia ne joui pas facilement en se faisant lécher, j’ai réussi quelques fois mais seulement après de longues minutes d’application. Je souhaite donc bon courage à Mathieu qui essaie tant bien que mal de faire monter la jouissance de ma copine, les minutes passent mais toujours aucun signe d’un quelconque orgasme et après une vingtaine de minutes, Mathieu abandonne. Je suis déçu pour lui, mais je sais très bien suite à des discussions que j’ai déjà pu avoir avec Lydia qu’elle compter bien sentir sa queue dans son cul. On peut lire la déception sur le visage de Mathieu, lui qui espérait tant sentir enfin la chaleur et l’étroitesse d’un cul, alors Lydia lui propose un second défi : 

-Bon mon ptit Mathieu, je vais te laisser une seconde chance, allonge toi sur le lit, les mains derrière la tête, l’objectif pour toi ici sera de résister à la jouissance. Adam sera l’arbitre et va lancer un minuteur de cinq minutes. Mon objectif à moi c’est de te faire jouir dans ma bouche, si j’y arrive, c’est la fin de la partie, mais tu réussis à te retenir, mon cul est à toi quand et autant que tu le veux. 

-C’est bon pour moi, dis-je

-Pour moi aussi enchérit Mathieu 

-Parfait, Adam, c’est toi qui donne le départ  

Je sors mon smartphone, ouvre l’application minuterie et configure les cinq minutes prévues par Lydia. Chacun en position, je lance le départ et approche mon visage de la scène pour ne rien manquer, je prends mon rôle d’arbitre très à coeur. Je vois alors Lydia se déchainer sur la grosse queue de Mathieu qui ne s’attendait pas à un tel départ car il s’est tout de suite crispé en laissant échapper un soupir. Je le vois fermer les yeux, concentrer pour maitriser son corps tandis que Lydia sort toutes les cartes pour récupérer son nectar, tous les coups sont permis, les gorges profondes, léchage de couille, caresses du frein, bref, tout ce qui pourrait faire craquer un homme, mais Mathieu tient bon malgré les minutes qui passent. Déjà la moitié du temps écoulé, je jette un rapide coup d’oeil au chrono, plus que deux minutes, deux longues minutes pleines de suspens. Mathieu commence à gesticuler, ses orteils se recroqueville, les bruits de succions ne laisse aucun doute sur la qualité de cette pipe incroyable, j’avoue envier Mathieu à ce moment il a droit à la totale. On entre dans les trente dernières secondes, Lydia commence à fatiguer et Mathieu à faiblir, les dix dernières secondes sont cruciales pour l’un comme pour l’autre, et finalement, la minuterie sonne indiquant la fin des cinq minutes et c’est avec respect et admiration que je déclare mon meilleur vainqueur de ce défi. On a tous les trois vécu un moment intense et bordel que ça m’a excité de voir d’aussi prêt cette pipe digne d’un film de cul. 

-Bon ben tu as gagné mon cul petit coquin, s’exclame Lydia en direction de Mathieu

-Et je pense l’avoir amplement mérité, lui répond-t-il 

-Je suis d’accord, je pense pas que j’aurai pu tenir face à une telle pipe, ajoute-ai-je 

-Vous êtes pas croyables vous deux, bon Mathieu, c’est toi qui prend les rennes en mains, comment veux-tu m’enculer ? 

-A vrai dire, je préfère attendre une autre fois, ici Adam t’a déjà dilaté le cul et pour ma première sodomie, j’ai envie qu’il soit bien serré

-C’est comme tu veux 

-Par contre je veux bien te prendre la chatte 

-Je n’y vois pas d’inconvénients et toi Adam ? 

-Moi non plus, loin de là, Mathieu, en tant que vainqueur, tu la prends comment 

-Hum, Lydia, que dis tu de te faire lécher pendant que je te prends ? 

-Euh, ouais je suis pour mais comment ?

