Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 20 842 fois
  • 81 J'aime
  • 18 Commentaires

Ma copine me trompe avec mon pote

Chapitre 2

Hétéro

Pendant les deux jours qui suivirent, on reparla à plusieurs reprises de cet événement. C’était plus ou moins toujours la même conversation, elle avouait être allé un peu trop loin mais rien d’extraordinaire. Face à cette attitude pleine de candeur et de naiveté, il m’était difficile d’être énervé bien longtemps. J’étais sur de son amour, et elle m’assurait qu’elle n’était pas intéressé par Marco.


Moi: Je suis désolé de t’en reparler encore, mais j’ai du mal à passer à autre chose. Tu m’assures que tu t’en fous de lui?

Anna: Mais oui, je t’ai dit il est beau mais c’est tout.

-T’avais l’air excitée par la taille de sa bite. La mienne te suffit pas c’est ca?

-Oui bien sur, plus c’est gros mieux c’est dit elle en souriant. Mais la tienne me convient.


Je ne savais quoi répondre face à cette franchise. J’étais jaloux de Marco, mais je ne pouvais rien y faire.


Anna: Sois pas vexé, ca veut rien dire après. Ca se trouve il sait pas s’en servir. Bon, Caroline m’a dit que il était doué mais ca veut pas dire qu’avec moi ca sera pareil.

Moi: Sera?

Anna: Serait. Désolé, mon Français n’est pas parfait.

Moi: Tu me promets qu’il ne se passera rien?

Bien sur, pour qui tu me prends?


Samedi était le jour du rendez vous. Je décida d’envoyer un texto à Marco pour m’assurer de ses intentions.

-Ca va?

-Super et toi?

-Ca peut aller. Je tenais à t’appeler pour mettre les choses au clair. J’ai été déçu de ton attitude la dernière fois avec Anna.

-Et alors?

-Comment ca et alors? C’est pas le genre de choses qu’on fait à ses potes.

-Tu sais, j’aime les femmes, je laisse pas passer une occasion de m’amuser. Pote ou pas pote. Je rentre bientôt en Espagne, faut en profiter.

-Ca veut dire quoi?

-Ca veut dire que si ta copine veut ma queue en elle, je l’en empêcherais pas. Tu me comprends? -C’est pas contre toi mais c’est votre problème à tous les deux. Je vois pas pourquoi ce serait moi qui devrait calmer les choses. C’est ta copine pas la mienne.

-J’en reviens pas. T’es pas sérieux? Tu peux baiser n’importe quelle fille. T’en as pas assez?

-Je t’avoue que ta copine me plait bien. Elle est grave bandante. Et je pense qu’elle aussi m’aime bien. En plus, jeudi je l’ai faite mouiller c’est sur, elle en veut plus ca se voit.

-De toute façon, je sais pas pour qui tu la prends. Elle fera jamais rien avec toi.

-Rassure toi comme tu veux.

-Va te faire foutre

-Vraiment? Quand j’en aurai fini avec elle, elle voudra plus me lâcher.


Fou de rage, je vais à l’encontre de Anna pour lui faire part de cette conversation. Après m’avoir écoute, elle dit:

-Oh j’avoue il va un peu loin la.

-Quoi ? C’est tout?

-Tu lui parleras plus et puis voila. Il a vraiment dit que j’étais bandante? dit elle en souriant.

-Quoi? C’est ca que tu retiens? Mais la c’est sur que tu ne vas pas à ce RDV ce soir.

-Guillaume, je suis obligé. Je t’ai dit je suis la présidente du BDE, je peux pas faire faux bond, ce serait pas bien pour moi. Je te promet qu’il ne se passera rien.


Malgré mes complaintes, Anna réussit à me calmer et à justifier la nécessité pour elle de se rendre au date avec Marco. Elle se prépare donc, petite robe bleue légère, talons une fois encore mais surtout ce qui me choqua était le choix de ses sous vêtements. Soutien gorge et string en dentelle blanche assortis ainsi qu’une paire de porte jarretelles.


-C’est pas un peu trop?

-Quoi?

-La dentelle et la lingerie.

-C’est juste au cas où.

-Au cas où quoi?

-Au cas ou je résiste pas aux avances de ce bel étalon.


Face à ma stupeur, elle ajoute.

-Je rigole chéri, je te faisais une blague. Je croyais qu’on avait dépassé ca. Je dois y aller, on se parle par texto, t’inquiètes pas.


