Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 16 275 fois
  • 40 J'aime
  • 0 Commentaire

Copines un jours, copines toujours...

Chapitre 1

Lesbienne

Il y a environ 4 ou 5 ans, à l’époque j’avais 14 ans, j’avais une amie qui s’appelait Alexandra. C’est avec elle que j’ai découvert les plaisirs du lesbianisme.


Les fins de semaines elle venait dormir chez moi et nous écoutions des films porno ensemble. Nous nous contentions de nous coller ensemble. Elle en profitait pour me caresser subtilement les seins pendant que j’exerçais de légères pressions accidentelles sur son pubis. Nous n’allions jamais plus loin...


Ensuite vint le moment ou nous décidons de zipper nos sacs de couchage ensemble et de dormir tout nu ensemble mais sans s’avouer franchement notre attirance. Je me masturbais souvent pendant qu’elle dormait et je sentais les poils de sa chatte contre mon cul. Quelle sensation !!!!!!...


Un jour j’ai été faire du camping du camping avec elle et ses parents. Nous couchions dans une tente et ses parents dans la roulotte. Après notre première journée calme, nous avons décidez d’aller nous couchez. Comme à notre habitude, nous avons décidez de zipper nos sleeping et de se déshabillez.


Nous rentrons dans le sac et nous jasons très collée l’une de l’autre pendant près d’une heure. A ce moment, elle me demande si je suis capable de l’embrasser. Je saute sur l’occas. et je lui enfonce ma langue bien profond dans la bouche. Je sens sa main se faufiler contre ma chatte. Je m’étend sur le dos et elle me liche tout le corps en partant de ma bouche. Alex s’attarde longuement contre mes seins ronds et bien formé pur mes 14 ans. Elle continue et arrive finalement sur mon clitoris qu’elle liche avec tendresse et amour. Tout d’un coup elle met sa chatte sur ma figure tout en continuant de licher la mienne. Dans notre 69, chacune a du plaisir en même temps. Pendant qu’elle fait un va-et-vient incessant dans ma vulve je lui liche la sienne en lui enfonçant 3 trois dans le petit trou. Elle pousse un cri heureusement étouffé par le sac de couchage. Nous arrêtons au bout d’une heure et de trois orgasmes nous promettant de recommencer le lendemain à une place où nous aurions plus de liberté de mouvement.



Le lendemain...


Après une journée forte en plein-air, les parents d’Alex vont se couchez en nous laissant toute seule tout les deux au bord du feu. Il est près d’onze heures et pourtant nous sommes pleines d’énergie...

Nous lisons toutes les deux côtes à cotes dans nos chaises longues. Nous convenons

D’aller prendre notre douche ensemble au chalet qui seraient désert à cette heure.

Nous partons à marcher en direction du chalet qui est à 1 kilomètres. En chemin, nous nous embrassons fougueusement. Arrivés au chalet qui venait d’être nettoyé,

Alexandra et moi rentrons toute les deus dans la même douche et nous l’allumons.

Alexandra est vêtu d’un pantalon cargo beige et d’une chemise de soie blanche. Elle verrouille la porte et me plaque contre le mur tout en me déshabillant et je fais de même pour elle. Ayant fini cette tâche, nous pénétrons sous l’eau chaude. Le spectacle de l’eau ruissellent sur nos corps athlétiques auraient exciter n’importe qu’elle femme et hommes. Elles lève les bras pour s’accrocher à la pôle du rideau pendant que je m’agenouille à la hauteur de sa chatte. Je lui liche la vulve avec vigueur et son corps est parcouru de frissons de jouissances qui l’auraient fait tomber si elle ne se tenait pas. Mes doigts et ma langue pénètre dans sa fente avec douceur tandis qu’elle poussa des râles de jouissances...


Après qu’elle eu jouie trois fois elle se coucha sur une serviette que nous avions étendu dans le pièce attenante à la douche et écarta les jambes. Je m’agenouilla à ses pieds puis je me saisis du rasoir et de la crème à raser puis j’ai appliquer généreusement de cette substance sur sa chatte. Elle poussa un cri lorsque je ne puis m’empêcher de rentrer un doigts dans sa fente abondamment lubrifiée par sa jouissance. Je commençai à lui raser le minou. Le contact froid du rasoir la fit sursauter. Je commençai ma tâche en prenant bien soin de tout enlever...


