Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 15 073 fois
  • 15 J'aime
  • 0 Commentaire

Un couple très ouvert

Chapitre 1

Hétéro

Ma femme et moi sommes très ouverts sexuellement. Nous sommes rendus dans le milieu de la quarantaine, les enfants sont partis de la maison, et l’on en profite plus que jamais. À nos débuts, dans la jeune vingtaine, juste avant d’avoir nos deux enfants, nous étions un couple très libertin, pratiquant l’échangisme, le BDSM, l’exhibitionnisme, et lorsque nos enfants sont nés, nous nous sommes calmés pendant une vingtaine d’années. Aujourd’hui, nous reprenons là où nous avions laissés, il y a vingt ans. Je viens ici raconter quelques-unes unes de nos petites sessions de plaisirs, ce que nous faisions et faisons encore pour nous divertir.


Nous aimons regarder des films pornos. Nous en regardions alors même que les enfants étaient encore à la maison. Par une belle soirée d’hiver, nous en regardions un, dont la femme dans le récit s’offrait sans pudeur à des inconnus rencontrer dans la rue ou dans les transports publics. L’idée de faire en sorte que ma femme agisse de la même façon me traversa l’esprit. Je lui ai donc proposé une petite soirée SM, chose que nous n’avions pas fait depuis un mois. Je suis allé chercher les attaches pour l’attacher sur le lit, tout en douceur. Nous étions dans une passe de tendresse ces temps-ci. Une fois les quatre membres attachés, elle était à ma merci. Je lui caressais les bouts des seins avec ma verge, le visage.

Elle en profitait pour me lécher le bout du gland, et ensuite me faire une fellation, elle m’aspirait la queue, comme elle sait que j’adore. Je lui enfonçais la verge au fond de sa gorge, elle avalait tout, c’est une experte! J’ai continué à la caresser sur chaque centimètre de son corps de déesse, et je lui ai fait l’amour, tendrement, la caressant et pénétrant son vagin tout en douceur, je lui caressais le clitoris en même temps avec ma main pour l’amener au bord de la jouissance. Quand je vis qu’elle fut sur le bord de jouir, j’ai cessé le tout, pour la frustrer. Elle s’enragea en effet, et je lui dis que pour que je la fasse jouir, elle devait accepter de se laisser séduire par le premier homme qui tenterait de la séduire dans un endroit public et que je devais être témoins de leurs ébats amoureux. Évidemment, elle savait que c’était un jeu, mais elle fit mine de résister, et chaque fois, je la ramenais au seuil de la jouissance, pour la laisser frustrer. Elle finit par céder et finalement, je la fis jouir, me soulageant par le fait même, envoyant des giclés de spermes au plus profond de sa chatte. La table était mise pour une activité particulièrement excitante.


Le lendemain, jour de fin de semaine, ma femme quitta le domicile de bonne heure le matin, et je la suivis de loin. Cela faisait parti du jeu. Ce ne fut que l’après-midi qu’elle attrapa quelqu’un qui semblait vouloir la séduire. Un homme d’un certain âge, probablement une soixantaine d’année semblait tenter de la séduire. Ma femme se laissa séduire, se laissa toucher sans retenue. Elle le ramena à la maison. Je me suis dépêché de rentrer avant elle pour ne rien manquer du spectacle. Je me suis caché dans la garde-robe, juste à temps pour les voir rentrer. Ma femme amena le vieux dans notre chambre, et elle commença à le déshabiller, alors que ce dernier arracha carrément les vêtements de ma femme! J’étais déjà bandé comme un cheval! Elle se mit alors à lui tailler une pipe du tonnerre, bouffant littéralement la verge du vieux, se la fourrant au fond de sa gorge, avalant tout, pompant sa tige de chair, le vieux gémissais comme c’est pas possible, moi je me faisais une branlette de fou, la scène était incroyable à voir, ma femme qui suçait un vieux pervers, j’avais déjà hâte qu’il la saute, ça allait être divin! Le vieux lui éjacula sur la figure, le sperme coulait partout sur le visage de ma femme. Ma femme se coucha alors sur le lit pour se faire lécher la chatte, pendant que le vieux devait reprendre des forces pour rebander et la baiser. Ma femme gémissait comme une étudiante, soupirait et finit par jouir de toutes ses forces! Le vieux bonhomme mit encore du temps à ce ressaisir, mais lorsqu’il fut prêt, il pénétra ma femme, sur le lit conjugal. Elle était sous lui, et ce dernier faisait de bon va-et-vient, pelotait les seins de ma femme qui hurlait son plaisir. Elle demanda au monsieur de se retirer et je la vis, qui s’installa à son tour par-dessus lui, et qui commença à s’empaler sur ce vieux pieu de chair. J’avais une vision parfaite de ce qui se passait, je voyais ma femme se faire prendre dans la totale par un autre homme et ça m’excitait royalement, je me faisais une branlette du tonnerre! Ses seins swinguaient au rythme des coups de bassins donné par ma femme. Lorsque ce type se vida dans les entrailles de ma femme, ce dernier se rhabilla, parti et on ne le revit jamais plus.


