Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 308 fois
  • 20 J'aime
  • 0 Commentaire

Correspondance avec un ami

Chapitre 1

Mon cul est une incroyable salope

Gay

Bonjour, étant depuis plusieurs années passionné de pornographie, j’ai rencontré virtuellement quelques personnes qui me sont bien agréables avec qui j’adore discuter de sexe en général en partageant des fichiers ou des anecdotes, et le récit qui suit est une des aventures que j’ai partagé avec un camarade aux goûts communs.



Salut tu vas bien ? Il faut que je te raconte ce qui m’est arrivé !


Je ne sais pas si c’est le fait que ma copine m’ai baisé par derrière récemment ou qui ou quoi ou qu’est-ce mais mon cul est devenu très gourmand et très disponible depuis peu ...


Ça fait quelques jours déjà que je le sens appeler mes doigts pour des petites caresses par ci par là, quelques fois ils se sont aventurés doucement et délicatement et ils ont été accueillis chaleureusement, sans pour autant en faire une fouille en profondeur, juste un doigt pour vérifier que la serrure est bien huilée en gros.


Mais ce matin, sans qu’il n’y ai eu aucune allusion sexuelle de nulle part il s’est passé une chose que je n’avais jamais imaginée ...


Je me suis remis à courir pendant le confinement, ma tenue pour aller courir c’est T-shirt, sweat pull, pantalon de jogging et legging corsaire en dessous, pas de caleçon, je ne sais pas pourquoi mais je n’en avais pas envie la première fois et comme ça s’est bien passé je n’ai pas voulu changer.

Au moment d’enlever mon caleçon et d’enfiler mon legging, j’ai sentie une énorme envie venant de mon anus, je me suis accroupi et j’ai commencé à me toucher la rondelle pour voir, elle était souple, j’ai tout de suite ouvert mon armoire à gode et j’ai fouillé, j’ai sorti mon petit rosebud noir que tu as déjà aperçu, je l’ai présenté et sans pour autant le rentrer j’ai bien senti que mon cul avait envie de le recevoir, j’ai bavé sur mes doigts, fouillé, dilaté, lubrifié légèrement mon petit trou et j’ai recommencé en ayant sucé le rosebud préalablement.

Mon fion l’a avalé d’un coup, j’ai savouré sa mise en place et les sensations qui vont avec. J’ai enfilé mon legging et en me relevant mes yeux ont été attirés par un autre sextoy, un des oeufs vibrants de ma collection avec sa montre connectée, ma bite a entamé son éveil, tu me connais je n’ai pas pu résister, j’ai de suite rabaissé le vêtement, retiré le rosebud et présenté le bel oeuf que j’ai léché a l’entrée de ma rondelle, j’ai activé la montre connectée pour le faire vibrer et je l’ai poussé doucement, je pense que j’aurai pu y aller plus franchement quand je vois que mon anus l’a englouti avec une telle facilité que j’en rigole encore ...

J’ai joué un peu avec les différents modes de vibrations c’était très bon, mais je devais toujours aller courir et c’est là que l’idée m’est venue, et si je courrais avec ces jouets dans mon cul !?

J’ai sucé le rosebud et je l’ai enfoncé derrière l’oeuf, ça faisait bouger la bille à l’intérieur c’était génial, j’ai vérifié que la tige de l’oeuf était toujours accessible et j’ai terminé de me rhabiller. Je suis parti courir, au début c’était bizarre j’ai cru que tout le monde savait et me regardait bizarre, pourtant mon érection s’était calmée et après maintes essais sur moi ou ma copine je savais très bien que le bruit est imperceptible sauf en plein silence et en étant juste à côté et encore. Je n’avais pas la sensation de courir de manière étrange non plus.

Bref j’ai continué ma sortie, je ressentais des sensations très étranges, une sorte de plaisir inhabituel car seul mon anus était stimulé et d’une manière dont je n’avais pas l’habitude, mélangé a l’excitation de ce que je faisais et à celle d’être découvert, du coup j’avais un sourire énorme affiché sur mon visage alors que d’habitude je tire la langue à force de cracher mes poumons.


Mon footing étant terminé je suis rentré m’étirer et me doucher, pour les étirements on repassera parce qu’avec les vibrations je n’arrivais pas à tenir une seule position, j’ai bien tenté de changer les tempos du vibreur mais je le sentais toujours aussi bien. Il a continué de m’exciter le salaud.

Je me suis déshabillé et une fois nu j’ai décidé de changer de calibre, du plus gros, du plus long, je suis allé chercher dans l’armoire les 3 godes ventouses que tu connais et du lubrifiant, je les ai fixé dans la douche, l’énorme (29cm de long pour 6 cm de diamètre) par terre et les deux autres de bonnes tailles (16 cm de long pour 4,5 cm de diamètre et 24cm de long pour 4,2 cm de diamètre) sur le mur a hauteur de fesses. Et j’ai lancé une vidéo porno que j’avais en mémoire dans mon tél, le hasard à fait que c’était une actrice qui se masturbait l’anus avec des bons gros dildos seule ou aidée du caméraman, tu te doute bien que je n’ai pas eu de mal à m’identifier à elle et à vouloir ressentir son plaisir.