Après avoir fini je me couchai à sa place tout en échangeant des regards complices avec mon amie. Elle m’appliqua généreusement de ce liquide visqueux sur tout l’entrejambe. Elle commenca à m’épiler minutieusement tout en me mettant 2 ou 3 trois doigt dans le cul. Je jouis 2 fois pendant qu’elle ? travaillais ? puis nous retournâmes sous la douche qui était maintenant brûlante. Je me couchai dans le fond et relaxa pendant qu’elle me lavait avec du gel pour la douche. Elle oubliait aucune partie et elle termina en me masturbant le clito la vulve et le petit trou...

Dieu que c’était bon...

Nous avons eu beaucoup de plaisirs ce soir là.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Le pensionnat


Tout le long de notre secondaire, nous sommes toujours allé à la meme école, un pensionnat privé pour fille. Nous allions chez nos parents une fois par semaine et nous étions 2 par chambres. Devinez avec qui j’étais...


Une journée d’été de sec. 2 nous nous rendions au vestiaire pour nos cours d’éducation physique. Nous aimions beaucoup ses cours car elle et moi pouvions voir des corps fabuleux. Nous sommes rentré et le vestiaire était presque inoccupé. Nous sommes allées dans le fond et nous avons commencé à nous changé. Discrètement, nous admirions en même temps les autres filles qui se dénudaient devant nos yeux. Alexandra enfila un short de sport bleu marin par-dessus son slip de dentelle noir et un ample t-shirt blanc et moi un t-shirt noir et des shorts noirs moulantes. Une fois changé, nous nous rendîmes dans le gymnase et elle et moi avons commencé à jouer au badminton. Pendant une heure et demie nous avons suée...


Lorsque la cloche sonna, alex se rendit au vestiaire un peu avant moi et nous avons enlevé nos vêtements détrempé en s’enroulant chacune une serviette autour de la taille. Subtilement, je me rendis le buste nue dans une douche en ne verrouillant pas la porte et alex me rejoignit. C’était le dernier cours de la journée et on était vendredi. Les vestiaires fermait à six heures et il était 4 heures et demi. Pourquoi pas ?...


Elle tira le loquet de la porte et me plaqua contre le mur tout en m’embrssa fougueusement. Je lui rendis bien son étreinte. Notre sueur se mélangeait et comme toute les filles prenaient leurs douches, il commençait à faire rudement chaud...Alex délaissa ma bouche et commença à me pelotter les seins. Je devais me retenir pour ne pas crier de plaisir. Elle titillais le bout de mon buste bien formé et ferme. L’eau coulant sur nos corps était chaude et ca nous faisais du bien. Ma partenaire s’agenouilla et me licha la chatte amoureusement. Lasse de ces caresses, je lui dis de rentrer des doigt ce qu’elle fit immédiatement et avec une lenteur presque insupportable. Sa langue chaude jouais avec mon clitoris pendant que ses doigts rentraient et sortait de ma fente mouillé par ma jouissance. Quand j’eus un orgasme prodigieux, elle se leva et je m’assis dans la douche. Alexandra mit son entrejambe sur ma tête et je commençai à lui licher la vulve de laquelle s’écoulait un délicieux liquide. Ma langue rentrait dans sa chatte pendait qu’elle poussait des petits râles de bonheur. Elle se déversa du shampoing à la banana sur le body...


Je mis soudainement trois doigts dans son anus tout en continuant de licher sa chatte. Son petit trou était rempli et je me régalait de sa fente au goût de banane.

De ma main libre je me masturbais avec vigueur.


Nous avons atteint un plaisir extrême en même temps qui dura plusieurs minutes.

Nous avons terminé de nous lavez et nous sommes allées nous rhabillez. Elle et moi avons échangé un baiser passionnée (nous étions seul)


Après avoir enfilé du lingue propre. Mon amie et moi sommes allées au casier pour allée chercher nos livres et retournez dans notre chambre.