-Si Adam est d’accord, vous pouvez faire un 69 et moi je passe derrière 

Ne sachant pas trop quoi penser de cette idée, je regarde Lydia qui semble approuvé l’idée. Je me vois mal refuser donc j’accepte, m’allonge sur le dos et ma chérie vient placer sa chatte sur ma bouche. On entame alors notre 69, moi m’occupant du bouton d’amour de Lydia et elle de ma bite tandis que je vois Mathieu approcher sa grosse queue à l’entrée de sa chatte déjà toute mouillée. Je vois sa queue très proche de mon visage sous un angle pour le moins particulier et sans attendre plus longtemps, il s’enfonce dans la chatte de ma copine jusqu’à la garde. À ce moment, j’ai ses deux grosses couilles pendantes qui viennent se plaquer contre mon visage, je ne vois plus rien, d’autant plus qu’il reste dans cette position de longues secondes. Je ne sais pas s’il le fait exprès ou pas mais ça m’excite à mort, sentir ces couilles et l’odeur de mâle qui s’en dégage font accroitre mon excitation. Il se décide enfin à baiser Lydia lui imposant un rythme de pénétration sec et profond, faisant écraser ses couilles sur mon visage à chaque entrée. Je sens la mâchoire de Lydia se contracter autour de ma bite sous l’assaut de mon meilleur ami, son rythme de fellation se calque sur celui des coups de reins de Mathieu et moi je m’applique du mieux que je peux pour l’aider à la faire jouir. Je lèche, aspire, mordille légèrement le son clito gonflé et elle nous informe son orgasme imminent. Mathieu accélère ses mouvements et dans un râle viril, il se bloque au plus profond de la chatte de ma copine, ses couilles viennent encore se poser sur mon nez et dans un élan d’excitation, je quitte la clito de Lydia pour venir lécher ces deux grosses couilles qui sont en train de se vider en même temps que les miennes dans la bouche de Lydia qui joui elle aussi. Sentant l’orgasme de Mathieu prendre fin, je lâche rapidement ses couilles qui étaient dans ma bouche en espérant qu’il n’ai rien remarqué par peur d’avoir une remarque plus tard. Nous restons dans cette position un instant, dans un calme absolu dans lequel seules nos respirations raisonnent, puis, vient le moment pour Mathieu de se retirer, sa grosse bite mi-molle vient s’écraser sur mon visage suivi d’un long filet de sperme mélangé à de la mouille qui s’écoule du vagin souillé de Lydia. Je pensais qu’elle me laisserait me retirer, mais pas du tout et je l’entends me dire de la nettoyer. N’ayant pas de mouchoirs à porté de main, j’ai bien compris qu’elle veut que je le fasse avec ma bouche. Bon bah quand il faut y aller, faut y aller, j’ouvre alors la bouche pour laisser le surplus de liquide s’écouler dedans, avant de glisser ma langue à l’intérieur prenant soin de l’enfoncer le plus loins possible pour nettoyer les parois. Mathieu semble être un gros éjaculateur car la quantité que je me retrouve à devoir avaler et assez conséquente, mais son goût mêlé à celui de la mouille de Lydia est agréable. De son côté, elle s’occupe de nettoyer ma queue et continue de jouer avec au repos. Une fois terminé, elle se redresse et part en direction de la salle de bain, me laissant seul avec Mathieu. Il me propose d’aller nous servir un verre de whisky ce que j’accepte volontiers et lui demande d’en rapporter un pour Lydia, ça lui fera du bien. Lydia revient un peu avant Mathieu et me demande où il est parti, je lui explique et elle me dit que ce n’est pas prudent si nous reprenons la route après. Sur ce coup, elle n’a pas tord, et quand Mathieu revient avec la bouteille et trois verres déjà rempli, je lui partage la réflexion de ma copine. Il nous propose de passer la nuit avec lui, ses parents ne seront de retour que dans deux jours, je regarde Lydia pour savoir ce qu’elle en pense, et d’elle même accepte la proposition de mon ami. Il s’exclame joyeusement en nous tendant les verres, nous trinquons à cette chouette soirée et buvons cul sec. Un deuxième verre est rapidement servi, mais pour être savouré, mon ami propose de descendre dans le salon regarder un film. Super idée, pour ne pas devoir remettre nos vêtements de ville, il va nous chercher des t-shirts et shorts que nous enfilons avant de le rejoindre dans le salon. Nous nous installons dans le grand canapé en L, je saute le premier sur la place que je préfère, c’est à dire celle ou je peux tendre mes jambes leur laissant les places en face desquelles se trouvent des reposes pieds pour que tout le monde puisse être installé le plus confortablement. Mathieu est installé en bout de divan, Lydia à sa droite et moi sur la méridienne, mon ami lance un film d’action classique et nous voilà plongé dans le noir pour terminer cette soirée nos verres à la main. Arrivé à la moitié du film et deux verres supplémentaire dans le nez, je commence tout doucement à m’assoupir avant de fermer les yeux complètement. Je suis réveillé quelques instants plus tard par des chuchotements et des mouvements mais trop fatigué pour me réveiller complètement, j’ouvre à moitié les yeux et aperçoit dans la pénombre que Lydia changer de position pour s’allonger et venir poser sa tête sur les jambes de Mathieu. Elle doit surement être fatiguée mais ce que je n’avais pas remarqué c’est que mon meilleur ami s’était débarrassé de son short et dans la lueur de lumières que l’écran m’offre, je peux voir son sexe déjà bien tendu et rapidement englouti par la bouche de Lydia. Je ne sais pas lequel des deux a initié la chose, mais une chose est sûre, que je sois là ou non, ce n’est pas ce qui va les arrêter. Je décide de jouer la carte de la discrétion, ils doivent probablement me penser endormi, mais la scène à laquelle j’assiste me paraît complètement irréel, à tel point que je me demande si je ne suis pas en train de rêver. Mathieu est tranquillement installé à regarder le film et ma copine en train de lui tailler une pipe, d’ailleurs cette pipe est différente de celles qu’elle peut faire pendant l’acte, elle est beaucoup plus douce, comme si elle savourait ce moment sans chercher à le faire jouir. Il doit rester une demi heure de film et durant toute celle-ci, la bite de mon ami ne quittera pas la bouche de Lydia tandis que moi je les observe avec une trique presque douloureuse. Quelques minutes avant la fin du film, lors d’une scène finale, je vois Lydia enfoncer les 19 cm de Mathieu dans sa gorge en lui caressant les couilles ce qui fini par avoir raison de lui car j’entends sa respiration plus intense et saccadée, signe qu’il est en train de remplir la bouche de Lydia de tout son sperme. En voyant ça, je crois me jouir dessus tellement c’est excitant, d’ailleurs la coquine garde son sexe en bouche jusqu’au générique du film avant de se redresser et embrasser Mathieu à pleine bouche. Leur étreinte prend rapidement fin, mon ami se lève et se rhabille avant d’éteindre la télé, moi je fais vite semblant de faire l’endormi et Lydia vient me réveiller en douceur pour me dire que le film était fini et que nous pouvons monter. Ils montent et je les suis, vient alors la question de l’organisation pour dormir, Mathieu nous propose de dormir tous les trois ensemble dans son lit, celui-ci est suffisamment grand pour nous accueillir donc nous acceptons. 

Diffuse en direct !
Regarder son live