Après être partie, je me rends compte qu’elle ne m’a pas expliqué pourquoi ce choix de lingerie? Suis je trop naif? Non, je ne conçois pas qu’elle puisse me tromper. Mon sentiment est indescriptible. En quelques jours, je suis passé du parfait amour et de la confiance absolue à l’éventualité que ma copine se fasse fourrer par mon pote.


Il est 19H quand elle part rejoindre Marco en ville. Je m’attends à un texto sous peu me faisant part de son programme pour la soirée mais malheureusement je ne reçois rien. J’appelle Anna à maintes reprises mais elle ne répond pas. Je suis tellement rongé par la jalousie que j’en met ma fierté de coté et appelle Marco, mon sois disant pote qui m’a avoué vouloir baiser ma chérie.

« Allo,Marco?

-Oui. Qu’est ce que tu veux?

-J’appelle Anna depuis des heures, elle ne me répond pas.

-Ah, c’est parce qu’elle a la bouche pleine. (J’entends des rires lointains).

-Co-co-comment ca? dit je en bégayant

-On est au restaurant.

-Ah dit je dans un soupir de soulagement. Passe moi la moi s’il te plait.

-Fais vite. Elle est à moi ce soir.

Anna: Allo Guillaume.

-Ca va ma chérie? Je me faisais du souci, pourquoi tu ne réponds pas au téléphone?

-Désole il est dans mon sac, je n’ai pas entendu. T’en fais pas, Marco prend bien soin de moi.

-Ok bébé. Dis moi au moins quand tu rentres.

-Oui, oui. Désolé je dois te laisser, Marco s’impatiente là. Bonne soirée.

-Ok, bisous, je t’aime.

Elle était particulièrement distante, elle a raccroché sans même un mot gentil. Je ne peux tenir en place, c’est pourquoi je décide de partir aux alentours de 22h à une soirée auquelle j’étais invité par un ami, histoire de me changer les idées. A la soirée, je bois pas mal histoire de me changer les idées. Quelle ne fut pas ma surprise quand vers 23H30 Anna et Marco débarquent à la soirée.


Moi: Hey, qu’est ce que tu fais la?

Anna: Après le restaurant, on était d’humeur à faire la fête,du coup nous voila.

-Du coup votre RDV est fini non?

Marco:C’est fini quand je le dis ahah.

Anna: T’es bête. Non, logiquement c’est toute la soirée.


J’étais au moins rassuré de pouvoir avoir un oeil sur eux pendant le reste de la soirée. Cependant, Marco et ma copine se comportaient vraiment comme si j’étais invisible. L’atmosphere était chaude entre eux. Dansant très proche, se chuchotant à l’oreille. Anna buvait plus que d’habitude, je la pris donc par le bras et lui demanda de se calmer. Mais elle me répond qu’elle est avec son rendez vous pour la soirée et c’est lui qui la chaperonne. Jean était également là à la soirée et était décidé à envenimer les choses.


Jean: Le couple gagnant de Qui me sort? doit s’embrasser.

Marco: Si c’est la coutume.

Moi: Tu vas pas le faire Anna?

Anna: J’ai pas vraiment le choix.

Marco: Empêche nous si tu veux.


Je ne savais pas comment réagir. Et c’est à ce moment que l’ensemble de la soirée se mit à scander, un bisou, un bisou, un bisou.

Tout en me regardant, Anna s’approche de Marco, approche ses lèvres et l’embrasse, puis leurs langues s’entremêlent, elle pose sa main sur son entre jambe, quant à lui il lui attrape les fesses des deux mains et les malaxe, ce qui a pour effet de relever un peu sa robe et de laisser apparaitre ses porte jarretelles. Elle me fixe avec un regarde de défi. C’en est trop pour moi, je pars dans le jardin m’aérer en espérant que tout ceci ne soit qu’un mauvais rêve.


Quand je reviens, à peine 5 minutes plus tard, ils sont tous les deux partis.

Jean: Ils vont finir ce qu’ils ont commencé. Fais toi une raison.

Moi: Anna ne ferait jamais ca. Elle s’est un peu laissée emporter c’est tout. Ou sont ils partis?

-Je sais pas et même si je le savais je ne te dirais pas.


Je la cherche partout dans la maison mais impossible de la trouver. Je l’appelle mais elle ne réponds pas. Je vais même jusqu’à son appartement mais elle n’y est pas non plus. Je décide de l’attendre en bas de chez elle, elle finira bien par rentrer. Sur le porche de l’appartement de ma copine, j’imagine tous les scénarios possible de ce qu’elle peut bien faire avec mon soit disant pote à ce moment là. Et c’est à ce moment que Anna débarque, 4h du matin, un grand sourire aux lèvres.


