Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 31 235 fois
  • 72 J'aime
  • 4 Commentaires

Un couple fait une drôle de rencontre avec un jeune mâle

Chapitre 1

les aléas du net

Inceste

Le mâle dominant a un rendez-vous avec un couple. Mais pour une fois, ce sera très spécial pour lui.


On ne peut plus rien cacher de nos jours. Et le problème c’est que ça joue des fois de sales tours.

Audrey et son mari forment un couple que l’on peut appelé moderne aux mœurs assez libres.

Leur fille Léna vit encore avec eux mais ils ne voient que rarement leur fils en pension loin de chez eux et toujours en vadrouille quand il est là.

C’est même pire depuis six mois. Il a dû se passer quelque chose car à peine arrivé, il est plongé sur son ordi et s’absente tout le temps.


Léna les a surprit plusieurs fois en train de s’envoyer en l’air et frustrée s’en est prise à son frère pour parfaire son « éducation ».


Leurs parents cherchent des fois un ou une partenaire pour partager leurs ébats. Les copines de débauche d’Audrey lui ont fait part d’un nouveau venu sur le marché, on peut le contacter sur le net.

Avec l’accord de Pierre, elle est rentrée en contact avec lui. Il lui a répondu que d’habitude, il ne donne pas suite à ces demandes mais leurs connaissances communes ont fait basculer sa décision.

Ils ont pas mal échangé, envoyé des photos en floutant les visages et de fil en aiguille, elle en a peut-être trop dit sur son foyer.

Elle a beau employer un pseudo, elle lui a donné leurs âges, la ville ou ils habitent et des tas de petits détails qui peuvent peut-être permettre à un petit malin de savoir qui est à l’autre bout du clavier.

Brusquement, un jour, il n’a plus répondu à ses mails après un nouvel envoi de photos. Audrey n’a pas très bien compris pourquoi il avait coupé les ponts.


A force d’insister, il a repris de nouveau le dialogue mais la tournure de ses phrases a changé.

Au début avant qu’il coupe, ils s’étaient pratiquement mis d’accord pour un rendez-vous mais maintenant il repousse sans cesse l’échéance.

A force de persuasion, Audrey réussit à avoir enfin une date pour se rencontrer et un lieu mais il a mis des conditions, une autre personne sera présente à qui il faudra obéir et il portera un masque pour garder l’anonymat. Ils ont hâtes de connaître ce jeune homme qui les intrigue.

Les photos de lui mettent Audrey un peu mal à l’aise, elle ne sait pas trop pourquoi, peut-être le contraste de ce corps d’ado attardé avec une verge comme elle en a rarement vue dans leurs vies de débauche.

Un souvenir remonte à la surface, quelques années après son mariage et la naissance de Léna, elle a trompé son mari avec un amant qui était aussi bien doté que ce jeune mâle... Enfin... Les souvenirs embellissent des fois la réalité.

Elle a 41 ans, mariée depuis deux décennies et travaille à mi-temps pour garder un peu d’indépendance car son mari a une situation plus que confortable.

Physiquement, ce n’est pas une beauté fatale mais malgré deux enfants elle est encore désirable et plaît toujours aux hommes. Ses aventures avec son mari prouvent qu’elle n’a rien perdu de son pouvoir de séduction et pour une quadra, c’est rassurant.


Elle adore son mari et malgré les années qui passent ils vivent encore le parfait amour qu’ils entretiennent au niveau sexuel par leur complicité dans ces soirées chaudes.

Les performances de son mari déclinent un peu et il a trouvé ce moyen qui permet à sa femme de ne pas sombrer dans la routine et d’assouvir ses fantasmes. Elle aime les hommes bien membrés et ce n’est pas son cas, un peu en dessous de la moyenne.

Petit à petit pendant l’acte avec ces inconnu (e)s, de passif, il est devenu participatif et n’est pas le dernier à goûter à la virilité de leur partenaire occasionnel et ma fois il y prend plaisir sans pour autant virer pédé.


Le jour est enfin arrivé, Audrey a passé sa tenue de combat, une robe assez échancrée pour mettre en valeur sa poitrine et rien dessous. Plus pratique et ça ménage ses sous-vêtements qui ont des fois fait les frais de la fougue de ses partenaires.