La section des casiers étais vide. Après avoir pris ce qui nous fallais, Alexandra et moi sommes retourné dans notre chambre. En passant devant une des 400 chambres

réparties sur un étage, un cri de plaisir nous parvint. Nous n’étions pas les seules à avoir du plaisir. C’était bon à savoir...


Après avoir soupé aux chandelles dans notre chambre, Alexandra m’annonça qu’elle allait partir pour une heure ou deux faire des commissions. Elle partit et je me suis plongé dans mon devoir de Math. Quelle dommage de gâcher une si belle soirée...


Voyage étudiant


A la fin de notre sec. 2, notre classe est parti pour un voyage étudiant en ?gypte


Après 12 heures de vol, nous sommes descendus au Caire et la chaleur nous a immédiatement envahit. Les responsables nous ont conduit à notre hôtel et nous pouvions faire ce que nous voulions pour la soirée...


J’étais jumelée avec Karine , une fille de mon âge. Fatiguée à cause du décalage horaire, nous sommes allée tout de suite dans notre chambre. Je défis mes bagages pendant qu’elle irait prendre sa douche. Ayant terminée ma tâche, je suis allée m’étendre sur mon lit pour relaxer en attendant mon tour.


Être avec Karine seraient peut-etre une occasion de connaître de nouveau plaisir puisque nous étions lesbienne tout les deux. Le téléphone sonna. C’était Alexandra qui voulaient me dire qu’elle allaient venir dans notre chambre après le couvre-feux pour écouter la télé. Je lui répondis que c’étaient correct.


Karine sortit de la douche vêtu d’un déshabillé de soie rose. Je pénétrai dans la salle de bain et je commencé à me déshabiller. Quand je fût tout nue, je suis embarqué sous la douche. 22 minutes plus tard, je suis sortit de sous la douche. J’ai enfilé un slip de soie noire avec une très courte robe de chambre de soie blanche.

Elle et moi nous sommes étendus sur nos lits double respectifs et je la mis au courant du projet d’alexie qui semblaient beaucoup l’exciter. Tout en jasant de tout et de rien en attendant ma blonde, j’admirais ce corps athlétique qui étais semblable au mien.


Des seins bien développés, des longues jambes séduisantes et un cul parfait taillé au couteau...Elle était très belle !


A 12 :00 la porte de notre chambre s’ouvrit. C’était Alexy. Elle était très séduisante dans des boxers de velours rouge et un t-shirt blanc. Elle est venue se coucher sur mon lit et Karine est venue nous rejoindre. Toutes les trois nous sommes embarquées sous un mince drap de soie. Et nous avons éteint toutes les lumières, même la tv...


Je commençai une discussion et tout d’un coup la main de Karine s’aventura sur ma cuisse. J’ai mouillé ma petite culotte. Ma main s’aventura sur les seins d’Alex. Je caressais avec lenteur ses mamelons.J’écartai les jambes pour que Karine puisse me caresser avec plus de facilité. Ses mains se promenait sur mes cuisses lisses. Pendant ce temps, Alex avec ses beau petits cheveux blonds est venu s’assoir sur ma face. Je la lichais avec vigueur, ma langue jouais avec sa fente d’amour. Elle aimais çà la salope...


Je ne peux pas dire que le traitement similaire que m’infligait Karine me laissait indifférente. Je rentais les doigt de ma main gauche dans le minet d’alex et avec ma main droite s’accentuais la pression de Karine sur mon entrejambe. Elle se régalait. Nous avons continué ce manège pendant 1 heures, joussant à tour de rôle, sauf Karine. Nous apercevant que nous l’avions négligé. Elle et moi avons décidé de la faire jouir comme une folle. Je lui ai enlevé son déshabillé dévoilant un corps parfait. Nous lui avons suçé la poitrines , licher le minet, et dilater l’anus. Elle poussa des cris de jouissance et, à bout de force. Alla se coucher. Alex et moi dormirent ensemble, entrelaçé...


Piscine


En sec.3 nous avions des cours de piscine. Une après-midi de décembre, je suis allé rejoindre Alex au vestiaire pour qu’on puisse se changer. Une nouvelle fille était arrivée à l’école. À ce que j’avais appris, elle était très belle et semblait appréçié les filles...mmmmm... Une fois que nous avons enfilée nos maillots. Elle se diriga vers la piscine pendant que j’allais me soulager d’un besoin naturel.


