Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 929 fois
  • 125 J'aime
  • 1 Commentaire

Un couple libre.

Chapitre 1

Un vieux copain de fac...

Avec plusieurs hommes

Il est 7h00 ce matin là et Andréa se réveille après une bonne nuit de sommeil. Richard, son mari est à ses côtés. Le drap est un peu soulevé par une légère protubérance. Andréa sourit. Son homme doit probablement faire un rêve coquin qui lui donne ce début d’érection. Cette idée l’excite et elle décide d’en profiter. Elle rabat le drap et empoigne la belle verge de son homme. Elle aime cette queue qui lui procure tant d’orgasmes. Après l’avoir bien branlée, elle la porte à sa bouche et la suce avec application. L’homme gémit...

Brusquement voilà le réveil qui sonne finissant de sortir Richard de son sommeil.

-Punaise! déjà cette heure là? Je vais être en retard!

-Mais chéri, tu ne commences qu’à 9h00!

-Oui mais j’ai rendez-vous avec une cliente...Désolé ma chérie mais on ne va pas pouvoir faire un câlin ce matin...

-Oh zut! Moi qui adore commencer ma journée par un bon coup de bite!

-Ce sera encore meilleur ce soir ma coquine!

-Mhh ouais! Au fait, elle est bien foutue ta cliente?

-Ouais pas mal! Et puis elle a un regard fripon qui laisse de l’espoir...et je crois que je ne lui suis pas insensible...

-J’espère qu’elle ne va pas éponger tout ton jus de couilles!

-Tu sais que je recharge vite ma belle!


Il est 8h00, Richard est parti. "Je ne vais pas attendre ce soir, j’ai trop envie! " se dit Andréa. Elle décide de partir en chasse, de se promener dans la ville et de se laisser draguer. La situation de Richard lui permet de ne pas travailler. Richard est un magnat de la publicité et ses revenus sont plus que confortables.

Elle se choisit une tenue "de choc". Ce sera une robe rouge, moulante, courte et bien décolletée. Aux pieds des escarpins rouges à hauts talons. Comme dessous, son choix se porte sur un corset seins nus, pas de culotte et pas de bas. 

Elle se contemple dans la glace en corset noir et escarpins rouge. Sa poitrine lourde et ferme ainsi que son fessier volumineux sont bien mis en valeur.

"Mhh parfait!" se réjouit Andréa. A 32 ans, cette belle brune est vraiment très séduisante et les prétendants se bousculent. A ce moment, on sonne à la porte. Intriguée, la belle brune enfile rapidement un peignoir pour aller ouvrir.

-Coucou Andréa!

-Eddy? Non ce n’est pas possible!

-Eh ben si tu vois!

Dix ans qu’elle ne l’avait pas vu. Depuis la fin de la fac en fait. Eddy était un de ses meilleurs amis. Un peu plus qu’un ami en fait, un sexfriend plutôt. Pas d’amour entre eux mais ils aimaient se retrouver pour une bonne partie de fesses.

-Ca alors si je m’attendais! Mais entre!

Eddy pénètre dans le hall.

-Viens par ici au salon, tu prendras bien un café?

-Volontiers!

-Assieds toi j’arrive 

Elle arrive bientôt avec un plateau chargé des tasses et de la cafetière, elle fait le service et s’assied dans le canapé à côté d’Eddy.

-Alors, comment tu m’as retrouvée?

-Ben je suis de passage dans la ville pour quelques semaines. Je savais que tu étais mariée à Richard Plaste, le magnat de la pub. Ca a donc été facile de te retrouver...Alors dis donc ça y est t’es casée, à l’abri du besoin?

-Oh oui, j’ai une chance folle! En plus Richard est un mari attentionné et...un très bon amant!

-Eh ben dis donc! Ca y est, t’es rangée. Finies les aventures galantes?

-Oh ne crois pas ça! Quand une bonne occasion se présente, je ne la laisse pas passer. Richard non plus d’ailleurs!

-Je me disais aussi, nymphomane comme tu étais...

-Ben et toi, le coureur de jupons, t’es casé aussi?

-J’ai été...Divorcé depuis deux ans. Elle en avait marre de porter des cornes!

-Ha ha j’imagine!

Depuis un moment, Eddy reluque le décolleté d’Andréa. Il murmure:

-T’as toujours une superbe poitrine on dirait?

-Tu veux la voir? demande Andréa, flattée.