Une fille d’une vingtaine d’année les reçoit. Elle se présente, Sophie... et les introduit dans une chambre pleine de pénombre avec un grand lit appuyé contre un mur. Elle ne porte qu’un string qui ne cache pas grand-chose et un soutif qui cache de petits seins fermes qui n’en n’ont nul besoin.

Dans un fauteuil, leur futur partenaire les attend. Il porte un polo foncé et un jean déchiré un peu partout laissant voir un slip noir.


Sophie prend la parole :

— Audrey, vous aller dévêtir Mr X que vous appellerez Eros puis vous ferez l’amour avec votre mari devant lui jusqu’à ce que vous explique la suite !

Audrey suit les directives et s’approche d’Eros, il ne répond pas à ses questions.

Elle lui fait lever les bras pour lui retirer son polo et lui dit de se lever pour enlever son pantalon.

Un malaise la reprend devant le corps dénudé du jeune homme qu’elle distingue à peine.

Elle s’attaque enfin à son dernier vêtement, passe les doigts entre la peau et l’élastique du slip et descend le dernier rempart qui va lui permettre de voir de près cette verge qui l’a tant impressionnée sur les photos.

Elle baisse son slip. Il ne bande pas mais le pénis flasque a déjà une belle dimension. Elle veut le saisir mais Sophie lui tape sur les mains en secouant la tête. Pas touche !


Son mari Thomas ne perd pas de temps, il a l’habitude depuis le temps de faire ça devant un public.

Il lui retire sa robe, sort son sexe déjà dressé et la prend sans autres préliminaires.

Audrey ne peut retenir un petit cri de satisfaction bien que son but soit de faire l’amour avec leur hôte. Son mari a toujours été un rapide, il accélère ses coups, guettant l’excitation de sa femme.

Eros réagit mollement à la vision du mari baisant sa femme devant lui et Sophie vient réveiller la Bête ensommeillée de ses mains.

Le scénario est excitant et il remarque que la femme du couple ne quitte pas des yeux son entrejambe ou tel la croissance du roseau, son engin prend vite l’apparence du baobab.



Sophie encourage Audrey de la voix :

— Montre à Eros comment tu jouis avec ton mari !

Elle ne sait pas si c’est ce qu’elle voie, ce que lui fait son mari déjà sur le point de jouir ou un peu des deux mais son visage béat prouve qu’elle y prend son plaisir.

Sophie ne les laisse pas reprendre leur esprit et leur ordonne :


— Vous avez la permission de me relayer pour entretenir l’érection d’Eros, mais cela se limitera pour le moment uniquement à vos bouches !

Le jeune mâle va s’étendre sur le lit tout plat accolé au mur le plus sombre.

Le couple se sépare pour se positionner de chaque coté de lui et à tour de rôle, leur tête vient s’appuyer sur le ventre du garçon pour prendre en bouche l’orgueilleux chibre. Le mari ne cède en rien à sa femme au plaisir de gober un tel monstre y allant de son commentaire quand sa femme monopolise l’énorme sucette :


— Ça me rappelle la fois avec les trois black biens montés, surtout Akim, bien que ce chibre soit peut-être encore plus massif. Mais il faut dire que sa queue était en proportion avec son physique. Il devait bien faire dans les 1m95 et 110 kilos.

Sophie est venue en renfort, elle se glisse entre les jambes du garçon pour avoir sa part et passer le témoin d’une bouche à l’autre.

Audrey lui fait une pipe d’enfer pendant que son mari pétrit deux couilles en proportion malgré l’interdiction de Sophie qui pendent très bas. Elle s’en aperçoit mais les encourage :

— Oui ! Mettez-y aussi les mains sinon vous ne réussirez jamais à le faire jouir !


Eros reste inactif, ce n’est pas son habitude, aimant bien mener la danse. Thomas encourage Audrey qui ne se le fait pas répéter deux fois :

– Touche-la ma chérie, tu en meurs d’envie !

Elle tend la main et saisit le membre puis retire ses doigts comme si une décharge électrique l’avait repoussée. Que lui arrive-elle ? Elle n’est pas si réservée d’habitude.

— Vas-y ! Tu en as saisi bien d’autres !


(A suivre)

Diffuse en direct !
Regarder son live