Ma femme vint ensuite me trouver pour m’embrasser langoureusement, me demandant si j’avais pris mon pied comme elle à ce petit jeu. Je lui répondis que oui! Elle partit alors, alla chercher la caméra vidéo, et me dit qu’elle voulait que l’on baise devant la caméra, et que l’on mette ça sur Internet, que c’était son fantasme à elle. J’acceptai sans discuter! Elle partit donc la caméra, et nous nous déshabillâmes devant elle, je commençai à caresser ses seins, je mordillais les tétons comme elle aime, je pris quelques bonnes mordés dans sa chair de seins, sans la blesser, elle grognait de plaisir, comme je vous l’ai dit, on est aussi un couple sado-maso, elle est la maso, et je suis le sado, même si l’on se respecte à 100%, et que personne ne va au-delà des limites de l’autres. Je m’occupais donc de ses seins, pendant qu’elle commençait à me branler le manche, Je l’embrassais dans le cou, le visage, le nez, elle me jeta sur le lit et se mit à me pomper le gland, comme une démone, une adepte du sexe intense! Je fermais les yeux et dégustais avec délectation, qu’elle me suce de la sorte. Je me relevais un peu et lui enfonçais ma verge au plus profond de sa gorge, en lui calant la tête vers mon ventre. Elle s’étouffa un peu, repris sa respiration après ce petit tour de force, et repris ce qu’elle avait entrepris, jusqu’à ce que je lui éjacule dans la bouche, et que ça se mette à dégouliner partout sur elle, elle se tourna vers la caméra et s’en étendit sur le corps. Je me suis couché ensuite sur le lit, et elle s’installa sur mon pénis, face à la caméra et non à moi, car elle voulait que les gens sur Internet puissent voir ses seins en permanence lors de la baise, elle voulait, qu’on les voit ballotter. Elle me chevaucha donc comme une démone, voulant que ses seins rebondissent le plus possible, ma femme a toujours adoré jouer avec ses seins, c’est la partie de son corps qu’elle aime le plus faire torturer, cajoler, bref, elle les adore. Je lui caressais donc, pendant que je lui donnais de bons coups de butoir, brutaux comme elle aime que je lui en donne, je lui en donne donc à son goût. On prenait royalement notre pied! Le vagin de ma femme était assez élastique vu ce que l’on avait fait au cours de notre vie, mais elle restait la femme la plus agréable à baiser. Lorsque je me suis vidé les couilles en elle, je me suis laissé tomber sur le lit, assailli par toutes les émotions de la journée. Ma femme, elle, ne put s’empêcher d’aller se caresser les seins devant la caméra avant de l’éteindre. Au cours de la soirée, elle a mis cette vidéo en ligne sur un site de vidéo, et d’après les commentaires, les gens ont bien aimé.



Échaudé, le lendemain, ma femme et moi avons voulu nous exhiber de nouveau. Et il n’y a pas de meilleur endroit pour faire ça qu’une salle de cinéma. Nous sommes donc allés au cinéma du Quartier-Latin dans le sud de la ville de Montréal près de la rue St-Denis, et nous avons choisi un film qui était à l’affiche depuis un certain temps, c’était Invictus, et en pleine semaine, nous avons pris le pari que la salle ne serait pas bondée, ce qui était effectivement le cas. Nous sommes allés dans les hauteurs de la salle, et dès que les lumières se furent éteinte, nous, les plus hauts dans la salle, ma femme enleva son manteau, sous lequel elle n’avait rien, la laissant torse-nue dans le cinéma. Que je l’aime lorsqu’elle fait ça, je ne pus m’empêcher de lui caresser et de lui embrasser ses magnifiques seins! Le film commença, nous lui étions peu attentifs ma femme avait baissé quelque peu mon pantalon et mon caleçon pour laisser sortir ma bite à l’extérieur, et déjà, elle avait baissé sa culotte, laissant sa jolie chatte à l’air libre. Ah la crainte de se faire prendre, rien de tel! Elle entreprit de me faire une fellation, pendant que je lui doigtais le vagin, la situation était divine, nous devions nous contrôler pour ne pas trop faire de bruit, pour ne pas que les gens plus bas nous entendent! Après lui être venu en bouche, elle s’est assise à califourchon sur ma queue et elle commença un certain va et viens, toute attentive à ce qui se passait dans la salle de cinéma. Je lui pétrissais les seins, tout d’un coup, oups! Quelqu’un se lève, elle se retire, se couvre de son manteau rapidement, on attend qu’il ou qu’elle revienne, ma femme reprend sa place sur mon pieu pour se faire aller à nouveau, c’est totalement intense ce genre de sexe! Nous avons été interrompus quatre fois, mais même lors de ses interruptions, je caressais les parties intimes de ma femme pour l’exciter davantage, je voyais sa poitrine, ses seins, se soulever de plus en pus vite au rythme de sa respiration. Tranquillement pas vite, nous nous sommes rendus probablement, nous n’avons pas très bien suivi en effet, vers les trois quarts du film, pour jouir, le plus silencieusement possible. Par la suite, à intervalle différent pour ne pas attirer l’attention, nous avons quitté la salle de cinéma.


Nous sommes donc un couple très libre et très ouvert sexuellement. J’ai raconté trois petites histoires pour mon fantasme personnel, mais nous avons déjà fait plus soft, et aussi beaucoup plus hard, puisque nous avons une confiance inébranlable en nous et en l’autre. Nous faisons de nouveau de l’échangisme à l’occasion, nous nous amusons aussi par l’Internet à l’occasion. Pendant un bout de temps, ma femme et mois nous y prenions d’autres partenaires sexuels, pour le plaisir de l’autre de savoir que notre conjoint était extrêmement attirant. Dernièrement, en tant que soumise du couple, ma femme s’amuse à relever des défis que d’autres internautes lui lancent, souvent des choses qu’elle fait avec moi, alors que de mon côté, je mets au défi d’autres filles d’accoter ma femme sur le plan sexuel, la plupart du temps avec moi, mais aussi quelque fois anonymement. C’était assez drôle car dernièrement, deux étudiantes universitaires avec qui je parlais séparément étaient assez confiantes pour parier cent dollars avec moi qu’elles allaient aller aussi loin que ma femme. J’ai accepté les paris, et elles m’ont surpris, elles ont gagné! Mais le plaisir que j’ai eu à les dévergonder en valait bien le prix!

Diffuse en direct !
Regarder son live