Aux toilettes, je croise la nouvelle. Sans crier gare, Elle plaque une main sur les fesses. Elle me chuchote ...rejoins moi ici après le cours...Je suis agréablement surprise. Pendant ce cour, la classe a joué au water-polo. Pendant que je nageais, elle me caressais discrètement. J’avais hâte au plus au point que le cour finisse...


Lorsque la cloche se fit entendre, je dis à Alex d’allée m’attendre dans notre chambre pour que nous puissions aller dîner en ville. Elle me fait signe que oui et je m’enferme dans une toilette pour attendre que tout le monde sois sortis. Lorsque je ne perçus plus un son. Je suis sortis discrètement. Mon bikini Nike noir de sport commençait à sécher. Elle m’attendait elle aussi en maillot...


Nous nous sommes embrassés impétueusement pendant qu’elle minute. Elle avait un corps semblables au mien et nous avions le même âge. Son baiser étais fantastique. Jennifer m’enleva le haut de mon maillot et me caressa le buste juste qu’à temps que je jouisse comme une folle. Des frissons bousculaient mon corps d’ADO. Jen descendis et licha ma vulve à travers le tissus. Ce dernier redevint vite mouillé. Tout en continuant de se régaler comme dans un buffet. Elle commença à faire descendre mon slip de sport. Une fois que j’eus été nues comme une feuille. Elle pénétra 2 doigt dans ma fente tout en continuant de titiller mon clitoris.


Voyant sûrement que j’en demandais plus, Jen enfonça deux doigts dans mon cul et commença un va te vient incessant la aussi. J’eus un orgasme prodigieux digne d’une reine d’harem. Une fois que j’ai eu un plaisir sans borne, elle s’en alla en me disant ? au prochain cours... ?. Je vis sur ma montre qu’il était 5 heures. Il était temps que je rejoigne mon amie pour aller s’éclater dans les bistros. C’était vendredi après tout !!!


Je me dirigais dans le vestiaire vide vers ma case. Je défis le cadenas. Je me mis nue et je m’essuyais. Une fois mon corps sec, je mis un slip et un porte-buste de dentelle noir. Je me sentis très séduisante...J’enfilai un camisole bedaine laissant voir mon nombril. Je revêtis par la suite un pantalon cargo en tissus de toile beige. Ma camisole bedaine laissa nue mon nombril. Après m’être habillée, je sortis du vestiaire et me diriga vers ma chambre. Alexandra m’attendait. Nos lèvres se sont collées discrètement et nous sommes parties pour la ville dans ma rutilante Jaguar YK8. Comme la ville est à plus de deux heures, elle et moi avons prévu dormir en ville, au Ritz. Que c’est bon d’être riche parfois...


Hôtel


Alexandra et moi nous sommes éclatés jusqu’à ce que nous sommes partis vers 11 :30. Nous avions bu, mais pas trop. Une fois arrivées à l’hôtel, je suis allée m’enregistrer pendant qu’Alex déchargeais les bagages. Le maître d’hôtel qui est un ami de mon père m’a réserver une suite très luxueuse du dernier étage. Je le remercies en prenant ma clé. Nous prîmes l’ascenseur alors nous fûmes arrivées à notre étage en moins de 2 minutes. Elle moi avons un rapide tour du proprio et nous nous sommes déshabillées. Tout en l’embrassant, je la couche sur le lit. Le bout de ses nichons est devenues tout dures. Ma langue les titillais sous les cris de plaisir de Alex. Ma salive répandais partout. L’alcool et mon traitement semblait enivrer ma compagne au plus haut point. Je descendais vers son antre secrète. J’étais excité comme jamais. J’atteint finalement sa vulve que je branle avec mes doigts tout en lui lichant les cuisses. Je liche finalement ses lèvres puis elle atteint l’extase pendant que son jus se déverse dans ma bouche. Nous nous sommes endormis enlacés bercés par nos jouissance respective. Qui a t’il de plus beau que deux corps de femme ?...