Je me suis agenouillé dans la douche et j’ai pris en bouche une à une les verges caoutchoutées enfin sauf la dernière qui est trop grosse, je n’arrive même pas à faire le tour du gland avec mes lèvres ahah.

Je me suis relevé et retourné les choses sérieuses commençaient, j’ai écarté mes fesses et posé ma rondelle sur le plus fin des deux fixés au mur, le passage a été difficile, je sentais que mon anus s’était déjà rétréci légèrement et que ça manquait de lubrifiant.

J’ai sucé encore plus goulûment ces 2 bites, j’ai rajouté du lubrifiant et je les ai bien branlé sur toutes la longueur, jusqu’aux couilles fictives, j’ai déposé une noisette de lubrifiant sur le gland du monstre au sol et une autre sur ma rondelle et j’ai réitéré le mouvement avec plus de succès cette fois-ci.

Je me suis carrément empalé jusqu’à la garde, mes fesses sont rentrées en contact avec la faïence fraîche, sensation particulière. J’ai effectué quelques mouvements en avant et en arrière tout en regardant mon écran posé plus loin à l’abri de la douche et de ses éclats. Je me suis concentré sur les mouvements que l’actrice faisait avec son gode pour essayer de les reproduire et puis j’ai changé de queue, je me suis retiré et j’ai fait glissé ma rondelle sur l’autre verge plus courte mais plus épaisse, plus épaisse que ma bite d’ailleurs, donc je peux facilement comprendre ce que ressent ma copine à chaque sodomie. La aussi même méthode, je prends vraiment bcp de plaisir, je suis dans une sorte d’état de trans, je ne fais plus attention qu’à mon propre plaisir oubliant même parfois l’écran.

J’ai commencé à me masturber, à faire gonfler mon gland et ma verge tout en alternant les godes qui me remplissaient chacun leur tour.

Pour voir si mon anus était bien dilaté je me suis assis sur le gros monstre au sol, et franchement je ne sais pas si j’arriverai à me l’enfiler un jour celui là, car j’ai beau y mettre tout mon poids dessus, je sens bien mon anneau s’écarter, se distendre, mais jamais le moindre centimètres n’a commencé à me pénétrer, il est bien trop large pour moi encore.

J’ai profité de la position pour recommencer à sucer celles fixées au mur tout en masturbant l’autre, je m’imaginais dans un gang bang où j’étais l’attraction principale, tu me connais, toujours aussi pervers et gourmand ^^

Sur le plus long et plus fin j’ai essayé de faire des gorges profondes pour voir, y à pas à dire c’est de la technique, j’ai eu ce que j’ai imaginé être des gag reflex et j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Un changement de bruit dans la vidéo m’a fait tourné la tête pour voir ce qu’il s’y passait, le caméraman lui enfonçait deux godes de belles tailles, comme les miens voir plus, un dans le cul et un dans la chatte, l’actrice criait de plaisir et mon érection s’est réveillée de plus belle.

J’ai décroché le long et fin pour le fixer a côté de moi a hauteur de mon visage.

Je me suis empalé a nouveau sur le gode plus épais et j’ai commencé à jouer mon rôle de salope comme dans mes fantasmes, je suçais et me faisais baiser le fion en même temps, je m’appliquai du mieux que je pouvais pour sucer correctement car la bite caoutchoutée frottait sur ma prostate et commençait à me rendre dingue.

C’est la première fois que ça le faisait autant d’effet, j’ai continué en accélérant la cadence, le plaisir montait, montait et montait encore je gémissais tout ce que je pouvais, j’ai lâché la bite de ma bouche pour crier au moment de l’orgasme mais aucun son n’est sorti tellement je me suis senti emporté par cette sensation de plaisir j’ai fini à genoux sur le carrelage de la douche en train de chercher ma respiration. C’était incroyable, un pur délice.

Je pensais avoir joui pendant cet orgasme, mais en fait pas du tout, ma bite était plus droite que jamais et je voyais bien qu’il n’y avait que le liquide transparent "le précum".

Mes mains ont commencé à astiquer ma queue tout en regardant a l’écran cette belle salope se faire éclater le cul par tous ces jouets. Je me suis branlé énergiquement jusqu’à gicler sur le gode ventouse qui remplissait mes fesses il y a peu, je l’ai recouvert de mon sperme. Et vas savoir pourquoi, moi qui d’habitude n’aime pas trop ça, j’ai nettoyé tout ce sperme avec ma langue et ma bouche en suçant cette queue ...


J’en ai encore le parfum sur ma langue tellement ça m’a marqué.


Je suis désolé de t’envoyer autant de lecture, mais je sais que cette anecdote va te plaire et t’exciter, j’espère que tu prendras du plaisir en pensant à moi, en m’imaginant faire tout ça.


J’attends tes réponses



Merci d’avance à tous ceux qui ont pris le temps de lire ce récit, pour info c’est mon premier essai.

Diffuse en direct !
Regarder son live