Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 909 fois
  • 176 J'aime
  • 3 Commentaires

Un couple heureux

Chapitre 1

Promenade au parc

Avec plusieurs hommes

Un couple heureux


Chapitre 1


Promenade au parc


Comme plusieurs fois par semaine, Annie et Michel vont marcher dans le parc proche de chez eux.

Il s’agit de s’entretenir quand on n’est plus de première jeunesse. Depuis quelques mois, ils discutent de l’évolution de leur vie sexuelle et ils constatent que la routine leur fait perdre de l’attrait et ils se demandent ce qu’ils pourraient faire. Pour le moment, ils n’ont pas trouvé la solution.

Ils marchent côte à côte en saluant les autres promeneurs qu’ils croisent.

Aujourd’hui, ils vont bientôt rattraper un monsieur qu’ils rencontrent souvent et qui est toujours seul. Arrivés à sa hauteur, ils le saluent.


— Bonjour, on se rencontre souvent ici.

— Bonjour, oui, j’aime bien venir, ça me passe le temps, et le parc est très beau.

— Nous vous voyons toujours seul, vous êtes tout seul ?

— Oui, malheureusement, je suis veuf.

— Nous sommes désolés, nous ne voulions pas vous faire de peine.

— Non, c’est pas grave, et puis ça fait maintenant deux ans, alors...

— Vous pouvez nous tenir compagnie, si vous voulez, on n’a pas fini notre tour.

— Volontiers, ça me fait bien plaisir.


Ils poursuivent leur promenade, Annie flanquée de chaque côté par les deux hommes, son mari et le veuf.


— A propos, on va quand même se présenter, mon mari s’appelle Michel et moi c’est Annie.

— Je suis Thomas.

— Si ça ne te dérange pas, on va se tutoyer, Thomas.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Non, au contraire.


Pendant qu’ils marchent en bavardant, Thomas regarde Annie avec plus d’attention. Par instants, il reste un peu en arrière pour la détailler.

Annie est une brune plantureuse assez grande au visage avenant. Si elle n’est plus toute jeune, on voit qu’elle a dû être très belle. Elle est vêtue d’un chemisier blanc qui dissimule une poitrine qu’il devine assez forte, mais ferme, et d’une jupe imprimée mi longue qui ondule sur des jambes qu’il devine superbes.

Thomas retrouve les sensations qu’il avait perdues depuis la perte de son épouse. Il essaie de se réfréner malgré tout et essaie de suivre la conversation avec ses nouvelles connaissances.

Ils finissent par avoir fait le tour du parc et se retrouvent sur le trottoir.


— Tu veux venir boire un café à la maison, Thomas ? propose Annie.

— Ah, volontiers, merci beaucoup.

— Alors, viens, on habite tout près.


Ils arrivent devant la maison du couple, Michel ouvre et ils entrent.


— Installez-vous au salon, je vais préparer le café, dit Michel.


Annie s’assied sur le canapé et fait signe à Thomas de s’asseoir à côté d’elle.

Il se place assez près d’Annie et il se tourne un peu vers elle.


— Je ne devrais peut-être pas le dire, mais j’envie ton mari.

— Pourquoi ?

— Eh bien d’avoir une femme comme toi.


Annie le regarde en riant.


— Oh la la ! Tu me fais du plat ?

— Excuse-moi, ça a dépassé mes pensées.

— Ce n’est rien, et ça me fait plaisir.


Annie s’est approchée un peu de Thomas, il sent la chaleur de sa cuisse contre la sienne.


— Ah, alors tant mieux. Mais ce serait plus prudent que je parte.

— Mais non, au contraire. Je te plais tant que ça ?


Annie a posé sa main sur la cuisse de Thomas


— Pour dire la vérité, tu as réveillé mes sens.


Avant qu’elle ait répondu, Michel arrive avec le café. Pendant qu’ils sirotent leur café, personne ne parle, Annie sourit à Thomas et ne cherche pas à prendre ses distances bien qu’elle soit tout contre lui. Michel est assis de l’autre côté d’Annie. Il regarde Thomas.


— Tu regardes ma femme, Thomas. Elle est belle, n’est-ce pas ?

— Euh... Oui, très.

— J’ai remarqué que tu ne la quittais pas des yeux tout à l’heure au parc. Et toi, qu’est-ce que tu en penses, Annie ? Il est pas mal, Thomas.

— Oui, il me plairait bien aussi.

— Eh bien, alors, si tu veux, Thomas, Annie est à toi. D’accord Annie ?

— J’attendais que tu me le demandes. Dit-elle en passant son bras autour des épaules de Thomas.


Thomas ne sait pas quoi faire, c’est si soudain pour lui. Annie l’encourage en approchant sa bouche de la sienne, elle y pose ses lèvres, alors il l’enlace et pose sa main sur son sein. Il commence à la caresser tandis qu’ils s’embrassent à pleine bouche. Puis il s’enhardit, sa main descend le long du ventre, des cuisses, se glisse sous la jupe et remonte le long des cuisses, puis entre les cuisses, il sent la chaleur augmenter en s’approchant de sa culotte, elle écarte ses jambes pour le laisser la caresser sur sa culotte, puis il glisse ses doigts dans sa culotte et atteint enfin sa fente humide.


Pendant ce temps, Michel déboutonne le chemisier d’Annie, lui enlève puis lui dégrafe son soutien-gorge. Les deux hommes lui caressent les seins et les embrassent. Annie caresse le sexe de Thomas à travers son pantalon, il bande déjà dur.