Toilettes publiques


Pendant notre dernière année au sec., un vendredi après-midi, Alex et moi avons décidé de sortir de nos cours respectifs pour se rejoindre dans les toilettes.

C’était la dernière période après tout ! Dès que le cours commence, je dis à mon prof de ERC que j’ai mal au ventre car je suis en SPM. Elle comprend et m’envoie au toilettes. J’arrive dans les toilettes et elle est déjà là. Elle est très séduisantes en

Jupe de soie et chemisier blanc...Je me dirige vers elle et nous nous enfermons dans la toilette pour handicapées. Elle m’appuie contre le mur et commence à m’embrasser les seins. Nous ne pouvons pas rester plus de 10 mn. Alors je lui dit de se dépecher car mon plaisir est aussi très grand. Elle déboutonne ma chemise et m’embrasse les seins...Mes têttes se durcissent ? Elle n’enlève pas mon soutien car on n,a pas le temps. Alex arrive à mon pantalon cargo en mince toile et presse sa tetes sur mon pubis. J’ai du plaisir mais je lui dit de me décullotter car je veux pas arriver dans la classe avec l’entre-jambe toute mouillée. Sans prendre de temps, elle dezippe et déboutonne ma culotte. Elle baisse mon slip tout

Mouillé et me masturbe. Je me force pour pas crier...Elle joue avec mon clito et me passe un doigt. Elle va vite et 3 min. plus tard je jouie...Elle essuie tout avec du pq et elle s’assit sur le siège de toilette...


Je la déculotte et je m’affaire à mon agréable tache et elle ne tarde pas à jouir...

Nous nous rhabillons et je l’embrasse avec vigueur et nous repartons à nos cours respectifs. Nous nous sommes jurées de recommencer ce soir...


Laissez moi vous dire que le cours a été longs en esti !


Piscine (suite)


Je suis allé à mon cours d’éduc et le fait qu’Alex est une sortie avec sa classe de BIO faisait mon affaire !!!


Jen me parla dans les vestiaires et je lui dis que j’aillais payer ma dette après le cours. Elle m’adressa un sourire et nous sommes allée au cours. L’eau nous excitait toutes les deux...


À la fin du cours, je la rejoignit dans les douches publiques lorsque tout le monde étaient partie. Du moins je le croyais...


Elle se coucha et partie toute les douches si bien qu’un smog de poussière se fit..

Je lui enlevai son slip et je lui embrassé l’entre-jambe, les cuisses en particulier.

Elle aimait ca et sa chatte mouillait abondamment.


Finalement, je mit ma tetes sur sa chattes pas épilées comme la mienne et elle cria de joie !!!!!!!oui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!haaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Elle criais et je continuais plus fort et en profondeur. Tout en la lechant, je mis de son crue sur son anus et je l’enculai avec mes doigts. Elle me dit qu’elle adorait l’enculage...Je la baisais des 2 trous et 15 minutes plus tard elle jouie comme une folle...J’ai continué mon mouvement et je réussis à lui arracher 1 autres orgasmes plus puissant que le précédent. Pour terminer, je l’ai lavé partout partout...


Je me suis couché sur elle et nous avons échangées un long baiser. Je me couche à cotés d’elles et nous nous reposons. Pour finir de moment intense , j’ai commencai à jouai avec mes lèvres et elle m’a imitée.


Nous avons presque jouie en meme temps. Lassé, jen et moi nous sommes dirigé vers les vestiaires ! Elle enfila une jupe et une camisole très sexy...

Elle était tellement belle !!! Encore nue, je l’admirais avec amour...Elle s,approcha de moi lorsqu’elle eut fini et se passa l’index gauche...Elle mit finalement ce doigts sur ma bouche et me le fit goter pour m’empêcher de parler...Je goutai son jus pendant qu’elle me murmurait :Viens me rejoindre à 11 :30pm. Chambre 120. J’aurai une amie...


Elle s’en alla la dessus et je finit de m’habiller excitées par le perspective de baiser avec 2 autres filles...Ca promettait d’etre inoubliable !!!