-Ouais! en souvenir du bon vieux temps...

La belle brune se lève et ôte son peignoir, exhibant sans pudeur ses formes rebondies.

-Putain t’es toujours aussi bien foutue!

Andréa se rassoit et demande à son tour:

-Et toi tu bandes toujours au quart de tour?

Avec un petit sourire, Eddy écarte les jambes.

-Je te laisse vérifier...

Andréa porte sa main à la braguette de l’homme.

-Mhh en effet!

Elle déboutonne la braguette et extirpe du caleçon une queue bien raide et bien longue. Elle empoigne le membre.

-Tu sais qu’on t’appelait Eddy la belle pine entre copines?

-Ah ouais?

Elle malaxe les couilles et commente:

-Putain elles ont l’air bien pleines!

-Ben ouais, une semaine que j’ai pas baisé!

-Mon pauvre! On va arranger ça...

Elle se penche et engloutit le membre avec avidité. Eddy gémit:

-Putain tu pompes toujours aussi bien ma salope!


De son côté, Richard est mécontent: sa cliente lui a fait faux bond, prétextant une indisposition passagère. Il décide alors de retourner chez lui. "Puisqu’elle voulait se faire limer elle va être servie!" se dit-il.



Dans le salon de la villa, Andréa se fait prendre en levrette par son copain de fac.

-Ah oui! tu baises toujours aussi bien mon salaud!

Mais soudain, le va et vient cesse. Andréa relève la tête pour voir ce qui occasionne cet arrêt. Elle voit son mari qui regarde le spectacle. Eddy ne sait pas trop quoi faire. Il reste dans la chatte de sa partenaire mais sans aller et venir.

-Ah tu es là? constate Andréa

-Ben oui tu vois. Tu nous présente?

-Oh oui pardon: Mon mari Richard. Mon chéri, je te présente Eddy dont je t’ai déjà parlé.

-Ah oui Eddy la belle pine! Elle m’a souvent parlé de vous! Enchanté mon vieux...

Il s’approche pour serre la main de l’amant qui est peu interloqué.

-Enchanté de même...

-Mais continuez je vous en prie!

Rassuré, Eddy reprend son petit trot. Andréa demande à Richard:

-Ben alors et ta cliente?

-Elle m’a posé un lapin cette connasse!

-Oh mon pauvre minou! Tu veux te joindre à nous?

-Pourquoi pas? Ca ne  vous embête pas Eddy


-Pas du tout mon vieux, vous êtes chez vous...

Richard tombe alors pantalon et caleçon pour présenter sa bite à son épouse qui la gobe aussitôt. Eddy commente:

-Vous êtes bien monté aussi Richard!

-Je ne m’en plains pas...

-Vous êtes un mari compréhensif en tout cas!

-Oh la vie est trop courte pour se prendre la tête avec des conneries...

Tout en suçant, Andréa gémit de plaisir sous les coups de boutoir de son amant.

-Ah elle va bientôt jouir! annonce Richard

De fait, Andréa abandonne la queue de son homme pour pousser une clameur de jouissance. Eddy sort son membre de la chatte trempée.

-Vous prenez le relais Richard?

-Avec joie, je vais essayer de faire aussi bien que vous...

Mais Andréa proteste:

-Ah non je préférerais vos deux pines en même temps!

-Tu as raison chérie consent Richard Vous prenez son cul Eddy? On changera après...

-D’accord!

Richard s’allonge sur le canapé, la bite à la verticale.

-Allez mon amour viens t’empaler sur moi...

Andréa obtempère et la voilà maintenant avec la bite de son mari enfoncée jusqu’aux couilles. Eddy prépare la rondelle en la doigtant et la léchant. Il s’enfonce ensuite dans le petit trou.

-Toujours aussi accueillant cet anus! commente l’homme.

-Oui elle adore la sodomie!

Les deux hommes s’activent en rythme pour le plus grand plaisir de leur partenaire.

-Oh oui putain c’est bon! Comment vous me défoncez bien mes chéris! Oui! oui! Oooh! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!

Les deux hommes inversent les rôles et procurent un troisième orgasme à Andréa avant de décharger leur foutre sur le visage de la brune qui nettoie bien les deux engins encore raides.

-Bon conclut Richard une petite toilette et je retourne au boulot. Vous reviendrez nous voir Eddy?

-Et comment!

Diffuse en direct !
Regarder son live