Puis Annie soulève le tee-shirt de Thomas et lui enlève, ensuite elle lui déboucle sa ceinture et lui baisse son pantalon. Michel ouvre le zip de la jupe et lui fait glisser.


— On va aller dans la chambre. Fait Michel.


Ils se lèvent et Annie emmène Thomas, enlacés et s’embrassant. Michel les suit en débouclant sa ceinture.

Annie enlève sa culotte et s’allonge tandis que Thomas retire son slip, montrant une bandaison magnifique. Il s’allonge à demi sur Annie et il l’embrasse de nouveau en lui caressant les seins.

Devant le lit, Michel se déshabille en regardant les amants.

Annie et Thomas s’embrassent longuement en se caressant, puis Thomas quitte ses lèvres et descend pour embrasser ses seins, il suce les tétons dressés, Annie gémit un peu sous les caresses, puis il descend encore lentement et il lui embrasse le ventre puis le pubis, enfin il lui remonte les cuisses et il lui lèche le sexe, elle fait des petits bonds à chaque fois que sa langue passe sur son clitoris.


Elle pousse des petits cris tandis qu’il la lèche et lui mordille les lèvres et le clito jusqu’à ce qu’un premier orgasme la submerge. Enfin, Thomas remonte, se place entre les cuisses d’Annie, il promène son gland le long des lèvres de la chatte bien épanouie puis il la pénètre. Il enfonce son sexe progressivement puis il commence à aller et venir lentement d’abord. Annie lui caresse le dos et l’attire contre ses lèvres, leurs bouches ne se quittent plus tandis qu’il va et vient de plus en plus profondément. Michel s’est placé de façon à bien voir la bite de Thomas coulisser dans la chatte de son épouse et il se branle lentement en les regardant.


Par instants, Thomas accélère, puis ralentit, Annie gémit de plus en plus fort, elle a noué ses jambes autour du corps de Thomas.

Enfin, Thomas va de plus en plus vite et fait coulisser sa bite sur toute sa longueur, puis soudain, il bloque sa bite au fond du vagin et il éjacule son sperme contre l’utérus d’Annie. Ils restent un long moment sans bouger, puis ils se séparent lentement, le sperme coule doucement de la fente ouverte.


Thomas reste allongé à côté d’Annie tandis que c’est au tour de Michel de venir entre les cuisses de son épouse, il n’en peut plus et il la pénètre tout de suite à fond, il va et vient très vite et ne peut plus se retenir, il décharge sa semence à son tour dans le vagin d’Annie. Quand il se retire, le sperme mélangé à la cyprine ruisselle entre ses fesses.


— Ah, vous m’avez bien fait jouir, mes hommes ! s’écria Annie.


Ils restent allongés un moment pour récupérer, puis ils se tournent tous les deux contre Annie et ils la caressent doucement sur les seins et le ventre. Elle tourne la tête pour en embrasser un, puis elle se tourne pour embrasser l’autre. Ils ont posé leurs bites sur son ventre et elle les prend en main. Forcément, au bout d’un petit moment, ils recommencent à bander tous les deux. Quand elle juge qu’ils sont bien raides, elle enjambe Thomas et s’empale sur sa queue luisante. Michel s’installe derrière elle et vu la quantité de foutre qu’elle a sur le cul, il n’a pas de difficulté pour lui mettre sa bite dans son anus. Ils commencent à la besogner en cadence tous les deux bien profondément, elle crie son plaisir tandis qu’ils grognent en la pilonnant.


Ils la pistonnent longtemps, faisant aller leurs sexes en profondeur, le ventre de Michel claque contre les fesses d’Annie qui est secouée à chaque coup, faisant sauter et balancer ses seins au-dessus de Thomas.


Finalement, ils jouissent presque en même temps, lui remplissant le rectum et de nouveau le vagin de foutre épais, puis ils s’écroulent les uns sur les autres, le souffle court et humide de sueur. La chambre est remplie du mélange des odeurs de sexe, sperme, mouille et sueur. Ils restent un bon moment sans bouger, les bites toujours enfoncées dans les orifices d’Annie. Quand les bites ramollies quittent à regret Annie, celle-ci se lève pour aller nettoyer toutes les sécrétions qui lui ruissellent le long des cuisses.


Elle est suivie par les deux hommes qui la rejoignent dans la douche. Ils se mettent un devant, l’autre derrière elle et ils la nettoient en douceur de la tête aux pieds. Ils lui font poser un pied sur le tabouret de la douche pour lui laver sa chatte dégoulinante et son anus boursouflé qui suinte encore le jus. Thomas glisse ses doigts dans sa chatte gluante et la fait gémir. Puis il la reprend dans ses bras et ils recommencent à s’embrasser pendant que Michel lui caresse les fesses. Il s’aperçoit que Thomas recommence à bander, il ne peut pas se retenir, il lui prend la bite en main et il le branle pendant que celui-ci masturbe avec plusieurs doigts la chatte de sa femme, la faisant crier de jouissance. Puis Thomas pousse un grognement et il décharge encore quelques giclées de foutre dans la main de Michel.


Ils finissent par se rhabiller et Thomas les quitte en se promettant de se revoir.

Après le départ de Thomas, Michel va voir Annie et lui demande :


— Alors chérie, qu’est-ce que tu en penses ?

— C’était vraiment super, je n’avais jamais autant joui.

— Tu voudrais recommencer avec Thomas ?

— Avec Thomas ou un autre, quand tu voudras !

Diffuse en direct !
Regarder son live