J’ai enfilé un slip et un soutien en soie rouge puis une joue courte. Je mis un chandail bedaine...J’étais très séduisante...Les gars fantasmait sur moi mais j’aimais les filles alors...À 16 ans, J’étais une lesbienne active...Je partis manger une bouchée en ville et par la meme occasion m’ acheter de la nouvelle lingerie pour cette occasion...Je regardais ma montre pour pas etre en retard ! Hummmmmmmmmmmm...j’ai hate !...


Ville


Après avoir mangé une bouchée dans un resto-pub, je suis allée dans le magasin de lingerie féminine le plus réputé, Lejaby. La vendeuse me montre 4 nouveautés et je me décide à aller les essayer.


Je craque finalement pour un slip et soutien en soie peche...C’est fou ce qu’il moule bien mon corps ! Je le met et j’enfile par-dessous une jupe et un polo à encolure en V.


Pour retourner à ma voiture, jr sentis le vent sur mes seins et sur ma chatte.


Le trajet jusqu’au pensionnat me paru long en ...


Chambre 120


Je stationne ma voiture dans le parking et je marche vers le hall. Je prend l’ascenseur jusqu’au 10e étages. Je me dirige avec excitation vers la 120. Quand j’y arrive finalement. Je cogne à la porte.


Une grande blonde(semblabe à Alex) avec un corps de déesse vint me répondre...


Elle me déshabilla du regard et me fit entrer. Jen me salua généreusement...Ce qui nous attendait en ce beau samedi soir de d’Août semblait la faire languire au plus au point...


Je m’assis sur le deuxième lit avec Jen. Cette dernière m’expliqua qu’elle partageait sa chambre avec Sarah(c’est comme cela qu’elle s’appelait ) depuis le sec. 1 et elle m’expliqua qu’elles étaient des lesbiennes convaincues ! Sarah me demanda par la suite desa détails sur ce que j’aime en baissant avec des filles...


Je lui dit que les filles étaient plus douce que les gars que j’appréciait la douceur...


Elles m’appuyèrent avec empressement...Jen me demanda si ca me dérangeait que je passe la nuit ici ? Je leur répondit que non car Alex revenait lundi matin alors j’étais provisoirement célibataire ...statut que j’étais loin de détester !!!


Nous avons jasé jusqu’à 1hrs du matin. Nous avions prolongé notre désir mais il était maintenant trop grand ! Sarah vint nous rejoindre et nous sommes allées dans la douche. Nous avons mis de l’eau chaude et nous sommes embarqués sous le jet brulant qui était très aphrodisiaque. Malgré l’heure tardive, nous étions très réveillées !...


Je m’étendis dans le fond de la douche qui était en vérité un bain tourbillon. Sarah commence à me masturber pendant que Jen s’assisait sur ma face. Elle s,appuie sur ses genoux et je lui liche la chatte.


Sarah continuait et jen était très excitée. Elle se trémousse pendant que je lui roule une pèle d’enfer.


Je rentrais mon nez dans sa fente et elle me dit de l’enculer. Tout en la lichant, je lui met 3 doigts dans le petit droit. Je vais lentement pour faire durer le plaisir mais elle veut que j’accélère...


J’accélère à contre coeur et elle jouie longuement...


Nous sommes allées nous couchez à bouts de force ...


Le lendemain


Je me suis réveillée à 11 hrs. et je vis Jen qui dormait mais Sarah se réveillais. Je lui dis bonjour et me dis qu’elle allais faire du sport. Est ce que je voulais en faire ? je lui répondis que oui. Je la rejoindrais ai gymnase dans 30mn. Je me suis habillée comme hier et je suis retournée à ma chambre.


Je me suis fait couler une douche et je me suis déshabillée. Je suis embarquer sous le jet je me suis relaxé puis lavé. Je me suis mis un survêtement de sport et j’ai pris mes affaires de toilette et je suis parti pour la palestre. Elle m’attendait et nous étions seules...


Elle me jasa pendant quelle s’habillait en sport. Je fis de meme...J’ai enlevé mon survet. et j’ai mis par dessous un slip et soutien de sport et un chandail bleue. Lorsque nous fûmes prêtes, je me dirigais vers le gymnase. Nous étions seules exceptés deux gars qui s’entrainait dans la salle de conditionnement physique dans le fond

Diffuse en direct !
Regarder son live