-Qu’est-ce que tu fais là? Me dit-elle.

-Comment ça? Je t’ai cherché partout.

-Je t’avais prévenu que j’étais occupée toute la soirée.

-T’étais où?.

-Chez Marc

-Qu’est ce qui t’a pris à la soirée?

-Ca a un peu dérapé, tant pis.

-Tant pis?

-Oui, tant pis, ca arrive.

-Je te reconnais plus. Qu’est ce que vous avez fait chez lui?

-A ton avis.

-Je sais pas.

-On a baisé.

-Je te crois pas.

-Si, il m’a baisé avec sa grosse queue.

-Comment t’as pu me faire ca?

-J’y peux rien. Il m’a excité, j’ai pas su résister. J’ai pas voulu résister. Tu l’as laissé faire aussi.

-Quoi? Je t’ai défendu.

-Il t’a dit qu’il essaierait de me baiser. Il a réussi, et je regrette pas un instant.

-Vraiment, je te crois pas. Tu te fous de moi.

Ok. Regarde ça alors.

Elle sortit alors son téléphone de sa poche et me montre une photo où on peut voir Anna avec la bite énorme de Marco dans sa bouche. Elle a le sourire sur le photo, et sa joue est complètement déformée. Je n’en revenais pas, c’était donc vrai. Mon pote avait baisé ma copine. J’étais abasourdi et j’écoutais alors Anna me raconter comment elle avait adoré se faire sauter par Marco.

-C’est bon? Tu me crois maintenant? Et bien maintenant tu vas m’écouter raconter comment ca s’est passé. Comment tu as laissé ton pote me baiser. Après qu’on se soit embrassé à la soirée, t’es parti dans le jardin. On en a profité pour aller chez lui. Une fois chez lui, on a pris un dernier verre. Il m’a dit que pour une asiate j’avais vraiment un gros cul, et il m’a dit en riant qu’il fallait une grosse bite pour un gros cul.. Il a ajouté qu’il pensait pas que je puisse sucer sa queue avec ma petite bouche. Et tu sais comme j’aime les défis. Je lui dit qu’il y avait qu’un moyen de le savoir. Il a déboutonné son pantalon, et sa queue énorme m’a sauté à la tête. J’ai vraiment galère au début, ca n’a rien avoir avec toi. Donc je met sa queue dans ma bouche, j’essaie de la mettre bien profond mais je dépassais pas la moitié. Après 5 minutes, je lui ai enlevé sa chemise, j’avais jamais été aussi excitée. Il m’enlève mon string, et commence à me faire le uni du siècle.


Pendant tout son monologue, j’en revenais pas. J’étais un zombie.


-Oh tu m’écoutes?

-Oui.

-Donc il est en train de me lécher la chatte, mais j’avais qu’une envie c’était m’empaler sur lui. Donc je lui attrape la queue, je l’amène dans la chambre. Le pousse sur le lit, et me met sur lui. On a galère pour mettre son engin dans ma chatte, on a du prendre du lubrifiant. Heureusement j’en avais donc mon sac. Donc je m’active sur sa queue, je me déchaine, tu sais comme je suis doué dans cette position. Là, il me retourne, me gifle les fesses, et me tire les cheveux. Il commence à me défoncer en levrette, attends j’ai une photo pour ca aussi.


Elle me montre une deuxième photo, on peut voir ma copine se faire prendre par derrière par Marco. Elle a pris la photo en photographiant le miroir, je peux bien voir qu’elle se mord les lèvres de plaisir.


-T’as remarqué, c’est les portes jarretelles que tu m’avais offert. Je me fais baisé dans ton cadeau, c’est excitant non?

Je ne répondis pas.

-Après qu’il m’ai bien défoncé en levrette, il m’a soulevé et m’a baisé en l’air contre le mur. C’est pas toi qui pourrait me faire ça. J’ai jamais autant kiffer, c’était génial. On a tellement fait de bruit que les voisins ont tapé à la porte.

Après quelques minutes de ce traitement, j’avais déjà joui plusieurs fois, c’était son tour. Je voulais qu’il me jouisse sur le visage. Il m’a tout éjaculé au visage, jamais vu autant de sperme. On voulait le faire ensemble, il t’a devancé désolé. J’ai une dernière photo pour ca aussi.


Elle me montre alors une photo prise par Marco où on peut voir le jolie visage de ma copine plein du sperme de mon pote.


-Du coup, c’est quoi la suite?

-On a décidé de profiter jusqu’à ce qu’il rentre me dit elle avant de rentrer chez elle.

Diffuse en direct !
Regarder son live